LYFtvnews En - Fr : European Parliament votes in favour of plan to end animal experiments

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 1141
Age : 57
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
16092021
European Parliament votes in favour of EU plan to replace animal experiments with cutting-edge science. The European Parliament has adopted a resolution vote calling on the European Commission to establish an EU-wide Action Plan for the active phase out of the use of animals in experiments by defining milestones and targets to incentivise progress in the replacement of animals with non-animal  human-relevant methods. 
LYFtvnews En - Fr  : European Parliament votes in favour of plan to end animal experiments VcsPRAsset_3872867_231435_c28f7f9e-39c1-4abc-8eef-e3fd399cab9f_0
Nearly 10 million animals are used in invasive experiments in EU laboratories every year, including monkeys, dogs, cats, rabbits, rats and mice, a huge number of animals that has remained relatively unchanged in the last decade. The vote has been welcomed by animal welfare groups; Humane Society International called the vote “an historic opportunity to take animal suffering out of the equation and shift the focus to modern, cutting-edge, human relevant research.” 
Whilst acknowledging European-level initiatives to reduce and refine the use of animals, the Parliament recognised that an active, coordinated approach for the full replacement of animals has not been achieved. By requiring an EU-wide action plan with an ambitious timeline and list of milestones, the European Parliament is aiming to drive the active phase-out of animals used for all scientific purposes.
Eurogroup for Animals , Cruelty Free Europe , Humane Society International/Europe , the European Coalition to End Animal Experiments and PETA , representing over 100 organisations from 24 EU Member States, have campaigned for the passing of the resolution. The groups are now calling on the Commission to make it a priority.
Troy Seidle, Humane Society International’s vice president for research and toxicology, says: “This vote signals the need for systemic change in the EU’s approach to safety science and health research, with Parliament embracing an historic opportunity to take animal suffering out of the equation and shift the focus to modern, human relevant technologies. If our goal isn’t to cure cancer in mice or prevent birth defects in rabbits, we need to let go of the unfounded belief that these animals are miniature people and get serious about understanding and predicting human biology in the real world. Human organ-chips, stem cell models and next-generation computing allow us to do exactly that, and can deliver considerable benefits in the study of uniquely human diseases and the assessment of potential new medicines and chemical safety generally. Today with this historic vote, the EU Parliament is calling for pro-active and coherent policies to phase-out animal experiments, such as preferential funding for non-animal methods, training scientists in new technologies and key regulatory changes to chemicals legislation. We call on the Commission to embrace these proposals and recognise that an Action Plan to hasten our departure from animal-based science is in all our interests.”
Opinion polls show that ending animal experiments is a priority for EU citizens: nearly three quarters (72%) agree that the EU should set binding targets and deadlines to phase out testing on animals. This is being echoed by the achievements of the recently launched European Citizens’ Initiative Save Cruelty Free Cosmetics – Commit to a Europe without Animal Testing , which has already gathered more than 120,000 signatures in less than three weeks.
“The European Parliament understands that the time is right for this action plan, because of the work that scientists have been doing to better understand the limitations of animal studies and the potential of non-animal models. There are no excuses to perpetuate the current level of reliance on animal experiments. It is clear that an ambitious phase-out plan, with clear milestones and achievable objectives, is the next step needed to start reducing significantly the use of animals in science.” Tilly Metz (Greens/EFA, LU) - Chairwoman of the Animals in Science Working Group of the Intergroup on the Welfare and Conservation of Animals. 
“It is now in the hands of the European Commission to establish this EU-wide Action Plan, and we expect the Commission will make this a high-level priority – Because if the Commission is serious about its commitments to EU citizens, it needs to start now the dialogue with all parties to effectively coordinate funding, education and milestones to accelerate the transition to non-animal science.” Jytte Guteland MEP (S&D, SE) Member of the Animals in Science Working Group of the Intergroup on the Welfare and Conservation of Animals. 
“This action plan is a win-win situation for humans, other animals, and the environment and it is imperative that it is led from the top in the Commission – Animal testing is relevant to so many different areas of the Commission’s responsibilities and a coordinated approach to reducing and replacing is essential. Delivering safety and sustainability without animal testing will help deliver the goals of EU Green Deal which is led by Vice-President Frans Timmermans.” Anja Hazekamp MEP (The Left, NL) - Chairwoman of the Intergroup on the Welfare and Conservation of Animals .
 
With a presence in more than 50 countries, Humane Society International works around the globe to promote the human-animal bond, rescue and protect dogs and cats, improve farm animal welfare, protect wildlife, promote animal-free testing and research, respond to natural disasters and confront cruelty to animals in all of its forms. HSI's U.S. affiliate the Humane Society of the United States take on puppy mills, factory farms, trophy hunts, animal testing and other cruel industries. Learn more about our work at hsi.org . Follow HSI on TwitterFacebook  and Instagram .
*****************
 Le Parlement européen vote en faveur d’un plan visant à mettre fin à l’expérimentation animale
Le Parlement européen vote en faveur du plan de l’UE visant à remplacer l’expérimentation animale par une science de pointe
Le Parlement européen a adopté une résolution appelant la Commission européenne à établir un plan d’action à l’échelle de l’UE pour l’élimination active de l’utilisation d’animaux dans les expériences en définissant des jalons et des objectifs pour encourager les progrès dans le remplacement des animaux par des méthodes non animales pertinentes pour l’homme. Près de 10 millions d’animaux sont utilisés chaque année dans des expériences invasives dans les laboratoires de l’UE, notamment des singes, des chiens, des chats, des lapins, des rats et des souris, un grand nombre d’animaux qui est resté relativement inchangé au cours de la dernière décennie. Le vote a été bien accueilli par les groupes de protection des animaux; Humane Society International a qualifié le vote de «une occasion historique de retirer la souffrance animale de l’équation et de mettre l’accent sur la recherche moderne, de pointe et pertinente pour l’homme. 
Tout en reconnaissant les initiatives prises au niveau européen pour réduire et affiner l’utilisation des animaux, le Parlement a reconnu qu’une approche active et coordonnée pour le remplacement complet des animaux n’avait pas été réalisée. En exigeant un plan d’action à l’échelle de l’UE avec un calendrier ambitieux et une liste d’étapes importantes, le Parlement européen vise à favoriser l’élimination progressive des animaux utilisés à toutes fins scientifiques.
Eurogroupe pour les animaux , L’Europe sans cruauté , Humane Society International/Europe , la Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale et PETA , représentant plus de 100 organisations de 24 États membres de l’UE, ont fait campagne pour l’adoption de la résolution. Les groupes demandent maintenant à la Commission d’en faire une priorité.
Troy Seidle, vice-président de la Humane Society International pour la recherche et la toxicologie, a déclaré: »Ce vote signale la nécessité d’un changement systémique dans l’approche de l’UE en matière de science de la sécurité et de recherche en matière de santé, le Parlement embrassant une occasion historique de retirer la souffrance animale de l’équation et de se concentrer sur des technologies modernes et pertinentes pour l’homme. Si notre objectif n’est pas de guérir le cancer chez la souris ou de prévenir les malformations congénitales chez le lapin, nous devons abandonner la croyance infondée que ces animaux sont des personnes miniatures et prendre au sérieux la compréhension et la prédiction de la biologie humaine dans le monde réel. Les puces d’organes humains, les modèles de cellules souches et l’informatique de nouvelle génération nous permettent de faire exactement cela, et peuvent apporter des avantages considérables dans l’étude de maladies humaines uniques et l’évaluation de nouveaux médicaments potentiels et de la sécurité chimique en général. Aujourd’hui, avec ce vote historique, le Parlement européen appelle à des politiques proactives et cohérentes pour éliminer progressivement l’expérimentation animale, telles qu’un financement préférentiel pour les méthodes non animales, la formation des scientifiques aux nouvelles technologies et des modifications réglementaires clés de la législation sur les produits chimiques. Nous appelons la Commission à adopter ces propositions et à reconnaître qu’un plan d’action visant à accélérer notre abandon de la science d’origine animale est dans notre intérêt à tous. »
Sondages montrent que la fin de l’expérimentation animale est une priorité pour les citoyens de l’UE: près des trois quarts (72 %) sont d’accord pour dire que l’UE devrait fixer des objectifs contraignants et des délais pour éliminer progressivement les essais sur les animaux. Cela est repris par te réalisations de l’initiative citoyenne européenne récemment lancée Save Cruelty Free Cosmetics – Engagez-vous pour une Europe sans expérimentation animale , qui a déjà recueilli plus de 120 000 signatures en moins de trois semaines.
« Le Parlement européen comprend que le moment est venu pour ce plan d’action, en raison du travail que les scientifiques ont fait pour mieux comprendre les limites des études sur les animaux et le potentiel des modèles non animaux. Il n’y a aucune excuse pour perpétuer le niveau actuel de dépendance à l’expérimentation animale. Il est clair qu’un plan ambitieux d’élimination progressive, avec des jalons clairs et des objectifs réalisables, est la prochaine étape nécessaire pour commencer à réduire considérablement l’utilisation des animaux dans la science. » Tilly Metz (Verts/ALE, LU) - Présidente de la Groupe de travail sur les animaux en science de l’Intergroupe sur le bien-être et la conservation des animaux. 
« Il appartient maintenant à la Commission européenne d’établir ce plan d’action à l’échelle de l’UE, et nous espérons que la Commission en fera une priorité de haut niveau – car si la Commission est sérieuse quant à ses engagements envers les citoyens de l’UE, elle doit entamer dès maintenant le dialogue avec toutes les parties pour coordonner efficacement le financement, l’éducation et les jalons afin d’accélérer la transition vers la science non animale. » Jytte Guteland MdPE (S&D, SE) Membre du Groupe de travail sur les animaux en science de l’Intergroupe sur le bien-être et la conservation des animaux. 
« Ce plan d’action est une situation gagnant-gagnant pour les humains, les autres animaux et l’environnement et il est impératif qu’il soit dirigé par le sommet de la Commission – l’expérimentation animale est pertinente pour de nombreux domaines différents des responsabilités de la Commission et une approche coordonnée de la réduction et du remplacement est essentielle. Assurer la sécurité et la durabilité sans expérimentation animale contribuera à la réalisation des objectifs du green deal de l’UE, dirigé par le vice-président Frans Timmermans. » Anja Hazekamp, MdPE (La Gauche, NL) - Présidente de la Intergroupe sur le bien-être et la conservation des animaux .
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum









Nous écrire
--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--
Jeux & gaming Boutique cadeau Fashion Librairie Présidentielles2022 Lyon Cinéma Chanson française, musique & partitions

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews