LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Aller en bas
LYFtv-Economie
LYFtv-Economie
Nombre de messages : 151
Age : 56
Date d'inscription : 23/04/2012
http://www.economie.lyftv.com

Retrouvez LYFtv.com sur:







logo+rss










LYFtv (Portail)

LYFtvNews

LYonenFrance

MIPIM : la métropole de Lyon projette sa réindustrialisation Empty MIPIM : la métropole de Lyon projette sa réindustrialisation

le Mer 13 Mar 2019 - 21:52
La Métropole de Lyon ne manque pas d'ambition, et particulièrement celle de devenir une "capitale de l’industrie du futur !" Avec plus de 78 000 emplois industriels répartis sur 2 900 sites implantés sur le territoire et une croissance significative en termes d’emplois (+ 1400 emplois industriels créés en 2018 contre une stagnation à l’échelle nationale), Lyon est la 1ère métropole industrielle française hors Ile‐de‐France. 

Pour ce qui concerne les nouvelles implantations d'entreprises, l’Agence pour Développement Economique de la Région Lyonnaise (Aderly) a présenté en 2018 des résultats supérieurs à ceux de l'année précédente : 116 nouvelles entreprises pour 2553 créations d’emplois programmées à 3 ans, un nombre d’entreprises implantées qui enregistre une hausse de 12,5% et des objectifs de créations d’emplois à 3 ans qui battent un nouveau record en affichant une progression de 18%.
Implantations internationales : un bilan 2018 très positif

L’implantation internationale s'est renforcée en 2018 : 51 entreprises ont fait le choix de Lyon et de ses environs, dont 7 venant de Chine.
Comme en 2017, le grand international dépasse l’Europe, avec 28 implantations. Parmi les sept entreprises venant de Chine on note le centre de recherche et développement du concepteur de drones #Ehang. On note aussi l'implantation de cinq entreprises des Etats-Unis et quatre du Canada. Les implantations en provenance d’Europe sont également en hausse (23 nouvelles entreprises). Les principaux pays européens investisseurs étant l’Allemagne (sept implantations), l’Italie, la Belgique et la Suisse (quatre implantations chacune).
La répartition sectorielle confirme le retour de l’industrie
L’Aderly a accompagné l’implantation de 22 entreprises du secteur de l’industrie (contre 15 en 2017). Du côté des secteurs d’activité, celui des services et du tertiaire représente en 2018 le plus grand nombre d’implantés. Côté emplois, c’est le secteur du numérique qui enregistre le plus grand nombre de créations d’emplois programmées, soit 893 pour 33 implantations. Les secteurs d’excellence des clean-technologies et Sciences de la vie représentent respectivement 8 et 10 implantations.

L'exemple du canadien Robotiq :
Forte de son tissu industriel multi‐sectoriel et de ses 4 grands sites industriels labellisés «vitrine de l’Industrie du futur», la Métropole de Lyon fait de la revitalisation de son industrie un des axes forts de son développement économique. 
465 015 m² de locaux industriels ont été placés en 2018 pour 381 transactions, soit une augmentation de 16% par rapport à 2017, le technicentre de la SNCF à Vénissieux étant la plus grande transaction avec près de 40 000m², ou encore Ecodis (29 730m²) et Boehringer Ingelheim (12 143m²). 
Cette politique en faveur de l’industrie du futur s’appuie à la fois sur la riche expertise industrielle métropolitaine, sur ses savoir‐faire exceptionnels en matière de digital et d’ingénierie ainsi que sur ses filières d’excellence que sont la chimie‐matériaux, l’environnement, l’énergie, la bio‐santé et le numérique. 
La tenue en mars 2019 du Salon Global Industrie, plus grand salon accueillant l’ensemble des acteurs du secteur à Eurexpo, illustre pleinement ce rôle de leader dans le domaine. Pour répondre à ces nouveaux enjeux industriels, deux approches sont mises en œuvre :   
‐ Développer la compétitivité du territoire en attirant les projets industriels innovants, en ancrant les acteurs locaux et en ciblant les entreprises extérieures, 
‐ Accompagner la transformation digitale des entreprises industrielles sur le champ de l’innovation technologique ainsi que sur l’évolution des organisations et des compétences.
Une offre immobilière et foncière adaptée à l’ancrage industriel sur le territoire.
Deux territoires sont particulièrement identifiés par la Métropole pour accueillir des activités industrielles : Lyon Vallée de la Chimie au Sud de Lyon est ancrée sur l’industrie spécialisée dans la filière chimie‐énergie‐environnement et Lyon Parilly Factories sur Vénissieux Nord est appelé à devenirle 1er site‐pilote de l’Industrie du futur sur le territoire métropolitain. 
LYFtvnews : l'actu. lyonnaise en vidéos 


La Vallée de la Chimie est devenue une référence dans les domaines de la chimie verte, des énergies renouvelables et des technologies de l’environnement. Depuis 2014, plus de 25 hectares de fonciers industriels vacants accueillent ainsi de nouvelles activités dans un objectif de renouvellement économique pour tendre vers une logique de plateforme industrielle connectée Chimie‐Énergie‐Environnement. Avec plus de 400 millions d’euros investis par les industriels sur le mandat 2014/2020 et 2 500 chercheurs qui œuvrent en faveur de l’industrie du futur, les grands acteurs de l’industrie chimique plébiscitent de plus en plus la Vallée de la Chimie pour s’installer et se développer. A l’instar d’Elkem Silicones et du Groupe Solvay qui ont annoncé en décembre 2018 l’implantation de leurs futurs centres mondiaux de R&D à Saint‐Fons. Ces deux centres représentent près de 140 millions d’investissements et s’inscrivent dans une dynamique d’investissements industriels sans précédent sur le territoire confirmant le positionnement de Lyon en tant que métropole industrielle attractive.   
Lyon Parilly Factories est une nouvelle marque de territoire pour ancrer l’industrie de demain au cœur de la métropole. Pour répondre concrètement aux nouveaux besoins des industriels, la restructuration des sites de production historiques de la première couronne est une priorité majeure. À ce titre, la Métropole de Lyon a impulsé ce projet de reconquête industrielle en faveur de l’Industrie du futur. Avec près de 10 000 emplois industriels au sein de plus de 200 établissements dans l’industrie, l’énergie et l’environnement, le territoire de Lyon Parilly Factories situé au nord de Vénissieux et sur les communes de Saint-Priest et Lyon 8ème est un véritable concentré d’industries. Fort de son histoire et fier de son héritage industriel, notamment à travers l’épopée Berliet (devenu Renault Trucks), ce territoire qui a vécu quelques années de restructurations, connaît aujourd’hui un véritable renouveau. Directement connecté au centre de l’agglomération par les transports en commun et riche de la présence de grands acteurs industriels tels que le Groupe Bosch, Aldès, le Groupe Volvo ou encore le Technicentre SNCF, le site de Lyon Parilly Factories a vocation à attirer des projets industriels novateurs, plus économes en énergie, orientés sur les usages et plus compétitifs. 
Déjà deux projets d’investissements industriels majeurs sont venus concrétiser l’ambition portée par la Métropole et les acteurs privés sur ce territoire : L’implantation à Vénissieux du Technicentre industriel SNCF. Labellisé Industrie 4.0 ce centre national de maintenance des moteurs électriques, des convertisseurs et des cartes électroniques intégrera les technologies et les innovations les plus récentes au service d’une maintenance du futur : capteurs connectés, lunettes de réalité virtuelle, impression 3D.  Un investissement de 65 M€ pour 33 000 m² d’ateliers industriels et 6 000 m² de locaux tertiaires. Il accueillera en 2020 près de 500 personnes.
Le développement par le groupe Volvo (Renault Trucks) à Saint‐Priest de son nouveau centre R&D. Accueillant près de 1000 ingénieurs et experts, il s’étendra sur 11 300 m2 et ouvrira ses portes au premier semestre 2021. Un investissement de 33 millions d’euros pour un projet d’envergure qui renforce le rayonnement du site lyonnais, le deuxième plus grand centre R&D du groupe Volvo dans le monde. 
Demain le site de Lyon Parilly Factories c’est pour les industriels qui feront le choix de s’y implanter : un choix d’implantation tremplin pour une industrie connectée, un booster d’efficacité pour innover au sein d’une véritable communauté industrielle, une vitrine métropolitaine de l’excellence industrielle.
Depuis avril 2017 et afin d’accompagner le redéploiement de l’industrie, la Métropole se mobilise aux côtés du Groupe BOSCH pour la vente d’un tènement de près de 11 hectares, mitoyen de la société Bosch Rexroth. Le Groupe Bosch a retenu la SERL et la Banque des Territoires pour acquérir, aménager, construire, louer et gérer ce nouveau site dédié à l’industrie du futur. Soutenue par la SERL et la Banque des Territoires pour ce développement immobilier, la Métropole souhaite contribuer à l’innovation industrielle, consolider le socle productif et favoriser l’industrie au cœur du territoire. Pour marquer la singularité du site mais aussi sa destination productive, l’appellation, « USIN Lyon Parilly : usines connectées pour industriels inspirés », a été retenue. Le projet se compose de plus 30 000 m² existants, dont 10 000 sont disponibles immédiatement. 30 000 m² de bâtiment neuf à venir allant du simple bureau et à de halles industrielles de 1 800 à 4 000 m² à la location. 
Associés à cette offre immobilière locative, la SERL et la Banque des Territoires développeront des services à destination des utilisateurs : un site fermé et sécurisé, la mutualisation des énergies et autres utilités industrielles (électricité, air comprimé, gaz, eau), une offre de restauration, des partages de bureau et de salles de réunions… tout comme un ensemble de dispositions favorisant la mutualisation d’équipements et de ressources entre industriels.  
Le partenariat engagé entre le groupe SERL et la Banque des Territoires servira de levier pour soutenir un investissement de près de 80 M€ sur les 7/10 ans à venir. 
Pour répondre aux besoins des industriels, la SERL et la Banque des Territoires se sont très vite immergées dans les savoir‐faire et savoir‐être industriels en se rapprochant de la « Ruche Industrielle » ‐ une association fondée par des industriels présents sur le territoire (Groupe Volvo (Renault Trucks), EDF, SNCF, ALDES, VICAT) la Métropole de Lyon et l’INSA Lyon et soutenue par le Groupe Bosch ‐ qui s’installera sur le site.
Implantée au cœur du site dans un bâtiment d’environ 2000 m2 , la Ruche Industrielle a été créée pour accompagner la transformation 4.0 des entreprises industrielles sur le territoire et au‐delà et permettre la concrétisation de projets collaboratifs. À terme, ce site, lieu vitrine du savoir‐industriel et des nouvelles technologies accueillera une quinzaine d’entreprises industrielles ou en cours d’industrialisation (start‐ups industrielles ou PMI innovantes) au côté des entreprises déjà installées comme BoostHeat sur près de 11 hectares et permettra la création d’un millier d’emplois.
Ce socle industriel est donc la pièce essentielle du tissu économique de Lyon. 
Pour preuve environ 50 % des surfaces tertiaires de Lyon Part‐Dieu sont directement occupées par les entreprises industrielles ou issues des domaines de l’ingénierie (EGIS, SNCF, EDF…). Et ce sont bien les acteurs industrielles qui ont réalisé les plus grandes transactions courant les dernières années (Orange, Sanofi, Alstom, SNCF, Bohringer)… Contrairement à d’autres Métropoles françaises ou européennes qui ont développé un parc tertiaire principalement basé sur la présence des services ou encore des acteurs du secteur bancaire et assurance, l’évolution constante et pérenne du parc tertiaire lyonnais est directement liée à la bonne santé de ces entreprises productives. C’est sur cette base que le marché de bureau s’est développé au fil des années et que la Métropole a pu afficher une véritable ambition tertiaire pour le futur.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum






Nous écrire

Mentions légales

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .