Les résistances à l'esclavage, de la capture à la plantation

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

avatar
La Maison des Passages
Nombre de messages : 111
Age : 53
Date d'inscription : 08/02/2012
28042014
Débat/Lecture


dans le cadre du cycle « Archipel des résistances » en partenariat avec Le Lyon Bondy Blog, CAMédia, Médiapart et La Maison des Passages.
Avec Ganda Oumar Camara (RADDHO Diaspora) et Ernest Sabino (Chercheur à l’université de Parakou au Bénin).
&
Collectif de l’Atre pour la lecture d’extraits du texte « Humus » de Fabienne Kanor.
La résistance à l’esclavage a commencé dès la capture effectuée souvent très loin dans les terres africaines. Les meilleurs opposants à l’esclavage furent les esclaves eux-mêmes. Ils luttèrent contre le système esclavagiste dès les premiers instants et cette résistance prit plusieurs formes : le refus d’être pris, le maintien de la culture africaine (danse, musique, traditions…), les révoltes (nombreuses) dès le transport sur le navire, le suicide (préférer la mort à la captivité), l’avortement, le refus de se nourrir
La traite négrière a permis que pendant quatre siècles le capitalisme naissant bénéficie d’une main d’œuvre gratuite. La terreur et la violence auront été indispensables au développement du capitalisme. Notre futur est fait de notre passé, l’esclavage et la traite négrière sont l’ombre du capitalisme, son visage sombre et inhumain.

Débat : quelle résistance ? Quelles sont les traces de l'esclavage dans l'Afrique contemporaine ?
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum







Nous écrire

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews