LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


LYFtvForum
LYFtvForum
Admin
Nombre de messages : 1808
Age : 58
Date d'inscription : 04/05/2015
https://www.lyftvnews.com/forum
12042022
Pour le premier tour des élections présidentielles 2022, Emmanuel Macron reste en tête dans une agglomération qui penche de plus en plus à gauche. Une fois passés les appels au front républicain contre Marine Le Pen, chacune des formations politiques locales se projette déjà sur les législatives de juin prochain. 
 
 
L’analyse pour "l'Arrière cour"  de Raphaël Ruffier-Fossoul,
 avec Honorine Soto et Julia Blachon.
Le pari risqué du Maire de Lyon Grégory Doucet
« J’appelle à faire barrage à Marine le Pen. Le nationalisme, c’est la mort de la démocratie. Le nationalisme c’est la guerre. On se servira du bulletin Macron. » Entouré de militants devant un bar du 3e arrondissement, le maire de Lyon Grégory Doucet a naturellement d’abord fait part de sa déception de voir que le candidat écologiste Yannick Jadot n’avait pas atteint la barre des 5% et appelé avec gravité au front républicain pour le 2e tour.
--> Cliquer pour voir les résultats par arrondissements :
Présidentielles 2022 : les leçons du premier tour à Lyon Rzosul12
Au fil de la soirée, il a semblé prendre beaucoup de recul et plutôt se satisfaire des résultats du 1er tour de la présidentielle dans sa ville. Le score de Yannick Jadot à Lyon n’a pourtant rien d’exceptionnel : avec 7,67%, contre 4,63% dans toute la France, il reste très loin des scores écologistes aux dernières élections européennes (21%) ou régionales (22,66%), et se retrouve relégué à la 4e place, loin derrière Emmanuel Macron (31,83%) et Jean-Luc Mélenchon (31,06%) qui ont tous les deux surperformé à Lyon. Même Marine Le Pen (8,99%) est devant et Éric Zemmour n’est devancé que de 45 voix (7,65%). 
Le maire de Lyon considère cependant que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont aussi un peu les siens. « Étant donné la grande volatilité de notre électorat, les résultats sont plutôt rassurants sur les politiques que les Lyonnais veulent. » À l’entendre, le résultat du premier tour n’appelle donc pas à des remises en cause fondamentales du côté des écologistes. « Sur le terrain, j’entends la satisfaction des habitants sur les politiques que l’on mène. Il faut transformer cela en un vote national, mais pour l’instant on ne sait pas faire. Il faut qu’on apprenne ».
Il est ainsi convaincu que le score élevé de Jean-Luc Mélenchon à Lyon ne condamne pas les chances des candidats investis par les écologistes aux élections législatives de juin prochain. Après avoir globalement fait l’impasse sur la campagne présidentielle, les élus écologistes lyonnais sont convaincus qu’ils retrouveront leurs électeurs au moment des législatives. Grégory Doucet fait le pari de mouiller sa majorité dans ce nouveau scrutin : « Les législatives, c’est aussi une élection locale. Nos candidats sont issus de notre majorité. Même si après, à l’Assemblée, le débuté doit se détacher de son territoire, cet ancrage local est important. Savoir écouter, être proche des gens, c’est aussi ce que l’on défend ». Le pari que le soutien de la majorité écologique locale fera la différence est cependant assez risqué et l’opposition ne manquera pas de le lui rappeler en cas de revers en juin prochain. Certes, en 2017, Jean-Luc Mélenchon n’avait pas pleinement retrouvé aux législatives de juin son score de la présidentielle. Mais à Lyon, ce sont trois de ses soutiens qui ont réussi à se qualifier au deuxième tour dans les trois premières circonscriptions, devant les autres forces de gauche. « La volatilité de l’électorat écologiste est la démonstration que les gens ont du mal à trouver où ils doivent atterrir, exactement comme l’écrit Bruno Latour » poursuit Grégory Doucet, convaincu qu’en juin prochain ces électeurs reviendront à EELV.
Le Président de Lyon Métropole pour l’union à gauche
Ce n’est pas une découverte, le maire de Lyon et le président de la Métropole ne sont pas pleinement alignés politiquement. Le premier, qui se revendique du « solidarisme » de Léon Bourgeois, réfute tout « ancrage à gauche », préférant rassembler « des gens qui ont un autre rapport au vivant ». Hier soir, alors que le maire PS de Villeurbanne Cédric Van Styvendael lançait un appel à l’union de la gauche, Grégory Doucet préférait ne « pas oublier qu’à gauche, on trouve aussi Fabien Roussel (le candidat communiste -ndlr) qui défend le nucléaire, qu’il y a à gauche des stigmates du productivisme… »
Bruno Bernard est pour sa part arrivé tôt à la préfecture et n’est pas resté plus que le temps nécessaire pour appeler à « chercher des accords très larges avec les socialistes et les insoumis ». L’ouverture aux mélenchonistes semble être de pure forme, tant il paraît improbable qu’ils y répondent favorablement. « Vu nos scores, c’est non » répond, sans ambages, la candidate LFI dans la 1ère circonscription, Aurélie Gries.
Interrogé plus particulièrement sur Villeurbanne, dont il est élu et où Anne Hidalgo ne fait pas mieux que 2,16%, Bruno Bernard n’a pas exclu de se ranger derrière la socialiste Cristina Martineau : « ce seront des discussions nationales. L’important, c’est le nombre de circonscriptions, pas où elles seront. » Manifestement, l’heure n’était pas à étaler ses divisions, même avec un PS encore plus en difficulté qu’EELV. Réputé comme étant l’un des meilleurs spécialistes de la carte électorale chez les écologistes, il a sans doute estimé que l’écart creusé par Jean-Luc Mélenchon pouvait être mortifère pour toutes les autres formations de gauche et réduire à néant les chances des écologistes d’obtenir un groupe à l’Assemblée nationale.
Semblant animé par une colère froide, il a ajouté souhaiter « que beaucoup de choses changent chez EELV. Nous n’étions pas prêts pour une présidentielle. Ça s’est vu tout de suite. Il n’y avait pas d’équipe de campagne, il nous a manqué beaucoup de choses. C’est une responsabilité collective, mais nous n’étions pas prêts. Marine Le Pen l’était, elle, contrairement à 2017. Jean-Luc Mélenchon aussi. Si nous l’avions été, nous aurions pu prendre la vague dont il a bénéficié ».
La soupe à la grimace à l’extrême-droite
Ce n’est pas le moindre des paradoxes. Alors que pour la 3e fois en vingt ans, un candidat d’extrême-droite a atteint le second tour de l’élection présidentielle, on peinait à trouver leurs militants et représentants dans la ville hier soir. Et pour cause, l’essentiel des cadres lyonnais du RN avaient fait le choix de rejoindre Éric Zemmour : restée fidèle à Marine Le Pen, la secrétaire départementale du RN Michèle Morel s’est ainsi retrouvée un peu seule à célébrer le résultat de sa championne en préfecture. Tandis que du coté de Reconquête, seuls l’ancien RPR Éric Pelet et le « coordonateur régional » Thierry Verny sont venus reconnaître leur « déception » et dénoncer le « bashing » dont aurait été victime leur candidat et qui les aurait « empêchés de développer [leurs] idées. » Les lendemains pourraient être difficiles pour les zemmouristes.
Lyon, toujours capitale de la Macronie ?
En 2017, Gérard Collomb au sommet de sa puissance avait amené l’essentiel du microcosme politique et économique lyonnais à soutenir son poulain Emmanuel Macron. 5 ans plus tard, la macronie locale a perdu la ville et la métropole de Lyon, et pourtant le président sortant progresse encore. Il atteint cette fois 31,83% des voix, contre 30,31% cinq ans plus tôt. La progression est encore plus nette dans la métropole de Lyon, où il passe de 27,28% à 30,57%, et même sur l’ensemble du département du Rhône, où il passe de 26,58% à 30,61%. Les 12 députés macronistes du département (sur 14) ont naturellement été soulagés.
L’étiquette « macroniste » a soudainement repris de la valeur. 
Le président Les Républicains du Rhône, Alexandre Vincendet, n’a d’ailleurs pas attendu le bureau politique de son parti pour annoncer qu’il ferait « activement campagne pour Emmanuel Macron au deuxième tour ». Dans sa ville, Rillieux-la-Pape, le président sortant est certes dépassé par Jean-Luc Mélenchon (32,5% contre 26,71%), mais « sa » candidate Valérie Pécresse n’est qu’à 4,79%. 
À l’inverse, Hubert Julien-Laferrière, élu député en 2017 avec l’étiquette LREM dans la 2e circonscription et passé chez les écologistes dans l’entre-deux tours des élections municipales de 2020, s’est fait discret. « Il a fait une erreur d’analyse en quittant LREM, je n’ai pas compris. Ça va être difficile pour lui maintenant » estimait son ancien collègue, le député de la 2e circonscription Thomas Rudigoz (LREM). « Il arrive que l’on fasse des choix de conviction ! Quand son gouvernement laisse 200 enfants dans un camps du Kurdistan syrien alors que leur seul crime est d’avoir un père qui les a emmenés là-bas… Je suis parti pour de bonnes raisons et je ne le regretterai jamais » répond-il, en reconnaissant que sa réélection ne sera « pas simple ».
L’heure n’est pourtant pas à la fête chez les macronistes, car les réserves de voix en vue du deuxième tour des législatives ne sont pas évidentes et beaucoup, comme le député macroniste Thomas Rudigoz, sont convaincus que la « vague » de 2017 aux législatives ne se reproduira pas. « Pour le deuxième tour de la présidentielle, on peut jouer à se faire peur, mais normalement Emmanuel Macron devrait gagner » analysait-il dimanche soir. « Ensuite, ce sera plus compliqué. Soit on considère comme en 2017 que l’élection nous donne la légitimité pour dérouler le programme… mais ça ne nous a pas tellement réussi ! Soit, si on veut éviter de nouveaux gilets jaunes, il faudra associer plus largement. »
La mauvaise nouvelle pour les macronistes de l’agglomération lyonnaise, c’est que leur candidat a clairement glissé à droite, dans une agglomération de plus en plus à gauche. L’ensemble des partis de gauche frôle désormais les 40% dans l’agglomération, quand Emmanuel Macron est à 30,57, Marine Le Pen à 13,46, Éric Zemmour à 7,99% et Valérie Pécresse à 5,4%. Quand on lui demande s’il craint que la présidentielle crée du remous au sein de sa majorité, Bruno Bernard retrouve le sourire en rappelant que les écologistes disposent d’une majorité confortable en interne : « Je crois surtout que ce sont les bancs de l’opposition qui vont être silencieux… (rires) Dans l’hémicycle, on a quand même très peu de représentants de Macron, Le Pen ou Mélenchon. » Ce n’est pas le moindre des paradoxes d’une campagne présidentielle qui a consacré trois principales forces extrêmement peu implantées localement.
Cet article vous a intéressé ?
Faites-le suivre à tous vos amis !
Aidez L’Arrière-Cour à mener de nouvelles enquêtes !

Je m'abonne gratuitement
Je soutiens le projet
Les enquêtes de L’Arrière-Cour sont financées uniquement par les dons de nos lecteurs. Don libre : participez chaque mois à la vie d'un media indépendant, transparent et responsable. Grâce au dispositif « J’aime l’info », du syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (SPIIL), nos donateurs bénéficient désormais d’un abattement fiscal de 66%. Alors n’hésitez plus !


Dernière édition par LYFtvForum le Mar 12 Avr 2022 - 15:20, édité 2 fois
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

LYFtvForum
Comment a voté le département du Rhône, et en particulier la ville et la métropole de Lyon, où Yannick Jadot espérait trouver un large soutien du fait de la gestion de ces institutions par le maire écologiste Grégory Doucet et le président de la Métropole Bruno Bernard ?
 
  
Cliquer sur la carte pour voir les résultats définitifs par communes, départements et régions de France :


Présidentielles 2022 : les leçons du premier tour à Lyon Rzosul11
En 2017, lors de la dernière élection présidentielle, Lyon était un des bastions de l'électorat En Marche porté par Gérard Collomb ancien maire de la Ville et ex-président de la Métropole de Lyon. Emmanuel Macron était alors arrivé largement en tête avec 30.31 % des voix suivi de François Fillon avec 23.41% et Jean Luc Mélenchon 22.84%.

Résultats définitifs pour les communes de la Métropole de Lyon le 11 avril 2022:
Emmanuel Macron est en tête, comme au niveau national, dans certaines communes mais Marine Le Pen est largement devancée par Jean-Luc Mélenchon, y compris dans les Monts d’Or ou encore à Tassin et Sainte-Foy. Marine Le Pen fait des scores globalement moins importants qu’au niveau national, sauf à Quincieux où elle arrive en tête.
Le candidat La France Insoumise Jean Luc Mélenchon arrive également en tête dans la capitale du Beaujolais traditionnellement à droite. Ou encore à Rillieux-la-Pape, la ville dont le président des Républicains du Rhône, Alexandre Vincendet, est maire, à Meyzieu, à Givors, à Saint-Priest ou encore à Bron, villes dirigées par des maires de droite !…
Moins surprenant, à Vaulx-en-Velin, Jean-Luc Mélenchon a remporté la majorité des suffrages, très loin devant Emmanuel Macron, confirmant que cette ville reste un bastion de gauche. Il dépasse aussi les 50% à Saint-Fons. A Vénissieux,  ville traditionnellement communiste, il devance largement Fabien Roussel, le candidat de ce parti. 


***************
Bron : Jean-Luc Mélenchon 32.02 %, Emmanuel Macron  27.50%, Marine Le Pen 13.98 %, Eric Zemmour 7.95 %, Yannick Jadot 5.59 %, Valérie Pécresse 4.86 %, Fabien Roussel 2.03 %,Anne Hidalgo 2.01 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.57 %,  Jean Lassalle 1.39 %, Philippe Poutou 0.66 % Nathalie Arthaud 0.44 %.
Caluire : Emmanuel Macron 36.75 %, Jean-Luc Mélenchon 21.58 %, Marine Le Pen 11.69 %, Eric Zemmour 8.78 %, Valérie Pécresse 7.13 %, Yannick Jadot 6.39 %, Anne Hidalgo 1.82%,  %,  Jean Lassalle 1.76%, Fabien Roussel 1.58 %,  Nicolas Dupont-Aignan 1.57%,  Philippe Poutou 0.63 %, Nathalie Arthaud 0.32 %.
Curis-au-Mont-d’Or : Emmanuel Macron 34.89 %, Marine Le Pen 12.65 %,  Jean-Luc Melenchon 18.38 %, Yannick Jadot 9.59 %, Valérie Pécresse 8.26 %, Eric Zemmour 7.99 %, Fabien Roussel 2.66 %, Jean Lassalle 1.73 %, Anne Hidalgo 1.73 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.07 %, Nathalie Arthaud 0.53 %, Philippe Poutou 0.53 %.
Champagne-au-Mont d’Or : Emmanuel Macron 35.91 %, Marine Le Pen 16.19 %, Jean-Luc Mélenchon 17.37 %, Yannick Jadot 4.72 %, Valérie Pécresse 7.15 %, Eric Zemmour 11.18 %, Fabien Roussel 1.62 %, Jean Lassalle 1.65 %, Anne Hidalgo 1.96 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.49 %, Nathalie Arthaud 0.28 %, Philippe Poutou 0.50 %.
Chassieu : Emmanuel Macron 32.69 %, Marine Le Pen 20.58 %, Jean-Luc Mélenchon  17.06%, Yannick Jadot  5.23%, Valérie Pécresse 6.88 %, Eric Zemmour  10.49%, Fabien Roussel 1.25 %, Jean Lassalle 2.08 %, Anne Hidalgo  1.53%, Nicolas Dupont-Aignan 1.56 %, Nathalie Arthaud  0.25 %, Philippe Poutou  0.42 %.
Décines-Charpieu : Jean-Luc Mélenchon 29.11 %, Emmanuel Macron  23.56%, Marine Le Pen 22.35 %, Eric Zemmour 8.89 %, Valérie Pécresse 3.94 %, Yannick Jadot 3.71 %, Fabien Roussel 2.10 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.95 %, Jean Lassalle 1.68 %, Anne Hidalgo 1.53 %, Philippe Poutou 0.67 % Nathalie Arthaud 0.51 %.
Ecully : Emmanuel Macron  39.68 %,Eric Zemmour 14.40 %,  Jean-Luc Mélenchon 14.13 %, Marine Le Pen 11.44 %, Valérie Pécresse 10.23 %, Yannick Jadot 4.34 %, Jean Lassalle 1.57 %,  Nicolas Dupont-Aignan 1.57 %, Fabien Roussel 1.01 %,Anne Hidalgo 1.00 %, Philippe Poutou 0.36 % Nathalie Arthaud 0.26 %.

Feyzin : Emmanuel Macron 22.89 %, Marine Le Pen 24.50 %, Jean-Luc Mélenchon  31.01 %, Yannick Jadot  2.47%, Valérie Pécresse  2.70%, Eric Zemmour  7.42%, Fabien Roussel  2.63%, Jean Lassalle  1.78%, Anne Hidalgo  1.78%, Nicolas Dupont-Aignan  1.63%, Nathalie Arthaud  0.51%, Philippe Poutou 0.67 %.
Fleurieu-sur-Saône : Emmanuel Macron 38.43 %, Marine Le Pen 16.08 %, Jean-Luc Mélenchon 14.82 %, Yannick Jadot 5.70 %, Valérie Pécresse 7.64 %, Eric Zemmour 8.32 %, Fabien Roussel 1.82 %, Jean Lassalle 2.74 %, Anne Hidalgo 1.14 %, Nicolas Dupont-Aignan 2.39 %, Nathalie Arthaud 0.11 %, Philippe Poutou 0.80 %.
Givors : Jean-Luc Mélenchon 44.89 %, Marine Le Pen 20.13 %, Emmanuel Macron 16.23 %, Eric Zemmour 5.74 %, Fabien Roussel 2.93%,Yannick Jadot 2.57 %, Valérie Pécresse 2.27  %, Jean Lassalle 1.72 %,  %, Nicolas Dupont-Aignan 1.38%,  Anne Hidalgo 0.91, Nathalie Arthaud 0.61 %, Philippe Poutou 0.63 %.
Grigny : Emmanuel Macron 21.42 %, Marine Le Pen 22.79 %, Jean-Luc Mélenchon  32.64%, Yannick Jadot 3.89 %, Valérie Pécresse 3.40 %, Eric Zemmour 5.60 %, Fabien Roussel 3.23 %, Jean Lassalle  2.16%, Anne Hidalgo  1.50%, Nicolas Dupont-Aignan  2.14%, Nathalie Arthaud  0.45%, Philippe Poutou 0.78 %.
Limonest : Emmanuel Macron 39.26 %, Marine Le Pen 17.12 %, Jean-Luc Mélenchon 9.24 %, Yannick Jadot 4.01 %, Valérie Pécresse 9.07 %, Eric Zemmour 15.32 %, Fabien Roussel 0.57 %, Jean Lassalle 1.94 %, Anne Hidalgo 0.97 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.67 %, Nathalie Arthaud 0.18 %, Philippe Poutou 0.66 %.
Meyzieu : Jean-Luc Mélenchon 27.19 %, Emmanuel Macron 27.13 %, Marine Le Pen 20.95 %, , Eric Zemmour 7.71 %, %,Yannick Jadot 4.69 %, Valérie Pécresse 4.32 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.89%,  Fabien Roussel 1.77%,  Anne Hidalgo 1.62 %,  Jean Lassalle 1.61 %, Philippe Poutou 0.65 %, Nathalie Arthaud 0.46 %.
Mions : Emmanuel Macron 28.11 %, Marine Le Pen  26.02%, Jean-Luc Mélenchon 22.64 %, Yannick Jadot  3.92%, Valérie Pécresse  4.32%, Eric Zemmour  7.27%, Fabien Roussel  1.94%, Jean Lassalle 1.73 %, Anne Hidalgo 1.59 %, Nicolas Dupont-Aignan  1.66%, Nathalie Arthaud  0.32%, Philippe Poutou 0.49 %.
Montanay : Emmanuel Macron 40.82  %, Marine Le Pen 15.51 %, Jean-Luc Mélenchon 12.81 %, Yannick Jadot  %, Valérie Pécresse  %, Eric Zemmour  %, Fabien Roussel  %, Jean Lassalle  %, Anne Hidalgo  %, Nicolas Dupont-Aignan  %, Nathalie Arthaud  %, Philippe Poutou  %.
Oullins : Emmanuel Macron 28.20 %, Jean-Luc Mélenchon 27.89 %, Marine Le Pen 14.82 %, Yannick Jadot 7.31 %, Eric Zemmour 7.25 %, %, Valérie Pécresse 4.86 %, Fabien Roussel 2.55%,  %,  Anne Hidalgo 2.16%,  Jean Lassalle 1.84%, Nicolas Dupont-Aignan 1.81%,  Philippe Poutou 0.74 %, Nathalie Arthaud 0.57 %.
Pierre-Bénite : Emmanuel Macron 20.45 %, Marine Le Pen 17.82 %, Jean-Luc Mélenchon  36.16 %, Yannick Jadot  3.78%, Valérie Pécresse  4.05%, Eric Zemmour  7.31%, Fabien Roussel  3.85%, Jean Lassalle  1.77%, Anne Hidalgo  1.56%, Nicolas Dupont-Aignan  1.90%, Nathalie Arthaud  0.57%, Philippe Poutou 0.77 %.
Poleymieux-au-mont-d’Or : Emmanuel Macron 37.95 %, Marine Le Pen 13.02 %, Jean-Luc Mélenchon 13.30 %, Yannick Jadot 7.20 %, Valérie Pécresse 7.48 %, Eric Zemmour 13.85 %, Fabien Roussel 0.42 %, Jean Lassalle 1.52 %, Anne Hidalgo 2.35 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.94 %, Nathalie Arthaud 0.28 %, Philippe Poutou 0.69 %.
Rillieux-la-Pape : Jean-Luc Mélenchon 32.50 %, Emmanuel Macron 26.71 %, Marine Le Pen 17.32 %, Eric Zemmour 6.76 %,Valérie Pécresse 4.79  %, Yannick Jadot 4.26 %, Jean Lassalle 1.91 %,  Fabien Roussel 1.62%,Nicolas Dupont-Aignan 1.62 %,  Anne Hidalgo 1.61 %, Philippe Poutou 0.46 %, Nathalie Arthaud 0.44 %.




Rochetaillée-sur-Saône : Emmanuel Macron 36.10 %, Marine Le Pen 15.26 %, Jean-Luc Mélenchon 19.35 %, Yannick Jadot 6.45 %, Valérie Pécresse 5.83 %, Eric Zemmour 9.55 %, Fabien Roussel 0.50 %, Jean Lassalle 2.98 %, Anne Hidalgo 1.36 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.49 %, Nathalie Arthaud 0.25 %, Philippe Poutou 0.87 %.

Saint-Fons : Jean-Luc Mélenchon 53.65 %, Emmanuel Macron 16.56 %, Marine Le Pen 14.42 %, , Eric Zemmour 5.07 %, %, Valérie Pécresse 1.83 %, Fabien Roussel 1.79%,  Yannick Jadot 1.63 %, %,  Jean Lassalle 1.34%, Nicolas Dupont-Aignan 1.24%,  Anne Hidalgo 1.09%,  Philippe Poutou 0.70 %, Nathalie Arthaud 0.68 %.
Saint-Priest : Jean-Luc Mélenchon 32.97 %, Emmanuel Macron 24.07 %, Marine Le Pen 21.52 %, Eric Zemmour 6.85 %, Valérie Pécresse 3.52 %, Yannick Jadot 3.30 %, Jean Lassalle 1.76%, Fabien Roussel 1.67 %,  Nicolas Dupont-Aignan 1.67 %,  Anne Hidalgo 1.55%,  Philippe Poutou 0.67 %, Nathalie Arthaud 0.44 %.
Sathonay-Camp : Emmanuel Macron  26.30%, Marine Le Pen 23.76 %, Jean-Luc Mélenchon  20.99%, Yannick Jadot  4.05%, Valérie Pécresse 5.28 %, Eric Zemmour 10.84 %, Fabien Roussel 1.79 %, Jean Lassalle 1.95 %, Anne Hidalgo  1.79%, Nicolas Dupont-Aignan  1.98%, Nathalie Arthaud 0.35 %, Philippe Poutou  0.91%.
Oullins : Emmanuel Macron 28.20 %, Jean-Luc Mélenchon 27.89 %, Marine Le Pen 14.82 %, Yannick Jadot 7.31 %, Eric Zemmour 7.25 %, %, Valérie Pécresse 4.86 %, Fabien Roussel 2.55%,  %,  Anne Hidalgo 2.16%,  Jean Lassalle 1.84%, Nicolas Dupont-Aignan 1.81%,  Philippe Poutou 0.74 %, Nathalie Arthaud 0.57 %.
Solaize : Emmanuel Macron 29.82 %, Marine Le Pen 23.30 %, Jean-Luc Mélenchon 13.67 %, Yannick Jadot 5.49 %, Valérie Pécresse 6.89 %, Eric Zemmour 10.71 %, Fabien Roussel 1.40 %, Jean Lassalle 3.39 %, Anne Hidalgo 1.72 %, Nicolas Dupont-Aignan 2.26 %, Nathalie Arthaud 0.65 %, Philippe Poutou 0.70 %.
St Genis Les Ollières : Emmanuel Macron  35.98%, Marine Le Pen  14.02%, Jean-Luc Mélenchon  16.60%, Yannick Jadot 7.61 %, Valérie Pécresse 8.21 %, Eric Zemmour  9.38%, Fabien Roussel 1.55 %, Jean Lassalle 1.74 %, Anne Hidalgo 2.21 %, Nicolas Dupont-Aignan  2.02%, Nathalie Arthaud  0.22%, Philippe Poutou 0.47 %.
St Romain au Mont d’Or : Emmanuel Macron 36.45 %, Marine Le Pen 15.23 %, Jean-Luc Mélenchon 18.23 %, Yannick Jadot 7.87 %, Valérie Pécresse 7.49 %, Eric Zemmour 10.24 %, Fabien Roussel 1.25 %, Jean Lassalle 1 %, Anne Hidalgo 1.12 %, Nicolas Dupont-Aignan 0.62 %, Nathalie Arthaud 0 %, Philippe Poutou 0.50 %.
Tassin : Emmanuel Macron 39.30 %, Jean-Luc Mélenchon 14.67 %, Marine Le Pen 13.98 %, , Eric Zemmour 11.44 %, Valérie Pécresse 9.08  %,Yannick Jadot 4.70 %, Jean Lassalle 1.79 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.78%,  Fabien Roussel 1.32%,  Anne Hidalgo 1.23, Nathalie Arthaud 0.29 %, Philippe Poutou 0.41 %.
Quincieux : Emmanuel Macron  27.23%, Marine Le Pen  27.66%, Jean-Luc Mélenchon  16.63%, Yannick Jadot  5.21%, Valérie Pécresse 4.16 %, Eric Zemmour  9.17%, Fabien Roussel  1.67%, Jean Lassalle  2.63%, Anne Hidalgo 1.62 %, Nicolas Dupont-Aignan 2.91 %, Nathalie Arthaud  0.57%, Philippe Poutou 0.53 %.
Vaulx-en-Velin : Jean-Luc Mélenchon 54,94 %, Emmanuel Macron 17.28 %, Marine Le Pen 13.57 %, Eric Zemmour 4.08 %,Yannick Jadot 2.02 %, Fabien Roussel 1.83%, Valérie Pécresse 1.50  %, Anne Hidalgo 1.44 %, Nicolas Dupont-Aignan 1.10 %, Jean Lassalle 1.09 %,  Nathalie Arthaud 0.63 %, Philippe Poutou 0.52 %.
Vénissieux : Jean-Luc Mélenchon 48.79 %, Emmanuel Macron 17.97 %, Marine Le Pen 15.33 %, Eric Zemmour 4.82 %, Fabien Roussel 3.45%,Yannick Jadot 2.32 %, Valérie Pécresse 1.83  %, Anne Hidalgo 1.44 %, Jean Lassalle 1.42 %,  Nicolas Dupont-Aignan 1.31 %,  Nathalie Arthaud 0.69 %, Philippe Poutou 0.64 %.
Villefranche-sur-Saône : Jean-Luc Mélenchon 27.20 %, Emmanuel Macron 26.64 %, Marine Le Pen 19.89 %, Eric Zemmour 8.55 %, Valérie Pécresse 5.20 %, Yannick Jadot 3.89 %, Jean Lassalle 2.03 %,  Nicolas Dupont-Aignan 1.96 %, Fabien Roussel 1.90 %, Anne Hidalgo 1.58 %, Philippe Poutou 0.60 % Nathalie Arthaud 0.55 %.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance