Région AuRA : Najat Vallaud Belkacem regrette "le manque cruel d'ambition" de Laurent Wauquiez

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LYFtv-Politique
LYFtv-Politique
Nombre de messages : 315
Age : 57
Date d'inscription : 06/04/2012
http://www.lyon-politique.fr
14102021
Alors que le Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, multiplie les communiqués sur "la région la mieux gérée de France", l'opposition dénonce à la fin de la première session, ce 14 octobre, "une Région absente du rendez-vous de la relance économique et sociale !"


Région AuRA : Najat Vallaud Belkacem regrette "le manque cruel d'ambition" de Laurent Wauquiez 6a00754e951a0890d2bcab143668a4a281e69301c7685699aabbb07a9e352a2a
Najat Vallaud Belkacem
présidente du groupe
 Socialiste, Ecologiste, et Démocrate

L’Assemblée plénière régionale des 14 et 15 octobre marque le vrai début du second mandat de Laurent Wauquiez. Un rendez-vous qui intervient à un moment crucial pour l’avenir de notre territoire et de notre pays : celui de la relance après une crise sanitaire historique de plus de 20 mois qui a bouleversé toute la société. Nous attendions de ce moment, une invitation à travailler sur l’élaboration d’un plan de réparation sociale, de reconstruction économique et de projection vers un modèle de transition écologique.
LE BUDGET : pas de sursaut !
Le débat d’orientations budgétaires témoigne malheureusement d’un manque cruel d’ambition, reconduisant à l’identique l’esprit et la lettre d’une austérité qui ne dit pas son nom, et qui mènera notre Région à l’immobilisme.
« Rien sur les transports, rien sur la formation, rien sur l’aménagement du territoire et les grandes infrastructures, rien sur l’enseignement supérieur et la recherche, encore moins sur la situation de détresse sociale et sanitaire qui frappe nos étudiants en pleine rentrée universitaire. Rien sur l’exigence républicaine de justice sociale alors que les divisions, les fractures et les inégalités s’aggravent comme jamais entre les centres-villes et les quartiers populaires, entre l’urbain, le périphérique et le rural, entre ceux qui sont tous les jours sur front de la crise sanitaire et sociale, et ceux que leur position a davantage protégés. Que dire encore de la prise en compte du grand défi de notre temps qui, demain, va déterminer tous les autres : la lutte contre le réchauffement climatique. Rien. » Najat VALLAUD-BELKACEM, présidente du groupe Socialiste, Ecologiste, et Démocrate dans son intervention.
A situation exceptionnelle qui exigeait un sursaut, nous constatons avec regret un retour aux affaires courantes, à l’ordinaire d’une gestion qui refuse obstinément d’exercer pleinement les compétences premières de la Région sur l’économie, l’emploi, les transports, l’éducation ou l’aménagement du territoire, pour lui préférer des orientations politiques et idéologiques sur la sécurité et la mise à l’index des chômeurs.  
« Nous ne pouvons souscrire à l’idée que nous renoncions à investir, une nouvelle fois, dans ce qui constitue l’essentiel d’une politique publique régionale : les transports et les mobilités, l’éducation, l’enseignement supérieur, la recherche, l’innovation, la stratégie économique, l’aménagement du territoire et les grandes infrastructures, l’agriculture ou le sport. Et donc, le pouvoir d’achat, la qualité de vie, les perspectives d’avenir des Auvergnats-Rhônalpins. » a conclu la présidente du groupe Socialiste, Ecologiste, et Démocrate dans sa conclusion au débat d’orientations budgétaires.
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum







Nous écrire

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews