LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Aller en bas
LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 562
Age : 56
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum

Retrouvez LYFtv.com sur:







logo+rss










Booking.com

LYFtv (Portail)

LYFtvNews

LYonenFrance

IFOP : une enquête sur les français et la mémoire des traumatismes Empty IFOP : une enquête sur les français et la mémoire des traumatismes

le Mer 6 Nov 2019 - 17:56
COMMENT LES FRANÇAIS APPRÉHENDENT-ILS LE TRAUMATISME EN 2019 ?
Une enquête de l'Observatoire B2V des Mémoires menée par l'IFOP
sur les relations entre mémoire et traumatisme perçues par les Français
 
Fin octobre 2019, les experts de l'Observatoire B2V des Mémoires ont présenté les résultats de l'enquête menée par l'IFOP sur les relations entre mémoire et traumatisme perçues par les Français.
 
Suivez la playlist Recherche Santé Sciences de LYFtvNews :
Attentats, guerres, #MeToo, incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, etc : chaque jour l'actualité questionne chacun d'entre nous sur la notion de traumatisme. Cette notion de traumatisme, s'inscrivant dans la mémoire individuelle et collective, est un des sujets de réflexion et de recherche de l'Observatoire B2V des Mémoires.
 
Pour évaluer en 2019 la connaissance des Français sur les liens entre la mémoire et le traumatisme, et découvrir ce que revêt pour eux cette notion, l'Observatoire B2V des Mémoires a élaboré en partenariat avec l'IFOP une enquête administrée auprès de 1508 Français.
 

Les résultats de l'enquête ont été commentés et analysés par des membres du Conseil scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires (Francis Eustache, neuropsychologue, Catherine Thomas-Antérion, neurologue, Robert Jaffard, neurobiologiste, Denis Peschanski, historien) ainsi qu'un expert invité, le Dr Jacques Dayan, pédopsychiatre et chercheur. 
 

Les grandes tendances de l'enquête, avec ou sans surprises ...
Dans l'ensemble, les réponses nous montrent que les personnes interrogées ont une bonne connaissance du concept de traumatisme psychique et de ses conséquences. Et si près d'1 Français sur 2 déclare avoir subi un traumatisme personnel, ils restent plutôt positifs sur la capacité à le surmonter. Enfin, la majorité considère que le traumatisme psychique est davantage pris en considération aujourd'hui qu'il y a 10 ans.
Les attentats ont profondément marqué la société française ces dernières années avec l'attaque du Bataclan à Paris le 13 novembre 2015, comme figure de proue. A titre individuel, les agressions sexuelles et les violences physiques occupent la première place des évènements pouvant conduire au développement d'un traumatisme, pour les hommes comme pour les femmes.  La catastrophe écologique quant à elle se positionne à la 5ème place des situations traumatiques redoutées, après l'attentat, les violences sexuelles de guerre, le conflit armé et l'épidémie/crise sanitaire.
 

L'attentat, paradigme du traumatisme collectif ces dernières années
La décision d'Emmanuel Macron d'instaurer pour la première fois en France, le 11 mars 2020, une journée nationale en hommage aux victimes du terrorisme (en même temps que la journée européenne des victimes du terrorisme) illustre parfaitement le fait que l'attentat soit devenu la situation traumatique collective la plus difficile à surmonter.
Pour 74 % l'attentat est la situation traumatique à laquelle il est le plus difficile de faire face aujourd'hui et pour 88 %, l'attentat est le traumatisme collectif le plus marquant en France ces dix dernières années.
 

L'agression sexuelle considérée comme la situation conduisant le plus souvent à un traumatisme individuel
46 % des hommes et 65 % des femmes interrogés placent l'agression sexuelle en tête de liste comme source de traumatisme. Le décès d'un proche est en seconde position, et ce sont les violences physiques (50 % pour les femmes et 38 % pour les hommes) qui arrivent en troisième position.
 

La transmission du traumatisme : un sujet émergent
56 % pensent qu'une personne n'ayant pas personnellement vécu un traumatisme peut néanmoins présenter un trouble de stress post-traumatique. Mais la notion de transmission intergénérationnelle des traumatismes reste floue : 47% des répondants considèrent que le traumatisme d'une personne ne peut pas se transmettre, alors que les recherches actuelles suggèrent la possibilité d'un héritage épigénétique inter-générationnel ou trans-générationel des traumatismes.
 

Un impact du traumatisme sur la mémoire connu et compris
Les personnes interrogées ont globalement une bonne connaissance des effets du traumatisme sur la mémoire : 76 % ont déjà entendu parler du trouble de stress post-traumatique (flashback, remémorations incontrôlées de l'événement, difficulté à se projeter dans l'avenir, etc).
Concernant la mémoire collective, 74% considèrent que le travail sur la mémoire (recherche scientifique, réhabilitation des faits, enseignement, témoignages, publications …) est nécessaire à la reconstruction d'un pays.
 
- Francis Eustache (neuropsychologue)
- Robert Jaffard (neurobiologiste)
- Catherine Thomas-Antérion (neurologue)
- Denis Peschanski (historien), tous membres du conseil scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires
et de Jacques Dayan (pédopsychiatre), expert invité sur l'enquête.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum






Nous écrire

Mentions légales

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .