LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtv.com Portail music & news
(Lyon - Paris - France -Monde)

Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections - livraison à domicile)

Gilles Romain
Gilles Romain
Date d'inscription : 29/03/2022
https://www.lyftv.com
01062023
Le Parlement européen a adopté le 1er juin 2023 des recommandations pour la stratégie de l’Union européenne pour des textiles durables et circulaires, avec 600 votes pour, 17 contre et 16 abstentions. Les députés demandent à la Commission et aux pays de l’UE de mettre un terme à la "fast fashion" et d’aider les consommateurs à faire des choix plus éthiques et durables.
Le 30 mars 2022, la Commission a présenté la stratégie de l’UE pour des textiles durables et circulaires, qui porte sur l'ensemble du cycle de vie des produits textiles et propose des actions visant à modifier la façon dont nous produisons et consommons des textiles. Elle a pour objectif de mettre en œuvre les engagements du Pacte vert pour l’Europe, le nouveau plan d’action pour l’économie circulaire et la stratégie industrielle pour le secteur textile.

- Les produits textiles devront être plus durables, faciles à réutiliser, à réparer et à recycler 

- Les vêtements et les chaussures doivent être produits de manière circulaire, durable et socialement juste 

- Le PE demande l'interdiction de la destruction des produits textiles invendus et retournés

Des mesures européennes plus strictes pour lutter contre la production et la consommation excessives de textiles 


Le texte préconise que les produits textiles vendus dans l’UE soient plus durables, plus faciles à réutiliser, à réparer et à recycler. Tout au long de la chaîne d’approvisionnement, la production devra respecter les droits humains, les droits sociaux et le droit du travail, ainsi que l’environnement et le bien-être animal. Les députés souhaitent également que la Commission et les États membres adoptent des mesures pour mettre un terme à la mode éphémère, dite "fast fashion".

Mesures spécifiques à prendre en compte dans la future législation de l’UE
Le Parlement estime que les consommateurs devraient disposer de davantage d’informations pour faire des choix durables. Les députés demandent l’interdiction de la destruction des produits textiles invendus et retournés dans le cadre de la prochaine révision du règlement sur l’écoconception. Ils veulent des règles claires pour mettre fin au greenwashing des producteurs, notamment à travers les travaux législatifs en cours visant à responsabiliser les consommateurs dans la transition verte et à réglementer les allégations environnementales.
Les députés souhaitent également que la prochaine révision de la directive-cadre relative aux déchets inclue des objectifs distincts spécifiques en matière de prévention, de collecte, de réutilisation et de recyclage des déchets textiles. Ils invitent la Commission à lancer sans plus tarder à lancer l’initiative visant à prévenir et à minimiser les rejets de microplastiques et de microfibres dans l’environnement.

Plus de détails sont disponibles ici.

Dans une déclaration en plénière mercredi, suivie d'une série d'interventions des groupes politiques, la Présidente du Parlement Roberta Metsola a évoqué le dixième anniversaire de l'effondrement de l'usine de vêtements Rana Plaza au Bangladesh, qui a tué 1134 personnes. Elle a rappelé que cette catastrophe avait été un signal d'alarme pour le monde occidental, y compris l'UE, qui a la responsabilité "d'assumer les conséquences de la préférence des consommateurs pour l'abondance et l'accessibilité au détriment de la modération et de la durabilité".

La rapporteure Delara Burkhardt (S&D, Allemagne) a déclaré: "Les consommateurs ne peuvent pas à eux seuls réformer le secteur textile mondial par leurs habitudes d’achat. Si nous laissons le marché s’autoréguler, nous laissons la porte ouverte à un modèle de "fast fashion" qui exploite les individus et les ressources de la planète. L’UE doit obliger légalement les fabricants et les grandes entreprises de mode à opérer de manière plus durable. Les personnes et la planète sont plus importants que les profits de l’industrie textile. Les catastrophes qui se sont produites dans le passé, telles que l’effondrement de l’usine Rana Plaza au Bangladesh, la croissance des décharges textiles au Ghana et au Népal, la pollution de l’eau et les microplastiques dans nos océans, montrent ce qui se passe lorsque ce principe n’est pas respecté. Nous avons attendu assez longtemps — il est temps de changer les choses !"
En adoptant ce rapport, le Parlement répond aux attentes des citoyens pour la mise en place d'une économie circulaire en promouvant les produits et la production durables, et pour soutenir la transition vers un modèle de croissance durable.
En savoir plus :

Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire

Le texte adopté sera disponible ici (01/06/2023)
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

LYFtvnews - rubriques vidéos & actualités de A à Z :