LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




LYFtv.com Portail music & news
(Lyon - Paris - France -Monde)

Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections - livraison à domicile)

Gilles Roman
Gilles Roman
Admin
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftv.com
19092023
Suite à la séquence récente qui a démarré par l’instruction du ministère de l’Europe et des affaires étrangères à celui de la Culture édictant aux acteurs culturels de ne plus travailler avec des ressortissants (donc des artistes ?) malien-ne-s, nigérien-ne-s, burkinabé-e-s
Paris, le 19 septembre 2023
En une semaine, nous venons de vivre une séquence inédite partant d'une note aux acteurs culturels indiquant que « sur instruction du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, il a été décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, toute coopération avec les pays suivants : Mali, Niger, Burkina Faso. Par conséquent, tous les projets de coopération qui sont menés par vos établissements ou vos services avec des institutions ou des ressortissants de ces trois pays doivent être suspendus, sans délai, et sans aucune exception. Tous les soutiens financiers doivent également être suspendus, y compris via des structures françaises, comme des associations par exemple. De la même manière, aucune invitation de tout ressortissant de ces pays ne doit être lancée. A compter de ce jour, la France ne délivre plus de visas pour les ressortissants de ces trois pays sans aucune exception, et ce jusqu’à nouvel ordre. ». Elle s'est poursuivie par les déclarations publiques du Président de la République et de la Ministre de la Culture, et achevée par l’envoi d'une seconde note, le 18 septembre, qui précise certaines choses mais ne propose pas de solution pour que les ressortissants de ces pays, dont les artistes et les étudiants, obtiennent un visa.
Cette séquence est inédite par la confusion préoccupante entre rôle de l’État et rôle des acteurs de la société civile, et de l’immixtion du premier dans la libre action des seconds. Elle a par ailleurs mis en exergue la problématique de la libre circulation des artistes et d’une vision partielle et orientée de la coopération internationale en général et de la coopération culturelle en particulier.
Zone Franche organise actuellement l'édition 2023 de ses États Généraux des Musiques du Monde, sous le thème « Géopolitique et Musique ». Dans ce cadre et face à la récente actualité, nous invitons les journalistes à une conférence de presse le mercredi 20 septembre à 12h30 afin que soit entendue la parole d'acteurs culturels toujours aussi préoccupés par la libre circulation des artistes malien-ne-s, nigérien-ne-s et burkinabé-e-s (et plus largement de tous les artistes). 
Zone Franche appelle à l'organisation du groupe de travail interministériel avec les organisations impliquées dans ces questions afin de résoudre les problèmes préexistants, actuels et à venir sur ces sujets, et dans le but d’éviter ce type de séquence à l’avenir.

Admin aime ce message

Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum