LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtv.com Portail music & news
(Lyon - Paris - France -Monde)

Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections - livraison à domicile)

Gilles Roman
Gilles Roman
Admin
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftv.com
01062023
Un beau mois de mai 2023 pour ls ventes de véhicules. Le marché de l’automobile en France récolte encore une belle moisson au mois de mai 2023. Il s’inscrit en hausse de 15% et progresse ainsi pour le dixième mois consécutif. Mais après un léger soubresaut en avril 2023, l’occasion repart finalement à la baisse, à la défaveur de deux jours ouvrés en moins au mois de mai 2023.
Selon les données fournies par AAA DATA, l’expert de la donnée augmentée, les immatriculations de voitures particulières neuves se sont élevées à 145 536 unités sur le mois écoulé, soit une augmentation de 15% par rapport au même mois de l’année passée. Il convient cependant de ne pas oublier que la base de comparaison demeure faible. Et que le niveau des commandes baisse (-16% en cumul de janvier à avril), ce qui laisse à penser que la tendance s’inversera, tôt ou tard. En outre, le mois de mai 2023 comporte deux jours ouvrés de moins qu’en mai 2022.
L’électrique en grande forme
L’électrique continue de tirer le marché à la hausse. L’on pourrait presque dire d’ailleurs que les immatriculations de modèles électriques s’envolent, avec un bond de 49% en mai 2023, à 22 666 unités, pour atteindre 16% du marché des VPN.
Marie-Laure Nivot, responsable Intelligence Marchés chez AAA DATA : « Il est intéressant de noter que le mix énergie est particulièrement favorable à l’électrique pour les particuliers. Les véhicules électriques représentent ainsi 21% de leurs achats, contre 16% pour le marché global ».
Sur ce marché des VPN, les immatriculations de modèles hybrides gagnent aussi 19% (dont 12% pour les modèles rechargeables), avec 47 075 immatriculations (dont 12 624 pour les rechargeables). Les véhicules fonctionnant avec des carburants alternatifs (essence plus GPL) séduisent aussi de plus en plus : + 70% à 5 921 immatriculations.
Du côté des motorisations essence, les immatriculations progressent de 18% et les diesel chutent à nouveau, avec un recul en mai de 32%.
Les loueurs courte durée préparent les prochaines vacances d’été
Au niveau de la clientèle des VPN, dans un contexte où le moral des Français s’améliore sans être pour autant au beau fixe, les loueurs courte durée portent notamment le marché. De fait, à l’approche des vacances estivales et pour préparer cette période où les déplacements en voiture vont être décuplés, leurs immatriculations ont encore progressé de 15% - après un bond de 78% en avril -, pour représenter 15% du marché.
Dans un marché global en hausse, toutes les catégories de clientèle cela dit affichent des progressions de leurs immatriculations : +13% pour les particuliers, qui représentent 42% du marché, + 22% pour les loueurs hors courte durée, qui représentent 13% du marché, et +22% pour les sociétés hors automobile, qui représentent 15% du marché.

FOCUS
Qui sont les acheteurs de camping-cars ?
De janvier à fin avril 2023, 21 287 camping-cars ont été écoulés, les hommes représentant plus de 80% des acheteurs et les profils urbains, près de 62%. C’est parmi les citoyens plutôt aisés (55%), suivis par les ménages « médians » (23%) que l’on rencontre le plus d’amateurs de camping-cars. Quant à la répartition géographique de ces derniers, la Loire-Atlantique (4% des achats) remporte la palme, ainsi que le Morbihan (3% des achats), le Finistère (3% des achats) et la Gironde (3% des achats).
Le marché de l’occasion enraye légèrement sa chute, grâce aux modèles les plus anciens
Après des premiers signes d’une amélioration en avril dernier, les immatriculations de voitures particulières d’occasion (VPO) chutent finalement à nouveau (-8,1%) en mai, à 413 511 unités. Après de nombreux mois de forte baisse, les modèles de 5 à 10 ans reculent de 4,7% (88 161 unités) et ceux de plus de dix ans, de 5,5% (200 066 unités). Les modèles les plus récents, et par conséquent les plus chers, affichent un recul : -14,1% (125 284 unités).
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum