LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections livres, mangas, gaming, musique(s), idées cadeaux... - livraison à domicile)

LYFtv-LYon
LYFtv-LYon
Date d'inscription : 04/05/2011
https://www.lyonenfrance.com
24062024
La Métropole de Lyon, en collaboration avec ses partenaires, a récemment approuvé le cofinancement d'un programme d'études ferroviaires pré-opérationnelles. Ces études visent à préparer le renforcement de l'offre ferroviaire sur les branches de l'étoile ferroviaire lyonnaise (EFL) à partir de 2027, une étape cruciale vers la mise en place d'un service de type RER métropolitain.
Avec la validation des études pré-opérationnelles, la Métropole de Lyon et ses partenaires posent les premiers jalons d'un RER métropolitain, répondant ainsi aux attentes des habitants en matière de mobilité. Ce projet ambitieux, conditionné par des arbitrages financiers à venir, marque une étape clé vers une amélioration significative du réseau de transport lyonnais, visant à offrir une alternative fiable et durable aux déplacements quotidiens.
Sous réserve des conclusions des études prévues pour l'automne, cette initiative pourrait ouvrir la voie à un renforcement de l'offre ferroviaire dès 2027. Ce projet est une avancée significative vers l'établissement d'un RER métropolitain, une demande de longue date des habitants du Grand Lyon et des territoires voisins.
Des études pour évaluer le potentiel
En 2023, deux études ont été lancées pour évaluer le potentiel d'un renfort d'offre TER sur l'étoile ferroviaire lyonnaise, sans modification majeure des infrastructures. La première étude, initiée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes (AuRA), s'est concentrée sur l'extension des horaires de desserte, notamment en soirée, et l'ajout de trains en heures creuses, sans nouvelles rames. La seconde étude, cofinancée par la Métropole de Lyon, visait à renforcer l'offre aux heures de pointe (7h-9h et 16h-19h) sur les lignes Brignais – Saint-Paul, Givors – Lyon-Perrache, Villefranche-sur-Saône – Lyon-Perrache, et Lyon-Perrache – Vienne.
Les résultats des études ont révélé que sans investissements conséquents, il est difficile d'ajouter des trains supplémentaires en pointe sur l'axe Villefranche – Perrache – Vienne. Cependant, elles ont confirmé un potentiel de renfort sur les lignes Brignais – Saint-Paul et Givors – Lyon-Perrache. Actuellement, ces lignes TER ont une fréquence de 30 minutes aux heures de pointe, soit deux trains par heure. Pour atteindre un service de type RER métropolitain, la fréquence devrait être réduite à 15 minutes, doublant ainsi le nombre de trains.
Suite aux conclusions des études de faisabilité, l'État, la Région AuRA, la Métropole de Lyon et SYTRAL Mobilités ont décidé de lancer un programme d'études pré-opérationnelles. Ce programme, dont le coût total s'élève à 1 million d'euros HT, cofinancé par la Métropole de Lyon à hauteur de 143 500 euros, porte sur trois volets principaux :
- Production d'un plan de transport par l'exploitant SNCF Voyageurs TER AuRA
Diagnostic de sécurité au niveau des 59 passages à niveau concernés par les renforts d'offre
- Mesure de l'impact des renforts d'offre sur les flux de voyageurs à quai et en gare
Les ambitions pour 2027
Un soutien fort de la Métropole de Lyon
La Métropole de Lyon, avec SYTRAL Mobilités, soutient depuis longtemps l'émergence d'un réseau de transport de type RER. Elle est prête à contribuer à ce projet non seulement par des financements, mais aussi par l'exercice direct de ses compétences, notamment en matière d'aménagements d'intermodalité en gare et de projets urbains associés, comme à Part-Dieu et Perrache.
Dépendance aux arbitrages financiers
Néanmoins, la Métropole de Lyon ne peut se substituer aux acteurs publics compétents en matière ferroviaire, qu'il s'agisse des infrastructures, du matériel roulant ou de l'exploitation. La réalisation du RER métropolitain dépendra des décisions financières prises dans le cadre du contrat de plan État-Région (CPER) volet Mobilités, qui ne doivent pas compromettre les investissements cruciaux pour les prochaines étapes du développement du réseau.
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum