LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LYFtv-Europe
LYFtv-Europe
Nombre de messages : 120
Age : 56
Date d'inscription : 24/04/2012
http://www.europe.lyftv.com
16092020
Les projets de l'UE pour lutter contre le changement climatique, le racisme, le chômage et les menaces pour la santé ont été parmi les sujets abordés avec la Présidente de la Commission.
La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a passé en revue les actions de la Commission au cours de l'année écoulée et a dévoilé une série de nouvelles initiatives de l'UE.
Les nouveaux projets qui visent à sortir l'économie européenne de la crise du COVID-19, comprendront des mesures pour un salaire minimum européen et un engagement plus fort en faveur du pacte vert européen. En particulier, la Commission européenne proposera de porter l'objectif de réduction des émissions pour 2030 à au moins 55% par rapport aux niveaux de 1990, a déclaré Ursula von der Leyen. Elle a également préconisé d'œuvrer au renforcement des compétences de l'UE en matière de santé et de créer une agence européenne dédiée à la recherche biomédicale.
Affaires étrangères
"Je veux le dire haut et fort: l'Union européenne est du côté du peuple biélorusse. Nous avons tous été émus par l'immense courage de ceux qui se sont rassemblés pacifiquement sur la place de l'Indépendance ou qui ont pris part à la courageuse marche des femmes", a déclaré la Présidente de la Commission. À propos de l'empoisonnement d'Alexei Navalny en Russie, elle a déclaré que "ce n’était pas un cas isolé. Nous avons vu le même phénomène en Géorgie et en Ukraine, en Syrie et à Salisbury, ainsi que dans des élections qui se sont déroulées dans le monde entier. Ce schéma ne change pas - et aucun gazoduc ne changera cela". Elle s'est également exprimée en faveur de la mise en place d'une "loi Magnitsky européenne".
La Chine, a-t-elle déclaré, est un partenaire important sur des questions telles que le changement climatique, mais cela ne devrait pas empêcher l'UE de s'exprimer sur les violations des droits de l'homme, a-t-elle ajouté. Elle a également mis au défi les États membres d'être plus courageux pour réagir rapidement aux violations des droits de l'homme dans le monde en agissant plus fréquemment par le biais du vote à la majorité qualifiée.
Mme von der Leyen a également insisté pour que davantage d'efforts soient faits pour traiter la question des migrations. "La migration est un défi européen et toute l'Europe doit prendre sa part", a-t-elle déclaré.
La Présidente de la Commission a par ailleurs annoncé un plan d'action pour lutter contre le racisme et les discours de haine. Elle a également souligné qu'elle défendait les droits des personnes LGBTQI et la reconnaissance mutuelle des relations familiales dans l'UE.
Réactions des députés
La plupart des députés ont soutenu un grand nombre des nouvelles initiatives annoncées, mais ont également tenu à mettre en évidence les domaines sur lesquels la Commission européenne devrait se concentrer.
Manfred Weber (PPE, DE) a déclaré que la création d'emplois devait être prioritaire : "Prenez l'Italie: 40% des jeunes sont encore au chômage. Et nous ne pourrons jamais accepter une nouvelle génération perdue dans l'UE d'aujourd'hui. Vous ne pouvez dépenser l'argent du fonds de relance qu'une seule fois et notre priorité est l'avenir de la jeune génération européenne." M. Weber a également souligné la nécessité pour l'UE de parler d'une seule voix sur les questions étrangères. En ce qui concerne la Biélorussie, il a déclaré: "Si nous voulons être crédibles, faites en sorte que les gens dans les rues de Minsk voient que l'Europe est de leur côté."
Iratxe García Pérez (S&D, ES) a évoqué les différents défis auxquels l'Europe était confrontée. Elle s'est prononcée en faveur d'une taxe sur les transactions financières : "C'est seulement de cette manière que nous pourrons investir dans les transitions écologiques et l'inclusion sociale sans laisser personne derrière." Elle a salué le nouvel objectif de réduction des émissions pour 2030, mais a déclaré qu'il ne fallait pas oublier que "les gens font partie de cette transition, nous avons donc besoin d'une stratégie pour lutter contre la pauvreté, y compris la pauvreté des enfants, et notamment d'un salaire minimum", ce que Mme von der Leyen a mentionné dans son discours. Elle a appelé au soutien du secteur culturel et à la création d'une plateforme culturelle européenne pour "permettre aux jeunes de collaborer et de renforcer le tissu culturel européen."
Dacian Cioloş (Renew Europe, RO) a déclaré que l'Europe avait fait des progrès considérables ces derniers mois: "Il ne fait aucun doute que le plan de relance constitue une avancée historique et qu'il incarne la puissance de l'Union et notre capacité à surmonter les crises ensemble." Toutefois, il a souligné la nécessité de respecter l'État de droit comme un principe clé lorsqu'il s'agit de fonds, afin de maintenir la confiance des citoyens: "Les intérêts financiers de l'Union doivent être protégés de la corruption et des conflits d'intérêts." Il a salué la réaction de la Commission à l'appel du Parlement pour une étude d'impact sur la législation climatique, ainsi que ses projets en matière de numérique.
Nicolas Bay (ID, FR) a déploré l'absence de mesures de protection du marché en Europe au plus fort de la crise sanitaire, ainsi que les règles environnementales strictes qui affaiblissent la compétitivité des entreprises européennes: "Cela ne contribue pas à rendre notre avenir européen indépendant et prospère, mais rendra l'Europe encore plus fragile sur la scène mondiale."
Ska Keller (Verts/ALE, DE) a critiqué les conditions d’accueil des migrants aux frontières extérieures de l'UE. ‘‘C'est une situation très honteuse dans laquelle nous nous trouvons et c'est notre responsabilité collective en tant qu'Européens", a-t-elle déclaré, exhortant la Commission à se battre avec les États membres pour des conditions adéquates, "à faire de l'aide aux personnes dans le besoin une priorité absolue et à ne pas céder à cet état désastreux dans lequel nous nous trouvons." Elle a salué l'objectif proposé de réduction de 55% des émissions d'ici 2030. "Le climat ne peut pas être négocié, alors nous ferions mieux d'agir vite."
Ryszard Antoni Legutko (ECR, PL) a déclaré que la dernière décennie avait été tumultueuse pour l'UE, et qu'elle était dans un état pire aujourd'hui qu'il y a 10 ans. "Chaque année au cours de la dernière décennie, nous avons entendu de la bouche de chaque Président de Commission qu'un avenir radieux nous attendait et que les jours de gloire de l'UE étaient à portée de main, à condition bien sûr que la Commission européenne et les institutions européennes reçoivent plus de compétences... De moins en moins de personnes à travers l'Europe prennent ce message au sérieux."
Manon Aubry (GUE/NGL, FR), a critiqué le discours pour ne pas avoir mentionné la crise de solidarité qui existait dans l'UE, illustrée par les paradis fiscaux, ou les questions relatives à l'État de droit en Pologne et en Hongrie. Elle a également critiqué l'objectif de 55% de réduction des émissions climatiques, qu'elle juge insuffisant. "Pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés, nous devons tout changer. Notre seul objectif devrait être l'environnement et les aspects sociaux", a-t-elle déclaré, appelant à la justice fiscale et à la fin des paradis fiscaux en Europe.
Réagissant aux propos des députés, Mme von der Leyen a appelé à une "approche constructive de la migration". "Chaque année, environ deux millions de personnes et 140 000 réfugiés viennent en Europe; nous devrions être en mesure de gérer cela." Elle a indiqué que la Commission présenterait une proposition législative la semaine prochaine. En ce qui concerne l'État de droit, elle a déclaré que la Commission adoptait "l'approche la plus systématique et la plus complète de notre histoire". 
En savoir plus :
[*]Site internet dédié au débat sur l’état de l’Union européenne 
[*]Texte du discours de la Présidente de la Commission 

[*]Produits multimédias - Etat de l’Union européenne
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Nous écrire

Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance

- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile)<--