LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections livres, mangas, gaming, musique(s), idées cadeaux... - livraison à domicile)

LYFtv-Politique
LYFtv-Politique
Date d'inscription : 06/04/2012
https://www.lyftvnews.com/f180-france-politique-actualites
26062024
Le Groupe VELUX a publié cette semaine deux études qui mettent en lumière l'importance d'investir dans des bâtiments sains pour le bien-être économique, environnemental et humain. Le sondage "Les Français et l'habitat sain", mené par OpinionWay, révèle que 32% des Français estiment que leur logement n’est pas complètement sain. Cette perception est plus prononcée chez les jeunes (25-34 ans), les catégories socio-professionnelles populaires, et les locataires.
#logement #urbanisme #sondages #construction
Les bâtiments sains doivent devenir la norme, et non l'exception, afin de garantir à tous les Européens un environnement de vie durable.
Les résultats du sondage montrent que les Français établissent un lien direct entre la qualité de leur logement et leur santé. Bien que l'alimentation, le sommeil et l'activité physique soient les premiers critères de bien-être, 43% des Français reconnaissent que vivre dans un logement sain contribue significativement à leur santé, un chiffre qui atteint 48% chez les moins de 35 ans.
Conscience des risques
Les Français sont bien conscients des dangers d'un habitat insalubre. 90% des répondants savent que des conditions de vie inappropriées peuvent gravement affecter la santé physique, et 88% estiment que cela peut impacter la santé mentale. Les principales préoccupations incluent le manque de confort thermique et les problèmes respiratoires liés à l'humidité, la poussière et les acariens.
Pour les Français, un habitat sain se caractérise avant tout par un bon confort thermique (64%), suivi par la lumière naturelle (60%) et la qualité de l'air intérieur (57%). Ces critères soulignent l'importance d'un environnement domestique qui répond aux besoins physiologiques et psychologiques des occupants.
Solutions et réglementation
Les Français montrent un intérêt marqué pour les technologies qui améliorent le confort de leur logement, comme le réglage automatique du chauffage (51%) et la baisse automatique des volets en cas de fort ensoleillement (42%). De plus, 83% souhaitent un cadre réglementaire renforcé pour assurer des constructions et des rénovations de logements sains, et 63% seraient prêts à déménager pour vivre dans un environnement plus sain.
Baromètre des bâtiments sains
Le Baromètre des Bâtiments Sains 2024, élaboré par le Buildings Performance Institute Europe (BPIE) à l’initiative du Groupe VELUX, propose un cadre d'action pour promouvoir des bâtiments sains. Ce cadre repose sur cinq dimensions interdépendantes: 
- amélioration de la santé mentale et physique,
- conception adaptée, 
- construction durable, 
- résilience aux conditions climatiques
- responsabilisation des acteurs.
Les avantages des bâtiments sains sont multiples.
Pour les occupants, ils améliorent la qualité de l'air intérieur et la régulation de la température, tout en offrant plus de lumière naturelle. Pour l'environnement, ils réduisent les émissions de CO2 et utilisent des matériaux durables. Économiquement, ils diminuent les coûts de santé publique, augmentent la productivité et créent des emplois dans le secteur de la rénovation.
Le Baromètre des Bâtiments Sains 2024 adresse plusieurs recommandations aux décideurs politiques et aux professionnels du bâtiment. 
Parmi celles-ci, l'intégration des cinq dimensions et des 24 critères proposés par le BPIE dans les réglementations, et une rénovation énergétique qui prenne en compte la qualité de l'air, le confort thermique, la lumière naturelle, et l'usage de matériaux durables.
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum