LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Aller en bas
LYFtv-LYon
LYFtv-LYon
Nombre de messages : 621
Age : 56
Date d'inscription : 04/05/2011
http://www.lyonenfrance.com

Logement d'urgence à Lyon : la Préfecture active le Plan hivernal Empty Logement d'urgence à Lyon : la Préfecture active le Plan hivernal

le Mar 20 Nov 2018 - 16:34
Chaque hiver, pour faire face aux vagues de froid, et dans le cadre de la gestion des impacts sanitaires et sociaux, les pouvoirs publics prévoient une veille saisonnière allant du 1er novembre au 31 mars. 
1200 places mobilisables 
Dans le Rhône, cette année, tout comme l’année précédente, l’État a décidé d’un effort sans précédent en mobilisant 1 200 places : 880 places mobilisables dans le courant de l’hiver et 320 places (gymnases) mobilisables en période de grand froid. 
Ces places destinées à la mise à l'abri des ménages et personnes à la rue, s’ajoutent aux 5 692 places d’hébergement ouvertes toute l’année destinées à l’accueil des personnes isolées et des familles en centres d’hébergement (Dont 150 destinées à la résorption des campements et des bidonvilles). 
Au printemps 2016, 520 places avaient été pérennisées. 
Entre 2013 et 2018 les capacités d’accueil en hébergement du Rhône ont ainsi progressé de 92 % un dispositif d'une ampleur sans précédent : 

- à l’hiver 2013/2014, le département disposait de 2 707 places pérennes et de 880 places supplémentaires pour le plan hivernal, soit un total de 3 587 places. 
- pour l’hiver 2018/2019, le département disposera de 5 692 places pérennes et 1200 places supplémentaires pour le plan hivernal , soit un total de 6 892 places 
Le travail mené en partenariat avec le secteur associatif, tout comme le soutien des élus locaux, a permis une mise en œuvre du renfort hivernal respectueuse des orientations nationales. L’ensemble des partenaires se retrouve autour du principe de l’inconditionnalité de la mise à l'abri hivernal. Face à cet effort d’hébergement le contexte global de la demande d’hébergement est en évolution avec une hausse globale de la demande. Ainsi en octobre 2018, les demandes sont en hausse de 4 % par rapport à 2017. 
Ce dispositif d’envergure engage l’État à hauteur de 3,6 millions d’euros. 
Evolution globale des capacités de 2013 à 2018 
L’objectif du renfort hivernal est d’apporter, en fonction des signalements des acteurs de la veille sociale transmis à la MVS, des réponses adaptées aux besoins des personnes qui sont à la rue, en particulier les familles avec enfants, les jeunes en rupture familiale, les femmes victimes de violence, les personnes de santé fragile et les personnes les plus désocialisées. La demande d’hébergement recouvre cependant des réalités très diverses. 
Une grande part des ménages en demande d’hébergement dispose en effet de solutions personnelles, parfois très précaires, pouvant aller de l’hébergement dans la famille ou chez des tiers à des squats. 
Le dispositif du renfort hivernal est une mise à l'abri temporaire des ménages à la rue. Cette mise à l’abri doit permettre pour tout ménage éligible à l'insertion la recherche d’une solution adaptée à sa situation, la MVS continuant dans le même temps, d’orienter vers des solutions plus pérennes d’hébergement ou de logement. 
Une offre plus spécifiquement orientée vers le public famille conformément aux instructions nationales 
 
Une offre majoritairement en structures collectives pour favoriser l'accompagnement des ménages et travailler à leur insertion (69 % des capacités hors dispositif grand froid). En cas de période de grand froid, le dispositif est renforcé par la mobilisation temporaire de gymnases mis à disposition par la ville de Lyon et de 3 communes (Oullins, Caluire, Meyzieu) d’une capacité d’accueil de 320 places. 
• La maison de la veille sociale : Le service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) du Rhône La maison de la veille sociale (MVS) recense toutes les demandes d’hébergement et oriente les ménages vers les places déclarées vacantes par les structures d’hébergement. Elle assure le peuplement des structures hivernales et réalise un diagnostic social pour l’ensemble des ménages accueillis. 

Une demande en hébergement d’urgence importante mais très hétérogène 
• Le 115 
Intégré depuis le 1er septembre 2015 au SIAO du Rhône, le 115 fonctionne toute l'année 7 jours/7 et 24 h/24. Cette année le dispositif grand froid est renforcé, avec 320 places programmées réparties sur 4 communes et la création d’une cellule de crise au sein de la MVS (passage de 4 à 8 lignes, jusqu’à 8 écoutants). 

• L’antenne de Villefranche-sur-Saône 
Le Centre Communal d’Action Sociale travaille en lien avec les équipes de la Veille Sociale de Lyon pour répondre aux besoins des personnes à la rue et participe à la programmation du dispositif hivernal caladois. 
 Les équipes de maraude 
Tout au long de l’année, un équipage de maraude du SAMU Social dédié aux signalements « 115 » intervient de 9 h à 19 h, 7 jours/7. Le relais est pris 4 soirées par semaine par les maraudes Croix Rouge. Ce dispositif est renforcé en période hivernale, avec cette année une professionnalisation de l'action de la Croix Rouge. : 
– Deux à trois équipages supplémentaires de maraude sectorisés du SAMU, comprenant un infirmier, circulent 7 nuits sur 7 de 19 heures à 1 heure du matin, avec le renfort d’un coordinateur, sur l’agglomération lyonnaise: 
Un équipage supplémentaire de la Croix Rouge sur la zone sud et est de la métropole (+ 2 ETP de travailleurs sociaux) en complément des maraudes assurées par les bénévoles. 
Renfort d'un équipage sur Villefranche-sur-Saône le lundi de 16 à 20 heures.  Les dispositifs d’accueil Extension des horaires des accueils de jour : ouverture le week end de 2 accueils de jour (Accueil St Vincent le samedi et le dimanche matin 

– Péniche Accueil le dimanche après-midi). 
Les équipes mobiles de bénévoles de plusieurs associations sont également mobilisées pour des interventions de nuit, dans la rue (contacts, orientations vers des hébergements, soins, distribution alimentaire…). 

On peut citer « Ensemble pour un repas », « ADSL » (Agir, Donner Sans Limite), « Sers ta Ville », « ABEJ lyonnais » « Vestibus », les Sœurs de la Charité de St Nizier, etc. 

– Activation du protocole d'intervention des services d’urgence : conclu entre le SAMU, le 115, le SAMU SOCIAL 69, les pompiers, la gendarmerie, la police municipale de Lyon et la police nationale, il permet une meilleure réponse en direction des situations les plus difficiles (personnes en situation de détresse physique, personnes refusant une mise à l’abri alors qu’elles semblent en danger). 

– Intervention d’équipes médico-sociales : l'équipe d’Interface SDF, rattachée au centre hospitalier Saint Jean de Dieu, qui accompagne vers le soin, notamment psychiatrique, les personnes exclues et soutient les équipes de structures d’accueil et d’hébergement ; 

– Les équipes du Centre Départemental d’Hygiène Sociale, dans le cadre d’actions de prévention santé et de vaccinations ;
 
– L’équipe mobile du Réseau Social Rue Hôpital, rattachée à l'hôpital St Joseph-St Luc, qui coordonne les interventions sanitaires et sociales facilite l’accès aux soins des personnes exclues. Recours possible à des lits Halte soins santé et à un lieu d'hygiène

 La Villa d’HESTIA, structure de 30 lits halte soins santé, permet de délivrer des soins médicaux et paramédicaux à des personnes qui sont dépourvues de domicile. Cette structure constitue une modalité de prise en charge globale des personnes sans domicile. Elle articule fortement une dimension sociale et une dimension de soins et de prévention et ne se substitue à aucune catégorie de structure sanitaire, médico-sociale ou sociale existante. 

Le lieu d’hygiène, implanté au centre Gabriel Rosset du Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, pour un public en grande précarité, offre une prise en charge individualisée, effectuée par un professionnel formé, en vue de permettre l'intégration des personnes les plus marginalisées dans les structures d’accueil d’urgence. 

 Des liens étroits avec des dispositifs existants afin de favoriser l'accès au logement. 
L’accès au logement via notamment de l'intermédiation locative est privilégié pour tout ménage éligible au logement. Un partenariat renforcé est ainsi mis en place avec le dispositif PERLE géré par FNDSA (Parcours évolutif de retour vers le logement par l'emploi). Les CHRS, les pensions de famille, les résidences sociales, les foyers jeunes travailleurs (FJT), les logements bénéficiant de l'allocation logement temporaire (ALT), le dispositif d’accueil des demandeurs d'asile concourent également à répondre aux besoins en fonction des disponibilités de places. À l'issue du précédent renfort hivernal ; 325 places ont été pérennisées dont 309 en places d’insertion. 
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Nous écrire

Mentions légales
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance

- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv (Livraison à domicile)<--