Navigation


 textos LYFtv


 Retour au forum

LYFtvNews   

Jeudi 25 novembre 2021 : 3è Journée Internationale des Professeurs de français

djulie | Publié le mer 24 Nov 2021 - 0:31 | 229 Vues

#JIPF2021

Le Jeudi 25 novembre 2021 :

 

3ème Journée Internationale des Professeurs de français :

 

La Fédération Internationale des Professeurs de français mobilise les enseignants dans le monde entier 


 Créée en 1969, la Fédération Internationale des Professeurs de français compte 80.000 membres bénévoles dans 130 pays, regroupés au sein de 200 associations locales et nationales. En organisant la Journée internationale des professeurs de français en 2019, la FIPF et ses partenaires souhaitent valoriser le métier d’enseignant de français et initier une chaîne de solidarité entre les 900 000 professeurs à travers le monde qui exercent parfois dans des conditions difficiles. Pour faire connaître leurs actions, la FIPF a créé un site Internet dédié : www.lejourduprof.com

 

A la veille de la 3ème Journée Internationale des Professeurs de français (JIPF2021), focus sur trois expériences en Tanzanie, au Brésil et en Bulgarie :

 

Grâce à Alain Kisena, le français fait le lien entre migrants, réfugiés congolais, burundais et la population tanzanienne : 


Depuis 1996, le camp de réfugiés de Nyarugusu, dans la région de Kigoma au nord-ouest de la Tanzanie, accueille des réfugiés venus de la République Démocratique du Congo et plus récemment, du Burundi. Aujourd’hui, ce camp accueille 260.000 familles, ce qui représente 13.000 élèves du secondaire, 11.000 élèves du primaire, 3.000 élèves de maternelle pour au moins 846 enseignants. Le programme développé par Alain Kisena touche à la fois, les réfugiés, les migrants installés en ville et les Tanzaniens :

-        Formation des enseignants du Centre Scolaire Congolais de Kigoma (qui accueille les migrants qui habitent en ville), des enseignants des écoles tanzaniennes et ceux des camps de réfugiés ;

-        Cours d’alphabétisation à travers le cinéma grâce à l’Écran de la Paix ;

-        Création d’une éco-socio-structure : des cours sur la préservation de l’environnement, la prévention des maladies et création d’une bibliothèque francophone ;

-        Organisation de concours interclasses : dictées, poésies, rédactions, dessin… 

-        Création d’un site Internet : http://bonjourkigomafr.simplesite.com/

 

La Journée Internationale des Professeurs de français sera l’occasion de réunir les différents enseignants via des sessions vidéo pour échanger sur la façon d’enseigner à distance

Au Brésil, à la veille des vacances d’été, les quelque 900 professeurs de français rendront hommage à leurs jeunes confrères et lanceront une campagne nationale de cartographie des enseignants :


Denise Damasco dirige la fédération nationale brésilienne qui regroupe 18 associations représentant 900 adhérents environ. Au Brésil, la Journée des Professeurs de français durera une semaine. Elle proposera des animations (spectacles, concerts…), mais aussi, plusieurs rendez-vous de réflexion pédagogique sur l’enseignement à distance. Les discussions porteront également sur les réformes de l’enseignement des langues, dans un pays où chaque état dispose de son système éducatif propre et où les besoins sont très variés : augmentation du nombre d’élèves dans le Nord du fait de la proximité avec la Guyane française ; nécessité de débarrasser la langue des stéréotypes : surutilisation du vocabulaire lié au luxe, parfums ; travail sur la mémoire, l’histoire du Brésil et de l’esclavage en tissant des liens avec l’Afrique sub-saharienne, ses auteurs, sa littérature… Enfin, une vaste campagne de recensement et de cartographie des enseignants à travers le pays.


Au Brésil, à la veille des vacances d’été, les quelque 900 professeurs de français rendront hommage à leurs jeunes confrères et lanceront une campagne nationale de cartographie des enseignants :

Denise Damasco dirige la fédération nationale brésilienne qui regroupe 18 associations représentant 900 adhérents environ. Au Brésil, la Journée des Professeurs de français durera une semaine. Elle proposera des animations (spectacles, concerts…), mais aussi, plusieurs rendez-vous de réflexion pédagogique sur l’enseignement à distance. Les discussions porteront également sur les réformes de l’enseignement des langues, dans un pays où chaque état dispose de son système éducatif propre et où les besoins sont très variés : augmentation du nombre d’élèves dans le Nord du fait de la proximité avec la Guyane française ; nécessité de débarrasser la langue des stéréotypes : surutilisation du vocabulaire lié au luxe, parfums ; travail sur la mémoire, l’histoire du Brésil et de l’esclavage en tissant des liens avec l’Afrique sub-saharienne, ses auteurs, sa littérature… Enfin, une vaste campagne de recensement et de cartographie des enseignants à travers le pays.


En Bulgarie aussi, la #JIPF est une opportunité de réfléchir à la formation des enseignants, à la conservation des nombreux lycées bilingues : 

Vyara Lyubenova est présidente de la Fédération des enseignants de français de Bulgarie. Ils sont environ 200 pour 10.000 élèves dans les écoles, sans compter les nombreux jeunes qui fréquentent les alliances françaises. Vyara Lyubenova nous explique que les Bulgares sont attachés à la langue française depuis le XIXème siècle. Son influence est si forte qu’aujourd’hui, on dit plus souvent « merci » en français qu’en bulgare (phonétique : « Blagodarya ti »). Le 25 novembre, sera organisé à Sofia, un colloque de réflexion sur « comment faire un enseignement plus ludique », « s’adapter aux nouveaux formats du baccalauréat en français » et le retour d’expérience des échanges entre écoles bulgares et auteurs marocains. Un spectacle écrit à partir des textes d’Éric-Emmanuel Schmitt, parrain de la Journée, sera également joué par les enseignants devant les élèves.


Des centaines d’événements partout dans le monde, une visibilité internationale

Tout au long de la journée, des activités, ateliers pédagogiques, événements imaginés par les équipes enseignantes, les associations locales, etc. L’objectif est de mettre en avant le savoir-faire pédagogique et de fêter l’enseignement de la langue française, les différentes pratiques, la capacité d’adaptation et d’innovation. 

Pour en savoir plus :  https://www.youtube.com/channel/UCD-m_VIb7t-RhVFRoQvvz7g

 

 

Un événement fédérateur

 En fonction des pays et des représentations des associations des professeurs de français, les participants sont : des associations d’enseignants de français, des autorités éducatives locales ou nationales, des ambassades ou représentations francophones, des Instituts français, des Alliances françaises, des établissements d’enseignement francophones, des établissements nationaux où l’on enseigne le français ou en français, des médias francophones ou médias nationaux ou locaux.

À propos de l'auteur