LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Aller en bas
LYFtv-LYon
LYFtv-LYon
Nombre de messages : 621
Age : 56
Date d'inscription : 04/05/2011
http://www.lyonenfrance.com

Relance du BTP : la fédération du Rhône s'inquiète Empty Relance du BTP : la fédération du Rhône s'inquiète

le Sam 12 Sep 2020 - 11:23
Préserver l’emploi passe plus que jamais par l’activité, 
le BTP a un besoin urgent de projets
Les deux mois de confinement sont derrière nous, les entreprises du BTP du Rhône ont répondu présent pour assurer la reprise sur l’ensemble du territoire malgré les contraintes sanitaires et un contexte épidémique toujours inquiétant. Avec les aides de l’État et notamment l’activité partielle, nos entreprises ont pu faire face à l’arrêt brutal de l’activité tout en préservant l’emploi. Le protocole sanitaire de l’OPPBTP* qui a été l’un des premiers adoptés grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la profession a permis la reprise du travail. Sécurisés, les salariés ont joué le jeu dans un contexte difficile. 
Si les entreprises connaissent encore une activité soutenue, due en partie au report des chantiers déjà signés, celle-ci ne doit pas cacher une perte d’exploitation globale d’environ deux mois et inévitablement de fortes tensions sur les trésoreries à l’expiration des délais de reports de charge. Pour rester serein et conserver ses emplois sur le territoire, le BTP a besoin de visibilité. Mais cette visibilité n’est pas au rendez-vous car la Covid-19 a engendré deux phénomènes synonymes d’obstacles : 
- le confinement d’une part, qui a bloqué pour deux mois l’instruction des autorisations de construire
- et d’autre part le temps involontairement long des élections. 
A Lyon et dans la Métropole, le délai de mise en place des nouveaux exécutifs se voit amplifié par la mise en œuvre de nouvelles politiques. Et si le président de la Métropole et du Sytral, Bruno Bernard, s’est engagé publiquement à augmenter les investissements, les contraintes de mise en œuvre de la Programmation Pluriannuelle d’Investissement ne permettront pas aux entreprises d’acquérir à court terme la visibilité dont elles ont besoin immédiatement. 
Déjà, certains de nos collègues des Travaux Publics font état de demandes d’activité partielle. Dans ce contexte, le plan de relance de l’État arrive à point nommé mais souffre selon nous de lacunes pour l’activité. Il met par exemple l’accent sur la rénovation énergétique des logements avec l’ouverture de MaPrimeRénov’ à l’ensemble des ménages mais aussi aux bailleurs privés et aux copropriétés, ce que nous saluons. 
Les bâtiments publics - écoles, hôpitaux - et les EHPAD pourront aussi profiter des aides de l’État pour être rénovés. Les bâtiments des PME, TPE et indépendants aussi. 
Mais rien ou presque en revanche sur la construction de logement neuf qui souffrait déjà avant l’épidémie de Covid-19, plus particulièrement dans la Métropole de Lyon où les terrains sont rares et chers. A l’adoption tardive du PLU-H est venu s’ajouter l’arrêt de l’instruction des permis de construire pendant le confinement. Ceci a accentué des difficultés qui préexistaient sur ce marché. 
Nombreux sont alors les promoteurs privés qui diffèrent ou renoncent à sortir de nouveaux projets, faute de foncier et d’autorisations. Excepté pour le panel d’aides à la rénovation énergétique - pour peu qu’il soit mis en place très rapidement – rien pour l’instant ne permet d’éviter ce que le secteur du BTP redoute le plus : un trou d’air dans la conception et réalisation de projets. 
La perspective de nouveaux projets de toute nature et de toute taille serait susceptible de rassurer les entrepreneurs du Bâtiment et des Travaux publics, et donc de les inciter à conserver leurs effectifs dans l’attente d’une reprise de l’activité. Sans cette visibilité, urgente à mettre en place, le risque serait de voir les entreprises adapter leur outil de production et ne plus être en mesure, le jour venu, de faire face à la demande.
Ce que nous proposons : 
• Relancer l’activité par l’investissement local. 
• Délivrer de toute urgence les autorisations d’urbanisme. 
• Constituer une réserve foncière. 
• Lisser la commande publique. 
• Penser gestion et entretien du patrimoine existant. 
• Valoriser l’apprentissage et l’embauche. L’enjeu est de taille. En se donnant les moyens d’une reprise immédiate, les décideurs sont assurés, avec nous, de sauvegarder voire de créer de l’emploi. Nous l’avons démontré, juste avant l’épisode de Covid-19, avec un sommet historique à 51 000 emplois. Cependant, avec + 43,7% sur un an de demandeurs d’emplois au second trimestre 2020 sur le Rhône, nécessité devient loi. 
« Le soutien annoncé par le gouvernement dans le plan de relance ne porte hélas pas sur les segments de marché qui auraient le plus d’effets positifs pour les entreprises de notre territoire. Nous attendons désormais une mobilisation sans précédent des collectivités territoriales sur l’investissement local. A ce titre, nous actons les intentions affichées par les nouveaux exécutifs d’accélérer la mise en œuvre de projets à travers les budgets annoncés et leurs volontés d’accélérer la mise en œuvre des investissements. Cependant, certaines de nos entreprises envisagent déjà de recourir à l’activité partielle. Pour ne pas dégrader l’emploi, les entrepreneurs doivent pouvoir compter sur l’adoption concrète de projets d’investissement (PPI et plans de mandats, nouveaux projets de construction de toute nature...). Cela leur permettra d’embaucher. Dans nos métiers, l’activité, c’est de l’emploi sur le territoire. Nos entreprises sont prêtes à relever le défi. » indique Samuel Minot, Président de la Fédération BTP Rhône et Métropole
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Nous écrire

Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance

- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile)<--