Vente aux enchères : un violon adjugé 3,3 millions d'Euros aujourd'hui à Neuilly !

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 1706
Age : 58
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
03062022
Guarnerius, l’autre Stradivarius - 3, 3 millions d’euros* pour un joyau de la lutherie, le vendredi 3 juin 2022 à Neuilly-sur-Seine (92) - Résultat : Vente aux enchères publiques
Vente aux enchères : un violon adjugé 3,3 millions d'Euros aujourd'hui à Neuilly ! Agutte10
Serge et Florent Boyer, luthiers et experts près de la Cour d’Appel de Paris, et Claude Aguttes, commissaire-priseur :
Claude Aguttes, commissaire-priseur, a adjugé 3, 3 millions d’euros, le vendredi 3 juin 2022, ce rarissime violon qui a accompagné Régis Pasquier dans les plus prestigieuses salles de concert à travers le monde.
Avant cette adjudication, aucun violon Guarnerius « del Gesù » n’était passé en vente ces 10 dernières années, et aucun Guarnerius de la période intermédiaire, âge de pleine maturité du luthier, n’avait été acquis en salle des ventes au XXIe siècle.
Vente aux enchères : un violon adjugé 3,3 millions d'Euros aujourd'hui à Neuilly ! Aobart10
​Bartolomeo Giuseppe Guarnerius « del Gesù » (1698 - 1744)
Crémone, 1736

Cet instrument, complet en toutes ses parties principales, se présente avec un magnifique fond d'une pièce en érable ondé. La table d'harmonie, de deux pièces, est en épicéa à pores fins et réguliers. La tête et les éclisses sont en érable à ondes moyennes et régulières, et le vernis de couleur brun orangé sur fond or.
« Ce violon a été vu et examiné par de grands musiciens venus à l’exposition. Le monde entier était au courant de cette vente et c’est un musicien qui l’a acheté : l’un des souhaits du vendeur était que l’instrument continue à vivre. Ce qui est le cas, je suis ravi. »
3,3 millions d’euros pour le premier Guarnerius de la période intermédiaire adjugé en vente au XXIe siècle
Fabriqué en Italie en 1736 par le légendaire Bartolomeo Giuseppe Guarnerius dit « del Gesù », ce rarissime instrument, qui provient de Crémone, berceau de la lutherie, a marqué 3, 3 millions d’euros sous le marteau de Claude Aguttes. Le « Pasquier » appartient à la période intermédiaire qui contient certaines des œuvres les plus attrayantes du prestigieux luthier. Pour la première fois depuis le début du XXIe siècle, un Guarnerius, datant de la période de pleine maturité du luthier (17330-1740), a été proposé aux enchères.
Bartolomeo Giuseppe Guarnerius, dit « del Gesù », et Stradivarius s’imposent comme les deux plus grands luthiers de tous les temps. Plus de 650 instruments de Stradivarius nous sont parvenus, et quelque 150 seulement pour Guarnerius.
Régis Pasquier se remémore la véritable révélation que fut pour lui la puissance sonore exceptionnelle du « del Gesù », lors de la séance de test à la Salle Gaveau parmi une sélection de 8 violons célèbres : au moment du contact entre l’archet et les cordes, la résonance de la caisse en bois s’avéra tout de suite différente et projetait le son considérablement plus loin, offrant ainsi la possibilité de le jouer dans de très grandes salles. « Cet instrument sonne tout seul ; il offre une résonance exceptionnelle », selon le musicien.
En se séparant de son violon, Régis Pasquier s’inscrit avant tout dans une démarche de transmission à l’attention de la jeune génération. L’artiste estime qu’il faut un certain respect à un instrument tel que le « del Gesù », et il est temps, pour Régis Pasquier, de passer le témoin et de le confier à un musicien qui continuera à faire vivre cet instrument. Et son souhait le plus cher se voit concrétisé grâce à l’acquisition de son fidèle compagnon par un violoniste.
*Les montants sont indiqués avec frais
À PROPOS D’AGUTTES
Aguttes est la 4e maison de ventes aux enchères en France. Sans actionnariat extérieur, elle jouit également de sa position de première société indépendante. Fondée à Clermont-Ferrand en 1974 par Claude Aguttes et maintenant dirigée avec deux de ses filles – Philippine Dupré la Tour et Charlotte Aguttes-Reynier, elle est composée aujourd’hui d’une équipe de 60 personnes qui constitue sa qualité première.
Avec une salle des ventes internationale située dans l’ouest parisien et des bureaux de représentation à Bruxelles, Lyon et Aix-en-Provence, la maison se distingue par son service personnalisé et sa réactivité. Ses experts en interne permettent la valorisation et la vente de grandes collections françaises, de tableaux, d’objets, de bijoux et d’automobiles exceptionnels. Avec sa force de frappe en communication et ses acheteurs à 70 % internationaux, elle atteint régulièrement des records mondiaux.
En 2018, la maison dépassait la barre symbolique des 50M€ d’adjudication, résultat jamais atteint par une maison de vente indépendante en France (il y en a plus de 400). En 2021, elle totalise 77,5M€. Cette croissance s’articule autour des valeurs inchangées de transparence dans l’intermédiation, de discrétion, de rigueur et d’audace. Au service de ses vendeurs avant tout, Aguttes se positionne aujourd’hui parmi les leaders du marché de l’art international. 
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .