Festival Cinémas du Sud 2021 à l’Institut Lumière | 9-10 juillet 2021

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

avatar
Regard Sud
Nombre de messages : 15
Age : 66
Localisation : 1/3 rue des Pierres Plantées, 69001, Lyon
Date d'inscription : 27/06/2012
http:// www.regardsud.com
09062021
Le Festival Cinémas du Sud devait fêter ses 20 ans en 2020, contexte sanitaire oblige, l’anniversaire n’a pas pu être fêté.   
Aussi l’équipe du festival Cinémas du Sud se réjouit de retrouver le public. 
Et même si cette 21e édition se déroule exceptionnellement sur deux jours, le festival organisé en partenariat avec l’Institut Lumière, réserve de belles surprises avec cette année, des œuvres de fiction signées par la nouvelle génération de cinéastes originaires du Maghreb et du Moyen-Orient. 
Au programme six films dont cinq premiers longs métrages. 
Abou Leila de Amin Sidi-Boumediène (Algérie), sélectionné au Festival de Cannes, Semaine de la critique 2019, est un road movie qui plonge le spectateur au cœur du désert pendant la décennie noire en Algérie.  
Louxor, le deuxième film de Zeina Durra, (Egypte) sélectionné au Festival du film de Sundance 2021,  
Parle des retrouvailles d’un homme et d’une femme confrontés entre le passé de leur histoire d’amour et le présent, où la ville Louxor, un personnage à part entière, sert de socle narratif au film. 
Zanka Contact de Ismaël El Iraki (Maroc), Prix Orizzonti du meilleur film à la Mostra, ce film met en scène une relation passionnée entre un rocker, et « une Amazone des rues » au cœur d’un  « Maroc inattendu ».  
Le traducteur de Rana Kazkaz et Anas Khalaf (Syrie) 
La révolution en Syrie commence à être racontée par des œuvres de fiction. Le Traducteur est un thriller qui conte l'histoire de deux frères face aux prémices de la guerre civile en Syrie. 
1982 du cinéaste libanais Oualid Mouaness (Liban), avec Nadine Labaki réalisatrice du film « Capharnaüm », prix du Jury au Festival de Cannes 2018. Ce film aborde le thème du premier amour d’un adolescent et arrive l’invasion du Liban en 1982. 
Tu mourras à 20 ans de Amjad Abu Alala (Soudan), Lion du futur Luigi De Laurentiis du meilleur premier film au festival de Venise. Ce film traite des croyances religieuses, de la superstition. Un premier long-métrage que le cinéaste soudanais a tourné dans le village de son père. 
Nous avons hâte de vous revoir pour partager des moments d’émotion ! Cinéphiles avertis, comme novices du septième art, nous sommes heureux de vous faire découvrir ces films venus du Maghreb et du Moyen-Orient.                                                                                       
L’équipe du festival Cinémas du Sud vous invite à rencontrer les cinéastes de ces œuvres puissantes et lumineuses !
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum







Nous écrire

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews