LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


LYFtv-Politique
LYFtv-Politique
Nombre de messages : 376
Age : 58
Date d'inscription : 06/04/2012
http://www.lyon-politique.fr
10122021
Selon une étude BVA, une nouvelle dynamique s'est créée en faveur de Valérie Pécresse suite à sa victoire lors des primaires de la droite... Si cette évolution venait à se confirmer, le "risque de l'extrême droite" pourrait s'éloigner et le principal perdant serait Emmanuel Macron.

Les électeurs "par dépit" du  Président sortant pourraient en effet être rassurés et se détourner d'un vote utile au premier tour, au profit de la droite traditionnelle ou d'un candidat de gauche si l'un d'entre eux arrivait à émerger.


A quatre mois jour pour jour du premier tour de l’élection présidentielle, BVA, Orange et RTL dévoilent les résultats de leur nouvelle vague d’intentions de vote*. Alors que l’offre électorale se précise nettement, après la déclaration de candidature d’Éric Zemmour et la désignation de Valérie Pécresse à l’issue du Congrès des Républicains, l’intérêt manifesté par les Français pour cette élection continue de progresser (76%, +3 pts). Parallèlement, l’intention de participation progresse dans des proportions identiques (73%, + 3 pts).
Cette nouvelle vague met en exergue une nouvelle dynamique très clairement en faveur de la candidate LR (17% des intentions de vote, +8pts) qui se positionne dorénavant juste derrière Emmanuel Macron (24%, -2pts) et devance d’un point Marine Le Pen (16%, -2pts). A gauche, peu d’évolutions visibles sont à noter même si Jean-Luc Mélenchon semble mieux tirer son épingle du jeu et se rapprocher de la barre symbolique des 10%.
Principaux enseignements :
  • Portée par sa victoire interne et sa désignation à l’issue du vote des militants, Valérie Pécresse apparaît créditée de 17% des intentions de vote (+8pts), ce qui la place en 2ème position, devançant d’une très courte tête la candidate du Rassemblement National. Reste à savoir si cette dynamique peut s’inscrire dans la durée. Aujourd’hui, seul 1 Français sur 2 estime qu’elle a des chances de se qualifier pour le second tour de la présidentielle (50%). Une proportion strictement équivalente la juge rassembleuse (50%). Tandis que 43% des Français seulement pensent qu’elle a la stature d’un président de la République. Mais ces résultats sont très différents quand on s’intéresse à sa base électorale théorique : sur ces différentes caractéristiques, l’adhésion des sympathisants LR est de l’ordre de 8 sur 10.
  • Emmanuel Macron conserve son statut de favori, en dépit d’un léger recul, crédité de 24% des intentions de vote.
  • Début de campagne perçu comme mauvais pour Eric Zemmour qui est crédité de 13% des intentions de vote (-2pts). Les Français portent un jugement assez sévère sur l’entrée en campagne du candidat Zemmour : ils sont les deux tiers (67%) à considérer qu’il fait un mauvais début de campagne depuis qu’il est officiellement candidat. Éric Zemmour semble bénéficier d’un certain crédit auprès des hommes puisqu’il se hisse en 2ème position, à égalité avec Valérie Pécresse, chez ces derniers qui sont 17% à déclarer vouloir voter pour lui. En revanche, seules 9% des femmes ont l’intention de voter pour lui. Cela faisait longtemps qu’un candidat n’avait pas généré un tel clivage hommes-femmes.
  • Marine Le Pen, pour sa part, apparaît mise en difficulté par Valérie Pécresse. Elle recueille 16% des intentions de vote, en baisse de 2 points par rapport à novembre.
  • La gauche ne parvient pas à émerger alors même que les thématiques sur lesquelles elle pourrait s’appuyer apparaissent de plus en plus importantes aux yeux des Français. La santé et le pouvoir d’achat sont respectivement cités par 72% et 69% des Français comme thématiques qui compteront de plus en plus dans leur choix durant cette élection. La question sécuritaire stagne à 62% des mentions (-1pt), juste devant l’avenir du système social (61%, +3 pts).
  • Jean-Luc Mélenchon se rapproche de la barre symbolique des 10%.

Découvrez l’exhaustivité de l’analyse BVA et le rapport complet de cette 3ème vague des intentions de vote BVA en partenariat avec Orange et RTL sur la plateforme dédiée à la Présidentielle 2022
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

LYFtvForum
Qui peut parler au nom de Valérie Pécresse dans la région Auvergne Rhône-Alpes ? L'équipe de campagne de la candidate Les Républicains vient de publier les noms des grands orateurs régionaux de Valérie Pécresse : il s'agit de :

Nicolas Daragon, Maire de Valence, Vice-Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Jean-Pierre Vigier, Député de Haute-Loire

Pierre Oliver, Maire du 2ème arrondissement de Lyon 

A ce titre, ils représentent la candidate sur le territoire et sont des relais privilégiés pour répondre à des interviews ou autres sollicitations médiatiques. Ils ont notamment pour mission de porter la parole de la candidate sur le territoire, d'organiser des réunions publiques et de participer activement à la mobilisation. 

A noter également que plusieurs élus locaux font partie des groupes programmatiques de Valérie Pécresse et sont à ce titre reconnus comme des experts des thématiques qui leur sont attribuées : 

1. Ain : 
- Xavier BRETON, Député de l'Ain - Famille
- Charles de LA VERPILIERE, Député de l'Ain - Collectivités locales / Décentralisation
- Patrick CHAIZE, Sénateur Ain - Numérique
- Véronique BAUDE, VP CD Ain - Environnement / Dev dur
- Sylvie GOY‐CHAVENT, Sénatrice Ain - Affaires étrangères
2. Allier : 
- Bruno ROJOUAN, Sénateur Allier - Collectivités locales / Transfrontalier
3. Ardèche : 
- Fabrice BRUN, Député de l'Ardèche - Ruralité
- Anne VENTALON, Sénatrice Ardèche - Ruralité
- Mathieu DARNAUD, Sénateur Ardèche - Collectivités locales / Décentralisation
4. Cantal : 
- Jean Yves BONY, Député du Cantal - Agriculture

- Vincent DESCOEUR, Député du Cantal - Ruralité
- Stéphane SAUTAREL, Sénateur Cantal - Ruralité

5. Drôme : 
- Gilbert BOUCHET, Sénateur Drôme - Viticulture
- Emmanuelle ANTHOINE, Députée de la Drôme - Culture
- Marie Pierre MOUTON, PCD Drôme - Energie

6. Isère : 
- Frédérique PUISSAT, Sénatrice Isère - Travail / Emploi
- Annick MERLE, Vice PCD Isère - Environnement 
- Michel SAVIN, Sénateur Isère - Sport

7. Loire : 
- Dino CINIERI, Député de la Loire - Sécurité
- Bernard FOURNIER, Sénateur Loire - Collectivités locales / Décentralisation
- Bernard BONNE, Sénateur Loire - Autonomie

8. Haute-Loire : 
- Isabelle VALENTIN, Députée de Haute-Loire - Famille
- Laurent DUPLOMB, Sénateur Haute Loire - Agriculture
- Jean Pierre VIGIER, Député de Haute Loire - Ruralité

9. Puy-de-Dôme : 
- Jean‐Marc BOYER, Sénateur Puy de Dome - Ruralité

10. Rhône : 
- Bernard PERRUT , Député du Rhône - Autonomie / Séniors 
- Catherine DI FOLCO, Sénatrice Rhône - Collectivités locales / Décentralisation 
- Nathalie SERRE, Députée du Rhône - Défense 
- Etienne BLANC, Sénateur Rhône - Budget / Réforme de l'Etat 
- François‐Noël BUFFET, Sénateur du Rhône - Justice 
11. Savoie : 
- Martine BERTHET, Sénatrice Savoie - Tourisme Economie de la montagne 
- Cédric VIAL, Sénateur Savoie - Tourisme Economie de la montagne
Emilie BONNIVARD, Députée de Savoie - Tourisme Economie de la montagne 
- Vincent ROLLAND, Député de Savoie - Tourisme Economie de la montagne 
12. Haute-Savoie : 
- Virginie DUBY-MULLER, Députée de Haute-Savoie - Numérique 
- Christelle PETEX LEVET, Député de Haute-Savoie - Environnement / Dev dur 
- Loic HERVE, Sénateur Haute Savoie - Justice
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance