LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Aller en bas
LYFtv-Europe
LYFtv-Europe
Nombre de messages : 115
Age : 56
Date d'inscription : 24/04/2012
http://www.europe.lyftv.com

Retrouvez LYFtv.com sur:







logo+rss










Booking.com

LYFtv (Portail)

LYFtvNews

LYonenFrance

COVID-19 : les députés européens demandent un paquet massif de mesures Empty COVID-19 : les députés européens demandent un paquet massif de mesures

le Sam 18 Avr 2020 - 13:26
Europe : un fonds de solidarité contre le coronavirus
•  Une réponse européenne commune au COVID-19 est cruciale, également pour le déconfinement
•  La réforme économique devrait inclure des "obligations de relance", garanties par le budget de l'UE
•  Appel à un fonds de solidarité européen contre le coronavirus d’au moins 50 milliards d’euros
• Les députés très critiques à l'égard des derniers développements politiques en Hongrie et en Pologne
Les députés veulent un ensemble massif de mesures de relance pour soutenir l’économie après la crise du COVID-19, notamment des obligations de relance garanties par le budget de l’UE.
Dans une résolution adoptée vendredi, le Parlement salue les mesures budgétaires et le soutien aux liquidités de l’UE pour faire face à la pandémie. Au-delà de ce qui a déjà été fait, l’Europe a besoin d’un ensemble massif de mesures de relance et de reconstruction, qui devrait être financé par un budget à long terme (CFP) renforcé, par les fonds et instruments financiers de l’Union existants ainsi que par des obligations de relance garanties par le budget de l’Union, estiment les députés. Ces mesures ne devraient pas impliquer la mutualisation de la dette existante et devraient être orientées vers les investissements d’avenir. Le pacte vert européen et la transition numérique devraient être au cœur de ce paquet de mesures afin de donner un coup de fouet à l’économie, soulignent les députés.
Fonds de solidarité européen contre le coronavirus
Les députés demandent également un régime européen de réassurance chômage permanent ainsi que la création d’un fonds de solidarité de l’UE contre le coronavirus, d’un montant minimal de 50 milliards d’euros. Ce fonds soutiendrait les efforts financiers consentis par les secteurs de la santé dans tous les États membres au cours de la crise actuelle ainsi que les investissements en matière de santé qui seront réalisés après la crise pour améliorer la résilience des systèmes de santé, tout en se concentrant sur les besoins les plus pressants.
Pouvoirs élargis de l’UE afin d’agir en cas de menaces sanitaires transfrontalières
Une action européenne commune pour lutter contre la pandémie de COVID-19 est indispensable, affirme la résolution. Non seulement l’Union européenne doit sortir renforcée de cette crise, mais ses institutions devraient aussi être habilitées à agir en cas de menaces sanitaires transfrontalières. Cela leur permettrait d’agir sans délai pour coordonner la réaction au niveau européen et allouer les ressources là où elles sont le plus nécessaires, qu’il s’agisse de masques, de respirateurs et de médicaments, ou de moyens financiers.
Les députés soutiennent également l’augmentation de la production dans l’Union de produits essentiels comme les médicaments, les ingrédients pharmaceutiques, ainsi que les dispositifs, les équipements et les matériaux médicaux, afin d’être mieux préparés à de futurs chocs mondiaux.
Il faut maintenir les frontières ouvertes pour les biens essentiels
Les députés insistent sur le fait que les frontières doivent demeurer ouvertes au sein de l’Union pour la circulation des médicaments, des équipements de protection, des dispositifs médicaux, des denrées alimentaires et des biens essentiels. Le marché unique est la source de "notre prospérité et de notre bien-être collectifs", et il est un élément essentiel de la réaction immédiate et continue à l’épidémie de COVID-19, soulignent-ils.
Par ailleurs, le Parlement demande la création d'un mécanisme européen de réaction en matière sanitaire, afin de garantir une meilleure réponse à tout type de crise sanitaire à l'avenir. Des stocks communs d'équipements, de matériels et de médicaments pourraient être rapidement mobilisés pour sauver des vies. Les députés souhaitent également un financement européen supplémentaire pour accélérer la recherche d'un vaccin.
Nécessité d’une approche coordonnée pour le déconfinement
De plus, les députés soulignent la nécessité d’avoir une approche coordonnée en matière de déconfinement dans l’UE, en vue d’éviter une résurgence du virus. Ils prient instamment les États membres d’élaborer conjointement des critères pour la levée de la quarantaine ainsi que des autres mesures d’urgence, et invitent la Commission à lancer une stratégie efficace de sortie qui comprenne des tests à grande échelle et des équipements de protection personnelle pour le plus grand nombre possible de citoyens.
Situation de l’État de droit et de la démocratie en Europe en période de pandémie: Hongrie et Pologne
Les députés expriment aussi leur vive inquiétude concernant les mesures prises par le gouvernement hongrois pour prolonger indéfiniment l’état d’urgence, de s’autoriser à légiférer par décret sans limitation de ce pouvoir dans le temps et d’affaiblir le contrôle parlementaire. Par ailleurs, ils qualifient d’illégale la décision du gouvernement polonais de modifier le code électoral et jugent complètement incompatibles avec les valeurs européennes l’organisation d’élections présidentielles au beau milieu de la pandémie.
Les députés invitent la Commission à évaluer sans délai si les mesures d’urgence sont conformes aux traités de l’UE et à utiliser tous les outils et toutes les sanctions (y compris budgétaires) à sa disposition pour traiter cette violation grave et persistante. Le Conseil devra remettre à l’ordre du jour les discussions et procédures liées aux procédures en cours au titre de l’article 7 à l’encontre de la Pologne et de la Hongrie.
Un canal d’information européen pour lutter contre la désinformation
Pour finir, la résolution souligne que la désinformation au sujet de l’épidémie de COVID-19 constitue un problème majeur de santé publique. Par conséquent, l’UE devrait mettre en place un canal d’information européen de manière à ce que tous les citoyens aient accès à des informations exactes et vérifiées. Les députés incitent également les entreprises de médias sociaux à prendre de leur propre initiative les mesures nécessaires pour mettre un terme à la désinformation et aux discours de haine au sujet du coronavirus.
Le texte a été adopté par 395 voix pour, 171 voix contre et 128 abstentions.
Pour revoir les différentes interventions du débat de jeudi, cliquez ci-dessous:
Déclaration d'ouverture d'Ursula von der Leyen , Présidente de la Commission européenne
Déclaration d'ouverture de Charles Michel , Président du Conseil européen
Dacian Cioloş (Renew Europe, RO)
Philippe Lamberts (Verts/ALE, BE)
Raffaele Fitto (ECR, IT)
Manon Aubry (GUE/NGL, FR)
Maroš Šefčovič , vice-président de la Commission européenne
En savoir plus :
Textes adoptés (17.04.2020)
Action coordonnée de l'UE pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences: déclaration d'ouverture du Président Sassoli
Enregistrement vidéo du débat en plénière avec Ursula von der Leyen et Charles Michel (16.04.2020)
FAQ sur la procédure extraordinaire de participation à distance

Service de recherche du PE - Bilan de la situation liée au nouveau coronavirus et de la réponse européenne en matière de santé publique (avril 2020, en anglais)
 La réponse de l'UE face au coronavirus
Commission européenne: réponse face au coronavirus
Produits multimédias - COVID-19
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum






Nous écrire

Mentions légales

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .