LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections - livraison à domicile)

Gilles Roman
Gilles Roman
Admin
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftv.com
31012023
Le chef de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés souligne que les besoins humanitaires dans le pays sont toujours aussi importants et que les ressources financières mises à disposition doivent être augmentées.
De retour d'Ukraine, le chef du HCR se déclare consterné par le niveau de destruction 63d3c6c43
KYIV - Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a conclu aujourd'hui une visite de six jours en Ukraine, sa troisième visite depuis l'invasion russe, et a appelé les donateurs à maintenir leur soutien à la population du pays qui souffre cruellement.
Il a parcouru le sud et l’est du pays, constatant la désolation et les ravages de la guerre, et s’est entretenu avec sept responsables d’oblast, plusieurs maires et de nombreux civils sinistrés à Odessa, Mykolaiv, Zaporizhzhia, Dnipro, Kharkiv et Kyiv.
Il a également été reçu par le président Zelenskyy, le vice-premier ministre Oleksandr Kubrakov et le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba.
« Je suis consterné par les niveaux de destruction dont j’ai été témoin et qui résultent des missiles et des bombardements russes », a déclaré Filippo Grandi à la fin de sa visite. « Les infrastructures civiles comme les centrales électriques, les réseaux d’eau, les jardins d’enfants et les immeubles d’habitation ont été endommagés ou détruits. Des civils, y compris des enfants et des personnes âgées, ont été tués ou ont fui leur maison, voyant leur vie entière bouleversée par ces attaques insensées. »
Grâce à son réseau de partenaires ukrainiens - en particulier les ONG locales et les organisations communautaires - et sous la direction et les conseils du gouvernement ukrainien, le HCR a considérablement renforcé ses activités dans le pays depuis février dernier. Celles-ci s’inscrivent dans le cadre de la réponse inter-agences sous l’égide du coordinateur humanitaire des Nations Unies.
Elles comprennent notamment l’extension des opérations à l’est et au sud dans des zones difficiles d’accès et nouvellement accessibles, la fourniture d’une assistance en espèces et en nature pour les civils touchés par la guerre, la distribution de kits de réparation d’urgence aux personnes dont les maisons sont endommagées, la réparation de logements, ainsi que la fourniture d’une aide juridique et d’un soutien psychologique aux personnes souffrant des traumatismes causés par la guerre. Plus de 4,3 millions d’Ukrainiens ont été soutenus par le HCR par le biais de ces activités et d’autres services et aides depuis le début de l’invasion.
Le HCR a également contribué à la mise en place du réseau gouvernemental de « points d’invincibilité » - des abris publics équipés de générateurs, de chauffages et d’une connexion Wi-Fi afin que les personnes puissent se protéger des températures glaciales de l’hiver, recharger leurs batteries et disposer de lumière et d’une connexion pour travailler et étudier.
Filippo Grandi a également pu constater que des fonctionnaires et des citoyens ukrainiens réparaient et reconstruisaient les installations endommagées. « Si les bâtiments ont été détruits, l’esprit du peuple ukrainien lui, est intact », a-t-il ajouté. « Je suis vraiment impressionné par leur courage et leur résilience. C’est à nous tous - la communauté internationale - de les soutenir alors qu’ils s’engagent dans la voie du redressement. J’appelle les États, les institutions financières internationales et les autres acteurs à se joindre à ces efforts - et rapidement. »
Afin de faciliter le travail de coordination, le ministère des Communautés, des Territoires et du Développement des infrastructures, conjointement avec le HCR, a lancé « Ukraine is Home » - une plateforme numérique permettant de mettre en relation l’offre et la demande d’assistance pour la réparation et la reconstruction des logements. Elle vise à fournir un outil transparent et efficace aux partenaires de l’aide humanitaire, du relèvement, du développement, du secteur privé et autres, pour mettre en commun les fonds et l’aide matérielle afin d’aider les personnes, y compris les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur du pays, à réparer leurs maisons endommagées pour pouvoir rentrer chez elles.
Alors que ces efforts sont absolument nécessaires, Filippo Grandi a également rappelé que les besoins humanitaires restent aigus, en particulier dans les régions proches des lignes de front. Le financement humanitaire doit donc être maintenu, et même étendu. C'est là un élément clé pour stabiliser les populations et permettre aux personnes touchées par la guerre de contribuer au redressement de leur pays et de leur économie. En notant que les appels de fonds des Nations unies pour l'intérieur de l'Ukraine et la réponse aux réfugiés ukrainiens seront présentés à Genève le 15 février, Filippo Grandi a ajouté : « Les donateurs - gouvernements, entreprises et particuliers - ont été incroyablement généreux au cours de l’année écoulée. Cette générosité doit être maintenue si nous voulons apporter aux populations le soutien dont elles ont besoin de toute urgence aujourd’hui et pour l’année à venir. J’espère que tous nos donateurs continueront à rendre possible nos activités pour répondre à ces besoins humanitaires. »
Filippo Grandi a également confirmé que le HCR a accepté de coopérer avec le ministère des Affaires étrangères et d’autres partenaires pour renforcer les capacités du réseau consulaire ukrainien, afin de mieux protéger et venir en aide aux Ukrainiens à l’étranger, y compris ceux qui envisagent de rentrer chez eux.
Le HCR a également abordé avec les autorités la situation des enfants ukrainiens non accompagnés et séparés en Fédération de Russie. Filippo Grandi a indiqué que le HCR, avec d’autres partenaires internationaux, cherchera à accroître son accès à ces enfants et à plaider pour des solutions dans leur meilleur intérêt, notamment le regroupement familial. Il a également rappelé que, dans le cadre d’une situation de conflit, le fait de donner une nationalité et d’ouvrir des possibilités d’adoption officielle d’enfants viole les normes et pratiques internationales.
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum