LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 1818
Age : 58
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
22032022
Prenons le parti de l’humanité - Campagne ≠HumainsAvantTout du 21 mars au 8 avril 2022
Réfugiés : Humains avant tout ! la nouvelle campagne de la Cimade La_cim10
Réfugiés : Humains avant tout ! la nouvelle campagne de la Cimade Campag13
La Cimade lance une campagne de mobilisation nationale du 21 mars au 8 avril 2022 signée #HumainsAvantTout. Ce dispositif de sensibilisation souhaite rappeler qu’une personne migrante ou réfugiée est avant tout un être humain, avec sa personnalité, son histoire, sa culture et son unicité. Et qu’une société fondée sur l’accueil de l’autre et l’hospitalité est non seulement possible mais indispensable. La campagne s’articule en plusieurs volets, avec en point d’orgue trois événements déployés simultanément à Paris, Nantes et Bordeaux le 26 mars. Une campagne qui résonne d’autant plus dans le contexte mondial et politique actuel !
La guerre en Ukraine a remis au cœur de l’actualité et du débat public la question de l’accueil des réfugié·e·s, et ce de manière paradoxale : si cette situation a heureusement entrainé un fort élan de solidarité en direction des personnes fuyant cette guerre, elle a également été l’occasion d’entendre des discours inacceptables sur le « tri » entre bons et mauvais migrants, sur une philosophie de l’hospitalité à géométrie variable, selon l’origine, la couleur de peau, la religion…. Ainsi, les différences de traitement et de considération avec d’autres personnes migrantes n’en ont été que plus visibles, et fondamentalement inacceptables.
C’est dans ce contexte que La Cimade prend la parole aujourd’hui et invite à la mobilisation.  Pour défendre l’accueil, la défense des droits et de la dignité de TOUTES les personnes migrantes. Pour demander ainsi, concernant l’Ukraine, que la protection temporaire soit élargie à tou·te·s les ressortissant·e·s non ukrainien·ne·s qui y résidaient et qui ont dû fuir le pays, notamment les demandeurs d’asile et étudiant·e·s, aujourd’hui exclu·e·s de cette protection. Pour que cette belle mobilisation citoyenne en faveur de celles et ceux qui fuient la guerre en Ukraine ne soit pas synonyme d’injustices ou d’exclusion pour d’autres. Pour rappeler, aujourd’hui comme demain, qu’on ne saurait transiger sur les principes d’humanité et de solidarité.
 Réfugiés : Humains avant tout ! la nouvelle campagne de la Cimade Cimade10
21 mars, coup d’envoi de la Campagne ≠HumainsAvantTout pour mobiliser autour de l’humain et faire changer de regard sur les personnes migrantes !
 
La campagne s’adresse au grand public et donnera la parole aux personnes migrantes qui partageront leur parcours de vie et mettront en lumière les obstacles qu’elles rencontrent au quotidien. Elle présentera la vision de La Cimade qui porte des propositions pour garantir le respect des droits fondamentaux de toutes les personnes réfugiées et migrantes et leur accueil inconditionnel.
Une campagne qui s’articule autour de différents leviers pour attirer l’attention et faire réagir.
 
Un grand rendez-vous simultané avec le grand public dans 3 villes, Paris, Nantes et Bordeaux, le samedi 26 mars de 14 h à 18 h.
Le grand public sera accueilli de 14h00 à 18h00, dans un camion-projection aux couleurs de la campagne HumainsAvantTout. Le camion diffusera une boucle vidéo montrant les portraits et les témoignages de personnes migrantes. Le film est conçu pour sensibiliser le grand public aux obstacles qu’elles ont traversés.
  •      Une exposition de photographies : les images prises par la photographe Nathalie Bardou invitent à découvrir des femmes et des hommes migrant·e·s à travers des portraits, des scènes du quotidien ou des interactions avec les équipes de La Cimade
  •       Des happenings artistiques pour capter et mieux sensibiliser le public, comme par   exemple, la création d’une fresque participative à la craie.
  •      Un appel à s’exprimer pour prendre le parti de l’humanité : jouant avec les codes des élections présidentielles, une urne de vote invitera les passant·e·s à devenir elles-mêmes et eux-mêmes acteurs de la mobilisation en y déposant un bulletin au nom de leur « engagement pour le parti de l’humanité ».

Par ailleurs, une grande campagne d’affichage sera déployée dans plusieurs villes de France le jeudi 7 avril, avec la participation de tous les membres de l’association, dévoilant le portrait de Samba, jeune réfugié Malien qui attirera l’attention sur ses passions, ses intérêts, ses goûts. Un spot TV qui sera également visible dans plus 800 salles de cinéma, sur les chaînes du groupe France Télévisions et un spot radio pour lequel Marina Foïs a prêté sa voix viendront compléter le dispositif.
Derrière les clichés, derrière les chiffres : des combattantes et combattants du quotidien
On parle beaucoup des personnes migrantes dans le débat public mais celles-ci sont trop souvent (re)présentées comme un ensemble uniforme et impersonnel ou encore réduites à des chiffres et statistiques.
Les personnes migrantes ont connu des trajectoires souvent marquées par de nombreux drames et déchirements. Ces femmes, hommes et enfants n’ont parfois eu d’autre choix que de fuir leur pays et d’emprunter des chemins d’exil toujours plus dangereux. D’autres sont arrivé·e·s en France avec un titre de séjour pour étudier ou encore s’installer avec leur conjoint·e mais l’administration française par ses blocages administratifs et son absence de volonté politique leur refuse le droit à une installation pérenne, faisant d’elles et eux des sans-papiers.  
Suspicion permanente, contrôles, vulnérabilité et précarité : le quotidien de milliers de personnes étrangères en France ressemble à un véritable parcours du combattant.
  • 400 000 personnes sont maintenues sans-papiers par l’administration française alors qu’elles vivent en France, ont parfois une famille, un travail…
  • Jusqu’à 2 ans d’attente entre l’obtention du statut de réfugié et l’obtention d’un titre de séjour.

Conditions restrictives d’octroi d’un droit au séjour, arsenal de mesures d’expulsion et de bannissement (qui ne sont en réalité même pas mises en œuvre !), procédures administratives absurdes et arbitraires voire illégales, impossibilité de prendre un rendez-vous en préfecture… Dans ce contexte, impossible pour des centaines de milliers de personnes étrangères en France d’ouvrir un compte en banque, de continuer leurs études, d’avoir une retraite et bien d’autres projets.

Voir la campagne

Admin aime ce message

Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance