LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Admin
Admin
Admin
Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 29/05/2007
http://www.forum.LYFtv.com
17022022
Depuis le 21 février, Acteurs Publics publie les réponses des principaux candidats à 25 questions sur la transformation publique, élaborées avec le Cercle de la réforme de l’État.
À cinquante jours du premier tour de l’élection présidentielle, Acteurs publics place la transformation publique au cœur des enjeux de la campagne en interrogeant les principaux candidats.
 
 
Deux années de crise sanitaire ont recentré le débat sur la gouvernance publique, la manière de décider, les missions des agents publics, le rôle de la dépense publique, l’adaptation des services publics aux besoins, sujets désormais au cœur des préoccupations des Français. Pour élaborer ce questionnaire, Acteurs publics a travaillé avec le Cercle de la réforme de l’État, think tank indépendant qui rassemble des responsables des administrations, des chercheurs, des universitaires et des experts de l’action publique. 
Benchmark des réponses
Lundi 21 février, Acteurs publics commencera à publier sur son site et via sa newsletter les réponses apportées par chaque candidat. Nous publierons mi-mars dans la revue Acteurs publics un benchmark des réponses afin de comparer les différentes approches et propositions.
Les questions posées aux candidats à l’élection présidentielle
L’ÉTAT ET SA RÉFORME
• Pour ce qui est de la place de l’État, quelle devrait être pour vous la place de la puissance publique par rapport aux autres acteurs dans la société ?
• La crise a renforcé l’État comme acteur central de la puissance publique. Pour vous, est-ce une parenthèse ou en ferez-vous un axe durable ?
• Pour vous, que devrait être la réforme de l’État ? Parmi les réformes souhaitables dans l’État, lesquelles mèneriez-vous en priorité au cours des cinq prochaines années ?
• Comment feriez-vous pour concevoir les réformes à réaliser dans l’État (recours à des experts, “comitologie”, consultation citoyenne, consultation des agents publics…) ? 
• À quelles attentes actuelles des citoyens l’État doit-il répondre prioritairement ? 
• Que feriez-vous pour que l’État soit à même de conduire les grandes transitions ?
L’ORGANISATION DE L’ÉTAT ET LA CONDUITE DES POLITIQUES PUBLIQUES
• Comment ferez-vous pour concilier l’aspiration à la différenciation territoriale et l’impératif d’égalité et d’équité ? 
• Comment faut-il, selon vous, réarticuler les politiques territoriales ?  Y-a-t-il lieu de modifier les compétences ? Si oui, dans quels domaines, selon quels principes de décentralisation ?
• Pour ce qui concerne les services de l’État lui-même, apporteriez-vous des changements aux caractéristiques actuelles de la déconcentration ? Aux relations entre autorités déconcentrées et collectivités territoriales ? À la liaison avec les territoires, aux modes de relations et de fonctionnement entre État et territoires ? 
• Que feriez-vous pour améliorer la capacité d’anticipation et de prospective de l’État pour prévenir les crises sociales, sanitaires et écologiques notamment, et y faire face ?
PROXIMITÉ, RELATIONS AVEC LES CITOYENS ET LES USAGERS 
• Que ferez-vous pour assurer la proximité des services publics pour leurs usagers, et dans leur diversité ?
• Peut-on produire la norme différemment : le triptyque gouvernement-Conseil d’État-Parlement fonctionne-t-il correctement ? 
• Face à une société et des entreprises qui réclament autant de la norme qu’elles la rejettent, que feriez-vous pour la simplification et que celle-ci ne demeure pas ponctuelle ? 
• Doit-on aller plus loin dans la numérisation des services publics ? Faut-il donner la priorité à l’humanisation et comment ? 
• La décision publique est de plus en plus contestée et incomprise. Que ferez-vous pour inverser la tendance ?
FONCTION PUBLIQUE, RESSOURCES HUMAINES, MANAGEMENT
• Faut-il revoir le temps de travail des agents publics ? 
• Les syndicats ont perdu beaucoup de leur influence. Le dialogue social doit-il entrer dans une relation essentiellement directe entre employeurs et agents publics ? 
• Voulez-vous modifier l’équilibre actuel entre fonctionnaires et contractuels ? Quantitativement ? Quant aux responsabilités ? Quant aux expertises ? Dans quels domaines ? La dualisation de la fonction publique (statut-contrat) constitue-t-elle un modèle probant sur le long terme ou induit-elle un modèle à plusieurs vitesses ? 
• Quels seront vos axes majeurs pour améliorer la confiance entre l’État employeur et ses agents et que ferez-vous concrètement ? 
• Sur le sujet de la réforme de la haute fonction publique qui a été engagée, quelles seront vos orientations et les étapes que vous voudrez franchir rapidement ? Plus globalement, que ferez-vous en matière de gestion des ressources humaines pour la haute fonction publique ?
• Quelles mesures prendrez-vous pour rehausser l’attractivité des trois fonctions publiques ?
LE CADRE BUDGÉTAIRE, LA PERFORMANCE PUBLIQUE
• Compte tenu des contraintes budgétaires des prochaines années, dans quel cadrage budgétaire inscririez-vous le rôle de l’État et sa réforme ? 
• Comment jugez-vous le niveau actuel de la dépense publique par rapport au PIB  ? 
• Que prévoyez-vous pour la gestion de l’endettement de l’État ?
• Qu’est pour vous la performance publique ? Modifieriez-vous la manière dont elle est appréhendée et mesurée dans la procédure budgétaire et celle dont les administrations doivent en rendre compte (programmes et rapports annuels de performance) ? La mesure de la performance doit-elle être budgétaire ou centrée sur l’usager ?
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

LYFtv-Politique
LYFtvForum
A lire aussi ans les blogs de Médiapart : #Présidentielles2022, la revue des comparatifs de programmes (ONG, assos, experts). Les avis foisonnent à l'approche du 1er tour, et il est difficile d'y voir clair tant chacun défend son intérêt personnel. Nous passons en revue les avis d'ONG, associations et experts, qui ont présenté des analyses comparatives des programmes des candidats sur les questions cruciales de notre époque. L'enjeu est de savoir qui sait répondre aux enjeux, pour nous permettre de mieux vivre. (Ce blog est personnel, la rédaction de Médiapart n’est pas à l’origine de ses contenus)
Presse spécialisée : les candidats à la Présidentielle interrogés par les médias thématiques Banniere

LYFtv-Politique aime ce message

LYFtvForum
Présidentielles 2022 : une analyse des propositions des candidats sur la culture :
  

LYFtv-Politique aime ce message

LYFtvForum
Aurons-nous un(e) président(e) prêt(e) pour le monde ?
Dimanche prochain, l’Institut Open Diplomacy organise le Forum France International en partenariat avec l’Institut Montaigne et la Fondation Jean Jaurès, avec le soutien de Focus 2030, et en direct sur le site du JDD. C’est l’occasion d’une grande clarification : les candidats à l’élection présidentielle seront-ils prêts pour faire face au monde tel qu’il est en 2022 ?
Ce débat présidentiel commencera par la question de l’influence française dans les grands rapports de force géopolitiques actuels. Nous le constatons chaque jour : la stérilisation des institutions internationales et les blocages pour résoudre les grands problèmes transnationaux actuels sont nombreux et entravent la diplomatie française. Nous écouterons les propositions apportées pour faire face à cette crise du multilatéralisme, pour reconstruire l’ordre international sur des valeurs démocratiques et pour traiter les grands arcs de crises qui vont de notre voisinage Est à notre voisinage Sud.
Le Forum France International discutera également de la contribution française à la solidarité internationale, alors que la pandémie de COVID-19 fait encore rage. Les partis politiques présents à l’élection présidentielle 2022 seront appelés à répondre à cette question clé : comment sortir définitivement de cette crise sanitaire mondiale par la coopération internationale ? Ce questionnement s'intégrera à une réflexion d’ensemble sur l’évolution de l’aide publique au développement de la France et aux divers engagements de notre pays sur les enjeux globaux, à commencer par la diplomatie féministe, lancée au G7 de Biarritz en 2019 et poursuivie au Forum Génération Egalité en 2021.
Enfin, ce débat présidentiel mettra en perspective les programmes présidentiels quant aux réponses internationales à la crise environnementale. Le réchauffement planétaire comme l’effondrement de la biodiversité deviennent de véritables questions géopolitiques, comme l’étaient déjà la transition énergétique ou encore le financement de l’atténuation et de l’adaptation aux dérèglements climatiques. 2022 marquera le 50e anniversaire de la Conférence de Stockholm des Nations unies sur l’environnement et le 30e anniversaire du Sommet de la Terre de Rio. Huit ans avant le terme de l’Agenda 2030 pour le Développement durable de l’ONU, la diplomatie française sera donc très attendue pour accélérer la transition. Celle-ci doit répondre rapidement et efficacement aux grands défis pour la planète qui ne tarderont pas à devenir des menaces pour la paix.
Nous vous invitons à participer activement à ces échanges, en direct sur www.lejdd.fr de 10h00 à 12h30 dimanche 27 janvier 2022. Nous annoncerons cette semaine les orateurs de ce débat présidentiel, animé par François Clemenceau, que j’aurai le plaisir de décrypter en direct avec Bettina Laville, Michel Duclos, Sylvie Bermann, et Gilles Finchelstein.


Thomas Friang,
Fondateur et Directeur général de l’Institut Open Diplomacy

LYFtv-Politique aime ce message

LYFtvForum
Sam 19 Fév 2022 - 11:17LYFtvForum
Sur la Consommation, l'UFC Que choisir lance un appel aux candidats à l’élection #présidentielleEngagez-vous pour favoriser une consommation responsable et libérer au moins 15 milliards d’euros de pouvoir d’achat !
Presse spécialisée : les candidats à la Présidentielle interrogés par les médias thématiques Principal-99741

Alors que le pouvoir d’achat est la thématique prioritaire des Français pour l’élection présidentielle, l’UFC-Que Choisir met dans le débat 22 mesures concrètes pour une consommation plus responsable en 2022, et libératrice de plus de 15 milliards d’euros de pouvoir d’achat, soit plus de 500 euros par ménage. L’UFC-Que Choisir interpelle aujourd’hui les candidats à l’élection présidentielle, qui ne parlent du pouvoir d’achat que sous l’angle des revenus et oublient la question du niveau des prix, pour qu’ils se positionnent sur ces mesures.
Presse spécialisée : les candidats à la Présidentielle interrogés par les médias thématiques 0cbdcd9f0992fc6d91704fe295b5f4db 
15 MILLIARDS D’EUROS DE POUVOIR D’ACHAT LIBÉRABLES
L’inflation, portée par l’explosion du prix de l’énergie, constitue la première préoccupation des Français. L’UFC-Que choisir déplore que les propositions des candidats pour répondre à la problématique du pouvoir d’achat soient quasi exclusivement en lien avec la hausse des revenus alors qu’il existe de nombreux leviers pour agir très concrètement sur l’autre versant, tout au aussi important : le niveau des prix.
Parmi les mesures poussées par l’UFC-Que Choisir plusieurs permettraient justement d’agir sur les prix en s’attaquant aux dysfonctionnements de marché ou rentes de situation, pour libérer au total 15,3 milliards d’euros, soit 524 euros par ménage, majoritairement sans impact sur les finances publiques.
Presse spécialisée : les candidats à la Présidentielle interrogés par les médias thématiques Inline-99745
Alors que les banques publient actuellement des résultats financiers records, qui peuvent encore justifier la dérive incontrôlée des frais bancaires sur lesquels les banques engrangent des marges parfaitement injustifiables (par exemple 86 % sur les commissions d’intervention) ?
Comment également accepter la persistance d’une organisation du marché de l’électricité faisant subir aux consommateurs de manière purement artificielle les prix élevés sur les marchés internationaux plutôt que de leur permettre de bénéficier de la compétitivité du parc de production français ?
Enfin, comment admettre la poursuite d’une fiscalité massive sur les dépenses énergétiques dont sont largement captifs les consommateurs a fortiori lorsque l’État peut parfaitement compenser une moins-value fiscale en mettant à contribution les entreprises qui bénéficient pleinement de la hausse de prix des hydrocarbures ?
DES LEVIERS POUR CONSOMMER MIEUX
Libératrices de pouvoir d’achat, ces mesures qui visent à obtenir le juste prix, permettent en outre une consommation plus responsable, tenant compte des enjeux environnementaux, sanitaires ou sociétaux. Ainsi, la refonte des aides à la rénovation énergétique pour les indexer systématiquement sur le niveau réel de performance et la responsabilité des professionnels sur cette dernière permettraient une baisse réelle et importante de consommation d’énergie. De même, seule une régulation par la loi du marketing alimentaire de « malbouffe » ciblant les enfants permettra de lutter contre le fléau de l’obésité infantile !
Les consommateurs doivent aussi par eux-mêmes pouvoir mettre en œuvre une consommation responsable. Mais encore faut-il qu’ils disposent des outils pertinents et fiables permettant de le faire. À cet égard, l’association demande la mise en place du Planet-Score en tant qu’affichage environnemental sur les produits alimentaires, plébiscité par les consommateurs, et elle entend rendre le Nutri-Score obligatoire, pour permettre une consommation plus saine.
RÉSORBER LES INÉGALITÉS D’ACCÈS AUX SERVICES ESSENTIELS
Les usagers subissent de longue date la fracture sanitaire, dont les dimensions sont à la fois géographiques et économiques. Pour la résorber, des mesures structurantes, proposées depuis parfois plus de 10 ans par l’UFC-Que Choisir, doivent enfin devenir effectives, que ce soit en imposant une meilleure répartition territoriale des médecins, ou encore un plafonnement des dépassements d’honoraires.
Les inégalités d’accès concernent encore l’internet. Disposer d’une connexion de qualité ne constitue plus aujourd’hui un luxe, mais un impératif qui doit impérativement trouver une traduction légale nécessitant la mise en place d’un droit opposable à un internet de qualité.
Soucieuse que l’élection présidentielle fasse (enfin !) gagner la cause d’une consommation responsable et libératrice de pouvoir d’achat, l’UFC-Que Choisir interpelle dès aujourd’hui les candidats pour qu’ils se positionnent publiquement sur les 22 mesures prônées par l’association.
TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT COMPLET

LYFtv-Politique aime ce message

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance