Prime Covid : la Métropole de Lyon devrait voter une aide exceptionnelle aux agents de l'IDEF

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LYFtv-LYon
LYFtv-LYon
Nombre de messages : 727
Age : 57
Date d'inscription : 04/05/2011
http://www.lyonenfrance.com
24092021
Pour reconnaître et valoriser les personnels des établissements de santé et des EHPAD, le Gouvernement a décidé de leur faire bénéficier d’un complément de traitement indiciaire (CTI) à compter du 1er juin 2021, à l’occasion du Ségur de la santé. Néanmoins, la mise en place de cette primeI pour les « professionnels des structures publiques autonomes », tels que les agents de l’IDEF (Institut Départemental de l'Enfance) à la Métropole de Lyon, a fait l’objet d’une étude spécifique. 


Contrairement à leurs homologues de la fonction publique hospitalière, travaillant dans des EPHAD ou des établissements de santé, les personnels de l’IDEF, qui s'étaient mobilisés récemment pour "ne pas être les oubliés du Ségur de la santé", ne peuvent toujours pas bénéficier de ce CTI

Prime Covid : la Métropole de Lyon devrait voter une aide exceptionnelle aux agents de l'IDEF 60914d884df01_resized_20210504_131434-5301548

Il sera donc proposé au prochain Conseil métropolitain d’adopter le versement d’une prime exceptionnelle de 1200€ qui sera versée à 419 agents, en remplacement de la prime d’intéressement collectif versée au mois de février, dont le montant était de 300€. 
Un premier versement complémentaire de 900€ sera mis en place dès le mois de décembre 2021. 
Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon a tenu à le rappeler: « Pendant la crise sanitaire, les agents de l’IDEF se sont retrouvés en première ligne, au même titre que celles et ceux qui ont travaillé au sein de l'hôpital public. Revaloriser le salaire de nos agents n’est pas seulement un geste de remerciement ; il s'agit d'une mesure de justice, et c’est en ce sens que nous avons utilisé tous les leviers réglementaires disponibles, pour leur manifester un signe de reconnaissance immédiat. » 
Le 6 mai dernier, lui même ainsi que Zémorda Khelifi, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon en charge des ressources humaines, et Lucie Vacher, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’enfance, la famille et la jeunesse, ont interpellé le Premier Ministre et la Ministre de la Fonction Publique, par courrier, pour demander l’intégration des agents de l’IDEF aux accords « Ségur » dans le but de les revaloriser, à la hauteur de leur travail et de leur implication face à la crise sanitaire. Revendication qui avait déjà été communiquée lors du Ségur de la santé, et qui était restée sans réponse. Pour Zémorda Khelifi « Il n’était pas question que les agents de l’IDEF soient les « oubliés » des accords « Ségur ». Pour la Métropole de Lyon, l’accueil de mineurs, en difficultés ou en danger, a reposé sur la mobilisation de plus de 450 agents très impliqués, avec près de 1000 enfants accueillis en 2020 sur notre territoire. Revaloriser leur salaire à la hauteur de l’importance de leurs missions est de notre devoir. » 
Parallèlement à cette délibération, le Président de la Métropole a relancé le Premier Ministre pour demander à nouveau au Gouvernement l’intégration de ces personnels dans les accords « Ségur », ou, à défaut, la possibilité pour la collectivité d’avoir de nouveaux leviers pour valoriser leur rémunération dans une logique de reconnaissance de la valeur de ces métiers mais également pour renforcer leur attractivité ; trop de recrutement étant aujourd’hui infructueux.
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum







Nous écrire

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews