LYFtvNews
LYFtvNews
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Admin
Admin
Admin
Nombre de messages : 719
Date d'inscription : 29/05/2007
http://www.forum.LYFtv.com
21032023
Communiqué commun de nombreuses organisations culturelles de la région Auvergne Rhône-Alpes : "Ce 10 mars, la Présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a pris la décision injustifiable de retirer du vote de l'assemblée régionale les délibérations concernant les subventions aux acteurs du spectacle vivant (lieux et équipes artistiques)". Ce vote, qui se déroule habituellement en mars afin de permettre un versement au premier semestre de ces subventions, s'est trouvé reporté sans explication, à une date à ce jour inconnue. 
Ainsi, comme l'an dernier à la même période, l'exécutif régional laisse l'ensemble des structures concernées dans l'ignorance des moyens qu'ils auront pour mener leurs missions de service public, alors même que l’année 2023 est déjà bien engagée en termes de programmation de spectacles et d'actions artistiques et culturelles.
Tout report de vote ou remise en cause de la subvention publique sans anticipation, déstabilise les structures et produit de graves déséquilibres financiers. En effet, le versement de la subvention n'est pas possible sans vote, et sans versement de subvention, on se retrouve à très court terme en déficit de trésorerie. Alors que va-t-il se passer dans les semaines et mois à venir ? 
Les structures que nous représentons sont mises en péril financièrement ; les emplois (permanents et intermittents) sont menacés ; certains lieux vont devoir dans un délai très court recourir au chômage technique, déprogrammer des spectacles, voire fermer leurs portes, dans l'attente d'une date incertaine pour le vote de leurs subventions en assemblée régionale. Tout cela au détriment des autres acteurs de la création, dépendant indirectement de ces financements, et des habitant.e.s de la région qui ne pourront plus bénéficier durant cette période du service public de la culture. 
Cette décision est d'autant plus incompréhensible et inacceptable qu'elle se produit dans un contexte économique déjà très tendu pour le secteur culturel. L'inflation aux proportions inédites bouleverse totalement le modèle économique du spectacle vivant et fait peser, après la crise sanitaire, un nouveau risque vital sur notre écosystème. 
Les structures culturelles ont déjà tiré la sonnette d'alarme à de nombreuses reprises et atteignent un point d'extrême fragilité qui tend à précariser encore davantage l'emploi des salarié.e.s du secteur. Avant même cette nouvelle crise, la Cour des comptes pointait de manière éloquente, dans son rapport de 2022, que « depuis 10 ans, la stabilité des crédits de la création, s’apparente à une baisse réelle en valeur de près de 25 %. (…) Et que les professionnels de la culture perçoivent des revenus inférieurs de 26 % à ceux des autres actifs en emploi. ». En d'autres termes, depuis une décennie, l'absence de prise en compte de l'augmentation des charges a conduit les structures publiques de la culture à perdre 25% de leurs capacités à soutenir la production et la diffusion des œuvres, et donc l'emploi et les salaires. 
Il est indispensable de rappeler que les structures culturelles concernées, et leurs emplois, permanents et intermittents, reposent sur un modèle économique mixte entre ressources propres et financements publics. Même si certaines d'entre elles relèvent d'une structuration juridique de droit privé, leurs budgets sont liés aux subventions en provenance du ministère de la Culture et des collectivités territoriales. Ces subventions dites "d'équilibre" sont indissociables des missions de service public et d’intérêt général qui figurent dans leurs contrats et cahiers des charges. C'est sur la base de ces financements publics reconductibles que les structures culturelles projettent, un an à l'avance, leur activité et leur budget. Et contrairement à ce que peuvent affirmer le Président de Région et sa Vice-présidente, la subvention publique est considérée comme tacitement reconductible (et même possiblement comme un droit), dès lors que son usage s'est inscrit dans la durée, et d'autant plus lorsque son usage finance historiquement des emplois permanents pour mener des activités de service public. 
Face à l'irresponsabilité de ces nouvelles décisions et à la violence répétée des méthodes employées par l'exécutif de la Région, l'ensemble des organisations représentatives du spectacle vivant en AURA souhaite une nouvelle fois alerter, par ce communiqué, les habitant.e.s du territoire sur l'entreprise d'extrême fragilisation du service public de la culture et de ses emplois, que la présidence de Région poursuit depuis sa réélection. Nous, organisations professionnelles du spectacle vivant, demandons à l'exécutif régional de cesser immédiatement, quels qu’en soient les motifs, de remettre en cause le financement des structures culturelles œuvrant en région Auvergne-Rhône-Alpes ; 
Nous demandons à l'exécutif régional de ne plus se désengager, comme il le fait depuis plus d'un an, du cofinancement des politiques culturelles, tel que défini par la Loi Nôtre, aux côtés de l'Etat et des autres collectivités ; 
Nous demandons également à l'Etat, face à l'affirmation de l'indépendance décisionnaire de l'exécutif régional, de rappeler explicitement que le respect de la co-construction des politiques culturelles est fondamental dans la relation que l'État entretient avec les collectivités. 
Nous demandons ainsi à tou.te.s les Ministres, et pas seulement à la ministre de la Culture, d'activer tous les leviers à leur disposition, en dialogue avec Madame la Préfète de Région, et de conditionner le cofinancement et la réalisation de projets économiques liés à d'autres secteurs d'activités au respect des engagements financiers de la collectivité régionale en matière de politique culturelle. 
Nous demandons à tou.te.s les élu.e.s de toutes les collectivités, quelle que soit leur sensibilité politique, de s'opposer par leurs déclarations et par leurs votes, à cet affaiblissement de la politique culturelle régionale, qui fragilise les structures culturelles, dégrade l'emploi du spectacle vivant et bafoue les droits culturels de tou.te.s les habitant.e.s. 
Nous appelons enfin tou.te.s les habitant.e.s de la région Auvergne Rhône Alpes, et toutes les personnes attachées à l’art et la culture qui le souhaitent, à nous soutenir, en signant la pétition en ligne pour la sauvegarde du service public de la culture et de ses emplois en AURA. 

Organisations signataires : SMA - Syndicat des Musiques Actuelles SYNDEAC - Syndicat National des Entreprises Artistiques et Culturelles PROFEDIM - Syndicat Professionnel des Producteurs, Festivals, Ensembles, Diffuseurs Indépendants de Musique FEVIS - Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés France Festivals SNSP - Syndicat National des Scènes Publiques CFDT SNAPAC - Syndicat national des Artistes et des Professionnels de l'animation, du Sport et de la Culture SYNAVI - Syndicat national des arts vivants THEMAA - Association Nationale des Théâtres de Marionnettes et Arts Associés Collectif des Marionnettiste AURA SNMS - Syndicat National des Metteurs en Scène Regroupement des compagnies de danse Auvergne-Rhône-Alpes CGT spectacle SFA - Syndicat Français des Artistes Interprètes SNAM - Syndicat d'Artistes Musiciens & Musiciennes, Enseignant·es et Interprètes SYNPTAC - Syndicat des personnels techniques, administratifs et d’accueil du Théâtre et des Activités Culturelles Sud Culture Solidaire SNLA-FO - Syndicat National Libre des Artistes - Force Ouvrière Le Maillon - Fédération Auvergne-Rhône-Alpes et Suisse romande du Chaînon Fédération nationale des arts de la rue - Fédération des arts de la rue Auvergne Rhône Alpes Les Forces Musicales
Partager cet article sur :reddit

Commentaires

avatar
Dim 26 Mar 2023, 2:49 pmCulture
Une pétition est en ligne ici pour que les habitant.e.s de la région soutiennent les organisations professionnelles de la culture face au mépris de la région :

sur 'e site  https://www.leslignesbougent.org/petitions/stop-a-la-fragilisation-du-spectacle-vivant-et-de-ses-emplois-en-auvergne-rhone-alpes-11770/
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

LYFtv.com Portail music & news