5 résultats trouvés pour climat

par LYFtvForum
le Dim 13 Mar 2022 - 15:48
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Le dossier du nucléaire au coeur du débat politique en France
Réponses: 13
Vues: 3604

Le dossier du nucléaire au coeur du débat politique en France

#Climat #Energie : Quand le scientifique #HubertReeves soufflait quelques idées pour les élections #présidentielles2022 - Défenseur à l'origine du #nucléaire, sa position a évolué en fonction de ce qu'il a appelé le "PFH" (Putain de Facteur Humain)
Extrait vidéo à 11'36"
par LYFtvForum
le Sam 19 Fév 2022 - 16:32
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Présidentielles 2022 : le débat du siècle interroge les candidats sur le climat !
Réponses: 7
Vues: 1718

Présidentielles 2022 : le débat du siècle interroge les candidats sur le climat !

Le collectif #Alternatiba ANV Rhône a lancé ce samedi à Lyon une campagne d’affichage pour dénoncer les candidats à la présidentielle qui représentent une menace pour la lutte contre le dérèglement climatique. 

 

Tag climat sur LYFtvNews Candid10
Une manière d’avertir visuellement les citoyens du danger et de les inviter à passer à l’action.
Tag climat sur LYFtvNews Altern10
Crédit photo : Alternatiba ANV Rhône
L’urgence climatique n’est pas prise au sérieux par nombre de candidats à l’élection présidentielle, alors que les conséquences de l’inaction climatique sont déjà bien réelles. Pour alerter les électeurs sur ce constat accablant, ANV-COP21 et les Amis de la Terre ont débuté ce samedi une opération d’affichage d’envergure partout en France.
À Lyon comme partout en France, les militants et militantes ont collé un avertissement en forme de main rouge sur les affiches de campagne des candidats et candidates, accompagné du slogan « Urgence climatique, candidat(e) dangereux ». Concrètement, il s’agit de dénoncer les programmes qui ne tiennent pas ou peu compte des alertes scientifiques et donc qui ne proposent pas de mesures ambitieuses, réalistes et socialement justes pour faire face à l’urgence climatique. 
Tag climat sur LYFtvNews Lyon_s10
« Les candidates et candidats que nous avons ciblés nous emmènent droit dans le mur pour plusieurs raisons », commente Lolita Boucher, porte-parole d’Alternatiba ANV Rhône avant de reprendre : « leurs mesures ne permettent pas à la France de respecter ses objectifs de diminution de gaz à effets de serre à l’horizon 2030. Elles ne luttent pas non plus contre les inégalités, mais servent les plus riches et les grandes entreprises, laissant de côté les plus précaires. Enfin, ces candidats mettent en avant des solutions inefficaces et coûteuses face à l’urgence climatique, comme la captation de carbone, détournant les fonds nécessaires à la transition écologique ». 
Avec cet affichage qui se poursuivra pendant toute la campagne, ANV-COP21 et Les Amis de la Terre rappellent que les questions de climat et de justice sociale doivent être au centre du débat politique, parce qu’elles déterminent l’avenir du pays. « Une société qui respecte les limites de nos écosystèmes va de pair avec une société plus juste, plus égalitaire et plus digne », ajoute Lolita. 
Face aux candidates et candidats dangereux·ses pour le climat, les citoyen·ne·s ne sont pas démuni·e·s. Leur vote est crucial, tout comme leur participation aux mobilisations populaires des marches climatiques et sociales organisées partout en France et à  Lyon le 12 mars prochain.
Ils peuvent aussi soutenir le Plan A ( https://leplan-a.com ), lancé par Alternatiba, les Amis de la Terre et ANV-COP 21, qui jette les bases d’une société plus juste et plus soutenable.
par LYFtvForum
le Lun 7 Fév 2022 - 14:48
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Macron, un HPI à l'Elysée ? On fait le bilan !
Réponses: 6
Vues: 4950

Macron, un HPI à l'Elysée ? On fait le bilan !

Bilan des années Macron sur le #climat : un pas en avant, deux pas en arrière !  Lundi 7 février au matin, les habitants et habitantes de LYON ont pu découvrir des affiches colorées placardées dans les rues, rappelant la nécessité que le ou la futur·e président·e soit “crédible pour le climat”.


Tag climat sur LYFtvNews Climat10
Cette campagne d’affichage a été menée par les militants et militantes du groupe local de Greenpeace de LYON, dans le cadre d’une mobilisation dans toute la France. L’affichage a été effectué dimanche soir afin de sensibiliser la population à l’enjeu climatique, encore trop absent des débats autour de l'élection présidentielle. Cet affichage a particulièrement ciblé les facultés et les lieux fréquentés par les étudiants.
Prenant la forme d’une vraie-fausse offre d’emploi, ces affiches mettent en avant plusieurs qualités essentielles pour lutter contre la crise climatique au plus haut sommet de l’Etat, telles que “la détermination à changer de système”, la nécessité de “tenir ses engagements”, la capacité à “résister aux lobbies pollueurs” ou encore la faculté d’entendre “l’alerte des scientifiques”.
Plus sérieusement, ces affiches posent la question de savoir quel·les candidat·es s’emparent de cette thématique cruciale pour l’humanité, en proposant des mesures structurantes et ambitieuses… et quels sont ceux qui passent à côté du sujet. Le message envoyé est également celui d’un désaveu cinglant du bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron sur le front de l’urgence climatique et écologique. 
Dans tous les secteurs stratégiques (transports, agriculture, énergie, plans de relance économique, justice sociale…), l’action gouvernementale a malheureusement été marquée par de nombreux renoncements et reculs, des promesses non tenues et la mise en avant de fausses solutions. Pour rappel, l’inaction climatique de la France a récemment été jugée illégale, et l’Etat a été condamné par la justice à mettre en œuvre les mesures qui s’imposent pour respecter ses objectifs climatiques.
BILAN D’EMMANUEL MACRON SUR LE CLIMAT – UN PAS EN AVANT, DEUX PAS EN ARRIÈRE
Le Réseau Action Climat publie aujourd’hui un bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron et de sa majorité présidentielle sur le climat et la transition énergétique. Un quinquennat marqué par une dualité importante sur les enjeux du changement climatique.

Tag climat sur LYFtvNews Banniere-macron
D’un côté Emmanuel Macron a multiplié les déclarations affichant une ambition forte pour le climat, résumées dans le fameux “Make our planet great again”. De l’autre, la justice a pris des décisions historiques soulignant l’insuffisance des actions du Gouvernement pour respecter ses objectifs sur le climat et l’obligeant à agir. Qu’en est-il réellement de l’efficacité de l’action menée sur le climat par la majorité présidentielle depuis 2017 ? 
Le Réseau Action Climat a fait le bilan des objectifs, des actions et des résultats dans 8 domaines : les transports, l’industrie, l’alimentation et l’agriculture, le bâtiment, l’énergie, l’Europe, l’international et les finances publiques. 
Parmi les constats communs :

  • Après de premiers discours engageants sur l’importance de la lutte contre le changement climatique et le rôle clé de la France, le quinquennat a été marqué par des mesures symboliques telles l’arbre cachant la forêt des reculs

  • Si le quinquennat a débuté avec des espaces de dialogue avec la société civile (États généraux de l’alimentation, Assises de la mobilité, etc.) et s’est poursuivi avec des concertations directes avec les citoyens (grand débat national, convention citoyenne pour le climat), le Gouvernement et sa majorité parlementaire ont eux-mêmes revu à la baisse les exigences de la société, ce qui est une première. Pire, la parole présidentielle a perdu sa crédibilité en passant du “sans filtre” promis aux conventionnels aux cent filtres

  • La justice sociale a été largement oubliée, particulièrement en début de quinquennat, créant des situations de détresse et de blocage alors que les Français sont prêts à faire des efforts pour le climat à la condition qu’ils soient équitablement répartis. Ceci est notamment l’une des causes de la contestation des Gilets Jaunes

  • Malgré un ministre d’Etat, donc haut placé dans la hiérarchie du Gouvernement, en charge de la transition écologique et solidaire en début de mandat, le climat est resté une variable d’ajustement dans les arbitrages. Le respect des budgets carbone n’a pas été l’un des caps essentiels de la politique du Gouvernement ni de la majorité présidentielle

  • Si la crise sanitaire a engendré une baisse temporaire des émissions de gaz à effet de serre, elle aurait pu être une occasion de reconstruire de manière plus durable. Mais la relance a surtout favorisé la reprise du monde d’avant.


  • Tag climat sur LYFtvNews 2-transports-bilan_macron_rs_2022_01_25_2ok-700x700

  • Tag climat sur LYFtvNews 1agriculture-bilan_macron_rs_2022_01_25_ok-700x700

  • Tag climat sur LYFtvNews 4-energie-bilan_macron_rs_2022_01_25_4ok-700x700

  • Tag climat sur LYFtvNews 3-batiment-bilan_macron_rs_2022_01_25_3ok-700x700

  • Tag climat sur LYFtvNews International-bilan_macron_rs_2022_01_25_6bisok-700x700


A l’issue de ce quinquennat, la plupart des indicateurs sont donc dans le rouge : 
les émissions de gaz à effet de serre n’ont pas baissé au rythme attendu, la France est le seul pays européen à ne pas avoir atteint son objectif d’énergies renouvelables en 2020 et l’objectif pour 2018 d’économies d’énergie a été décalé de 5 ans. Le Haut conseil pour le climat a rappelé ainsi la nécessité de baisser deux fois plus vite les émissions pour atteindre les objectifs climatiques. La justice dans le cadre de l’Affaire du Siècle et de l’affaire Grande-Synthe a reconnu elle aussi, l’insuffisance des actions du Gouvernement l’obligeant à agir dès 2022.   
BILAN D’EMANNUEL MACRON ET DE SA MAJORITÉ POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE


Tout au long de la campagne, Greenpeace France restera mobilisée. L’association proposera notamment des décryptages des programmes des candidat·es, et portera des mesures ambitieuses pour le climat et la justice sociale comme la mise en place d’un ISF climatique ou d’une sécurité sociale alimentaire. Enfin, Greenpeace continuera à dénoncer les fausses solutions de la transition écologique, reprises par certain·es candidat·es, comme la promesse du tout-technologique, les OGM ou le nucléaire.
par LYFtv-Europe
le Mer 15 Sep 2021 - 18:16
 
Rechercher dans: Archives LYFtvNews
Sujet: Compte rendu du débat sur l'État de l’Union présenté par Ursula Van der Leyen
Réponses: 0
Vues: 537

Compte rendu du débat sur l'État de l’Union présenté par Ursula Van der Leyen

Session plénière  du Parlement européen


Tag climat sur LYFtvNews Wm-logo-simple

Parlement européen

Bureau en France
Lors du débat annuel sur l’état de l’Union européenne, les députés ont interpelé la Présidente de la Commission sur les défis imminents pour l’UE et ont proposé leurs idées pour la relance.
La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a débuté son deuxième discours sur l’état de l’Union européenne en soulignant que durant la plus grave crise sanitaire mondiale depuis un siècle, la plus profonde crise économique depuis des années et la pire crise planétaire de tous les temps, ‘‘nous avons choisi d’avancer ensemble. Comme une Europe unie. Et nous pouvons en être fiers.’’ Elle a rappelé que l’Europe était parmi les leaders mondiaux en termes de taux de vaccination, tout en partageant en même temps la moitié de sa production de vaccins avec le reste du monde. Désormais, la priorité est d’accélérer la vaccination mondiale, de poursuivre les efforts en Europe et de mieux se préparer aux futures pandémies, a-t-elle ajouté.
Concernant l’avenir, elle a noté que le numérique était un enjeu décisif et annoncé une nouvelle loi européenne sur les semi-conducteurs, rassemblant les capacités de recherche, de conception et d'essai de classe mondiale de l'Europe et coordonnant les investissements européens et nationaux. Sur le changement climatique, Ursula von der Leyen a déclaré que ‘‘puisqu’il est dû à l’homme, nous pouvons faire quelque chose pour y remédier’’. 
Elle a souligné qu’avec le pacte vert, l’UE était la première grande économie à présenter une législation complète dans ce domaine. Elle a promis de soutenir les pays en développement en doublant le financement pour la biodiversité et s'est engagée à consacrer quatre milliards d’euros supplémentaires à la finance climatique d’ici à 2027, afin de les aider dans leur transition verte.
S’exprimant sur la politique étrangère et de sécurité, elle a appelé à une politique de cyberdéfense européenne et à une nouvelle loi européenne relative à la cyber-résilience. Elle a également annoncé la tenue d’un sommet sur la défense européenne sous la présidence française.
Manfred Weber (PPE, DE) a souligné les conséquences sociales et économiques de la crise du COVID-19 et a déclaré que l'Europe avait désormais besoin de créer de nouveaux emplois de toute urgence, y compris dans le secteur de la santé où l'UE est leader avec les vaccins contre le COVID-19. Il a plaidé en faveur d'un programme commercial d’urgence UE-États-Unis pour les secteurs de la mobilité et du numérique, et d'un plan d'action pour réduire la bureaucratie dans l'UE. Il a également appelé à renforcer la défense européenne au moyen d’une force de réaction rapide et à transformer Europol en un FBI européen.
Iratxe García Pérez (S&D, ES) a évalué de façon positive la lutte de l'UE contre la pandémie et ses conséquences: "70% de la population est vaccinée, la liberté de circulation est à nouveau une réalité et les fonds de NextGenerationEU sont déjà acheminés". La transition vers une économie verte est aussi en bonne voie, a-t-elle ajouté, mais "nous n'avons pas fait assez pour garantir le bien-être des citoyens", faisant remarquer que la crise avait exacerbé les inégalités et frappé plus durement les plus vulnérables.
Dacian Cioloș (Renew Europe, RO) a déploré le fait que, trop souvent, la Commission européenne faisait de la diplomatie avec le Conseil plutôt que de s'engager dans l'élaboration de politiques avec le Parlement. Soulignant que les valeurs européennes sont à la base de notre Union, il a exhorté la Commission à commencer à utiliser le mécanisme de conditionnalité mis en place pour protéger le budget de l'UE contre les violations de l'État de droit - en vigueur depuis près d'un an sans avoir jamais été appliqué - afin d'arrêter de financer les dérives illibérales dans de nombreuses régions d'Europe où l'indépendance judiciaire est érodée, les journalistes assassinés et les minorités discriminées.
Philippe Lamberts (Verts/ALE, BE) a demandé de relever le niveau d’ambition climatique: "Plus vite, plus haut, plus fort: il est temps d’appliquer la devise olympique à nos efforts pour sauver la planète." Par ailleurs, il a demandé des changements dans les systèmes fiscaux et sociaux afin de garantir une vie digne pour tous. En ce qui concerne la politique extérieure, il a fait remarquer que seul le partage de souveraineté pourrait permettre à l’UE d’exercer une influence sur la scène internationale et a précisé qu'une "Europe forteresse" ne sera jamais un acteur géopolitique respecté. Pour conclure, il a regretté que le principal souci des États-membres concernant l’Afghanistan était d’éviter que le moindre Afghan ne pose le pied sur le territoire européen.
Les citoyens européens n'ont pas besoin de "discours fleuris sur l'état de l'UE", ils veulent simplement "qu'on les laisse tranquilles", a déclaré Jörg Meuthen (ID, DE). Il a critiqué les projets annoncés par la Commission, estimant qu'ils impliquaient des "dépenses massives", notamment pour le Green Deal, pour le fonds de relance et pour "Fit for 55", que les citoyens devront payer au final. Il a mis en garde contre la bureaucratie croissante et a déploré la transition vers l'énergie verte, plaidant pour plus d'énergie nucléaire.
Raffaele Fitto (ECR, IT) a averti que "les ressources de Next Generation EU ne suffisent pas à elles seules" et a demandé une réforme du pacte de stabilité. Il a également appelé à un changement des règles relatives aux aides d'État et à une politique commerciale plus autonome. "La transition écologique ne peut pas être abordée sans tenir compte de ce qui se passe dans le monde et surtout de l'impact sur notre système de production", a-t-il ajouté. Concernant l'État de droit et la Pologne, il a dénoncé "l'imposition politique d'une majorité qui ne respecte pas les compétences des États indépendants."
Selon Martin Schirdewan (The Left, DE), Mme von der Leyen a fait son propre éloge mais n'a apporté aucune réponse aux problèmes actuels. Il a demandé que la protection des brevets pour les vaccins soit supprimée et a déploré que les 10 milliardaires les plus riches d'Europe aient encore accru leur fortune pendant la pandémie, alors qu'un enfant sur cinq dans l'UE grandit dans la pauvreté ou risque de la connaître.
Pour revoir les interventions de la Présidente de la Commission et des chefs de file des groupes politiques du PE, cliquez sur les liens ci-dessous:
Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne
Manfred Weber (PPE, DE)
Dacian Cioloș (Renew Europe, RO)
Philippe Lamberts (Verts/ALE, BE)
Jörg Meuthen (ID, DE)
Raffaele Fitto (ECR, IT)
Martin Schirdewan (The Left, DE)
par LYFtv-Paris
le Sam 21 Sep 2019 - 14:30
 
Rechercher dans: Archives LYFtvNews
Sujet: Climat : il faudrait investir 750 Milliards de dollars par an selon l'IRENA !
Réponses: 0
Vues: 717

Climat : il faudrait investir 750 Milliards de dollars par an selon l'IRENA !

L'actualité Nature / Environnement en vidéos avec LYFtvNews :

Tag climat sur LYFtvNews VcsPRAsset_3571491_607827_291c10fb-23dc-4d80-b0ca-19279ca54e1e_0
 

 
[size=24]Sommet Action #Climat de l’ONU : [/size]
l’IRENA appelle les grands dirigeants à mettre sur pied une réponse au changement climatique par le biais des énergies renouvelables
L’agence affirme qu’il est possible de contenir le changement climatique à condition que les investissements dans les énergies renouvelables fassent plus que doubler, à environ 750 milliards de dollars par an, d’ici 2030
Il est demandé instamment aux chefs de file des secteurs public et privé de doubler les investissements annuels dans les énergies renouvelables afin de limiter le réchauffement de la planète bien en dessous de 2 °C, indique un nouveau rapport de l’IRENA (Agence internationale pour les énergies renouvelables) publié avant le Sommet Action Climat de l'ONU qui va se tenir à New York. Alors qu’il ne reste que 11 ans pour agir afin de contenir les effets du changement climatique, des investissements annuels à hauteur de 4 300 milliards de dollars dans les énergies renouvelables d’ici 2030 représentent la solution en faveur du climat la plus concrète et aisément accessible dans le monde.
Les investissements annuels dans les énergies renouvelables pour la prochaine décennie doivent plus que doubler, pour passer d’environ 330 milliards de dollars par an à près de 750 milliards de dollars d’ici 2030.
Les conclusions d’une partie d’un nouveau rapport sur l’investissement climatique élaboré par l’IRENA soulignent comment les investissements en énergies cumulés globaux doivent s’orienter massivement sur les technologies à faibles émissions de carbone, notamment les énergies renouvelables. Plus de 18 600 milliards de dollars d’investissements prévus dans les combustibles fossiles d’ici 2050 doivent être réaffectés afin de respecter la ligne directrice tracée par l’Accord de Paris et réaffirmée par un rapport spécial récent du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC).
Malgré l’urgence, les plans d’investissements actuels ne sont pas cohérents avec la voie à suivre pour garantir un avenir climatique sûr. Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, associées à une électrification plus poussée, peuvent apporter 90 % de la réduction des émissions liées aux énergies qui est nécessaire au respect de l’Accord de Paris. 
« Il est possible de limiter le changement climatique et de répondre à la demande mondiale croissante en énergie en accélérant rapidement la vitesse à laquelle nous mettons en place les énergies renouvelables », a déclaré Francesco La Camera, Directeur Général de l’IRENA. « Seule une transition énergétique reposant sur les énergies renouvelables nous permettra d’atteindre les objectifs fixés par l’agenda 2030 de l’ONU et l’Accord de Paris. Les énergies renouvelables représentent le seul outil disponible et opérationnel pour rester sous le seuil de 1,5 °C au cours des 11 prochaines années. »
« Atteindre nos objectifs climatiques peut également nous permettre de favoriser la croissance économique et de garantir un développement durable avec les énergies renouvelables », a ajouté M. La Camera. « Mais il est urgent de repenser les décisions d’investissement à long terme dans les énergies afin de nous assurer qu’elles nous mènent vers l’avenir durable dont nous avons besoin. Doubler les investissements dans les énergies renouvelables nous offre la possibilité d’améliorer la santé, de créer des emplois, d’ouvrir des perspectives économiques et de lutter contre le changement climatique. Aucune autre solution n’est aussi crédible. »
Transformer les systèmes d’énergie avec des énergies renouvelables offre une voie plus économique que l’inaction climatique. Chaque dollar investi dans la transition énergétique rapportera de trois à sept fois plus en matière d’amélioration de la santé humaine, de baisse des dépenses liées au climat et de réduction des subventions.
Cependant, accélérer la mise en place d’énergies renouvelables demande des politiques qui créent les conditions permettant de débloquer les investissements et de favoriser le développement économique, conclut le nouveau rapport. L’IRENA va travailler plus près du terrain afin de faciliter les projets et d’assister les pays dans la création de cadres d’investissements attractifs dans les énergies renouvelables. L’agence va également renforcer la coopération avec le secteur privé, les institutions financières internationales et les organisations multilatérales.
En soutien à l’appel du Secrétaire général de l’ONU en faveur d’une action climatique décisive, l’IRENA a lancé une campagne pour promouvoir les énergies renouvelables comme une solution concrète à l’action pour le climat. En coopération avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la campagne de l’agence « Maîtriser le changement. C’est possible avec les énergies renouvelables. » vise à informer sur le potentiel des technologies à énergie renouvelable et ainsi à encourager les actions concrètes en faveur du climat.
Visiter le site Web de la campagne « C’est possible », en savoir plus et apprendre comment agir
Télécharger le nouveau rapport de l’IRENA « Transformer les systèmes d’énergie… et limiter le réchauffement global »
 
Tag climat sur LYFtvNews VcsPRAsset_3571491_626719_d432df4d-d9a3-46dc-8b04-0d165c449e3a_0

À propos de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA)
L’IRENA est l’organisation mondiale intergouvernementale qui accompagne les pays dans leur transition vers un futur propulsé par les énergies renouvelables. Elle constitue à la fois la plate-forme principale pour la coopération internationale, mais aussi un centre d’excellence, et un référentiel en matière de politiques, de technologies, de ressources et de connaissances financières au sujet des énergies renouvelables. Comptant 160 membres (159 États ainsi que l’Union Européenne) et 23 pays supplémentaires engagés dans le processus d’adhésion, l’IRENA promeut la large adoption et l’utilisation durable de toutes les formes d’énergie renouvelable, notamment la bioénergie, la géothermie, l’hydroélectricité, l’énergie marine, solaire et éolienne, dans un objectif de développement durable, d’accès à l’énergie, de sécurité énergétique, de prospérité et de croissance économique à faible émission de carbone.
Tag climat sur LYFtvNews Open?upn=ULM-2BGxUcX180uZPpAUIwD19PnR5iJ0mNW62TYsbNzWaAF4R-2Ft8sxQ963nH6KPw65gpUfg6cxt4zTebYwQddFmfeVpsvlgqIlIt2E-2BpbAq2Gv5-2BIzqtz0s04YsgnASUNUXz4sbTWS-2Fu8r8rdfQMhB7zU-2FXgvhXG7e-2Bl6DeDlZ0pq8lmeLEGMVbiL8IiPcawXavoY03Pi9WZO-2BCg6b9G30wNO1q-2FVmvsUn1Wj6VqVbAQ5bFhZ2ktjB1W4jGSVP8ICy6UAzqR6HUkLIDsylpI9NCyz78PRbweo37bYXdWZlR1e0x5tn4E09dJmChNgPy5L1taFH5LEYomtgwUdLyXdLipKUV5WSSFeI96jBR7xuxQ0-3D

Sauter vers:

Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance