Stratégie carbone : le gouvernement casse le thermomètre ?

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 1141
Age : 57
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
22062021
Les présidents des métropoles de Lyon et de Grenoble, Bruno Bernard et Christophe Ferrari, écrivent aux parlementaires : il faut selon eux «Changer de braquet plutôt que de trafiquer le thermomètre !» :
Les deux présidents (Grand Lyon et  Grenoble-Alpes Métropole) s’indignent, dans ce courrier, des tentatives du gouvernement de transformer les règles de calcul de la performance énergétique des bâtiments pour faussement atteindre les objectifs de la Stratégie nationale bas carbone. Pour les deux élus, « il est urgent de changer de braquet en matière de rénovation énergétique sachant que le bâtiment est à l’origine de 25% des émissions de gaz à effet de serre.»
Ce courrier est adressé aux Députés et aux Sénateurs à l’occasion de l’examen, en première lecture au Sénat, de la loi « Climat et résilience » adoptée en première lecture par les Députés.
Bruno Bernard et Christophe Ferrari interpellent notamment les parlementaires sur les critères permettant de considérer un logement performant d’un point de vue énergétique. En effet, revoir à la baisse ces critères, entrainerait la sortie de nombres de logements des exigences de rénovation énergétique. Or, le bâtiment est aujourd’hui responsable en France de près d’un quart des émissions des gaz à effet de serre.
De plus, les évolutions proposées par le gouvernement en matière d’aides à la rénovation énergétique se traduisent par une baisse des aides à destination des ménages modestes. Ce sont pourtant ces ménages, parfois en situation de précarité énergétique, qu’il conviendrait d’aider davantage. Les collectivités n’ont aujourd’hui d’autre choix que de compenser le désengagement de l’État. Ceci représente pour les Métropoles de Lyon et de Grenoble près de 10 millions d’euros.
 
Les Présidents des Métropoles de Lyon et de Grenoble entendent rappeler aux parlementaires que le gouvernement s’était engagé à reprendre les propositions de la convention citoyenne pour le climat sans filtre. Or, ce projet de loi apparaît très en deçà des ambitions de la convention citoyenne pour le climat.
 
Pour Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon « la rénovation énergétique du bâtiment représente un levier essentiel pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de notre territoire. De plus, il s’agit d’une véritable opportunité pour créer de l’emploi et réduire la précarité énergétique. C’est en ce sens que la Métropole de Lyon a récemment renforcé son programme ECORENO’V, à destination des habitants de la Métropole, afin de les accompagner dans leurs projets de rénovation énergétique».
Quant à Christophe Ferrari, Président de Grenoble Alpes Métropole, « II s'agit-là de tentatives de mise en place de passe-droits illégitimes, anachroniques, visant à réduire les efforts en matière d'isolation et de réduction des consommations énergétiques, principales causes des émissions de gaz à effet de serre. A l'heure où l'Etat a été condamné pour inaction climatique, plus que jamais, nous appelons à changer de braquet et non pas reculer. C'est la condition pour engager un bond en avant pour le climat ! »
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum









Nous écrire
--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--
Jeux & gaming Boutique cadeau Fashion Librairie Présidentielles2022 Lyon Cinéma Chanson française, musique & partitions

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews