Animaux : une nouvelle enquête de PETA met en lumière les "fermes à serpents'"

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Voir plus



LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 1690
Age : 58
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
19122021
Nouvelle enquête : des serpents dépecés au rasoir et frappés avec des marteaux chez des fournisseurs de LVMH en Indonésie. Une nouvelle enquête de PETA Asie tournée dans deux abattoirs indonésiens qui approvisionnent LVMH montre des serpents frappés à la tête avec des marteaux et écorchés alors qu'ils sont vraisemblablement encore conscients. PETA renouvelle donc son appel au groupe pour qu'il mette fin à son utilisation honteuse de peaux exotiques.

 
Les images vidéo montrent des ouvriers gonflant des pythons – qui sont suspendus à un portique par des cordes – avec de l'eau via des tuyaux insérés dans leur bouche ou leurs évents cloacaux afin d'étirer la peau, ce qui la rend plus facile à enlever. 
Les ouvriers ouvrent ensuite les serpents avec une lame de rasoir et les écorchent alors qu'ils sont vraisemblablement encore conscients. Dans un abattoir, des ouvriers frappaient des pythons à plusieurs reprises à la tête avec un marteau dans une tentative grossière de les étourdir ou de les tuer. 
Malgré ces atrocités, LVMH continue de prétendre assurer le bien-être des animaux tués pour ses produits. « LVMH fait mine de défendre le bien-être animal tout en commercialisant des articles fabriqués à partir d'animaux qui ont été frappés, gonflés d'eau de manière atroce, puis écorchés alors qu'ils étaient vraisemblablement encore conscients et capables de ressentir la douleur », déclare Marie-Morgane Jeanneau, porte-parole de PETA France. « PETA appelle l’entreprise à mettre fin à son hypocrisie et à sa vente déplorable de peaux exotiques. »
Les entités de PETA ont révélé à plusieurs reprises la cruauté inhérente à l'industrie des peaux exotiques, dont notamment au sein de la chaîne d'approvisionnement même de Louis Vuitton. Une enquête diffusée par PETA portant sur des fermes de crocodiles vietnamiennes liées à la marque montre des crocodiles détenus dans des fosses en béton sans aucun aménagement, tandis qu'une autre enquête tournée dans les plus grandes entreprises d'abattage d'autruches au monde – dont un fournisseur de Louis Vuitton – montre des ouvriers forçant des autruches terrifiées dans des appareils de contention et leur tranchant la gorge alors que les oiseaux attendant que viennent leur tour assistait à ce spectacle barbare, incapables d’y échapper. 
Pourtant, le PDG de Louis Vuitton a affirmé l'année dernière que « la main sur le cœur, nos animaux sont élevés sans cruauté ».
Des photos de l'enquête sont disponibles ici, et des images en qualité de diffusion sont disponibles ici.
PETA, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n’avons pas à les utiliser pour nos vêtements », s’oppose au spécisme, idéologie qui postule une fausse supériorité des humains sur les autres animaux. Pour plus d’informations, rendez-vous sur PETAFrance.com ou suivez les dernières actualités de l’association sur Facebook, Twitter ou Instagram.
Communiqué de PETA France -
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .