LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LYFtv-Politique
LYFtv-Politique
Nombre de messages : 399
Age : 60
Date d'inscription : 06/04/2012
http://www.lyon-politique.fr
06022024
Un an après les tremblements de terre en Turquie et en Syrie, le Haut Commissariat aux Réfugiés attire l'attention sur l'augmentation des besoins humanitaires dans la région. Ceci est un résumé des déclarations de Shabia Mantoo, porte-parole du HCR.
Un an après les séismes dévastateurs qui ont frappé la Türkiye et la Syrie en février 2023, les conditions de vie de millions de personnes déracinées et de leurs hôtes se sont détériorées, indique le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés. De nombreuses personnes se sont retrouvées dans la pauvreté et le désespoir suite aux tremblements de terre. Des milliers d'entre elles sont toujours sans abri et particulièrement vulnérables. La Türkiye est l'un des plus grands pays d'accueil de réfugiés au monde. La Syrie comptait déjà des millions de personnes déracinées et était en proie à de graves difficultés économiques avant les tremblements de terre.
Selon des estimations, 90 % de la population syrienne vit dans la pauvreté, 12,9 millions de personnes souffrent de l’insécurité alimentaire et 7,2 millions sont déplacées à l'intérieur du pays. Face à cette situation de crise complexe et à multiples facettes, 16,7 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire, contre 15,3 millions l'année dernière. Le tremblement de terre a affecté 8,8 millions de personnes à travers le pays, entraînant le déracinement de dizaines de milliers d'entre elles, dont beaucoup avaient déjà été déplacées préalablement. Rien que dans le nord-ouest de la Syrie, plus de 40 000 personnes sont toujours déplacées suite au séisme et résident actuellement dans 70 centres d'accueil temporaires. 
La Türkiye accueille 3,4 millions de réfugiés. Le tremblement de terre a frappé une région qui abrite quelque 1,75 million d'entre eux. Malgré la réponse humanitaire remarquable de la Türkiye, avec le soutien des ONG, des Nations Unies et de la communauté internationale, l'impact du séisme se fait encore sentir, tant pour les réfugiés que pour leurs hôtes turcs.
Avant la catastrophe, 90 % des réfugiés dans le pays n'étaient déjà pas en mesure de subvenir à leurs besoins de base, et beaucoup d'entre eux dépendaient pour vivre d'un emploi informel, de l'aide sociale ou de prêts qu'ils avaient contractés. Aujourd'hui, suite au séisme, les besoins se sont intensifiés en matière de logement, d'accès aux services de base, d'électricité, de télécommunications et de soins de santé.
Disposant de moyens financiers réduits et devant faire face à des besoins croissants, de nombreux réfugiés - Syriens et autres - ont recours à des mesures désespérées telles que la réduction des dépenses alimentaires et le recours accru à l'emprunt, selon des témoignages recueillis dans le cadre d'une évaluation humanitaire externe.
La catastrophe a également eu des conséquences désastreuses sur le bien-être mental et émotionnel d'une population en souffrance depuis trop longtemps. De nombreuses personnes ont perdu des membres de leur famille ou des amis. Près de 60 000 décès ont été enregistrés dans les deux pays à la suite des tremblements de terre, des dizaines de milliers de personnes ont été blessées et des zones entières ont été réduites à l'état de ruines.
Le HCR salue le soutien généreux et opportun des donateurs, mais appelle à poursuivre ces efforts de financement afin de pouvoir répondre aux besoins humanitaires les plus urgents.
En Syrie, le HCR fournit une assistance en matière de protection - y compris un soutien psychosocial - à plus de 311 000 personnes affectées par les tremblements de terre. Il a également fourni des abris, une assistance en espèces et d'autres formes d'aide aux personnes sinistrées. En 2023, le HCR a distribué des articles de première nécessité à plus de 68 000 familles dans les zones affectées par les tremblements de terre en Syrie. Dans les zones d'Alep et de Lattaquié contrôlées par le gouvernement, le HCR et ses partenaires ont réhabilité des abris collectifs, fournissant un toit à plus de 3 000 personnes. Le HCR a fourni une assistance en espèces aux personnes affectées dans les gouvernorats d'Alep, de Lattaquié, de Hama et de Tartous, ce qui a bénéficié à plus de 16 000 familles.
En Türkiye, en soutien à la réponse humanitaire pilotée par les autorités, le HCR a fourni plus de 3 millions d'articles de première nécessité, y compris des tentes, des containers, des kits d'hygiène, de la literie et des vêtements chauds pour les réfugiés et la population locale se trouvant dans des centres d'hébergement temporaires. L'agence a également assuré des services de protection pour plus de 500 000 personnes, notamment par le biais de conseils juridiques, de l'identification et de l'orientation des personnes présentant des besoins spécifiques, d'un soutien psychosocial et d'une assistance en espèces.
Afin de parvenir à un meilleur partage des responsabilités avec la Türkiye, le HCR appelle aussi à une augmentation des possibilités de réinstallation pour les réfugiés, dont certains, parmi les plus vulnérables, ont besoin d'une solution à plus long terme sous la forme d'un nouveau départ dans un pays tiers.
Le HCR honore également aujourd'hui la mémoire, l'engagement et le dévouement de quatre collègues ainsi que de dizaines de travailleurs humanitaires qui ont tragiquement perdu la vie ou sont toujours portés disparus suite aux séismes en Türkiye et en Syrie.
Consultez ici les photos disponibles.
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum

LYFtv.com Portail music & news