153 résultats trouvés pour législatives

par LYFtvForum
le Jeu 14 Juil 2022 - 10:49
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Le dossier du nucléaire au coeur du débat politique en France
Réponses: 13
Vues: 3604

Le dossier du nucléaire au coeur du débat politique en France

#Nucléaire l'été s'annonce très chaud et selon cet article de Reporterre, il pourrait être envisagé d'accorder des dérogations pour maintenir les centrales en fonctionnement malgré la sécheresse : alors que le gouvernement Borne 2 (constitué après les élections législatives où les partisans d'Emmanuel Macron ont perdu la majorité absolue)  indique sa volonté de nationaliser EDF en portant la participation de l'Etat à 100%, la société annonce des pertes d'exploitation considérables.

par Gilles Roman
le Ven 8 Juil 2022 - 22:24
 
Rechercher dans:
Logement

Sujet: Locations et nouvelles mentions obligatoires : PAP aide les propriétaires à bien rédiger leurs annonces
Réponses: 0
Vues: 626

Locations et nouvelles mentions obligatoires : PAP aide les propriétaires à bien rédiger leurs annonces

Le 1er juillet 2022, la loi n°2022-217 (dite "3DS") entre en vigueur. Elle impose des mentions obligatoires dans toute annonce de location d'habitation et renforce le dispositif d'encadrement des loyers.
PAP a mis à jour sa plateforme afin de répondre aux nouvelles obligations. Les plafonds de loyers et les compléments de loyers sont calculés automatiquement pour chaque annonce. Les propriétaires n'ont pas à se soucier de récupérer ces informations et la fiabilité des données est garantie pour les locataires. Ces nouvelles fonctionnalités sont opérationnelles dès le 1er juillet 2022 pour l'ensemble des territoires soumis à l'encadrement des loyers : Paris (75), Est Ensemble (93), Plaine Commune (93), Lille (59), Lyon (69), Villeurbanne (69) et Montpellier (34). Mais également à Bordeaux (33) où l'obligation entrera en vigueur le 15 juillet prochain.
Des plafonds de loyers calculés automatiquement
Lors de la création d'annonce, PAP.fr calcule instantanément le plafond de loyer à respecter par le propriétaire, en s'appuyant sur l'adresse du bien, le nombre de pièces, le type de location, le caractère vide ou meublé de la location et l'époque de construction du bien.
Pour y parvenir, les plafonds de loyers de l'ensemble des communes concernées, soit plusieurs milliers de références, ont été intégrés par la plateforme à partir des données publiées des arrêtés. Cela garantit une fiabilité parfaite (certaines données en open data sont erronées ou indisponibles).
Les propriétaires sont ainsi informés des conditions financières qu'ils sont tenus de respecter afin d'éviter toute sanction.
S'ils appliquent un complément de loyer, celui-ci est également calculé automatiquement.
Ces informations (loyer de référence majoré et complément de loyer) sont indiquées dans les annonces de manière transparente pour le locataire.
Des conditions financières vérifiées
Outre l'encadrement des loyers, la loi n°2022-217, applicable au 1er juillet, rend obligatoire l'affichage du montant des charges mensuelles et du dépôt de garantie.
PAP a donc rendu obligatoire la saisie de cette information lors de la création d'annonce et s'assure de la conformité des données saisies. Ainsi, lorsqu' un propriétaire indique un dépôt de garantie trop élevé, la plateforme l'informe et bloque la saisie
NB : Pour rappel, le dépôt de garantie vaut maximum 1 mois de loyer hors charges en location vide et 2 mois de loyers hors charges en location meublée. Une erreur courante consiste à prendre le loyer charges comprises. Grâce à PAP, le propriétaire peut immédiatement corriger le montant de son dépôt de garantie et est donc ainsi assuré de respecter les exigences législatives actuelles.
La démarche de PAP
Ces dernières années, plusieurs lois sont venues encadrer plus strictement les locations et nous mettons tout en œuvre pour informer les propriétaires de ces nouvelles lois.
Mais les lois ne sont pas toujours simples. Les termes employés (loyer de base, loyer de référence majoré, complément de loyer) ne sont intuitifs ni pour les propriétaires, ni pour les locataires. Et les règles étant locales, il n'existe aucune plateforme publique qui regroupe toutes les informations et garantit aux propriétaires et aux locataires d'être dans les règles.
C’est pour cette raison, qu’au-delà de l’information, le sita a centralisé toutes les informations et proposé de véritables outils qui permettent de respecter les règles simplement. Les équipes sont joignables par téléphone pour répondre à toutes les questions.
L' objectif est toujours le même : la location de particulier à particulier doit rester sûre, simple, conforme à la loi… et toujours économique !
A propos de Particulier A Particulier (PAP.fr)
Avec plus de neuf millions de visites par mois sur son site PAP.fr (chiffres Médiamétrie) et des centaines de milliers d'annonces publiées chaque année, PAP reste l'acteur qui réalise le plus de transactions sur le marché de l'ancien en France. L'entreprise, fondée en 1975, se distingue par les nombreux services qu'elle propose aux vendeurs, aux acheteurs, aux propriétaires-bailleurs et aux locataires : estimation du prix de vente, gestion des contacts, aide juridique, service clients basé à Paris et dans six grandes villes françaises, guides, contrats, lettres-types.
par LYFtvForum
le Mar 21 Juin 2022 - 9:48
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Législatives 2022 : les nouveaux députés écologistes
Réponses: 0
Vues: 1253

Législatives 2022 : les nouveaux députés écologistes

Découvrez vos élu-es écologistes !
Chères amies, chers amis,
Les résultats du second tour des élections législatives sont tombés hier soir. Trois sentiments nous traversent au lendemain de cette élection. 
D'abord de la colère, envers LREM et Emmanuel Macron, grands responsables de l’abstention record et de l’envoi de député·es Rassemblement national à l’Assemblée. Alors qu’ils se présentaient comme le meilleur rempart à l’extrême droite, ils ont manqué à leur devoir républicain et s'en sont fait le marchepied.
Ensuite de la fierté, fierté du chemin parcouru avec les partenaires de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. Avec cette bannière commune, nous avons fait en deux mois ce qui n'avait pas été possible en plusieurs années.
Enfin de l'espoir, car avec 23 député·es, c'est le retour de l'écologie à l'Assemblée. Et vous pouvez compter sur nous : nous lutterons ensemble sans relâche pour l’écologie, pour la justice sociale et pour la démocratie depuis les bancs de l’Assemblée.
Julien Bayou
Voici la liste de vos député·es Europe Écologie Les Verts :
législatives - Rechercher Les_dz10
par LYFtvForum
le Lun 20 Juin 2022 - 9:27
 
Rechercher dans: Archives LYFtvNews
Sujet: L'enjeu des Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône
Réponses: 4
Vues: 1124

L'enjeu des Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône

Mise à Jour le 20 juin : Lyon, les résultats du 2nd tour des élections #législatives2022 dans le Rhône (cliquer ici pour voir le détail officiel - abstentions, votes blancs et nuls-  sur le site du Ministère de l'Intérieur)


1ère circonscription  :
    •    Thomas #Rudigoz (sortant/#Ensemble) : 51,86%

    •    Aurélie Gries (NUPES) : 48,14%

2e circonscription :
    •    Hubert Julien-#Laferrière (sortant/#NUPES) : 51,64%

    •    Loïc Terrenes (Ensemble) : 48,36%

3e circonscription :
    •    Marie-Charlotte #Garin (NUPES) : 54,79%

    •    Sarah Peillon (Ensemble) : 45,21%

4e circonscription :
    •    Anne #Brugnera (sortante/Ensemble) : 59,35%

    •    Benjamin Badouard (NUPES) : 40,65%

5e circonscription :
    •    Blandine #Brocard (sortante/Ensemble) : 67,32%

    •    Fabrice Matteucci (NUPES) : 32,68%

6e circonscription :
    •    Gabriel #Amard (NUPES) : 55,54%

    •    Emmanuelle Haziza (Ensemble!) : 44,46%

7e circonscription :
    •    Alexandre #Vincendet (#LR) : 53,44%

    •    Abdelkader Lahmar (NUPES) : 46,56%
8e circonscription :
    •    Nathalie #Serre (sortante/LR) : 50,81%

    •    Dominique Despras (Ensemble) : 49,19%

9e circonscription :
    •    Alexandre #Portier (LR) : 61,51%

    •    Ambroise Méjean (Ensemble) : 38,49%

10e circonscription :
    •    Thomas #Gassilloud (sortant/Ensemble) : 65,31%

    •    Michèle Edery (NUPES) : 34,69%

11e circonscription :
    •    Jean-Luc #Fugit (sortant/Ensemble) : 64,09%

    •    Abdel Youfsi (NUPES) : 35,91%

12e circonscription :
    •    Cyrille #Isaac
Sibille (sortant/Ensemble!) : 62,92%

    •    Jean-François Baudin (NUPES) : 37,08%
13e circonscription :
    •    Sarah #Tanzilli (Ensemble) : 62,65%

    •    Victor Prandt (NUPES) : 37,35%

14e circonscription :
    •    Idir #Boumertit (NUPES) : 56,69%

    •    Yves Blein (sortant/Ensemble) : 43,31%
par LYFtvForum
le Lun 20 Juin 2022 - 9:07
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Législatives 2022 : comment ont voté les français de l'étranger
Réponses: 3
Vues: 1122

Législatives 2022 : comment ont voté les français de l'étranger

Mise à Jour le 20 juin 2022 - Elections #législatives des Français de l'étranger : le détail des résultats officiels pour le 2ème tour  : 
par Admin
le Dim 19 Juin 2022 - 20:50
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Législatives 2022 - résultats et analyses
Réponses: 1
Vues: 1079

Législatives 2022 - résultats et analyses

Les résultats des élections #législatives2022 font apparaître une majorité  ingouvernable pour Emmanuel Macron: les partis qui le soutiennent n'atteignent pas la majorité absolue et le président "se trouve pris en étau entre #Nupes et #RN"


Le "plantage" des instituts de sondages, jusque dans la soirée électorale !


Selon les premières estimations Ipsos diffusées à 20 heures, l'alliance #Ensemble " des partis macronistes obtenait 224 sièges, la  Nupes de Jean Luc Mélenchon 149, et le Rassemblement National de Marine Le Pen "une percée avec 89 sièges, sur fond d’abstention record".


Au fur et à mesure de la soirée, ces données ont évolué :


A 2h30 les résultats donnaient 245 sièges à Ensemble, 134 à la Nupes et 89 au RN, la droite LR 61 et une quarantaine de députés, DVG, Régionalistes, DVD ou Souverainiste... Devenu premier groupe d'opposition à l'Assemblée, le Rassemblement National pourrait revendiquer la présidence de la Commission des finances si les élus de la Nupes se divisent en plusieurs groupes (comme ils en ont annoncé l'intention !)


A cela il faut ajouter que plusieurs médias ne sont pas d'accord avec l'étiquetage des candidats - et maintenant des élus - par le Ministère de l'Intérieur, ce qui provoque la diffusion de chiffres "officiels" par le gouvernement suivie d'un "ré-étiquetage" par Le Monde ... ou même France Info !


Les résultats :


Les résultats dans les communes :
Paris (75000)
Marseille (13000)
Lyon (69000)
par LYFtvForum
le Dim 19 Juin 2022 - 10:09
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Législatives 2022 : résultats et députés élus par circonscription
Réponses: 3
Vues: 3868

Législatives 2022 : résultats et députés élus par circonscription

Premiers résultats définitifs dans les départements d'outre-mer. Dans la deuxième circonscription de Guadeloupe, la secrétaire d'Etat à la mer Justine Bénin, en tête du premier tour avec plus de 31% des suffrages a finalement été battue au second tour par Christian Baptiste (source France Info)
Olivier Serva, Christian Baptiste, Max Mathiasin et Elie Califer sont les nouveaux députés de la Guadeloupe
Olivier Serva l’emporte dans la circonscription 1 face à Dominique Biras.
Dans la circonscription 2, Christian Baptiste devance Justine Benin.
Dans la circonscription 3, dans le duel serré entre Max Mathiasin et Rody Tolassy, c’est le premier nommé, qui obtient la majorité des suffrages exprimés.
Enfin, dans la circonscription 4, Elie Califer était seul en lice après la défection de Marie-Luce Penchard.

Tous les résultats dans la carte interactive de France Antilles :

par LYFtvForum
le Sam 18 Juin 2022 - 8:30
 
Rechercher dans:
Librairie, Edition

Sujet: Kiosque : "les français ont bien envie " d'emmerder " Emmanuel Macron
Réponses: 0
Vues: 688

Kiosque : "les français ont bien envie " d'emmerder " Emmanuel Macron

Chaque samedi, à 8h, la sélection des articles de la rédaction. 18 juin 2022 • N°50
législatives - Rechercher Logo-la-tribune-petit-2
législatives - Rechercher 57144d60e30f92bd
législatives - Rechercher Macron-dramatise-l-enjeu-des-legislatives-et-appelle-au-sursaut-republicain
LES FRANÇAIS ONT BIEN ENVIE « D'EMMERDER » EMMANUEL MACRON
Par Philippe Mabille

Directeur de la rédaction de La Tribune.

législatives - Rechercher Philippe-mabille

Juste retour à l'envoyeur ? Comme par un effet boomerang, les Français, après l'avoir réélu en avril, dans un vote « républicain » de barrage à l'entrée à l'Elysée de la candidate de l'extrême droite (pour la troisième fois après 2002 et 2017), s'apprêteraient à ne pas donner, pour la première fois depuis Mitterrand en 1988, de majorité absolue au président réélu. Coup de grisou de l'histoire avec un grand «H », 61% des électeurs rêveraient que cela se concrétise ce dimanche, selon un sondage IPSOS-Sopra Steria pour plusieurs médias. Ce n'est pas encore certain, la majorité présidentielle Ensemble peut encore obtenir plus de 289 sièges ; mais cela reste une forte probabilité au vu des résultats du premier tour et cela provoque une panique certaine en macronie où aucun scénario n'est écarté. Même celui d'une victoire sur le fil de l'opposition, avec la Nupes et Mélenchon à Matignon.
La peur a gagné jusqu'au président lui-même qui sur le tarmac d'Orly, puis après sa visite surprise à Kiev qui a fait polémique à trois jours du second tour, a sonné cette semaine l'hallali contre le danger « anti-républicain » et « anti-européen » que représenterait une victoire de la Nupes. Outre qu'il est un peu troublant de voir le camp du centre au pouvoir s'arroger le monopole de la République, on peut voir dans l'inquiétude de l'exécutif un refus tout aussi troublant de la culture du compromis qui est l'apanage des grandes démocraties. En ce 18 juin où le président Macron célèbre le 82e anniversaire de l'appel du Général, la perspective de voir le fonctionnement de la Ve République être bousculé dans son train-train n'est pourtant pas forcément une si mauvaise nouvelle.
Rappelons qu'en 1988, c'est avec un scrutin comportant une dose de proportionnelle que Mitterrand avait échoué à obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Ce qui n'avait pas empêché Rocard de rétablir l'ISF, de faire voter la création de la CSG certes avec le recours fréquent au vote bloqué (ce qui n'est plus possible aujourd'hui, l'article 49.3 ne pouvant être utilisé qu'une seule fois par session en dehors des textes budgétaires). Si Macron se retrouve dimanche soir dans la même situation en dépit d'un scrutin majoritaire à deux tours qui favorise normalement la cohérence entre l'élection du président de la République et celle des députés deux mois plus tard, ce serait quand même un sérieux désaveu. Et rendrait d'autant plus urgent et nécessaire l'apprentissage par le pouvoir exécutif d'une autre façon de gouverner.
Après tout, le peuple français est tout simplement en train de mettre en pratique ce qu'Emmanuel Macron a lui-même reconnu lors de sa seconde investiture : « un peuple nouveau, un président nouveau pour un mandat nouveau ». Même si ce n'est pas son ADN, que ce président « nouveau » doive apprendre à négocier des compromis de projet et d'idées avec un parlement moins à sa botte n'est pas pour déplaire à des Français agacés par la verticalité de Jupiter. La crise politique que nous vivons vient probablement de là, de ce déséquilibre entre le présidentialisme monarchiste à la française et le parlementarisme à l'anglaise ou à l'allemande.
Une chose est sûre, le scénario tourne au « House of Cards » avec de vives tensions à l'Elysée entre le président Macron et son secrétaire général Alexis Kohler, sur fond de désaccords stratégiques sur le choix du Premier ministre et la ligne politique, que révèle notre collègue le journaliste d'investigation Marc Endeweld dans une longue enquête dans La Tribune.
L'action du gouvernement sera-t-elle rendue moins rapide ou moins efficace, à l'heure où des décisions majeures doivent être prises pour « l'intérêt supérieur de la Nation », comme le revendique le président ? Le premier rendez-vous sera la loi sur le pouvoir d'achat le 6 juillet, puis le budget de l'Etat et de la Sécu pour 2023 à la rentrée avec notamment la réforme des retraites, censée financer par plus de travail la générosité d'un modèle social encore très enviable, mais de plus en plus fondé sur l'endettement.
Car, et c'est l'autre grande panique de la semaine, sur le front monétaire  aussi le monde change très vite. Un véritable krach obligataire menace la stabilité financière et le financement des Etats et des entreprises, raconte Eric Benhamou. Les banques centrales ont-elle perdu le contrôle de l'inflation ?, interroge Robert Jules. C'est le retour de l'image évoquée par l'ancien président de la Bundesbank, Karl Otto Pöhl, en 1980 : « l'inflation, c'est comme la pâte dentifrice. Quand elle est sortie du tube, impossible de l'y faire rentrer. » Le monde vit-il pour autant son moment Paul Volker, avec le retour d'un « monétarisme » brutal qui pourrait porter les taux à des niveaux très élevés pour tuer l'inflation ? Le risque serait de tuer la croissance dans le même temps. Et ce seul danger a déjà mis fin au très long cycle haussier des marchés d'actions qui ont décroché vers un « bear market » (marché durablement baissier symbolisé par la statue de l'ours près de Wall Street - NDLR), note Eric Benhamou.
Le krach le plus spectaculaire concerne les cryptomonnaies, qui, loin de confirmer leur statut de valeur-refuge, contre l'inflation par exemple, s'effondrent à l'image du Bitcoin ou de l'Ethereum, les deux principales. La Banque centrale européenne (BCE), après avoir annoncé la semaine dernière une série de hausse des taux, a cependant dû se réunir en urgence pour calmer la spéculation sur les dettes des pays périphériques et réaffirmer son autorité, un peu à la façon du « What ever it takes » prononcé en 2011 par Mario Draghi, le prédécesseur de Christine Lagarde à Francfort pour empêcher l'éclatement de la zone euro. Face à la terra incognito d'une reprise inédite de l'inflation, le risque d'une fragmentation et donc d'une explosion de la monnaie unique demeure, et seule la BCE peut encore faire barrage, en annonçant sa capacité à racheter sans limites les obligations d'Etat émises par l'Italie ou la Grèce en particulier.
Pas de panique, tout est en apparence sous contrôle : Macron va pouvoir continuer de gouverner avec la droite, l'absence de majorité absolue ne changera pas fondamentalement l'orientation de sa politique économique et sociale et... fiscale. Les riches (enfin ceux qui sont revenus ou sont restés en France) peuvent dormir tranquille, on ne rétablira pas encore cette fois-ci l'ISF... Il est cependant possible que certaines baisses d'impôts pour les entreprises, notamment celle des impôts de production, soient reportées à des jours budgétaires meilleurs, comme l'écrit Fanny Guinochet. Ce qui risque de fâcher le Medef, même s'il a été bien servi jusqu'ici par la majorité macroniste.
Même si elle n'emporte pas Matignon, la perspective de voir la gauche se renforcer aux Législatives sera une épine dans le pied permanente pour Emmanuel Macron.
Grégoire Normand s'est attelé à comparer les programmes dans un jeu des sept différences entre Ensemble et la Nupes. Et il y a de quoi alimenter de longues nuits de débats enflammés à l'Assemblée nationale ! Il y aura certes plus de "bruit et de fureur" à l'Assemblée nationale avec 150 à 200 députés Nupes dont quelques têtes d'affiche qui profiteront de la visibilité pour faire entendre leur voix. Mais au gouvernement, on craint surtout le "quatrième tour social", dans la rue à la rentrée, que ce soit sur fond de revendications salariales ou d'opposition à la réforme des retraites. Mais là aussi, ce sera à la Nupes, alliance des gauches hier irréconciliables, de démontrer sa capacité à devenir un parti de gouvernement, ce que la démagogie outrancière de son programme économique actuel (250 milliards d'euros de dépenses publiques annuelles supplémentaires, censées rapporter plus encore en recettes nouvelles par le multiplicateur keynésien) ne laisse pas présager. En démocratie, l'apprentissage de l'opposition est aussi important que celui de la culture de la délibération par le pouvoir. Les deux nouveaux meilleurs ennemis, Macron et Mélenchon, ont tous deux beaucoup à apprendre de la séquence à venir, tant elle sera déterminante pour l'avenir du pays dans des circonstances et une époque difficile. Y compris à travailler ensemble ?
Car, il ne faut pas l'occulter, pour les économies européennes, et la France en particulier, Winter is coming, n'en déplaise à la canicule qui a frappé cette semaine. Le risque d'une plongée en récession en 2023 est réel et pèse sur le moral des entreprises, alors que la Russie, via Gazprom, commence à restreindre ses fournitures de gaz à la France et à l'Union européenne qui vient de lui faire un nouvel affront avec la visite de Macron, Scholz et Draghi à Zelensky ouvrant la porte à une adhésion accélérée de l'Ukraine. Piqué au vif, au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le Davos russe, le chef du Kremlin a assuré que, malgré les sanctions qui sont "une épée à double tranchant", la Russie sera "toujours plus forte", face à une Europe en plein déclin. Pour Poutine, "l'Europe a complètement perdu sa souveraineté", rapporte Jeanne Dussueil.
L'été sera chaud, mais espérons que l'hiver ne sera pas trop froid...


Bon week-end,


*En 2022, suivez vos secteurs d'intérêt et nos éditions spéciales, en cochant dans votre espace dédié aux newsletters.
Retrouvez votre Quotidien Numérique sur latribune.fr et via l'application La Tribune Quotidien.
Pour profiter du nouveau Quotidien Numérique, abonnez-vous !
  EN KIOSQUE EN CE MOMENT  _____

Retrouvez T La Revue n°9

spécial Travail

législatives - Rechercher 33ff260f1e1a939e

par LYFtvForum
le Ven 17 Juin 2022 - 18:44
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Législatives 2022 : EELV confirme son soutien à la NUPES
Réponses: 0
Vues: 640

Législatives 2022 : EELV confirme son soutien à la NUPES

Chères amies, chers amis,
Ce sont les dernières heures de campagne avant le 2nd tour des élections législativesCe soir, vendredi 17 juin à 23h59, la campagne officielle s’arrête.Second tour des législatives : on vote NUPES !
législatives - Rechercher 5ce42dc419206c0a3e46c31c92a756a75ea0f465686478892c0349c60d6fbbe5
Candidat·es, militant·es : merci pour ces deux mois passés sur le terrain à faire campagne sans relâche.
Au soir du 1er tour, la NUPES s’est imposée comme première force politique devant la coalition Ensemble! d’Emmanuel Macron.
Avec 74 candidat·es écologistes et plus largement 400 candidat·es de la #NUPES au 2nd tour, nous sommes à un moment historique : ce dimanche, nous avons le pouvoir d’élire une majorité écologiste et de gauche à l’Assemblée nationale.
Alors allez convaincre vos proches de voter, un simple bulletin peut tout changer !
Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos candidat·es écologistes et les 650 mesures du programme partagé de la NUPES sur le site lesecologistes2022.fr

À dimanche 
Julien Bayou 
législatives - Rechercher Adda1a959485a5fb21793ca105407ca2f6c8480d532b10bcf5019b5cd3527c17
par LYFtvForum
le Jeu 16 Juin 2022 - 8:04
 
Rechercher dans:
Politique Actualités France

Sujet: Sondage législatives : vers une polarisation NUPES contre Ensemble
Réponses: 9
Vues: 8020

Sondage législatives : vers une polarisation NUPES contre Ensemble

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour LCI publié mercredi 15 juin, à quatre jours du deuxième tour, les partis regroupés derrière Emmanuel #Macron pourraient obtenir la majorité absolue, seulement dans la fourchette haute des estimations, mais ils resteraient "talonnés" par la #Nupes de Jean luc #Mélenchon
législatives - Rechercher Ifop_d10
Avec 180 à 210 sièges, la Nupes s'imposerait de loin comme le premier groupe d'opposition.
La droite devant le RN
Les Républicains, UDI et les centristes obtiendraient 40 à 65 sièges, loin devant le RN, qui a pourtant fait un bien meilleur score national lors des dernières élections #présidentielles2022. Le Rassemblement National qui devrait pouvoir constituer un groupe à l'Assemblée avec 20 à 40 députés.
L'inconnue de l'abstention 
Les résultats du premier tour ont montré qu'une augmentation (ou une baisse) de la participation peut créer des surprises. Le taux d'abstention reste une inconnue qui pourrait faire sensiblement "bouger" ces pronostics. Tout dépendra de la capacité des candidats en campagne à mobiliser les abstentionnistes du premier tour, en particulier les jeunes qui se sont très peu déplacés le dimanche 12 juin.

Page 1 sur 16 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant

Sauter vers:

Mentions Légales : Site animé et géré par Gilles Roman (journaliste indépendant) Rcs LYon en france
Nous écrire - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés .
LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance