Sédérurgie : Arcelor Mittal reçoit un financement record pour la Recherche sur la décarbonation

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtv-Economie
LYFtv-Economie
Nombre de messages : 207
Age : 57
Date d'inscription : 23/04/2012
http://www.economie.lyftv.com
27092021
ArcelorMittal et la BEI annoncent un financement de 280 millions d’EUR pour la recherche et l’innovation à l’appui des objectifs de décarbonation du groupe sidérurgique
Sédérurgie : Arcelor Mittal reçoit un financement record pour la Recherche sur la décarbonation VcsPRAsset_3343064_96596_2d7e1f94-d4d5-4859-881c-1b243543b090_0
Sédérurgie : Arcelor Mittal reçoit un financement record pour la Recherche sur la décarbonation VcsPRAsset_3343064_96597_caa99ca0-0a07-48de-b9d1-743989f45030_0
Sédérurgie : Arcelor Mittal reçoit un financement record pour la Recherche sur la décarbonation VcsPRAsset_3343064_96598_1dad9135-8951-4147-8769-d2201d66b8dc_0


  • http://economie.lyftvnews.com

    http://europe.lyftvnews.com

  • Ces ressources essentielles permettront à ArcelorMittal d’élargir considérablement ses activités de recherche-développement en matière de décarbonation.

  • L’opération couvre des dépenses d’investissement dans plusieurs pays de l’UE – France, Belgique, Luxembourg, Espagne.

  • Le prêt est assorti d’une garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe de la Commission européenne.


Le prêt de 280 millions d’EUR accordé à ArcelorMittal par la Banque européenne d’investissement (BEI), qui bénéficie d’une garantie au titre du Plan d’investissement pour l’Europe, contribuera au financement du programme européen de recherche et de développement du groupe sur la période 2021-2023.
Cette importante initiative de financement vise à soutenir les activités de recherche et les dépenses d’investissement connexes d’ArcelorMittal dans le cadre de projets en rapport avec l’environnement, le climat et l’énergie. Elle aidera le groupe à atteindre ses objectifs ambitieux en matière d’action pour le climat et à réduire ainsi l’empreinte environnementale de ses installations de production, de ses produits sidérurgiques et de ses solutions technologiques. ArcelorMittal Europe s’est engagée à réduire l’intensité de ses émissions de CO2 de 35 % d’ici à 2030, le groupe ArcelorMittal ayant fixé un objectif de zéro émission nette à l’horizon 2050.
Ce partenariat entre la BEI et ArcelorMittal bénéficie de la garantie au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), élément central du Plan d’investissement pour l’Europe. D’une manière générale, au moins 40 % des projets d’infrastructure et d’innovation soutenus dans le cadre du FEIS visent à contribuer à l’action en faveur du climat dans le droit fil de l’accord de Paris. Ce projet contribuera également au leadership de l’industrie européenne dans son rôle de fournisseur d’aciers à haute résistance et de produits et solutions reposant sur ces alliages.
La mise au point de nouveaux produits, de processus renforcés et de solutions techniques devrait avoir d’importantes retombées positives pour l’environnement, par la réduction directe et indirecte des émissions de gaz à effet de serre.
Les activités de recherche-développement soutenues par le nouvel investissement concerneront principalement les installations de R-D existantes d’ArcelorMittal en France, en Belgique, au Luxembourg et en Espagne.
Greg Ludkovsky, vice-président d’ArcelorMittal, responsable de la recherche-développement : « Le rôle de notre organisation, Global R&D, est de créer la base technologique sur laquelle ArcelorMittal pourra assurer sa viabilité à long terme en tant que chef de file mondial de la production d’acier et de l’exploitation minière. Ce financement aidera Global R&D à porter plus avant les ambitions d’ArcelorMittal concernant la réduction de l’empreinte environnementale de ses activités et de ses produits. Nous allons pouvoir élargir nos travaux afin de développer des procédés de fabrication et des produits de rupture, durables sur le plan environnemental, à haute valeur ajoutée et rentables. »
Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI : « La signature de cet accord entre la banque publique européenne et ArcelorMittal soutiendra un acteur européen de premier plan dans l’industrie sidérurgique mettant résolument l’accent sur les produits sidérurgiques à plus forte valeur ajoutée. Ces investissements joueront un rôle clé dans la stratégie de réduction de l’empreinte carbone d’ArcelorMittal et contribueront par là même au pacte vert pour l’Europe, aligné sur les termes de l’accord de Paris sur le climat signé en 2015 ».
Kris Peeters, vice-président de la BEI : « Je me félicite vivement de cet accord de financement qui soutiendra les efforts d’innovation d’ArcelorMittal dans l’UE. J’aime l’idée que la recherche soit menée dans plusieurs États membres, dans un véritable esprit européen. Le secteur de l’acier est vital pour l’économie européenne. Aucun autre secteur n’est confronté à la nécessité de se réinventer en permanence et de rendre ses procédés de production plus efficaces et moins néfastes pour l’environnement. Cela nécessite un investissement constant dans l’innovation. Je suis convaincu que notre concours aidera ArcelorMittal dans ses opérations, contribuera à accroître la compétitivité du groupe et, partant, favorisera le leadership de l’UE en tant que fournisseur d’acier de haute technologie dans le monde. »
Paolo Gentiloni, commissaire chargé de l’économie, a déclaré: « Grâce à une garantie du plan d’investissement pour l’Europe, ArcelorMittal investira 280 millions d’euros dans des activités de recherche et de développement afin d’atteindre ses objectifs climatiques et de réduire l’empreinte environnementale de ses installations de production. Cet accord montre que l’innovation est cruciale pour permettre aux entreprises de contribuer aux ambitions climatiques tout en maintenant leur compétitivité. J’espère voir de nombreuses autres entreprises suivre cet exemple. »
En 2017, le groupe ArcelorMittal et la BEI ont signé un accord de financement de 350 millions d’EUR, garanti au titre du Plan d’investissement pour l’Europe, afin d’aider le groupe à financer son programme européen de recherche et de développement sur la période 2017-2020.
En 2020, la BEI a accordé un prêt de 75 millions d’EUR à ArcelorMittal, soutenu au titre du volet « Projets de démonstration liés à l’énergie » du dispositif InnovFin et financé dans le cadre d’Horizon 2020 et du programme de financement RNE 300 de la Commission européenne.
Ces fonds ont servi à financer les activités de recherche-développement et les dépenses d’investissement connexes du groupe ArcelorMittal dans divers domaines :

  • Technologies de fonderie innovantes

  • Économie circulaire et réduction des émissions de CO2

  • Revêtements de substitution destinés à remplacer le chrome hexavalent

  • Nouvelles technologies de laminage permettant de réduire la consommation d’énergie

  • Décarbonation des hauts fourneaux

  • Fabrication additive pour applications sidérurgiques

  • Développement d’aciers innovants à haute résistance pour l’automobile

  • Développement d’acier électrique à faible perte pour améliorer la rétention d’énergie des moteurs

  • Substrats et revêtements pour équipements relevant de la transition énergétique en général (installations solaires, éoliennes, etc.)


 
Informations générales
À propos d’ArcelorMittal
ArcelorMittal est la première entreprise sidérurgique et minière au monde. Elle est présente dans 60 pays et compte des installations de fabrication d’acier primaire dans 17 pays. En 2020, ArcelorMittal a enregistré 53,3 milliards d’USD de recettes et a produit 71,5 millions de tonnes d’acier brut, la production de minerai de fer ayant atteint 58,0 millions de tonnes. ArcelorMittal a pour objectif de bâtir un monde meilleur en inventant des aciers plus intelligents. La production de ces aciers repose sur des procédés innovants qui consomment moins d’énergie, émettent beaucoup moins de carbone et réduisent les coûts. Les aciers sont plus respectueux de l’environnement, plus solides et réutilisables. Ils équipent les véhicules électriques et les infrastructures liées aux énergies renouvelables et aideront les sociétés dans leur transition tout au long de ce siècle. Le groupe ArcelorMittal est coté en Bourse à New York (MT), Amsterdam (MT), Paris (MT), Luxembourg (MT), et en Espagne à Barcelone, Bilbao, Madrid et Valence (MTS).
À propos de la BEI
La Banque européenne d'investissement (BEI), dont les actionnaires sont les 27 États membres de l’Union européenne, est l'institution de financement à long terme de l’UE. La BEI a pour mission de contribuer à l’intégration, au développement équilibré et à la cohésion économique et sociale des États membres de l’UE. Elle emprunte des volumes considérables de fonds sur les marchés des capitaux, qu’elle prête à des conditions très favorables à l’appui de projets contribuant à la réalisation des objectifs de l’Union européenne.
Par ses activités, la BEI veille à ce que l’UE soit à la pointe de la prochaine vague d’innovation. Dans son rôle de banque européenne du climat, elle s’attache à stimuler l’émergence et le déploiement de nouvelles technologies afin de relever les défis actuels tels que la transition énergétique vers un nouveau modèle de croissance verte et d’aider les innovateurs européens à devenir des chefs de file mondiaux dans leurs domaines d’activité.
La BEI est l’un des principaux bailleurs de fonds mondiaux de l’action pour le climat. Sur les fonds mis à disposition par la Banque en France en 2020, soit plus de 10 milliards d'EUR (la France est le deuxième bénéficiaire des financements de la Banque après l’Italie), 48 % ont été consacrés à des projets de lutte contre les changements climatiques ou d’atténuation de leurs effets.
À propos du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS)
Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) est le pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe. Il fournit des garanties couvrant les premières pertes, ce qui permet à la BEI d’investir dans un plus grand nombre de projets qui sont souvent également plus risqués. Les projets et accords qui ont été approuvés pour un financement au titre du FEIS jusqu’ici devraient permettre de mobiliser 546,5 milliards d’EUR d’investissements, dont un quart à l’appui de projets de recherche, développement et innovation.
Commission européenne : Flora Matthaes
European Investment Bank, 100 boulevard Konrad Adenauer, Luxembourg, 2950 Luxembourg
Sédérurgie : Arcelor Mittal reçoit un financement record pour la Recherche sur la décarbonation Open?upn=ULM-2BGxUcX180uZPpAUIwD19PnR5iJ0mNW62TYsbNzWbCAiukaQvTYmYBtoSKemzU5sK1nlKljujozXdj8zlyqzJVT5DUMf-2Fuqsml1m-2FKck4xYPGyAafFIK-2FGWuiWMiABtac3t5UIBSO48OVUoh4ntsC3psj9yC4-2BwlDnOeSN-2BwtxQ5uObr8hWAH3-2FOLP1d4abboeOeESPIMrGPTt6XtR-2BXVNA-2F9QEu7EVEwlImmUcEUXwt9Lpfjy3JluYWKgcT-2F6esHlLaPTO24eWAFM5Kkl4cGgOWYZRz6zViBSfzWErAdTH6p7C0tsjzOvcrqNo6qzO9Jy8OEmjQl6Szn7bbeQa5GaF6-2B1FstJtD0aZ1VX6yc-3D
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum









Nous écrire
--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--
Jeux & gaming Boutique cadeau Fashion Librairie Présidentielles2022 Lyon Cinéma Chanson française, musique & partitions

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews