Encadrement des loyers : le Conseil d’Etat reconnaît un excès de pouvoir de Manuel Valls

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 836
Age : 57
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
16032017
Par une décision du mercredi 15 mars 2017, et suite à un recours lancé par Julien Bayou et l’association Bail à Part, le Conseil d’Etat annule la décision de Manuel Valls de restreindre l’application de l’encadrement des loyers à la ville de Paris et reconnaît qu’il s’agissait d’un excès de pouvoir.

En août 2014, Manuel Valls annonçait que l’encadrement des loyers, prévu dans la loi ALUR, mis en place par Cécile Duflot, ministre du Logement de mai 2012 à mars 2014, pour s’appliquer à 29 agglomérations ne concernerait finalement que Paris.

Dans la foulée, Julien Bayou au nom de l’association Bail à Part avait déposé un recours en excès de pouvoir pour faire annuler cette décision qui faisait obstacle à la loi. Le Conseil d’Etat vient de rendre sa décision et confirme qu’il n’appartient pas au Premier ministre ou à la ministre du Logement de s’opposer à l’application de la loi. Se pliant à la volonté du gouvernement, les préfets n'ont pas édicté les valeurs maximales de location, et les collectivités n'ont pas fondé d'observatoires des loyers. En conséquence, “par la volonté de Manuel Valls, ce sont plusieurs millions de locataires qui ont été privés du bénéfice de cette mesure, qui était l’une des rares avancées sociales de ce quinquennat raté” déclare Julien Bayou, porte-parole d’EELV et candidat aux élections législatives dans les 3e et 10e arrondissements de Paris”.

Et de poursuivre : “C’est une énorme victoire du droit et de la lutte contre le mal-logement. Victoire du droit car cette décision confirme que le Premier ministre ne peut faire obstacle à l’application de la loi pour satisfaire tel ou tel lobby ou son intérêt politique. Manuel Valls et son gouvernement ont pu tourner le dos à nombre de leurs engagements mais n’avaient pas le droit de restreindre l’encadrement des loyers”.

Victoire dans la lutte contre le mal-logement car la décision du Conseil d’Etat enjoint le gouvernement à mettre sur pied au plus vite l’encadrement des loyers dans les zones tendues. Il appartient désormais au gouvernement de mettre en place l’encadrement des loyers sans attendre. Julien Bayou lance à cette fin une pétition sur son site julienbayou.fr pour que cet encadrement des loyers entre en vigueur au plus vite pour alléger les loyers les plus excessifs en particulier ceux des petites surfaces proposées aux étudiants et jeunes actifs.

Les 3000 euros mis à la charge de l’Etat iront aux frais engagés pour la procédure ainsi qu’aux militants Jeudi-Noir qui font face à de lourdes indemnités dans le cadre de l’occupation du 69 rue de Sèvres, jugée à nouveau ce 16 mars.
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Message à l'attention des abonnés par Email : le service Feedburner va fermer... Si vous souhaitez recevoir les titres, cliquez ici... Si vous êtes déjà abonné, vous n'avez rien à faire, l'abonnement suivra sur Follow.it ! ...


Nous écrire

Mentions légales



LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance









logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman ( journaliste indépendant) Rcs Lyon