Sous utilisation des Fonds Européens : quelles solutions ?

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LYFtv-Europe
LYFtv-Europe
Nombre de messages : 189
Age : 57
Date d'inscription : 24/04/2012
http://www.europe.lyftv.com
14102019
L'actualité européenne en vidéos avec LYFtvNews :

La mission d’information sur la sous-utilisation chronique
des fonds européens en France adopte son rapport

 

Le 25 septembre 2019, la mission d’information sur la sous-utilisation chronique des fonds européens en France, présidée par Mme Laurence Harribey (Socialiste et républicain – Gironde), et dont la rapporteure est Mme Colette Mélot (Les Indépendants-République et territoires – Seine-et-Marne), a adopté son rapport.
Sur la période 2014-2020, la France reçoit de l’Union européenne 27,8 milliards d’euros, soit 6,1 % des crédits européens concernés, par l’intermédiaire de quatre fonds structurels (FEDER, FSE, FEADER et FEAMP). Cette contribution importante, majoritairement gérée par les régions depuis 2014, permet de cofinancer des projets nombreux et variés qui, sans elle, ne verraient probablement pas le jour. À cet égard, les fonds structurels apportent indéniablement une valeur ajoutée européenne à nos territoires.
À l’issue de ses investigations, la mission d’information a mis en évidence l’absence de chronicité de la sous-utilisation des fonds européens en France, avec un taux de programmation qui s’élevait à 61 % en fin d’année 2018, se situant ainsi dans la moyenne européenne. Par ailleurs, les fonds européens de la programmation actuelle peuvent être utilisés jusque fin 2023, ce qui permet d’être optimiste pour la seconde partie de la programmation.
Pour autant, l’accès aux fonds européens n’est pas exempt de difficultés, surtout circonscrites à deux dispositifs : le programme LEADER, qui soutient des projets de développement rural, et le FEAMP au bénéfice de la pêche. Ces difficultés résultent de différents facteurs : adoption tardive de la réglementation européenne, empilement de normes européennes, nationales et régionales, transfert de compétence précipité dans un contexte de fusion des régions, manque de ressources humaines, problèmes informatiques, enchevêtrement de compétences entre les régions et l’État, prise en compte insuffisante de l’échelon infrarégional, contrôles multiples et redondants, etc.
Dans la perspective de la future programmation 2021-2027, actuellement négociée à Bruxelles, la mission d’information formule 13 propositions regroupées en trois axes :

  • confirmer la décentralisation des fonds européens en clarifiant les compétences respectives de l’État et des régions ;

  • faire reposer la gouvernance des programmes opérationnels sur une plus grande participation de tous les niveaux de collectivités pour tenir compte des spécificités des territoires ;

  • rapprocher l’Europe du citoyen en simplifiant et valorisant la politique de cohésion de l’Union européenne.




La mission d’information, créée en mai 2019 à l’initiative du groupe Les Indépendants‑République et territoires, a entendu 37 personnalités au cours de 20 auditions et a effectué 3 déplacements.
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Message à l'attention des abonnés par Email : le service Feedburner va fermer... Si vous souhaitez recevoir les titres, cliquez ici... Si vous êtes déjà abonné, vous n'avez rien à faire, l'abonnement suivra sur Follow.it ! ...


Nous écrire

Mentions légales



LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance









logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman ( journaliste indépendant) Rcs Lyon