LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections livres, mangas, gaming, musique(s), idées cadeaux... - livraison à domicile)

Gilles Roman
Gilles Roman
Admin
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftv.com
25102023
La Métropole de Lyon a lancé en mars 2023 une stratégie de surveillance et lutte contre la pollution aux #perfluorés (PFAS) en réponse aux préoccupations légitimes des habitants, des associations et des travailleurs de la vallée de la chimie.
La Métropole se déclare déterminée à mettre en place des actions concrètes dans le cadre de ses compétences pour protéger la santé des habitants et l'environnement, et plaide pour une réglementation plus stricte des perfluorés au niveau européen et national. Ainsi, la Métropole de Lyon et Eau publique du Grand Lyon sont mobilisées pour mettre en place une série de mesures, notamment la surveillance des rejets aux stations d'épuration (STEP), l'analyse des rejets d’entreprises, le suivi renforcé de l’eau potable et la mise en place de solutions techniques pour diminuer les concentrations dans l’eau potable des communes impactées (Givors, Grigny, Solaize, Marcy l’Etoile).   
Pour mieux comprendre et lutter contre cette pollution, la Métropole de Lyon finance plusieurs études, car si de nombreux impacts sur la santé humaine sont déjà reconnus (cholestérol, cancers, hypertension…), la connaissance doit encore être approfondie, et permettre ainsi un renforcement des réglementations européennes et nationales concernant l’usage des perfluorés et l’application du principe de pollueur-payeur.
Dans ce cadre, elle a missionné l’Institut Écocitoyen de Fos-sur-Mer pour conduire, en collaboration avec Santé Publique France, une étude de bio-imprégnation humaine aux perfluorés (PFAS). Cette étude est la première étude française de biosurveillance humaine en polluants perfluorés chez les riverains des industries. Son objectif est de déterminer l'étendue des pollutions dans la vallée de la chimie, d'évaluer le niveau d'imprégnation des habitants et de comprendre comment ces polluants éternels et toxiques se diffusent dans l'environnement et affectent les organismes.
Pour garantir que l'étude réponde de manière précise aux préoccupations locales, les citoyens sont encouragés à participer à des ateliers organisés dès les premières étapes de l'étude, jusqu'à l'interprétation des résultats. Les premiers ateliers auront lieu les 7, 8 et 9 novembre à Pierre-Bénite, St-Fons, Solaize et Givors. Ces ateliers aborderont la problématique des PFAS sous l'angle de la proximité d'un site industriel ou de l'exposition par l'eau potable. 
La Métropole invite les habitants à participer aux réunions publiques et aux ateliers en s'inscrivant au préalable (les inscriptions ne concernent pas la campagne de prélèvements, qui procédera à un tirage au sort sur l'ensemble de la population du sud lyonnais). Les inscriptions peuvent être effectuées en suivant ce lien : https://demarches.toodego.com/atelierpfas/.
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum