LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections livres, mangas, gaming, musique(s), idées cadeaux... - livraison à domicile)

LYFtv-Politique
LYFtv-Politique
Date d'inscription : 06/04/2012
https://www.lyftvnews.com/f180-france-politique-actualites
03072024
Le RN a réussi à se qualifier pour le second tour des législatives dans 11 circonscriptions du département du Rhône sur 14, deux ans après ne l’avoir fait dans aucune. La logique du « front républicain », si elle est suivie par les électeurs, pourrait cependant le priver de plusieurs députés dans le Rhône.
#lyon #rhône #élections #législatives2024 #politique
A lire sur L'Arrière cour  : Comment le Rhône résiste à la montée du RN ? L_arri10
Abonnez vous gratuitement à la newsletter de l'Arrière Cour pour recevoir le dossier réalisé par Camélia Guichard, Hugo Bachelet, Enzo Chesi et Nicolas Malarte

«C’est une urgence, il y a urgence à agir », résume Renaud Payre, vice-président au logement de la Métropole. L’ancien directeur de Sciences Po Lyon appelle à « oublier les tactiques et à s’unir contre l’extrême droite », lui qui a été « impressionné par une gauche qui a réussi à s’unir en peu de temps ».
De la tactique, il va en falloir pourtant, notamment dans les neuf triangulaires* formées dans le Rhône après le dépouillement. Une situation qui tranche avec les législatives de 2022, qui ne comptaient que huit triangulaires dans l’ensemble des territoires français. De quoi rendre les résultats de dimanche imprévisibles et ouvrir la porte au jeu des désistements. Un jeu qui sera déterminant pour les candidats de gauche, de la majorité et certains républicains, qui espèrent damer le pion au RN. Le maire de Lyon, Grégory Doucet, abonde dans le sens d’un front républicain : «Nous allons devoir mettre toute notre énergie pour que ce pays ne soit pas gouverné par l’extrême droite. »
Son ton grave au soir du 30 juin tranchait avec les bons résultats des candidats de gauche à Lyon, qui ont vu l’élection au premier tour de l’écologiste Marie-Charlotte Garin dans la 3ème circonscription. Dans la 2ème, Boris Tavernier (écologiste) était proche de l’imiter, tandis que, dans la 1ère, Anaïs Belouassa-Cherifi (LFI) aborde en grande favorite une triangulaire face au député sortant macroniste Thomas Rudigoz, et que Sandrine Runel (PS) a aussi de réelles chances de l’emporter dans la 4ème, pourtant très ancrée à droite.
Rares à se présenter à la préfecture dimanche soir, les candidats de l’ex-majorité ont parfois fait amende honorable. Ainsi, Ludovic Almeras, évincé d’une 14ème circo que se disputeront la gauche et le RN, suggère une «remise en question de la façon dont la majorité s’est adressée aux Français ». De guerre lasse, il concède que les candidats macronistes se sont « peut-être coupés de l’échange et du soutien auprès d’électeurs qui se tournent maintenant vers d’autres partis ». Une explication insuffisante pour Charlotte Dolez, enseignante-chercheuse à Sciences Po Lyon : «Le vote RN n’est plus seulement une protestation, c’est désormais une adhésion à leurs thèses », analyse-t-elle. Les dominos risquent de tomber selon le bon vouloir des urnes de droite : «Concernant le vote utile, la question est de savoir ce que ces électeurs-là vont choisir.»
Côté RN et Union des droites, on se montre forcément un peu hâbleurs. 
Au niveau national, le RN fait la course en tête dans 297 des 577 circonscriptions. Quant au Rhône, jamais il n’avait envoyé de député RN, hormis à l’issue de la proportionnelle de 1986 avec l’élection de Bruno Gollnisch et Jean-Pierre Reveau sous l’étiquette FN. Une perspective qui n’est pas sans réjouir Tiffany Joncour, en tête de la 13ème circonscription avec 36,3% des suffrages : «Je suis confiante, nous avons obtenu plusieurs seconds tours. Le Rhône n’a jamais eu de député RN. On espère en avoir plusieurs dimanche. » Xavier Fourboul, candidat Reconquête! dans la 8ème, prône quant à lui un raout des extrêmes : «Reconquête! et le RN ne sont pas les mêmes partis, mais ils peuvent fonctionner ensemble. » Pour toutes les forces républicaines, l’enjeu du 7 juillet sera avant tout d’éviter de les voir obtenir une majorité absolue à l’Assemblée.
Abonnez vous gratuitement à la newsletter de l'Arrière Cour pour recevoir le dossier réalisé par Camélia Guichard, Hugo Bachelet, Enzo Chesi et Nicolas Malarte
* Triangulaire : pour accéder au second tour, les candidats doivent rassembler au minimum 12,5% des voix des électeurs inscrits. Lorsque plus de deux candidats remplissent cette condition, on parle de triangulaire, voire de quadrangulaire, à l’instar de la 8ème circonscription du Rhône.
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum