LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.




Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections livres, mangas, gaming, musique(s), idées cadeaux... - livraison à domicile)

LYFtv-LYon
LYFtv-LYon
Date d'inscription : 04/05/2011
https://www.lyonenfrance.com
25112023
L'ancien maire de Lyon, Gérard Collomb est décédé à l'âge de 76 ans le 25 novembre 2023. Premier  ministre de l'Intérieur d'Emmanuel Macron, Il avait rejoint dès le début son équipe de campagne  et avait largement contribué à sa première élection en participant à la création du "mouvement En Marche", dissident de l'ex Président François Hollande

Décédé ce samedi des suites d'un cancer, Gérard Collomb a exercé de nombreuses fonctions locales et nationales : Député, Sénateur, Président de la Communauté Urbaine de Lyon puis du Grand Lyon entre autres, il portait une véritable passion pour sa ville de Lyon qu'il a contribué à transformer profondément.

La mort de Gérard Collomb  Gzorar12
Gérard Collomb - 
Photo G.Roman - LYonenFrance

Elu maire du neuvième arrondissement avec le Parti Socialiste en 1995,  Gérard Collomb avait fait alliance avec les écologistes et convaincu Raymond #Barre qu'il pourrait en être un plus digne successeur à la mairie centrale que les candidats d'une droite au pouvoir dans la ville depuis 1957 et alors empêtrée dans de nombreuses affaires. 
Maire d'arrondissement, il s'est d'abord attaché à changer l'image du quartier de la Duchère et à établir des relations avec les milieux économiques, avant de faire un "tandem" avec Gilles #Buna, maire écologiste du 1er arrondissement qui deviendra son "monsieur urbanisme". 
Elu maire de Lyon en 2001 et "renouvelé" en 2008 et 2014, Gérard Collomb a contribué à changer profondément l'image d'une ville qu'il jugeait "bourgeoise" et "endormie", avec en particulier les projets fédérateurs des berges du Rhône et de la Confluence.  


La mort de Gérard Collomb  Famill10


Gérard Collomb avec la famille #Riboud à Lyon Confluence
Capable de colères homériques, il s'est au fil du temps trouvé de nombreux alliés... qui sont petit à petit devenus ses meilleurs ennemis. 
Franc maçon, Gérard Collomb se présentait lui-même comme un homme de réseaux,  partisan d'un développement "à la lyonnaise", fait de compromis et d'arrangements, souvent discutés dans les restaurants "entre la poire et le fromage"... à la manière de son illustre prédécesseur, Edouard Herriot. Comme cet ancien maire de Lyon radical de gauche qui a connu une exceptionnelle longévité à la tête de la ville, Gérard Collomb se rêvait en bâtisseur. 
Lors de son dernier mandat, Gérard Collomb s'était mis en tête de "rénover la skyline de la ville" . Il voulait construire de nouvelles tours, développer le tourisme d'affaires et mettre en place des "deals" plus ou moins heureux avec des entrepreneurs comme Jean-Michel #Aulas (Olympique Lyonnais), Olivier #Ginon (GL Events) pour le développement de grands projets à "haute valeur économique".  
La mort de Gérard Collomb  Ol_lan10
Le Grand stade de l'Olympique Lyonnais
pour lequel Gérard Collomb s'est beaucoup battu... 
Devenu autocrate au fil du temps, Gérard Collomb a pour beaucoup "raté sa sortie" en refusant d'organiser sa succession. Revenu précipitamment de Paris après sa démission du ministère de l'Intérieur, il a tenu à se présenter aux dernières élections pour la présidence d'une institution qu'il avait créée, Lyon Métropole,  en opposition à ses anciens alliés qu'il avait lui-même "installés"
Après avoir contribué à la défaite de son ancien "ami socialiste" Jean-Jack #Queyranne aux élections régionales, Gérard Collomb a livré - et perdu - une dernière bataille en 2020, allant même jusqu'à s'allier à ses opposants de la droite la plus dure au second tour, "pour faire barrage aux écologistes"...
Le magazine en ligne Actu Lyon écrit aujourd'hui qu' "Interrogé sur ses ambitions pour 2026, il n’excluait pas de retenter sa chance malgré son âge. Mais la maladie en a décidé autrement et Gérard Collomb a dû se consacrer à sa santé"


Dernière édition par LYFtv-LYon le Lun 27 Nov - 9:18, édité 1 fois
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

LYFtv-LYon
Lun 27 Nov - 16:18LYFtv-LYon
Réaction de Bruno #Bernard, Président de la Métropole de Lyon (institution qui réunit les compétences d'une partie du département du Rhône et celles de l'ancienne Communauté Urbaine de Lyon, dont Gérard a été le créateur) :
« Très ému d’apprendre le décès de Gérard Collomb que je connaissais depuis mon enfance. C’était un homme travailleur, passionné, profondément attachant, et avant tout Lyonnais.  Du Vélo’v à la requalification des Berges du Rhône, de la transformation du 9ème arrondissement de Lyon à la création du quartier de la Confluence, son action de maire de Lyon et de président de la Métropole a été essentielle pour le territoire. Visionnaire, il a créé la Métropole de Lyon et a été le premier à la présider, formidable collectivité au service des habitants et de l’ensemble de ses acteurs, économiques, culturels, académiques et associatifs. Gérard Collomb est et restera intimement lié à l’histoire de Lyon. À sa famille, à ses proches, aux lyonnais et aux lyonnaises, je présente mes sincères condoléances ».
Le communiqué officiel de Lyon Métropole :
Avec la disparition de Gérard Collomb, c’est une page de l’histoire de Lyon qui se tourne. Gérard Collomb, élu Maire de Lyon en mars 2001, est devenu Président du Grand Lyon le 20 avril 2001. Il a dirigé la communauté urbaine jusqu’au 31 décembre 2014 avant de devenir, le 1er janvier 2015, le premier Président de la Métropole de Lyon, collectivité dont il a été l’instigateur avec Michel Mercier, alors Président du Conseil général du Rhône. 

Gérard Collomb quittera ses fonctions à la tête de la Métropole pour rentrer au gouvernement le 17 juillet 2017, comme ministre de l’Intérieur d’Edouard Philippe. 

Au lendemain des élections métropolitaines de 2020, très attaché à Lyon, Gérard Collomb retrouvera un poste de conseiller communautaire au sein du groupe d’opposition « Inventer la Métropole de demain ».

Parmi les réalisations emblématiques de ses mandats à la tête de la Ville et de la Métropole de Lyon, comment ne pas souligner la décision visionnaire de lancer, dès 2005 et pour la première fois en France, le service de vélos en libre-service Vélo’v, plébiscité par les habitants. L’aménagement des Berges du Rhône est un autre symbole majeur de l’action de Gérard Collomb.

Comment ne pas souligner encore la transformation du quartier de la Confluence devenu, au fil des ans, le quartier signature d’une ville de Lyon ouverte vers le monde. Le développement de la Part-Dieu, 2ème quartier d’affaires de France après la défense à Paris et ses tours Incity et Oxygène, symboles de son désir de créer une skyline au cœur du territoire, était également l’un des grands chantiers de sa mandature. 

Autre symbole de son action et de sa détermination en faveur du développement du territoire, son implication totale dans le projet de construction du grand stade de l’Olympique lyonnais dont il fut un supporteur, y compris quand le club végétait en 2ème division. 

Mais l’action de Gérard Collomb ne se résume pas à celle du « bâtisseur », elle est aussi marquée par son soutien constant aux grandes institutions culturelles comme le théâtre des Célestins, l’Opéra ou l’Orchestre national, ou encore son investissement en faveur de la concorde des grandes confessions religieuses. 
Communiqué de presse de la Fédération du Rhône du Parti Socialiste :
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons ce soir le décès de Gérard Collomb. Nos pensées vont à son épouse, ses enfants, sa famille et ses proches. Adhérent du Parti Socialiste de la fin des années 60 et jusqu’en 2017, Gérard Collomb, aura marqué à jamais la Ville et la Métropole de Lyon. Conseiller Municipal, Député, Sénateur, Gérard aura consacré l’essentiel de sa vie publique à Lyon, ville qu’il chérissait et qu’il aimait tant. 
En 2001, à la tête d’une liste rassemblant les principaux partis de gauche et écologistes, Gérard Collomb devint le 1er Maire socialiste de Lyon. 
Infatigable bâtisseur et visionnaire, il n’aura eu de cesse de réveiller la ville que d’aucun qualifiait d’endormie à son arrivée aux responsabilités. La liste des chantiers qu’il a engagé pour la ville est longue mais, citons néanmoins le quartier de la Duchère, les Berges du Rhône, la construction du quartier de Confluence, les fêtes du 8 décembre ou encore l’arrivée de Vélo’V. Son investissement et sa présence sur le terrain étaient reconnus de toutes et tous. D’ailleurs, les lyonnaises et les lyonnais le lui rendirent bien puisqu’ils l’élirent pour trois mandats. 
Depuis la création du Parti Socialiste à Epinay, Gérard Collomb occupa de nombreuses responsabilités locales et nationales en contribuant inlassablement à faire vivre le débat d’idée. 
Au côté de Pierre Mauroy, l’un de ses mentors en politique, il participa à la création de la fondation Jean Jaurès. Tenant d’une ligne sociale-démocrate, il s’engagea auprès de Ségolène Royal puis de Dominique Strauss-Khan. 
Depuis 2017, nos chemins politiques s’étaient séparés, Gérard Collomb ayant fait le choix de soutenir et rejoindre Emmanuel Macron qui le nomma Ministre d’Etat, Ministre de l’intérieur. Aux élections municipales de 2020, nous nous sommes affrontés et nous avons profondément regretté ses choix stratégiques d’alliance au 2nd tour. Une page de notre histoire se tourne et ce soir nous choisissons de nous souvenir de ce qu’il aura apporté à sa famille politique et à sa ville. Les militants socialistes rendent ce soir à Gérard Collomb, « Gégé » comme nous l’appelions, un hommage ému, reconnaissant et affectueux. Merci Gérard !
LYFtv-LYon
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum