LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


LYFtv-Nature
LYFtv-Nature
Nombre de messages : 84
Age : 58
Date d'inscription : 07/04/2012
http://www.environnement.lyftv.com
22032013
C'est presque par hasard que le physicien nucléaire Bernard Laponche a découvert que la centrale nucléaire du Bugey était sous le coup d'une mise en demeure de la part de l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) depuis le 19 Février 2013. Cette information, qui n'a pas été communiquée au grand public, est noyée au milieu des pages spécialisées du site. L'Agence de Sureté Nucléaire fait obligation à EDF de réaliser des travaux de sécurité contre un risque d'inondation[1]. En cas de non respect d'ici le 15 Mai, l'exploitant s'expose à de fortes amendes et à des sanctions pénales. Il s'agit donc d'une procédure lourde de conséquences et rarement engagée par l'ASN. Elle en dit long sur la gravité de la situation sur place.

La discrétion observée sur une information de cette importance montre une fois de plus la volonté d'EDF de tenir le public à l'écart des réels risques liés au nucléaire. Au même moment, l'entreprise publique sature les médias de messages de communication destinés à faire croire que l'activité des centrales peut être prolongée de plusieurs décennies sans danger. Or elle n'a toujours pas engagé les travaux de mise en sécurité indispensables dans ses centrales vieillissantes.

Depuis longtemps, la centrale du Bugey pose de sérieux problèmes de sureté. Il y a quelques mois une fuite de tritium supérieur à 100 becquerels par litre a été découverte [2]. Il a fallu plus de 2 mois pour découvrir l'origine de la fuite. Pendant ce temps là, toute une partie de la nappe souterraine de l'Ain et de l'Isère était contaminée par une matière fortement radioactive.

La conception même de la centrale est en cause. Les tranches Bugey 2 et 3 ont été mises en service en 1978. Elle est la deuxième plus ancienne après Fessenheim (Alsace). Elle est structurellement beaucoup plus dangereuse que celles des générations suivantes puisque les réacteurs ne sont recouverts que d'une enceinte de confinement unique (et non doublé). Donc beaucoup plus fragile en cas d'accident ou d'alea climatique (inondations). Mais à cette heure, les travaux de mise en sureté ne sont toujours pas engagés.

[1] http://www.asn.fr/index.php/Les-actions-de-l-ASN/La-reglementation/Bulletin-officiel-de-l-ASN/Decisions-de-l-ASN/Decision-n-2013-DC-0335-de-l-ASN-du-19-fevrier-2013

[2] http://www.stop-bugey.org/centrale-nucleaire-bugey/centrale-bugey/fuite-de-tritrium-au-bugey/


Maryse Oudjaoudi -Secrétaire régionale EELV Rhône-Alpes -Mob 06 80 73 60 40
Germain Collombet -Porte Parole EELV Rhône-Alpes -Mob. 06 10 58 48 18




Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance