LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections - livraison à domicile)

LYFtv-Politique
LYFtv-Politique
Date d'inscription : 06/04/2012
https://www.lyftvnews.com/f180-france-politique-actualites
25092023
Chères amies, chers amis,
Les actualités n’en parlent pas, mais le Soudan se dirige droit vers un génocide.
Au moins 27 villages ont été mis à feu et à sang dans les dernières semaines. La mort a frappé à toutes les portes: des familles se sont retrouvées face à l'impensable, des corps se décomposant dans les rues. Des charniers apparaissent sur les images satellites. De nombreux éléments indiquent que des enfants soldats sont recrutés et envoyés vers la mort.
Alerte ! un génocide semble en cours au Soudan ! 49250_SudanBurn


Remarque: L’image que nous utilisons montre Adam Abdel, un petit garçon du centre du Darfour. Il a été grièvement blessé lorsque l’armée soudanaise a lancé une bombe devant chez lui, à Burgu, le 12 février 2015. Ces violences persistent, et tout indique désormais que nous sommes face à un génocide. Mais à cause des dangers et des entraves que doivent affronter les journalistes, nous devons utiliser des images anciennes pour illustrer les violences d’aujourd’hui. Le Darfour se dirige à nouveau vers un génocide, et les journalistes doivent pouvoir montrer ces meurtres de masse afin que le bain de sang s’arrête et que les responsables répondent de leurs actes. Photo: Adriane Ohanesian




Certains parlent déjà de génocide. Mais les journalistes sont persécutés sur place ou refoulés aux frontières du pays. Ces atrocités de masse se passent donc loin des caméras, et la communauté internationale ne fait quasiment rien.
Plus de 300 000 personnes sont mortes dans le génocide au Darfour il y a 20 ans. Nous ne pouvons pas laisser l’histoire se répéter. Voici ce que nous pouvons faire.
#Avaaz a identifié un “réseau dormant” de journalistes soudanais prêts à témoigner depuis le terrain. Ils peuvent mettre en lumière les horreurs qui se produisent, mais ils ont d’abord besoin de moyens pour faire leur travail en pleine zone de guerre. Nous pouvons leur fournir ces moyens, avec des photographes, des fact-checkers et une pression politique ciblée pour briser le silence. Notre soutien servira également à soutenir les campagnes d’Avaaz pour les droits humains.
Ensemble, nous pouvons faire entendre le cri du Soudan et réveiller les chefs d’État du monde entier avant qu’il ne soit trop tard.
Au Soudan, la prochaine attaque est imminente. Mais désormais, nous sommes des millions à le savoir. Ne restons pas immobiles - donnez ce que vous pouvez
C’est l’occasion d’agir directement face à l’horreur.
L’ampleur de la crise au Soudan donne le vertige. Mais en réunissant tous nos dons, nous pouvons démultiplier notre impact et mettre la pression sur les dirigeants. Cela pourrait débloquer bien plus de moyens que ce que nous pouvons obtenir seuls: des milliards d’aide humanitaire, des opérations de maintien de la paix et des sanctions contre les armes conçues pour tuer un maximum de gens.
Le Soudan est au cœur de nombreuses campagnes d’Avaaz: contre les discriminations et la désinformation sur les réseaux sociaux, contre les inégalités et la crise climatique. Nos dons, tout en finançant des actions concrètes pour éviter ce génocide, serviront également à développer des campagnes d’Avaaz pour les droits humains et la démocratie. Si nous rassemblons assez d’argent, nous pourrons:


  • Financer des journalistes indépendants qui pourront publier des images et des reportages de terrain depuis le Darfour et le reste du Soudan

  • Soutenir les organisations de fact-checking pour vérifier les reportages, lutter contre la désinformation et permettre à la presse internationale de parler des atrocités de masse

  • Financer des campagnes de plaidoyer et médiatique pour obtenir des actions politiques contre le génocide qui se profile et la guerre civile en cours, et

  • Monter une équipe spécialisée dans les droits humains pour suivre les menaces et mobiliser des millions de personnes sur toute la planète afin de défendre la démocratie et nos droits fondamentaux.


Je refuse de vivre dans un monde où les génocides peuvent devenir quelque chose de banal. Où “plus jamais ça" devient “une fois encore". Des parents exécutés, des enfants orphelins en zone de guerre – le Soudan s’enfonce dans la tragédie. 
Chaque acte de violence passé sous silence est une victoire pour les chefs de guerre – le silence les protège des regards et des mesures internationales. Mais faire entendre la voix des victimes, c’est leur donner une chance d’obtenir la paix et la justice. Par le passé, nous avons soutenu les journalistes dans les zones de guerre, de la Syrie au Yémen en passant par l’Ukraine. Nous pouvons briser le silence une nouvelle fois, au Soudan. Pour pouvoir réellement dire: plus jamais ça.


Avec un espoir infini et une détermination sans faille, toujours,
Mike, Camille, Kaitlin, Abdelrahman, Adela, Bert et toute l’équipe d’Avaaz


Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum