Accès aux Grandes Ecoles : mobilisation contre l'avance des frais d'études

LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

LYFtv-Education
LYFtv-Education
Nombre de messages : 84
Age : 57
Date d'inscription : 10/05/2015
http://www.education.lyftv.com
07072021
100 étudiants, almunis et personnalités se mobilisent contre l'avance des frais de scolarité des grandes écoles.
Accès aux Grandes Ecoles : mobilisation contre l'avance des frais d'études 4772
Le collectif Different Leaders de l’association Article 1, composé d’une centaine de jeunes aspirant à construire des sociétés plus justes, durables et équitables, lance un appel à la solidarité auprès des grandes écoles, pour demander la suppression des avances de frais de scolarité estimés à 800€. Le collectif propose des solutions alternatives, dont une caution sans encaissement. Cette procédure, nommée SIGEM, qui conditionne l’admission aux grandes écoles, représente le premier obstacle dans l’accès aux études supérieures pour les jeunes issus de milieux modestes en exigeant une dépense conséquente, avant même que des solutions de financement pour leur cursus soient trouvées.
Accès aux Grandes Ecoles : mobilisation contre l'avance des frais d'études 4771
Cette semaine, les étudiants admis sur concours dans les grandes écoles de commerce et de management vont devoir payer 800 euros d'avance de frais pour pouvoir garder leur place, suivant une procédure nommée Sigem et rassemblant 27 écoles de commerce. En cette année particulièrement violente fiancièrement et psychologiquement pour les étudiants, cette avance de frais exigée sous 14 jours met en péril l’inscription d’élèves préparationnaires boursiers. Ils risquent en effet de ne pas pouvoir prétendre aux résultats des concours qu’ils préparent depuis 2 ans.
La caution non encaissée : une solution d’urgence pour cette rentrée
Dans le cadre d'une étude menée auprès des jeunes suivis par l’association Article 1 et admis sur concours cette année : 70% ont confié qu’il leur serait très difficile de payer cette avance de frais, et 10% que cela leur serait impossible.
Face à ce constat alarmant, le collectif des Different Leaders a proposé, lors de la consultation nationale contre les discriminations organisée par le Gouvernement, que les écoles s’engagent à trouver des solutions de financement pour leurs étudiants admis. En moins d’une semaine, celle-ci est devenue la 2ème la plus votée.
Parmi les solutions alternatives, la caution non encaissée représente une solution d’urgence pour la rentrée prochaine. “Elle est fréquemment utilisée pour réserver sa place à un événement, ou dans un hôtel. Si les écoles s’en emparent, elles pourraient à la fois leur permettre de comptabiliser les étudiants qui souhaitent rejoindre leurs rangs, identifier celles et ceux qui sont en difficulté, et les informer sur toutes les aides et les opportunités de financements nécessaires pour leur permettre de faire leur rentrée.”, souligne Wassila Djellal, membre du collectif Different Leaders et étudiante.
Une tribune a été rédigée pour  demander de faire acte de solidarité et de supprimer les avances de frais pour 2021. Celle-ci a déjà récolté plus de 100 signatures parmi lesquelles des professionnels, des acteurs associatifs, des journalistes ainsi que des étudiants désireux de voir un changement pour faciliter l’accès aux grandes écoles pour les étudiants aux revenus modestes. 
Vous trouverez ci-après le lien vers la tribune sur Médiapart .
Partager cet article sur :redditgoogle

Commentaires

Aucun commentaire.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum







Nous écrire

--> Cliquer ici pour commander vos produits culturels dans la boutique LYFtv <--


LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance










logo+rss




- 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .

Haut de page LYFtvNews