LYFtvNews




LYFtv.com Portail music & news
(Lyon - Paris - France -Monde)

Translate




Ce site perçoit des commissions sur les ventes de #laboutiquelyftv (cliquer ICI pour découvrir nos sélections - livraison à domicile)

171 résultats trouvés pour législatives

par LYFtv-Politique
le Mar 18 Juin - 19:57
 
Rechercher dans:
France Politique Actualités

Sujet: Sondage élections législatives 2024 anticipées
Réponses: 1
Vues: 550

Sondage élections législatives 2024 anticipées

Une nouvelle enquête a été menée par l'Ifop pour LCI auprès d’un échantillon de 1131 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1200 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 17 juin 2024.
Une semaine après la dissolution de l’Assemblée nationale, l’Ifop pour LCI a interrogé les Français sur leur intention de vote à l’approche du premier tour de ces élections législatives anticipées.
Tout d’abord, le taux de participation serait nettement supérieur à celui du premier tour des élections législatives de 2022 (+14,5%).
En ce qui concerne les intentions de vote, le nouveau Front populaire, gagne deux points par rapport à la précédente étude (28%). Le grand vainqueur de ces élections européennes, le RN quant à lui voit ses intentions de vote diminuer pour la première fois de 2 points (33%). 
Néanmoins, avec la récente scission des Républicains, le RN a pu soutenir des candidats du parti d’Éric Ciotti qui représentent ici 4% des intentions de vote.
Quant au camp de la majorité présidentielle, il peine à trouver sa place, et affiche un score de 18% d’intention de vote (-1%).
Le rapport au format PDF
par LYFtv-Politique
le Mar 18 Juin - 0:08
 
Rechercher dans:
France Politique Actualités

Sujet: Sondage élections législatives 2024 anticipées
Réponses: 1
Vues: 550

Sondage élections législatives 2024 anticipées

La dernière enquête de l'Ifop, réalisée pour LCI, Le Figaro et Sud Radio, offre un aperçu précieux des intentions de vote des Français pour les prochaines élections législatives. Cette étude, menée auprès de 1 089 personnes inscrites sur les listes électorales, explore deux scénarios principaux : une gauche unie sous la bannière du "Nouveau Front Populaire" et une gauche divisée. L'analyse révèle des dynamiques politiques significatives qui pourraient influencer les résultats du prochain scrutin.
#politique #législatives2024 #élections #sondages
Méthodologie de l'étude
L'enquête a été menée en ligne du 10 au 11 juin 2024, c'est à dire tout juste après le deuxième tour des élections européennes - mais avant les multiples rebondissements qui ont caractérisé cette période. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas, prenant en compte le sexe, l'âge et la profession des personnes impliquées, après stratification par région. et catégorie d'agglomération. 
Il est important de noter que les résultats de cette enquête doivent être interprétés comme une indication des rapports de force actuels et non comme une prédiction.


Dans l'hypothèse d'une gauche désunie, les intentions de vote étaient (les 11 et 12 juin) de 32%
La France Insoumise : 11%
Parti Communiste : 2%
Parti Socialiste: 13 %
Écologistes (ex-Europe Écologie Les Verts) : 6%
La gauche unie sous une même bannière recueillait un total de 25 % des suffrages exprimés. 

La majorité sortante Renaissance (ex-La République en marche), Modem, Horizons recueillait : 18% dans le cas de listes d'union de la gauche et 16% en cas de désunion.
Les Républicains et leurs alliés : entre 8 et 9 %
Le Rassemblement National : 35%
Reconquête: 4%
Il est notable que le Rassemblement National conserve une position dominante avec 35% des intentions de vote dans les deux scénarios. La stabilité de ce pourcentage souligne l'ancrage solide de ce parti parmi son électorat, pour le moins à la date de ce sondage...
L'étude de l'Ifop fournit une vision des intentions de vote des Français à la sortie du scrutin européen et juste après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée Nationale par le président de la République.
Les scénarios de la gauche unie et divisée révèlent les défis et opportunités pour les différents partis politiques. Ce sondage - et d'autres plus discrets - a sans aucun doute servi d'appui pour les négociateurs et "stratèges" de tous les camps...
Alors que la gauche pouvait bénéficier d’une union stratégique, la fragmentation  pouvait-t'elle  affaiblir ses chances (ou l'inverse)? 
Plusieurs alternatives ont été testées : une gauche unie hors LFI (La France Insoumise), des partis se présentant de manière totalement séparés ou l'option qui a été finalement choisie, d'un large rassemblement dit de "Nouveau Front populaire" avec les risques de rejet par les électeurs des candidats les moins en accord avec leurs convictions profondes...
Les résultats de cette enquête soulignent l'importance des stratégies d'alliance et de mobilisation pour les partis politiques à l'approche du scrutin. La capacité à fédérer et à présenter un front unitaire pourrait bien être déterminante...
Il est à noter que les élections législatives rebattent les cartes dans chaque circonscription : le cumul des suffrages exprimés sur la france entière ne tient pas compte des très fortes disparités et de "l'histoire politique" de chacune des circonscriptions...
Voir le sondage Ifop Fiducial dans son entier (PdF)
par LYFtv-Politique
le Sam 15 Juin - 22:09
 
Rechercher dans:
France Politique Actualités

Sujet: Procuration législatives anticipées 2024 - Communiqué Ministère de l'Intérieur et Outre mer
Réponses: 0
Vues: 183

Procuration législatives anticipées 2024 - Communiqué Ministère de l'Intérieur et Outre mer

À l’approche des élections législatives anticipées qui se dérouleront les 30 juin et 7 juillet prochains, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration entièrement dématérialisée déjà mis en œuvre lors des élections européennes de 2024. Si vous savez d’ores et déjà que vous ne pourrez pas vous rendre au bureau de vote le jour du scrutin, vous avez la possibilité de donner procuration à une autre personne pour que celle-ci vote à votre place. 
Pour rappel, une personne ayant donné procuration peut toujours voter si elle est finalement présente le jour du vote. Pour cela, il suffit qu’elle vote avant son mandataire.
Dans la perspective des élections législatives anticipées 2024, ce dispositif intéresse à nouveau particulièrement les concitoyens. Pour la seule journée du 10 juin, 16 044 procurations ont été validées dont 15 707 procurations ont été établies via la télé-procédure Maprocuration.
Trois solutions s’offrent à vous pour donner procuration à un proche :

- la procuration « papier » en remplissant un CERFA

- la procuration dématérialisée grâce à l’identité numérique

- la procuration en ligne via le site www.maprocuration.gouv.fr

La procuration via le formulaire CERFA

Vous pouvez réaliser votre demande en utilisant un formulaire CERFA papier et en vous rendant dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie, un consulat ou un tribunal judiciaire. Vous devrez, pour cela, être muni d’une pièce d’identité.
La procuration dématérialisée grâce à l'identité numérique

Pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet, si vous êtes détenteurs d’une identité numérique certifiée France Identité vous pouvez réaliser votre procuration de manière totalement dématérialisée.  Avant d’entamer la démarche de procuration, vous devez obligatoirement disposer de la nouvelle carte d’identité, posséder une identité numérique certifiée France Identité et donner procuration pour les élections législatives anticipées uniquement.
Comment faire certifier son identité numérique sur France Identité ?
Pour obtenir la certification de votre identité numérique, vous devez :

- créer votre identité numérique France Identité sur l'application France Identité ;

- initier une demande de certification de votre identité numérique depuis votre application France Identité ;

- confirmer votre adresse e-mail, saisir votre code personnel, puis effectuer une lecture de votre carte d'identité en NFC. L'application génère un QR code ;

- vous rendre dans une des mairies proposant la certification d'identité avec votre carte d'identité, votre téléphone et le QR code associé à votre demande. 
La liste des mairies est disponible sur le site France Identité.

Vous pourrez ensuite effectuer la demande de procuration 100 % en ligne grâce au télé-service « Maprocuration ». A l’issue de votre demande, vous pourrez directement faire valider votre identité via l’application France Identité, sans avoir à vous déplacer.
La procuration en ligne via le site www.maprocuration.gouv

Si vous ne disposez pas d’une identité numérique certifiée via France Identité, vous pouvez néanmoins déposer votre demande de procuration de manière dématérialisée via le télé-service www.maprocuration.gouv.fr.  Il faudra en revanche ensuite faire valider votre demande en vous déplaçant physiquement dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie ou un consulat. Vous devrez alors être muni d’une pièce d’identité et présenter votre référence d’enregistrement «Maprocuration».
Cette vérification d’identité est justifiée par l’importance et la sensibilité de la démarche de procuration : en donnant procuration, l’électeur donne son vote à un autre citoyen. C’est pour cela que seule l’identité numérique certifiée, qui permet d’attester de votre identité de manière très sécurisée, est acceptée en alternative au déplacement.
La validité de votre procuration en ligne doit vous être confirmée par un courriel de Maprocuration intitulé « Votre procuration a été validée ». Vous et votre mandataire pouvez ensuite retrouver cette procuration et l’adresse de votre bureau de vote sur le module « Interroger sa situation électorale ».

législatives - Rechercher 2024-010

À noter
Depuis le 1er janvier 2022, vous pouvez désigner un mandataire qui est inscrit sur les listes électorales d’une autre commune ou d’un autre consulat que vous. Ainsi, si vous votez dans la commune A, vous pouvez donner procuration à un électeur qui vote dans la commune B, même si cette commune se situe dans un autre département. Attention, cet électeur devra se déplacer dans votre bureau de vote le jour du scrutin pour voter à votre place. Il ne peut par ailleurs détenir plus d’une procuration établie en France.
Vous pouvez réaliser votre demande de procuration n’importe où en France par exemple, sur votre lieu de vacances.
par LYFtv-Librairie
le Sam 15 Juin - 19:33
 
Rechercher dans:
Librairie, Edition

Sujet: Dimanche, la revue de la Z'maine s'intéresse aux élections législatives
Réponses: 0
Vues: 132

Dimanche, la revue de la Z'maine s'intéresse aux élections législatives

législatives - Rechercher D4077072-4bcc-b11c-5dd0-e3a6e66066b8
4 jours après l’annonce surprise de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, les principaux partis de gauche (PS, LFI, EELV, PCF) ont annoncé jeudi 13 juin au soir avoir acté la création d’un « Nouveau Front populaire », qui comprend un « programme de rupture avec le politique d’Emmanuel Macron ». Voici les principales mesures contenues dans ce programme…   
législatives - Rechercher 8edb9683-3f2b-9fef-08a0-11e6fe2fbb93
Selon Le Monde, le président des Républicains Éric Ciotti aurait rencontré Vincent Bolloré au lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale, avant d’annoncer son ralliement au Rassemblement nationalDepuis dix ans, le milliardaire a racheté I-télé devenu CNews, Europe 1Paris Match, et dernièrement Le Journal du dimanche. En cette semaine cruciale, les chaînes de l’empire Bolloré se sont mises en ordre de bataille pour réaliser le dessein politique de leur propriétaire…
par LYFtv-LYon
le Sam 15 Juin - 17:33
 
Rechercher dans:
France Politique Actualités

Sujet: Législatives "Notre modèle démocratique est en jeu" selon la FNE
Réponses: 0
Vues: 108

Législatives "Notre modèle démocratique est en jeu" selon la FNE

Après la forte poussée du vote pour l’extrême-droite aux élections européennes et le risque de la voir accéder au pouvoir en France après les élections législatives, France Nature Environnement, réunie en Assemblée Générale, « appelle tous les électeurs et toutes les électrices à s’unir contre les idées d’extrême-droite en votant pour un programme mettant le vivant et les plus vulnérables d’entre nous au cœur de ses préoccupations, défendant les libertés démocratiques et des politiques à même de répondre aux défis écologiques, économiques et sociaux de notre époque. »
législatives - Rechercher Logo_f11
L’analyse des votes et prises de position passées des élu·es d’extrême-droite, que ce soit au niveau local, national ou européen montre l’incompatibilité des politiques d’extrême-droite avec une transition écologique socialement juste. Leurs idées font également peser de lourdes menaces sur les libertés d’expression, de mobilisation et associatives. 
L’extrême-droite porte un projet de société incompatible avec les valeurs d’humanisme et de solidarité inscrites dans les statuts de France Nature Environnement.
Nous constatons également que la régression sans précédent du droit de l’environnement et des libertés associatives engagées par la majorité relative sortante et la politique du Président de la République, rendent impossible la transition écologique et sociale nécessaire pour répondre à l’urgence écologique et compliquent l’action tant sur le terrain qu’un niveau national des 6200 associations qui forment le mouvement dans l’hexagone et outre-mer. C’est pourquoi, réunie en Assemblée Générale, France Nature Environnement en appelle solennellement à une réaction forte de chacun et chacune, notamment toutes les personnes tentées par l’abstention.
Pour Antoine Gatet, président de France Nature Environnement : « Il y avait déjà urgence environnementale. Il y a maintenant urgence politique, démocratique et sociale. Les décisions politiques de la décennie en cours sont absolument cruciales pour maintenir un monde vivable. L’heure n’est plus à l’hésitation mais à un engagement total, fort et sans ambiguïté pour la défense de l’Etat de droit, de la démocratie, et pour les générations futures. » 
La motion adoptée :
Motion élections législatives 2024 Adoptée par l’Assemblée Générale de France Nature Environnement le 15 juin 24 France Nature Environnement, la fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement, porte-parole d’un mouvement de 6 000 associations, présentes sur tout le territoire français, en hexagone et outre-mer, réunie en Assemblée Générale le 15 juin 2024 : 


Constatant que les idées d’extrême-droite ont recueilli un nombre très important de voix lors des élections européennes du 8 et 9 juin 2024 ; Constatant que la crise démocratique et de la représentation se poursuit, avec près d’un membre sur deux du corps électoral qui ne s’est pas rendu dans les bureaux de vote ; Constatant que, lors des élections législatives prévues suite à la dissolution de l’Assemblée Nationale, le risque est fort que les partis portant ces idées d’extrême-droite remportent un score analogue et, se retrouvent alors en situation de gouvernement ; Constatant que malgré ces faits, sondage après sondage, la crise écologique reste une préoccupation majeure pour la majorité des Français.es ; Constatant que les idées d’extrême-droite sont incompatibles avec les valeurs de solidarité et d’humanisme inscrites dans les statuts de FNE ; Ayant pu constater à de nombreuses reprises que les votes des représentant.es de ces idées d’extrême-droite, que ce soit au niveau local, national ou européen, visent à encourager des systèmes de production et de consommation incompatibles avec la préservation du vivant, et cherchent à faire régresser le droit de l’environnement ; Constatant que les idées d’extrême-droite sont une menace grave envers l’État de droit, les services publics les libertés associatives en général et envers les associations de protection de l’environnement en particulier ; ainsi que pour les libertés de manifestation, d'expression et d’information, de même que pour l’accès à la justice ; Constatant que la régression sans précédent du droit de l’environnement et des libertés associatives, engagée par la majorité relative actuelle, et la politique du Président de la République, rendent impossibles les transformations écologiques et sociales nécessaires pour répondre à l’urgence écologique et compliquent la mise en œuvre de notre objet statutaire ; En conclut que le succès de ces idées lors des prochaines élections serait une grave menace à la fois pour notre planète et notre démocratie ; Rappelle que le fait d'être statutairement "indépendante des organisations politiques" (ou "apartisane") n'exclut pas la nécessité de prendre des positions politiques fortes lorsque des circonstances politiques graves l'exigent. Motion élections législatives 2024 - Adoptée par l’Assemblée Générale 2 En conséquence, l’Assemblée Générale réunie ce jour : Appelle tous les électeurs et les électrices à s’unir contre les idées de l’extrême-droite, en votant pour un programme mettant le Vivant et les plus vulnérables d'entre nous au cœur de ses préoccupations, défendant les libertés démocratiques et des politiques à même de répondre aux défis écologiques, économiques et sociaux de notre époque.
par LYFtv-Economie
le Dim 21 Avr - 18:26
 
Rechercher dans:
Emploi & Formation

Sujet: Etude mondiale : Indeed met en lumière la persistance du sexisme au travail
Réponses: 0
Vues: 403

Etude mondiale : Indeed met en lumière la persistance du sexisme au travail

Le combat pour l'égalité des sexes reste d'actualité, et les récentes données issues du rapport du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes en témoignent. Malgré une sensibilisation croissante, le sexisme persiste dans le milieu professionnel français, entravant la progression des femmes et générant un sentiment de déficit de soutien.
Une étude menée par la plateforme mondiale de recrutement Indeed, met en lumière les réalités vécues par les femmes sur le lieu de travail. Sur les 55% de femmes estimant rencontrer des obstacles dans leur ascension professionnelle, le sexisme est cité en tant que principale cause. Cette perception est particulièrement forte chez les jeunes femmes, soulignant une prise de conscience accrue des inégalités.
Malgré des situations économiques et culturelles différentes, les femmes du monde entier sont confrontées à des défis similaires sur leur lieu de travail. L’écart entre les hommes et les femmes persiste sur le marché du travail, dans l'ensemble des secteurs d'activité et des pays.
Pour comprendre les inégalités et les opportunités qu'elles rencontrent au travail, Indeed a interrogé plus de 14 500 femmes dans 11 pays : en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, en Inde, en Italie, au Japon, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et à Singapour.
Ce rapport permet de comprendre les dynamiques à l'œuvre en matière de salaire, d'évolution de carrière, de bien-être, de soutien et de sentiment d'appartenance pour les femmes.

Outre le sexisme, d'autres facteurs freinent la carrière des femmes, tels que les politiques de congé maternité et les responsabilités familiales. Pourtant, l'émergence de leaders féminins est plébiscitée par une majorité écrasante de femmes, soulignant l'importance de leur présence aux plus hauts échelons des organisations.
Parallèlement, les femmes déplorent un manque de soutien de la part des entreprises et de l'État, notamment dans les situations autres que la maternité. Les jeunes femmes notent particulièrement ce déficit envers les personnes LGBTQIA+, illustrant un besoin croissant de diversité et d'inclusion.
Bien que des avancées législatives soient proposées, telles que le congé menstruel, les progrès demeurent lents. Les entreprises, également appelées à agir, semblent en retard en matière de diversité, équité et inclusion (DEI), surtout aux yeux des jeunes femmes.
L'inclusion est essentielle pour chaque entreprise, mais la réalité montre que la diversité peine à s'exprimer pleinement, notamment aux postes de direction. Pourtant, la majorité des femmes reconnaissent l'importance de la diversité, soulignant un écart entre les attentes et la réalité.
Pour combler ce fossé, les entreprises doivent adopter des politiques solides en matière de diversité, équité et inclusion (DEI) et nommer des responsables dédiés. Les groupes de parole et les initiatives de sensibilisation peuvent également contribuer à créer un environnement plus équitable et inclusif.
En conclusion, l'étude met en lumière la nécessité urgente de combattre le sexisme et de soutenir activement les femmes et les minorités sur le lieu de travail. Seule une action concertée des entreprises, de l'État et de la société peut permettre de réaliser une véritable égalité des chances pour tous.
Le rapport dans son entier est consultable ici -
par LYFtv-Politique
le Lun 18 Mar - 13:42
 
Rechercher dans:
Europe politique et sociale

Sujet: Elections européennes : comment voter depuis l'étranger ?
Réponses: 0
Vues: 376

Elections européennes : comment voter depuis l'étranger ?

Les élections européennes se tiendront entre le 8 et le 9 juin 2024, selon votre lieu de résidence. À l’issue de ces élections, 81 députés seront élus en France. 
Faites votre demande d’inscription sur les listes électorales en ligne !
Vous avez récemment déménagé ? Vous êtes un citoyen européen résidant en France ? Vous pouvez vous inscrire sur les listes électorales grâce à la démarche en ligne mise à disposition par Service-Public.fr. 
Service-Public.fr vous informe.
Élections européennes 2024 : quand s'inscrire sur la liste électorale consulaire ?
Pour voter depuis l'étranger lors de l'élection des représentants français au Parlement européen, vous devez vous inscrire sur une liste consulaire au plus tard le 3 mai 2024. Mais si vous êtes dans une situation particulière (jeune de 18 ans sans recensement citoyen, déménagement récent, récente acquisition de la nationalité française, droit de vote récemment recouvré), vous avez jusqu'au 29 mai 2024 sur le continent américain et les Caraïbes, et jusqu'au 30 mai 2024 dans le reste du monde.  En savoir plus.
Élections européennes 2024 : quand s'inscrire sur les listes électorales de la mairie ?
Pour voter lors des élections européennes 2024, vous pouvez vous inscrire en ligne jusqu'au 1er mai, ou avec le formulaire jusqu'au 3 mai. Mais vous avez jusqu'au 29 ou 30 mai, si vous êtes dans une situation particulière (jeune de 18 ans sans recensement citoyen, déménagement récent, récente acquisition de la nationalité française, droit de vote récemment recouvré). En Nouvelle-Calédonie, vous devez vous être inscrit en 2023, sauf situation particulière. A lire
Élections : droit de vote d'un citoyen européen en France
Si vous êtes un citoyen européen et que vous résidez en France, vous pouvez voter en France lors des élections européennes du 9 juin 2024 (outre-mer, le 8 ou 9 juin 2024), et lors des élections municipales. Pour cela, vous devez demander à être inscrit sur les listes électorales françaises. Lire l’article.
Vote d'un Français installé à l'étranger
Si vous habitez à l'étranger, vous pouvez voter depuis l'étranger pour les élections européennes, législatives, présidentielle, conseillers des Français de l'étranger et référendums. Pour cela, vous devez être inscrit sur la liste électorale consulaire. Mais pour voter notamment lors des élections régionales, départementales et communales, vous devez être inscrit sur la liste électorale d'une commune. Vérifier votre inscription électorale
Vote d'un citoyen européen aux élections en France : quel justificatif de domicile pour s'inscrire ?
Si vous êtes un citoyen de l'Union européenne (autre que français), vous pouvez voter aux élections municipales et européennes en France, à la condition d'être inscrit sur les listes électorales complémentaires en France.
Pour cela, vous devez demander à être inscrit.
Lors de votre demande d'inscription, vous devez notamment fournir un justificatif de domicile. En savoir plus
Liste électorale, bureau de vote... : comment vérifier son inscription ?
Si vous souhaitez savoir sur quelle liste électorale vous êtes inscrit (inscription d'office ou inscription volontaire), connaître l'adresse de votre bureau de vote, connaître votre numéro national d'électeur ou savoir si vous avez des procurations en cours, vous pouvez utiliser cette démarche en ligne ici.
Vote par procuration
Vous allez être absent le jour du vote (élections européennes, présidentielle, législatives, municipales, départementales, régionales...) ? Vous pouvez charger un électeur de voter à votre place, dans votre bureau de vote. Pour cela, vous devez faire une procuration de vote. Faire cette démarche au plus tôt vous assure de pouvoir voter par procuration le jour du vote. En savoir plus
À propos de la DILA : La direction de l’information légale et administrative (DILA) est une administration centrale placée sous l’autorité du Secrétaire général du Gouvernement au sein des services du Premier ministre. Elle exerce les missions de diffusion légale, d’information administrative et d’édition publique et, à ce titre, gère les sites legifrance.gouv.fr, service-public.fr, vie-publique.fr, boamp.fr et bodacc.fr, journal-officiel.gouv.fr. Elle est également un éditeur public avec la marque La Documentation française et propose à ses partenaires publics des prestations d’édition et d’impression, avec son activité d’imprimerie.
par LYFtv-Europe
le Mar 27 Fév - 19:48
 
Rechercher dans:
Justice, Egalité, Droits

Sujet: Criminalité environnementale: liste élargie d’infractions et de sanctions
Réponses: 0
Vues: 504

Criminalité environnementale: liste élargie d’infractions et de sanctions

Le Parlement européen a adopté de nouvelles règles concernant les crimes environnementaux et les sanctions qui en découlent. La nouvelle directive, dont sont convenus le Parlement et le Conseil le 16 novembre 2023, a été adoptée par 499 voix pour, 100 voix contre et 23 abstentions. 
Elle comprend une liste mise à jour des infractions pénales, parmi lesquelles le commerce illégal du bois, l’épuisement des ressources en eau, les violations graves de la législation européenne sur les substances chimiques et la pollution causée par les navires. Les députés ont veillé à ce que les nouvelles règles incluent des infractions dites "qualifiées", telles que les incendies de forêt de grande ampleur ou une pollution généralisée de l’air, de l’eau et du sol, qui dégradent les écosystèmes et s’apparentent à un écocide.
- La nouvelle liste des crimes environnementaux comprend le commerce illégal du bois et l’épuisement des ressources en eau 
- Les infractions commises par une personne pourront être punies d’une peine de prison allant jusqu’à 10 ans • Les amendes pour les entreprises pourront aller jusqu’à 5% de leur chiffre d’affaires mondial ou jusqu’à 40 millions d’euros 
- La criminalité environnementale est la quatrième activité criminelle la plus importante au niveau mondial
Des sanctions prévoyant des peines de prison et des amendes
Les crimes environnementaux commis par des personnes physiques et des représentants de sociétés seront passibles d’une peine d’emprisonnement variable en fonction de la durée, de la gravité et de la nature réversible ou non du dommage causé. La peine d’emprisonnement pourra s’élever à huit ans pour les infractions qualifiées, et à dix ans pour celles causant la mort d’une personne. Les autres infractions seront passibles d’une peine allant jusqu’à cinq ans de prison.
Les auteurs d’infractions seront tenus de restaurer l’environnement dégradé et de compenser les dégâts occasionnés. Ils s’exposeront également à des amendes. Les entreprises risqueront des amendes s’élevant à 3 ou 5% de leur chiffre d’affaires mondial annuel ou à 24 ou 40 millions d’euros selon la nature de l’infraction. Les États membres pourront choisir d’engager des poursuites en cas d’infractions pénales commises en dehors de leur territoire.
Les États membres seront responsables de l’organisation de formations et de la collecte de données
Les députés ont insisté sur le fait que les lanceurs d’alertes signalant des infractions environnementales doivent bénéficier d’un soutien et d’une assistance dans le cadre de procédures pénales. Ils ont également veillé à ce que les États membres proposent des formations spécialisées aux membres de la police, aux juges et aux procureurs, élaborent des stratégies nationales et organisent des campagnes de sensibilisation pour lutter contre la criminalité environnementale. Les données relatives aux infractions environnementales collectées par les gouvernements européens devraient permettre de mieux lutter contre ce phénomène. La Commission s’appuiera également sur ces données pour mettre à jour régulièrement la liste des infractions environnementales.
À la suite du vote en plénière, le rapporteur Antonius Manders (PPE, NL) a déclaré : "Il est temps de lutter contre la criminalité transfrontalière à l’échelle européenne grâce à des sanctions harmonisées et dissuasives pour prévenir les crimes environnementaux. Grâce à cet accord, les pollueurs seront sanctionnés. En outre, quiconque occupant un poste de direction dans une société polluante pourra être tenu responsable, au même titre que la société en tant que telle, ce qui constitue une avancée majeure. Avec l’introduction du devoir de prudence, il n’y a plus aucun moyen de se cacher derrière des permis ou de profiter de failles législatives."
Prochaines étapes
La directive entrera en vigueur le vingtième jour suivant celui de sa publication au Journal officiel de l’Union européenne. Les États membres auront deux ans pour la transposer dans leur système national.
La criminalité environnementale est la quatrième activité criminelle la plus importante au niveau mondial. Il s’agit de l’une des principales sources de financement de la criminalité organisée, après le trafic de stupéfiants, le trafic d’armes et la traite des êtres humains. En décembre 2021, la Commission a présenté une proposition relative à la protection de l’environnement dans l’UE par le droit pénal, dans le but de lutter contre l’augmentation du nombre d’infractions pénales en matière environnementale.
par LYFtv-Europe
le Mer 14 Fév - 21:45
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Les eurodéputés s'engagent pour la réduction des déchets textiles et alimentaires
Réponses: 0
Vues: 540

Les eurodéputés s'engagent pour la réduction des déchets textiles et alimentaires

Nouvelles règles européennes pour soutenir l’économie circulaire. Chaque année, 60 millions de tonnes de déchets alimentaires (131 kg par personne) et 12,6 millions de tonnes de déchets textiles sont produits dans l’UE. Les vêtements et les chaussures représentent à eux seuls 5,2 millions de tonnes de déchets, soit 12 kg de déchets par personne chaque année. On estime que moins de 1 % de tous les textiles dans le monde sont recyclés en nouveaux produits.
- Des objectifs plus élevés à l’horizon 2030 pour réduire le gaspillage alimentaire
- Les producteurs doivent couvrir les frais de collecte, de tri et de recyclage des déchets textiles
- 60 millions de tonnes de déchets alimentaires et 12,6 millions de tonnes de déchets textiles sont produits chaque année dans l’UE
- Moins de 1 % de tous les textiles dans le monde sont recyclés en nouveaux produits
La rapporteure Anna Zalewska (ECR, PL) a déclaré : "Nous fournissons des solutions ciblées pour réduire le gaspillage alimentaire en mettant en valeur les fruits et légumes "moches", en gardant un œil sur les pratiques déloyales du marché, en clarifiant l’étiquetage des dates et en donnant des aliments non vendus mais consommables. En ce qui concerne les textiles, nous comblons les failles en incluant des produits non-ménagers, des tapis et des matelas, ainsi que des ventes via des plateformes en ligne. Nous demandons également un objectif de réduction des déchets textiles, avec une surveillance des textiles usagés exportés. L’amélioration des infrastructures permettant d’accroître la collecte séparée devrait s’accompagner d’un meilleur tri des déchets municipaux mélangés, de sorte que les articles pouvant être recyclés soient extraits avant d’être envoyés à l’incinérateur ou à la décharge."
La commission de l’environnement a adopté ses propositions visant à mieux prévenir et réduire les déchets alimentaires et textiles dans l’ensemble de l’UE.
Mercredi, les députés de la commission de l’environnement ont adopté leur position sur la proposition de révision de la directive-cadre sur les déchets, par 72 voix pour, aucune contre et 3 abstentions.
[b]Des objectifs plus ambitieux de réduction du gaspillage alimentaire[/b]
Les députés souhaitent augmenter les objectifs contraignants de réduction des déchets proposés par la Commission à au moins 20 % dans la transformation des aliments et la fabrication (au lieu de 10 %) et à 40 % par habitant dans le commerce de détail, la restauration, les services alimentaires et les ménages (au lieu de 30 %), par rapport à la moyenne annuelle générée entre 2020 et 2022. Les pays de l’UE devront veiller à ce que ces objectifs soient atteints au niveau national d’ici le 31 décembre 2030.
Les députés souhaitent également que la Commission évalue la possibilité et présente des propositions législatives appropriées pour introduire des objectifs plus élevés pour 2035 (au moins 30 % et 50 % respectivement).
[b]Une responsabilité élargie des producteurs pour les produits textiles, les vêtements et les chaussures[/b]
Les nouvelles règles, telles qu’adoptées par les députés, mettront en place des régimes de responsabilité élargie des producteurs (REP), grâce auxquels les opérateurs économiques qui mettent des textiles à disposition sur le marché européen couvriront les coûts de leur collecte séparée, de leur tri et de leur recyclage. Les États membres devraient mettre en place ces régimes 18 mois après l’entrée en vigueur de la directive (contre 30 mois proposés par la Commission). Parallèlement, les pays de l’UE devront assurer, d’ici au 1er janvier 2025, la collecte séparée des textiles destinés au réemploi, la préparation en vue du réemploi et le recyclage.
Ces règles concerneront les produits textiles tels que les vêtements et accessoires, les couvertures, le linge de lit, les rideaux, les chapeaux, les chaussures, les matelas et les tapis, y compris les produits contenant des matières textiles telles que le cuir, le cuir reconstitué, le caoutchouc ou le plastique.
[b]Prochaines étapes[/b]
L’assemblée plénière devrait voter sur sa position lors de la session plénière de mars 2024. Le dossier sera suivi par le nouveau Parlement après les élections européennes du 6 au 9 juin.
par LYFtv-Politique
le Mer 13 Déc - 22:00
 
Rechercher dans:
France Politique Actualités

Sujet: Sondage BVA/RTL : les français favorables à une dissolution de l'Assemblée Nationale
Réponses: 0
Vues: 917

Sondage BVA/RTL : les français favorables à une dissolution de l'Assemblée Nationale

Observatoire de la Politique Nationale BVA Xsight – RTL / Sondage réalisé les 12 et 13 décembre 2023 après le vote de la motion de rejet du texte de Gérald Darmanin présentée par les écologistes. 1000 personnes ont répondu à l’enquête. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégorie d’agglomération.
Les Français sont perplexes quant au vote de la motion de rejet 
• 38% des Français se disent indifférents au vote de la motion de rejet ; 32% satisfaits et 30% mécontents : une perception liée à leur sympathie politique. 
• Alors que les députés LR ont massivement voté en faveur de la motion de rejet, leurs sympathisants sont beaucoup plus divisés : 34% sont satisfaits, mais 40% sont mécontents. 
Les Français souhaitent que le projet de loi soit examiné par le Parlement 
• 68% des Français souhaitent que ce projet de loi immigration continue d’être examiné par le Parlement. 
• Seuls les sympathisants LFI espèrent majoritairement (58%) le retrait de ce texte de loi. Les Français appellent au renouvellement dans le Gouvernement 
• La majorité des Français (57%) considère que Gérald Darmanin devrait démissionner mais ce souhait émane surtout des sympathisants RN (74%) et de gauche (67%).
• Gérald Darmanin bénéficie toujours du soutien des sympathisants Renaissance (81%) et LR (64%). 
• 66% des Français souhaiteraient un changement de Premier ministre (+6 points par rapport à juin dernier) ; là aussi, ce désir de remaniement émane principalement des opposants. 
La popularité du couple exécutif pâtit peu de cet événement politique 
• La cote de popularité d’Elisabeth Borne reste relativement stable à 30% de bonnes opinions (-2 points), tout comme celle du Président qui s’établit à 32% (-2 points). 
• La cote d’influence de Gérald Darmanin est stable (23% ; -1). 
Les Français sont toujours mécontents de la politique du gouvernement et souhaiteraient une dissolution, mais sans qu’une alternative claire se dessine 
• Une petite majorité de Français (54% ; -1 depuis juin) voudrait une dissolution de l’Assemblée nationale. 
• Une attente surtout exprimée par les sympathisants RN (74%) et LFI (59%) ; les autres formations politiques sont plus mitigées : seuls 41% des proches du PS et 46% des proches des LR le souhaitent. 
-- > En cas de dissolution, aucune opposition claire ne semble ainsi se dessiner. 
Le Rassemblement national est toujours le parti que les Français souhaiteraient le plus voir se renforcer à l’Assemblée, mais ce souhait reste minoritaire (36%, +3 points par rapport à juin). 
• Le fait qu’aucun groupe politique ne dispose d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale était perçu de manière positive au lendemain des élections législatives de juin 2022. Cela apparaissait alors pour 56% des Français comme un moyen de revitaliser le débat démocratique et de renforcer le rôle du Parlement. Mais depuis, cette perception ne cesse de se détériorer. Ce ne sont désormais plus que 37% des Français qui considèrent cela comme une bonne chose (-19 points depuis juin 2022). 
Christelle Craplet 
Directrice Département Opinion BVA Xsight
par LYFtv-LYon
le Lun 11 Déc - 11:10
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: La station de métro gare de Vaise portera le nom de Gérard Collomb
Réponses: 0
Vues: 541

La station de métro gare de Vaise portera le nom de Gérard Collomb

Le président de Lyon Métropole, Bruno Bernard, l'a annoncé au début du conseil métropolitain le 11 décembre : « Il y a deux semaines, en commission générale, nous avons pu rendre hommage à Gérard Collomb. De très nombreux hommages ont eu lieu. Nous partageons, ensemble, la nécessité qu’un lieu important de notre métropole porte son nom. Les possibilités étaient nombreuses tant il a marqué des lieux de notre métropole et de la ville de Lyon.
Cependant, il me semble que c’est dans le 9ème arrondissement de Lyon, où il y a le plus de sens. À double titre, c’est là qu’il a lancé sa carrière politique et c’est là où son action politique a probablement été la plus forte, la plus impactante, la plus constante.
Après avoir milité à Sainte-Foy-lès-Lyon, après avoir été candidat aux élections législatives de 1973 dans la 7èmecirconscription du Rhône, qui comprenait alors les cantons de Neuville, Limonest et Rillieux, c’est dans le 9 èmearrondissement qu’il se présente en 1977 ce qui lui permet de rentrer au conseil municipal de Lyon. 
Il est élu député en 1981 dans la seconde circonscription du Rhône qui comprend à l’époque, les  9ème et 5èmearrondissements. 
Élu Maire du 9ème arrondissement en 1995, il travailla avec acharnement pour le renouvellement urbain et il réussit à convaincre des entrepreneurs, comme Jean-Michel Aulas, alors patron de Cegid, ou encore Bruno Bonnell, patron d’Infogrammes, de s’installer dans le quartier de l’Industrie.
Dès le début des années 2000, Gérard Collomb a décidé d’associer l’ensemble des acteurs publics autour d’un « Grand Projet de Ville » dans l’objectif de mettre en œuvre une politique volontariste de revalorisation globale du quartier de Lyon La Duchère : repenser le quartier et lui donner un nouveau souffle, faire de la Duchère un espace de vie attractif, ouvert et équilibré.
Gérard Collomb a aussi transformé le quartier de Vaise, d’une friche industrielle et ferroviaire est né un véritable quartier moderne où il fait bon vivre, travailler et se divertir.
Après avoir échangé avec le Maire de Lyon, la Maire de l’arrondissement, après avoir rencontré Madame Caroline Collomb, qui a validé ce choix, nous allons ajouter le nom de « Gérard Collomb » à la station de métro « Gare de Vaise ».


par Gilles Roman
le Sam 17 Juin - 22:31
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Fondation Robert Schuman : Nouveaux équilibres politiques en Europe à un an des élections européennes
Réponses: 0
Vues: 1640

Fondation Robert Schuman : Nouveaux équilibres politiques en Europe à un an des élections européennes

Dans le contexte de la guerre en #Ukraine, les élections européennes du printemps 2024 (6-9 juin) représentent une opportunité politique d'affirmer et de renforcer la place et le poids de l'Europe sur la scène internationale. Les équilibres politiques traditionnels ont de bonnes chances d'être bouleversés. A un an du scrutin, Pascale Joannin analyse quelques premières tendances des recompositions à l'œuvre.

Fondation :
Rapport Schuman sur l'Europe, l'état de l'Union 2023
L'Europe a changé... C'est ce que montre le "Rapport Schuman sur l'Europe, l'état de l'Union 2023", qui analyse les profonds changements intervenus en Europe, accélérés par le choc de la guerre en Ukraine. Cette 17e édition parue aux éditions Marie B. comporte 19 contributions de personnalités de haut niveau, dont celle de José Manuel Fernandes, député européen (PPE, PT) sur les enjeux budgétaires. Elle comporte aussi 30 cartes originales et un ensemble complet de statistiques commentées. L'ouvrage est disponible en français en version papier et numérique, et en anglais au format numérique. Commandez-le... Lire la suite
Commission :
Proposition de budget pour 2024
La Commission a présenté le 7 juin son projet de budget pour 2024, d'un montant de 189,3 milliards € en crédits d'engagements. Les principaux postes sont la politique agricole commune avec 53,8 milliards €, le développement et la cohésion régionale avec 47,9 milliards €, les partenariats et intérêts dans le monde avec 15,8 milliards € et la recherche et l'innovation avec 13,6 milliards €. Le budget 2024 sera complété par 113 milliards € versés en subventions au titre de l'instrument NextGenerationEU... Lire la suite
Nouvelles mesures concernant les migrations irrégulières
La Commission a présenté, le 7 juin, un plan d'action concernant les routes migratoires de la Méditerranée occidentale et de l'Atlantique. Ce plan est composé de 18 mesures organisées en 2 piliers : renforcer le dialogue avec les pays partenaires et renforcer les mesures opérationnelles concernant la recherche et le sauvetage, les procédures de retour et la fluidité et la rapidité de la solidarité volontaire. La Commission a également proposé de nouvelles mesures contre l'utilisation abusive par des réseaux criminels du transport commercial pour la migration irrégulière vers l'Union européenne... Lire la suite Autre lien
Proposition de création d'un organe d'éthique
La Commission a proposé, le 8 juin, la création d'un organe d'éthique interinstitutionnel. Cet organe aura pour objectif de fixer des normes communes pour la conduite éthique des membres des institutions européennes et de créer un mécanisme formel de coordination et d'échange de vues sur les exigences éthiques entre les institutions... Lire la suite

Procédure d'infraction contre la #Pologne
La Commission a lancé, le 8 juin, une procédure d'infraction contre la Pologne, après l'entrée en vigueur d'une loi mettant en place un Comité d'État pour l'examen de l'influence russe sur la sécurité intérieure de la Pologne entre 2007 et 2022. La Commission estime que cette loi viole plusieurs principes juridiques de l'Union comme les principes de légalité et de non-rétroactivité... Lire la suite

Conseil : 
Réunion des ministres de l'Intérieur et de la justice
Les ministres de l'Intérieur ont trouvé un accord, le 8 juin, concernant le règlement sur la gestion de l'asile et des migrations et le règlement sur la procédure d'asile. Le premier remplace le règlement de Dublin pour déterminer quel État membre est responsable d'une demande d'asile. Le second vient établir une procédure commune dans toute l'Union face aux demandes de protection internationale. Les ministres de la Justice, réunis le 9 juin, ont adopté cinq orientations générales relatives à la lutte contre la criminalité organisée, la protection du débat public, la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la criminalisation de la violation des sanctions de l'Union européenne... Lire la suite
Sanctions contre 9 personnes responsables de la condamnation de Vladimir Kara-Murza
Le Conseil a imposé, le 5 juin, des sanctions à l'encontre de 9 personnes responsables de la condamnation de l'opposant #russe Vladimir #KaraMurza. Les personnes inscrites sur la liste des sanctions de l'Union européenne font l'objet d'un gel des avoirs, d'une interdiction de recevoir des fonds par des citoyens ou entreprises de l'Union, ainsi que d'une interdiction d'entrer sur le territoire de l'Union européenne ou de transiter par celui-ci... Lire la suite
Accord sur les systèmes de #transports intelligents et les données de circulation
Le Conseil et le Parlement sont parvenus à un accord sur les règles relatives aux systèmes de transport intelligents (STI). De nombreuses données sur les routes et le trafic devraient être rendues disponibles en ligne. De plus, cet accord prévoit davantage de coopération des États membres dans le déploiement de tels services... Lire la suite

Accords sur l'accès aux informations financières et les contrats de services financiers
Le Conseil et le Parlement sont parvenus, le 6 juin, à un accord sur le projet de législation européenne pour un accès facilité aux informations financières par les autorités nationales. Cet accès simplifié par les autorités nationales doit permettre de retracer et confisquer plus facilement les revenus du crime.Ils sont aussi parvenus à un accord provisoire sur la directive concernant les contrats de services financiers conclus à distance, qui doit faciliter l'accès et l'information des consommateurs vis-à-vis des services financiers numériques... Lire la suite
La version actuelle du règlement sur cet instrument prévoit notamment un cadre juridique permettant à l'Union de demander réparation aux pays tiers pour le préjudice causé par sa coercition économique. Le Parlement et le Conseil doivent maintenant approuver formellement ce règlement... Lire la suite
Diplomatie : 
Accord de l'OMC sur les subventions à la #pêche
L'Union européenne a accepté formellement, le 8 juin, l'accord de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les subventions à la pêche. 34 membres de l'OMC ont pour l'heure accepté l'accord, qui entrera en vigueur lorsque les deux tiers des 164 membres l'auront ratifié. Il prévoit notamment l'interdiction des subventions publiques à la pêche non réglementée et des dispositions contre le changement de pavillon des navires de pêche vers d'autres juridictions... Lire la suite
Renforcement du partenariat euro-tunisien
Le 11 juin lors d'une visite en #Tunisie aux côtés de Giorgia Meloni et Mark Rutte, Ursula von der Leyen, a annoncé que la Commission était prête à mobiliser 900 millions € d'aide macrofinancière à la Tunisie, ainsi que 150 millions € supplémentaires avec la Banque européenne d'investissement, pour la Tunisie. Elle a annoncé que l'Union européenne fournira 100 millions € à la Tunisie pour la gestion des frontières et qu'une fenêtre "Tunisie" allait être créée dans le programme Erasmus + soutenant les échanges d'étudiants, avec un budget de 10 millions €... Lire la suite

Nouvel agenda pour le partenariat avec l'#Amériques et Caraïbes
Le Haut représentant et la Commission ont présenté, le 7 juin, un nouvel agenda pour les relations entre l'Union européenne, l'Amérique latine et les #Caraïbes. Ils proposent notamment de renforcer le dialogue entre l'Union européenne et la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), ainsi que le commerce et les investissements... Lire la suite

Cour de #Justice européenne : La Cour confirme la violation de l'État de droit en Pologne
Dans un arrêt rendu le 5 juin, la Cour de justice (CJUE) a fait droit au recours de la Commission faisant suite à l'adoption par la Pologne, le 20 décembre 2019, d'une loi modifiant les règles nationales relatives à l'organisation des juridictions de droit commun, des juridictions administratives et de la Cour suprême. Cet arrêt confirme que le contrôle du respect par un État membre de valeurs et de principes tels que l'État de droit, la protection juridictionnelle effective et l'indépendance de la justice relève de la compétence de la CJUE... Lire la suite
Agences européennes : 
Rapport annuel de l'Office européen de lutte antifraude
Le rapport 2022 de l'Office européen de lutte antifraude (#OLAF), publié le 6 juin, révèle que l'organe a recommandé le recouvrement de 426,8 millions €. L'OLAF rapporte avoir clôturé plus de 250 enquêtes et avoir fait 275 recommandations aux autorités européennes et nationales... Lire la suite

Rapport annuel sur l'état sanitaire des eaux de baignade européennes
Le 9 juin, l'Agence européenne pour l'environnement (EEA) a publié son rapport annuel sur l'état sanitaire des eaux de baignade européennes, couvrant 21 658 sites de baignade dans les 27 États membres, 119 en Albanie et 196 en Suisse. L'Agence constate notamment que la qualité de l' #eau de baignade européenne était élevée en 2022, avec 85,7 % des sites de baignade classés excellents et un respect des normes minimales de qualité de l'eau sur 95,9 % des sites. L'EEA note aussi que la qualité des eaux de baignade côtières est généralement meilleure que celle des rivières et des lacs... Lire la suite
 
Allemagne : Olaf Scholz rencontre Giorgia Meloni à Rome
Le 8 juin, le chancelier allemand Olaf Scholz a rencontré à Rome son homologue italienne Giorgia Meloni pour discuter de plusieurs dossiers européens. Les deux dirigeants ont annoncé vouloir signer avant la fin de l'année un "plan d'action" pour renforcer la coopération bilatérale en matière de politique étrangère et de défense, d'environnement, de développement économique, de politique d'éducation et de recherche et d'immigration. Ils ont réaffirmé leur soutien à l'Ukraine... Lire la suite
Bulgarie Nouveau gouvernement
Le Parlement bulgare a approuvé le 6 juin la nomination du nouveau premier ministre, Nikolay Denkov, puis la composition de son gouvernement. Ce nouveau gouvernement comporte 4 femmes pour 19 ministres, et rassemble la coalition Poursuivons le changement/Bulgarie Démocratique (centre) et le GERB (centre droit). Nikolay Denkov le dirigera pendant 9 mois, avant de laisser sa place à l'ancienne commissaire européenne Mariya Gabriel (GERB), qui a mené les négociations pour former ce gouvernement. Parmi les priorités figurent l'intégration à l'espace Schengen et à la zone euro, ainsi que la lutte contre la corruption et une réforme judiciaire... Lire la suite

France : La Commission autorise l'acquisition de Lagardère par Vivendi
La Commission européenne, en vertu du règlement européen sur les concentrations, a autorisé le 9 juin l'acquisition de #Lagardère par #Vivendi, deux grands groupes multimédias français. Vivendi a dû prendre quelques mesures correctives, parmi lesquelles celle de céder intégralement ses activités d'édition (société Editis) ainsi que le magazine Gala... Lire la suite
Italie : Visite du président Mattarella en France
Le 7 juin, le président italien Sergio Mattarella a rendu visite à son homologue français Emmanuel Macron. Outre une rencontre politique, les deux présidents ont notamment inauguré, au musée du Louvre, l'exposition "Naples à Paris" qui témoigne de la richesse de la coopération culturelle bilatérale... Lire la suite

Décès de Silvio Berlusconi
Silvio #Berlusconi est décédé le 12 juin à l'âge 86 ans. Président du Conseil des ministres de 1994 à 1995, de 2001 à 2006 et de 2008 à 2011, le fondateur du parti Forza Italia était sénateur depuis 2022... Lire la suite

Slovaquie :
Réunion des dirigeants du groupe dit "neuf de Bucarest"
Le 6 juin, les chefs d'État des "neuf de Bucarest" et le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, se sont réunis à Bratislava afin de préparer le sommet de Vilnius en juillet. Ce groupe rassemble la Bulgarie, la République tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie. Les priorités pour le sommet de l'OTAN à Vilnius ont été discutées, notamment un programme d'aide pluriannuel pour l'Ukraine, le renforcement de la posture de dissuasion et de défense, et la candidature de la Suède à l'OTAN... Lire la suite
Monténégro :
Résultats des élections législatives
Selon des résultats non définitifs des élections législatives anticipées qui se sont déroulées au Monténégro le 11 juin, le mouvement L'Europe maintenant" du président Jakov Milatovic, arrive en tête avec près de 25,5% des voix. Le Parti démocratique socialiste de l'ancien président Milo Djukanovic arrive deuxième avec environ 23,8% des voix... Lire la suite
Ukraine : 
Accord sur le financement européen des interconnexions
La Commission a signé, le 6 juin à Lviv, en Ukraine, un accord associant l'Ukraine au programme du mécanisme pour l'interconnexion en Europe. Les projets ukrainiens d'intérêt commun dans les domaines des transports, de l'énergie et du numérique pourront être financés par l'Union européenne, ce qui favorisera l'intégration de l'Ukraine au sein du marché unique.. Lire la suite
Les trésors des Scythes doivent être restitués par les Pays-Bas à l'Ukraine
Le 9 juin, la Cour suprême des Pays-Bas a considéré que le musée archéologique de l'Université d'Amsterdam Allard-Pierson devait restituer les "trésors des Scythes" à l'Ukraine. Cette collection est revendiquée par l'État ukrainien et des musées du territoire de Crimée, sous occupation russe... Lire la suite
Conseil de l'Europe : 
L'Ukraine rejoint l'Observatoire de l'enseignement de l'histoire en Europe
Après avoir soumis sa candidature le 12 mai, l'Ukraine a rejoint l'Observatoire de l'enseignement de l'histoire en Europe (OHTE) en tant qu'Etat observateur le 1er juin... Lire la suite
Eurobaromètre : 
 Enquête un an avant les élections européennes
Une enquête Eurobaromètre publiée le 6 juin, à un an des élections européennes (6 au 9 juin 2024) souligne notamment que le scrutin suscite davantage d'intérêt de la population qu'en 2018, un an avant les élections de 2019. 56 % des citoyens se déclarent intéressés, contre 50 % il y a 5 ans. 67 % des personnes interrogées déclarent qu'elles iraient voter si les élections se tenaient la semaine prochaine. En 2018, seuls 58 % des participants à l'enquête répondaient favorablement à cette question... Lire la suite

Etudes/Rapports : 
 Tableau de bord 2023 de la justice
La Commission a publié, le 8 juin, le tableau de bord 2023 de la justice dans l'Union européenne. Elle constate une persistance des problèmes de perception de l'indépendance de la justice et des besoins d'amélioration de la numérisation des systèmes de justice dans la plupart des États membres. Des progrès restent nécessaires en matière d'information sur la lutte contre la corruption et d'accès à la justice pour les personnes âgées, discriminées ou victimes de violences sexistes et sexuelles... Lire la suite
Rapport sur le changement climatique et la défense
Le 8 juin, la Commission et l'Agence de défense européenne ont publié un rapport analysant les liens entre le changement climatique, l'énergie et la défense. Ce rapport rappelle que le secteur de la défense dépend des énergies fossiles et que les actifs, capacités et opérations de défense sont menacés par les aléas climatiques, tout comme les infrastructures et activités civiles... Lire la suite
Eurostat : Le PIB en baisse dans la zone euro
D'après une estimation d'Eurostat publiée le 8 juin, le PIB a diminué de 0,1% dans la zone euro au cours du premier trimestre 2023. Comme il avait déja diminué au 4e trimestre 2022, les conditions d'une récession technique sont réunies. En revanche, il a augmenté de 0,1% dans l'Union européenne... Lire la suite

Economie : 
Perspectives économiques mondiales de l'OCDE
L'OCDE a estimé le 7 juin que les perspectives économiques mondiales s'améliorent en dépit d'une faible reprise de la croissance. La croissance du PIB mondial devrait être de 2,7 % en 2023 et 2,9 % en 2024, plus faible qu'en 2022. La reprise reste fragile et les risques sont orientés à la baisse malgré l'incertitude qui entoure l'évolution de la guerre en Ukraine... Lire la suite
Perspectives économiques de la Banque mondiale
Le 6 juin, la Banque mondiale a publié ses perspectives économiques mondiales. Elle relève sa prévision de croissance mondiale pour 2023 et constate que l'économie mondiale s'est avérée plus résistante que prévu. Alors qu'elle prévoyait en janvier une croissance de 1,7% pour 2023, elle estime que le PIB réel mondial devrait augmenter de 2,1% cette année. Elle alerte cependant sur le surendettement de certains pays en développement... Lire la suite
Culture :
L'armada de Rouen
Jusqu'au 18 juin Rouen accueille l'Armada, le plus important rassemblement de grands voiliers au monde. Pusieurs millions de visiteurs viennent admirer les prestigieux bateaux et saluer les équipages. De nombreuses animations sont programmées, notamment des concerts gratuits, la visite des navires et le feu d'artifice tiré chaque soir au-dessus de la Seine... Lire la suite
Rosalba Carriera à Dresde
A l'occasion du 350ème anniversaire de la naissance de Rosalba Carriera, la Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde consacre jusqu'au 24 septembre une exposition à la pastelliste vénitienne, qui était l'une des portraitistes les plus célèbres de son temps. Avec 73 tableaux, Dresde possède la plus grande collection de cette artiste au monde. L'exposition présente des produits typiquement vénitiens de cette époque comme le verre, la dentelle et les tissus fins... Lire la suite
Exposition sur Vilnius à Cracovie
Jusqu'au 3 septembre, le musée national de Varsovie présente une exposition sur la capitale lituanienne, intitulée "Wilno, Vilnius, Vilne 1918-1948, une ville - plusieurs histoires". Les œuvres d'artistes de Vilnius conservées dans des institutions du patrimoine culturel polonais et lituanien donnent un aperçu de la scène artistique de la capitale, considérée comme un centre important du néoclassicisme... Lire la suite
Festival du film d'animation d'Annecy
Le Festival du film d'animation d'Annecy a lieu jusqu'au 17 juin. Pour cette édition 2023, l'animation mexicaine est mise à l'honneur, notamment à travers la figure de Guillermo del Toro qui dispensera une leçon de cinéma aux festivaliers... Lire la suite
Biennale d'art contemporain de Liverpool
Jusqu'au 17 septembre se déroule la 12e édition de la biennale d'art contemporain de Liverpool. Le thème est "uMoya: The Sacred Return of Lost Things" : plus de 30 artistes internationaux partent du concept zoulou "uMoya", qui signifie esprit, air, climat ou vent, pour explorer les façons dont les personnes et les objets manifestent leur pouvoir lorsqu'ils se déplacent dans le monde... Lire la suite
Ingres, l'artiste et ses princes à Chantilly
Jusqu'au 1er octobre, le Château de Chantilly accueille une exposition consacrée à Jean-Auguste-Dominique Ingres. Certains des plus grands chefs-d'œuvre du peintre, mais également certaines œuvres inédites, sont présentés au public... Lire la suite
Picasso, El Greco et le cubisme
Jusqu'au 17 septembre, le musée national du Prado de Madrid propose, pour le cinquantenaire de la mort de Picasso, une exposition intitulée "Picasso, El Greco et le cubisme analytique". Cette exposition présente le travail de Picasso au regard des influences qu'ont eu sur lui les peintres El Greco et Velazquez... Lire la suite
Exposition sur la photographie à Londres
Le développement de la photographie a changé à jamais le cours de la peinture. Jusqu'au 28 janvier, 2024, le musée Tate modern de Londres propose une exposition montrant comment la peinture et la photographie se sont influencées l'une et l'autre jusqu'à nos jours, entraînant l'émergence de nouveaux mouvements artistiques... Lire la suite
100e festival d'opéra de Verone
La 100e édition du festival d'opéra de Vérone a lieu jusqu'au 9 septembre. 50 soirées de spectacle sont prévues au cours desquelles le public pourra redécouvrir les titres qui ont connu le plus de succès au cours de l'histoire du festival, comme Carmen de Georges Bizet ou Aïda de Giuseppe Verdi... Lire la suite
par Gilles Roman
le Mar 14 Mar - 14:51
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Puits de carbone : le Parlement européen redéfinit les objectifs
Réponses: 0
Vues: 545

Puits de carbone : le Parlement européen redéfinit les objectifs

Ambition climatique : un nouvel objectif européen à l’horizon 2030 pour augmenter de 15% les puits de carbone dans l’UE
- De nouveaux objectifs contraignants au niveau national pour 2030 dans tous les États membres
- La gouvernance et la surveillance améliorées, des sanctions en cas de non-conformité
Le texte renforce les objectifs concernant les puits de carbone pour l’utilisation des terres, la foresterie, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 57% par rapport à 1990.
Le Parlement a adopté aujourd’hui par 497 voix pour, 97 contre et 43 abstentions la révision du règlement sur l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres et de la foresterie (UTCATF). Ce règlement vise à améliorer les puits de carbone naturels afin de faire de l’UE le premier continent neutre pour le climat d’ici 2050 et d’améliorer la biodiversité conformément au Pacte vert européen.
[b]Des objectifs européens et nationaux d’ici 2030[/b]
L’objectif de l’UE pour 2030 concernant les absorptions nettes d’émissions de gaz à effet de serre (GES) résultant de l’utilisation des terres, du changement d’affectation des terres et de la foresterie sera fixé à 310 millions de tonnes équivalent CO2. Cela représente près de 15% de plus que l’objectif actuel. Ce nouvel objectif européen devrait permettre de réduire les émissions de GES de l’UE de 57% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990, au lieu des 55% fixés auparavant.
Tous les États membres de l’UE auront des objectifs contraignants au niveau national pour 2030 en ce qui concerne les absorptions et les émissions résultant de l’UTCATF. Les objectifs seront déterminés selon les niveaux récents d’absorptions et les possibilités d’absorptions ultérieures. Les règles actuelles s’appliqueront jusqu’en 2025. En vertu de celles-ci, les États membres devront veiller à ce que les émissions résultant de l’UTCATF n’excèdent pas la quantité qui a été absorbée. À partir de 2026, ils disposeront d’un budget sur quatre ans pour la période 2026-2029 au lieu d’objectifs annuels contraignants.
[b]Gouvernance, flexibilité et surveillance[/b]
Les États membres peuvent acheter ou vendre des crédits d’absorption entre l’UTCATF et le règlement sur la répartition de l’effort pour atteindre leurs objectifs. Un mécanisme garantira également que les États membres reçoivent une indemnisation en cas de catastrophes naturelles, telles que des incendies de forêt.
La surveillance, la déclaration et la vérification des émissions et des absorptions seront améliorées, notamment en utilisant davantage de données géographiques et de détection à distance, pour que les progrès accomplis par les États membres dans la réalisation de leurs objectifs puissent être suivis avec plus de précision.
Les États membres seront tenus de prendre des mesures correctives si les progrès réalisés ne sont pas suffisants. Une sanction pourra être appliquée en cas de non-conformité: 108% des GES dépassant leur budget pour 2026-2029 seront ajoutés à leur objectif pour 2030. Afin de garantir la réalisation de l’objectif de l’UE, la Commission présentera un rapport d’avancement au plus tard six mois après le premier bilan mondial convenu dans le cadre de l’ Accord de Paris. Le cas échéant, la Commission présentera des propositions législatives.
[b]Citation[/b]
Le rapporteur Ville Niinistö (Verts/ALE, FI) a déclaré après le vote: "Les puits de carbone de l’UE ont diminué au cours de la dernière décennie. Cette législation garantira que le secteur foncier jouera son rôle dans la lutte contre la crise climatique, car nous avons maintenant un objectif plus ambitieux et des garanties, telles que de meilleures données et des exigences plus strictes en matière de rapports, plus de transparence ainsi qu’un réexamen d’ici 2025. Pour la première fois, cette législation tient compte conjointement de la biodiversité et de la crise climatique. Les États membres devront également respecter le principe consistant à ne pas causer de préjudice important."
[b]Prochaines étapes[/b]
Le texte doit encore être officiellement approuvé par le Conseil. Il sera ensuite publié au Journal officiel de l’UE et entrera en vigueur 20 jours plus tard.
Contexte
La révision du règlement UTCATF s’inscrit dans le cadre du paquet législatif "Fit for 55" d’ici 2030, le plan de l’UE pour réduire les émissions de GES d’au moins 55% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990, conformément à la loi européenne sur le climat.
En savoir plus
par Gilles Roman
le Lun 6 Mar - 21:33
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Fondation Robert Schuman : la parité homme femme en Europe
Réponses: 0
Vues: 722

Fondation Robert Schuman : la parité homme femme en Europe

La parité hommes-femmes en Europe : un modèle dans le monde... encore imparfait
législatives - Rechercher 2023-03-06-11-41-08.7265
Dans un contexte mondial où les droits des femmes sont de plus en plus attaqués, l'Union européenne a fait quelques avancées en 2022 vers l'égalité avec les hommes. Mais si l'Europe est le continent qui offre la meilleure situation pour les femmes, il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à la parité.
Lire la suite

Elections :
Le parti de la Réforme (libéral) de la Première ministre sortante Kaja Kallas a remporté les élections législatives en Estonie, le 5 mars, avec 31,2% des voix et 37 sièges au Parlement, devant le parti populiste de droite EKRE (16,1% et 17 sièges), le Parti du centre (15,3%, 16 sièges) et le parti Eesti 200 (libéral, 13,3%, 14 sièges). Kaja Kallas sera très certainement reconduite à son poste... mais avec quelle coalition? réponse d'ici la fin du mois... Lire la suite
 
Fondation :
Pascale Joannin est invitée à s'exprimer lors d'une table ronde consacrée aux femmes en Europe et organisée par le Collège Sévigné à Paris, le 6 mars... Lire la suite
 
Afin de répondre aux conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19, l'Union européenne a mis en place un fonds de relance de 672,5 milliards €. Le 28 février, la Commission a rendu une évaluation préliminaire positive des demandes de paiement déposées par le Daneark et la Lituanie. La Fondation vous propose une carte interactive des plans pays par pays, pour en connaître les montants, les calendriers... Lire la suite
 
Ukraine/Russie :
Une Conférence sur la justice s'est tenue à Lviv les 3 et 4 mars en présence notamment du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Les participants ont affirmé que la Russie devait être tenue pour responsables des crimes commis en Ukraine et ont soutenu l'idée d'un tribunal spécial pour juger ces crimes... Lire la suite
 Le 28 février, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rencontré le secrétaire général de l'OCDE, Mathias Cormann, afin de discuter d'une potentielle adhésion de son pays à l'organisation internationale. Dans ce contexte, les parties ont discuté, entre autres, de la création d'un régime fiscal favorable aux entreprises pour la reconstruction de l'Ukraine après la guerre... Lire la suite
Le 3 mars, le président letton Egils Levits s'est rendu en Ukraine pour la troisième fois depuis le début de la guerre. Il a signé avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky une déclaration commune confirmant le soutien de la Lettonie à l'intégration européenne et euro-atlantique de l'Ukraine. Les deux dirigeants ont discuté des moyens de renforcer l'armée ukrainienne, de la poursuite des sanctions contre la Russie et de la participation de la Lettonie à la reconstruction de l'Ukraine... Lire la suite
Le 4 mars, la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, a rencontré le président ukrainien, Volodymyr Zelensky en Ukraine. Par ailleurs, sept membres du groupe du Parti populaire européen (PPE), dont son président Manfred Weber, ont aussi fait le déplacement en Ukraine... Lire la suite
Commission :
Le 2 mars, lors de la conférence "notre Ocean" à Panama, le commissaire à l'environnement, Virginijus Sinkevicius, a annoncé 39 engagements européens pour la protection des océans, qui représenteront un coût de 816,5 millions €. Environ 320 millions € seront dédiés à la recherche océanique pour protéger la biodiversité marine et lutter contre les impacts du changement climatique sur l'océan... Lire la suite
 
Le 1er mars, la Commission a proposé de nouvelles règles concernant la sécurité routière et le permis de conduire avec pour objectif de mieux préparer les usagers de la route ou encore de simplifier la reconnaissance des permis de conduire dans les États membres grâce à un permis numérique. Ces nouvelles règles proposent également une application plus efficace des règles de circulation liées à la sécurité dans un cadre transfrontalier et la mise en place d'une interdiction de conduire à l'échelle de l'Union... Lire la suite
 
Conseil :
Le 28 février, le Conseil et le Parlement ont trouvé un accord provisoire sur la création des obligations vertes européennes. Les émetteurs devront communiquer des informations sur le produit de l'obligation et vérifier qu'au moins 85% des fonds levés par l'obligation sont alloués à des activités économiques conformes à la taxonomie sur les technologies et entreprises durables... Lire la suite
 
Le 2 mars, les ministres de l'Industrie se sont mis d'accord sur la directive concernant les contrats de services financiers conclus à distance et sur le règlement relatif à la collecte et au partage de données relatives aux services de location de logements de courte durée. Ils ont échangé sur la compétitivité à long terme du marché unique... Lire la suite
 
Les 27 et 28 février, les ministres de l'Énergie et des Transports de l'Union se sont réunis à Stockholm pour discuter du marché européen de l'énergie, de la future politique énergétique pour la compétitivité industrielle et des préparatifs en vue de la mise en œuvre du paquet climatique Fit for 55. A l'initiative de la France, 11 Etats membres ont appelé à un renforcement de la coopération européenne en matière d'énergie nucléaire. Ils soulignent que c'est l'un des nombreux outils permettant d'atteindre nos objectifs climatiques, de produire de l'électricité de base et de garantir la sécurité de l'approvisionnement... Lire la suite
Diplomatie :
législatives - Rechercher 2022-02-27-17-52-13.6255 Le 27 février, le Conseil a prolongé d'un an les sanctions contre la Biélorussie, jusqu'au 28 février 2024. Il s'agit d'interdiction de voyager vers l'Union pour 195 personnes et d'un gel des avoirs s'appliquant aux mêmes individus ainsi qu'à 34 entités responsables de la répression et des violations des droits de l'Homme en Biélorussie, et dans le cadre de la guerre de la Russie contre l'Ukraine. Le régime biélorusse réprime tous opposants comme le prix Nobel de la api 2022 Ales Bialiatski condamné avec d'autres à plusieurs années de prison le 3 mars... Lire la suite
Le 27 février, la Commission et le gouvernement britannique sont parvenus à un accord, dit cadre de Windsor, pour maintenir l'accès au marché unique de l'Irlande du Nord. Les mêmes aliments et médicaments que ceux disponibles au Royaume-Uni le seront aussi en Irlande du Nord, notamment grâce à une distinction entre les produits présentant un risque d'entrée dans le marché unique européen et ceux destinés uniquement à l'Irlande du Nord. Pour mettre l'accord en œuvre, la Commission a soumis au Conseil et au Parlement des propositions législatives dans les domaines des normes sanitaires et phytosanitaires, des médicaments et des contingents tarifaires... Lire la suite
Le 27 février à Bruxelles, le président serbe Aleksandar Vucic et le Premier ministre kosovar Albin Kurti ont accepté un projet d'accord de normalisation des relations entre leurs deux pays, proposé par l'Union. Le texte prévoit que Belgrade respecte l'intégrité territoriale du Kosovo, reconnaisse ses papiers d'identité et ne bloque plus son adhésion aux organisations internationales. En contrepartie, Pristina devrait accorder une autonomie accrue aux mairies kosovares dont la population est majoritairement serbe. Les modalités de mise en œuvre restent à négocier... Lire la suite
La réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 s'est tenue à New Delhi les 1 et 2 mars. Les discussions ont porté sur les progrès insuffisants en vue des objectifs de développement durable des Nations unies, le ralentissement et le surendettement économique mondial, la croissance des inégalités, l'insécurité alimentaire et énergétique, et le conflit en Ukraine. A ce sujet, les 20 membres ont échoué à trouver un consensus et à signer un communiqué commun, témoignant de l'irréconciliable fracture qui traverse le groupe... Lire la suite
Cour de Justice :
Le rapport annuel de la Cour de justice, publié le 3 mars, atteste d'un nombre élevé d'affaires dont elle est saisie. La moyenne des affaires introduites ces cinq dernières années est supérieure de 21 % à la moyenne de 2013 à 2017. La Cour note aussi qu'elle est davantage sollicitée sur des "thématiques sensibles" comme l'État de droit, la protection de l'environnement, des consommateurs, de la vie privée et des données personnelles, la lutte contre les discriminations, ou le respect des règles de concurrence par les géants du numérique... Lire la suite
 
Cour des comptes :
Le 1er mars, la Cour des comptes européenne a présenté un rapport sur le paysage financier de l'Union. Elle conclut que ce paysage constitue une mosaïque qui ne permet pas de respecter pleinement l'obligation de rendre compte, et elle fait plusieurs recommandations pour améliorer la situation... Lire la suite
 
BEI :
Les 27 et 28 février, le Groupe BEI (Banque européenne d'investissement) s'est réuni à Luxembourg pour adapter les réponses aux crises actuelles. Cette rencontre a été l'occasion de présenter le rapport annuel de la BEI sur les investissements et le financement des investissements qui fournit un aperçu détaillé des principales tendances et évolutions du marché avec un accent sur la transition numérique et verte de l'Union en période de crise énergétique... Lire la suite
Agences européennes :
D'après son rapport annuel publié le 1er mars, le Parquet a ouvert 865 nouvelles enquêtes et en a mené en tout 1 117 en 2022 avec un préjudice total de la fraude estimé à 14,1 milliards €... Lire la suite
Espagne :
Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, s'est rendu à Dublin et Copenhague le 2 mars et à Helsinki le 3 pour pour rencontrer ses homologues et préparer la présidence espagnole du Conseil, su second semestre 2023. L'autonomie stratégique en sera l'une des priorités... Lire la suite
Finlande :
Le 1er mars, le Parlement finlandais a approuvé par 184 voix contre 7 une loi autorisant l'adhésion du pays à l'OTAN. La ratification du protocole d'adhésion par la Turquie et la Hongrie est encore indispensable pour que le pays fasse son entrée dans l'Alliance... Lire la suite
 
France :
 Les 1er et 2 mars, plus de vingt pays représentatifs des grands bassins forestiers du monde, des membres de la communauté scientifique, des populations locales et des dirigeants d'entreprises se sont réunis à Libreville pour trouver des solutions pour protéger les forêts tropicales. Ce One Forest Summit a abouti à un "Plan de Libreville" qui propose le développement de filières plus durables pour l'exploitation du bois et la création d'un fonds de 100 millions € pour rémunérer des pays exemplaires dans la conservation des forêts et la sauvegarde de leurs stocks vitaux de carbone et de biodiversité... Lire la suite
 
Les ministres français et italien de l'économie, Bruno Le Maire et Adolfo Urso, ont appelé dans une déclaration conjointe, le 3 mars, à une politique industrielle européenne au service des transitions verte et numérique, de la compétitivité et de l'autonomie stratégique. Ils se sont favorables à un ajustement des aides d'État pour soutenir les secteurs industriels, ainsi qu'à un fonds de souveraineté européen permettant de soutenir les secteurs stratégiques de l'industrie... Lire la suite
Malte :
A l'occasion de la cinquième réunion ministérielle du MED5 à Malte les 3 et 4 mars, Chypre, la Grèce, l'Italie, Malte et l'Espagne ont demandé plus de solidarité entre les États membres pour prévenir les migrations irrégulières. Ils ont réitéré les conclusions du Conseil européen du 9 février en demandant que des fonds européens soient mis à la disposition des États membres pour renforcer la protection des frontières... Lire la suite
Conseil de l'Europe :
Le 1er mars, le Groupe d'Etats contre la corruption du Conseil de l'Europe (GRECO) a publié son cinquième rapport d'évaluation sur l'Autriche, qui analyse la prévention de la corruption. Constatant un faible niveau de confiance du public dans la classe politique et de récents scandales qui ont entaché la réputation de l'exécutif, le GRECO recommande l'adoption d'une politique d'intégrité globale des fonctionnaires en lien avec la gestion des conflits d'intérêts... Lire la suite
 
ONU :
Le 5 mars, à l'occasion de la 5e session de négociations intergouvernementales au siège des Nations unies à New York, un accord a été trouvé par les délégués de la Conférence intergouvernementale sur un traité pour la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale. Ce traité est l'aboutissement de pourparlers qui ont débuté en 2004... Lire la suite
OCDE :
Dans un rapport publié le 27 février, l'OCDE constate que l'économie polonaise s'est rapidement redressée suite à la pandémie de Covid-19 mais qu'elle a été freinée par la guerre en Ukraine. L'inflation, qui est à son plus haut niveau depuis deux décennies, doit être réduite. Par ailleurs, selon l'étude, opérer une transition écologique et promouvoir la transition numérique devrait contribuer à améliorer la croissance du pays... Lire la suite
 
FMI :
Le 2 mars, le FMI a rendu ses prévisions pour l'économie de la Belgique. L'organisation prévoit que la croissance belge se rapprochera de 1,2% à moyen terme tandis que le déficit budgétaire se stabilisera autour de 5,5%. Le rapport estime en revanche que la dette publique belge continuera de croitre et atteindra 120% du PIB en 2028 si aucun ajustement n'est effectué. Il recommande à la Belgique d'entreprendre des réformes structurelles et de rationaliser les dépenses courantes tout en augmentant les investissements publics productifs... Lire la suite
Eurostat :
D'après une estimation d'Eurostat publiée le 2 mars, le taux d'inflation annuel a atteint 8,5% dans la zone euro en février 2023, comparé à 8,6 % en janvier. Les prix de l'énergie ont connu un taux d'inflation annuel inférieur (13,7 % comparés à 18,9 % en janvier), contrairement au prix de l'alimentation, de l'alcool et du tabac (15%, comparé à 14,1% en janvier)... Lire la suite
 
D'après une estimation d'Eurostat publiée le 2 mars, le taux de chômage était de 6,1 % dans l'Union et 6,7 % dans la zone euro en janvier 2023 contre 6,3 % dans l'Union et 6,9 % dans la zone euro en janvier 2022. L'office statistique note toutefois une hausse du chômage des jeunes dans l'Union et dans la zone euro par rapport à la même période... Lire la suite
 
Culture :
La solidarité culturelle avec l'Ukraine se poursuit en Europe, avec de nombreuses manifestations culturelles organisées en soutien au conflit. En France, des concerts sont organisés à Epinal le 14 mars et à Concarneau le 19 mars. Au Roaume-Uni, un concert intitulé "Song for Ukraine" se tiendra le 16 mars à la Royal Opera House de Londres. En Allemagne, un concert aura lieu à Bad Honnef le 25 mars. En Espagne, un concert se déroulera également le 11 mars à Madrid pour soutenir les réfugiés ukrainiens... Lire la suite
Le 8 mars, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, plusieurs expositions sont lieu en Europe. A Paris, une exposition, sur les grilles de l'église de la Madeleine est consacrée à Louise Weiss. Le même jour, le musée de la Région de Lubusz à Zielona Gora inaugure une exposition intitulée "La Belle est une femme". A Bonn, le musée des femmes présente l'exposition "Mouvements de femmes : 1865, 1971, 2017". A Londres, le WOW Festival se tient du 10 au 12 mars. En Espagne et en Irlande, plusieurs expositions sont consacrées à des femmes artistes... Lire la suite
 
Le musée de l'Orangerie à Paris consacre, jusqu'au 29 mai, une exposition à Matisse et à sa production artistique dans les années 1930. L'exposition propose de cerner les enjeux de cette période de la carrière du peintre à travers les publications de Cahiers d'Art, une revue d'avant-garde créée à la même période... Lire la suite
 
Jusqu'au 25 juin, le palais Roverella à Rovigo accueille une exposition consacrée à Renoir et à l'exploration par le peintre du style néo-renaissant. Alors que le peintre est connu comme l'une des figures les plus importantes de l'impressionnisme, cette exposition vise à mettre en lumière un moment peu connu de sa carrière artistique... Lire la suite
Jusqu'au 30 juillet, l'Ashmolean Museum à Oxford consacre une exposition à la cité antique de Knossos. Découverte il y a plus d'un siècle, Knossos était le cœur de la civilisation minoenne qui se développa en Crète de -2700 à -1200. Première exposition britannique entièrement dédiée à la cité, elle rassemble plus de 100 objets qui n'avaient jamais quitté la Grèce auparavant... Lire la suite
 
Jusqu'au 7 mai, le musée national d'art catalan organise une exposition consacrée à Anglada Camarasa, grand peintre catalan. L'exposition, intitulée "l'archive préméditée" est originale en ce qu'elle présente surtout des archives personnelles... Lire la suite
Le musée de la Vistule à Varsovie accueille, jusqu'au 23 avril, une exposition consacrée à Anka Ptaszkowska. L'exposition est construite autour du scénario d'un film autobiographique en 32 chapitres, réalisé par l'artiste en 2016, et souhaite mettre en lumière la dimension officielle et privée de son histoire... Lire la suite
 
Le musée d'art national MK Ciurlionis à Kaunas accueille jusqu'au 22 mai l'exposition "Les arts sombres : Aleksandra Waliszewska et le symbolisme de l'Est et du Nord". Elle rassemble plus de 200 peintures de 36 artistes polonais, tchèques, baltes du XIXe siècle à nos jours. Ces œuvres sont unies par les thèmes qu'elles abordent,et par la volonté de leurs auteurs d'échapper au réalisme et au naturalisme en représentant des scènes fantastiques... Lire la suite
 
La Kunsthalle de Munich accueille jusqu'au 27 août une exposition consacrée à l'histoire culturelle des fleurs de l'Antiquité à nos jours. Que ce soit dans la mythologie, la religion, l'art ou la politique, les fleurs ont toujours possédé un grand pouvoir symbolique. Près de cent soixante-dix œuvres et des installations conçues spécialement pour l'occasion montrent comment elles sont passées de symboles de statut convoités à un produit de masse commercialisé dans le monde entier... Lire la suite
 
Du 11 au 27 mars se tiendra la 25ᵉ édition du Printemps des poètes, intitulée "Frontières". Plusieurs événements en Europe et dans le monde invitent à repenser la frontière non pas comme un thème géopolitique, en lien avec le conflit ukrainien, mais aussi comme poétique, esthétique et littéraire... Lire la suite
 
législatives - Rechercher 2023-03-06-12-58-49.9686 
L'un des plus grands rassemblements de chefs jamais organisés dans l'histoire s'est tenu à Strasbourg le 6 mars à l'occasion du palmarès 2023 du fameux guide Michelin. Un seul restaurant décroche la troisième étoile, 4 restaurants obtiennent 2 étoiles et 39 nouveaux restaurants sont étoilés. Grâce à ces chefs, l'Europe est la destination la plus gastronomique du monde... Lire la suite
par Gilles Roman
le Mar 20 Déc - 8:38
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Europe : la dernière newsletter de la fondation Robert Schuman pour l'année 2022
Réponses: 0
Vues: 1350

Europe : la dernière newsletter de la fondation Robert Schuman pour l'année 2022

L'application de la Fondation disponible sur Appstore et Google Play

législatives - Rechercher Soutiens-frs-lettre-fr

Toute l'équipe de La Lettre vous souhaite un très Joyeux Noël et d'heureuses fêtes de fin d'année. Elle vous remercie de votre fidélité et vous donne rendez-vous le 9 janvier 2023.
Craindre l'enlisement
Auteur : Simon Serfaty
Après dix mois de guerre en Ukraine, qui sait ce qui nous attend alors que la Russie de Poutine continue de menacer l'Ukraine et les pays qui la soutienne d'une escalade. A la lumière des expériences passées, il est temps, selon Simon Serfaty, d'être réaliste, c'est-à-dire de comprendre la voie sur laquelle nous sommes engagés et, au besoin, de trouver une porte de sortie acceptable par toutes les parties avant qu'il ne soit trop tard.
A la une ! :
L'Union européenne en 2023 va devoir relever au moins trois défis : celui de sa résilience, celui de la puissance et celui de la performance, écrit Jean-Dominique Giuliani, qui souligne que les politiques européennes traditionnelles sont soumises à une profonde remise en cause... Lire la suite
Fondation :
Afin de répondre aux conséquences économiques et sociales de la pandémie de Covid-19, l'Union européenne a mis en place un fonds de relance de 672,5 milliards €. Le 12 décembre, la Commission a positivement évalué la version révisée du plan du Luxembourg. Le 16 décembre, elle a versé 1,4 milliard € à la Bulgarie et 700 millions € à la Croatie, et le Conseil a adopté le plan de la Hongrie . La Fondation vous propose une carte interactive des plans pays par pays, pour en connaître les montants, es calendrier... Lire la suite

Pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie, les États membres et l'Union européenne ont pris des mesures. Le 13 décembre, le gouvernement irlandais a mobilisé 10 millions € pour lutter contre la précarité énergétique et 248 millions € pour la modernisation des logements. L'Autriche et la Slovénie ont décidé de taxer les bénéfices excédentaires des entreprises énergétiques. En Allemagne, le Bundestag a adopté le 15 décembre un plafond des factures d'électricité et de gaz pour les ménages et les industries. La Fondation vous propose une carte, régulièrement actualisée, de ces mesures... Lire la suite

Plus que jamais, l'Europe a besoin de nous ! Face à l'agression russe en Ukraine, l'Union européenne a réagi avec unité et célérité. Soutenir la Fondation Robert Schuman, c'est accompagner son action de recherche, lui permettre d'être une force de propositions innovantes, un espace de dialogue pour une Europe prospère et puissante. En soutenant la Fondation avant le 31 décembre, vous pourrez aussi réduire votre impôt... Lire la suite

Conseil européen :
Les dirigeants européens ,réunis le 15 décembre, se sont accordés pour intensifier l'aide à l'Ukraine, soutenir les efforts pour juger les crimes de guerre russes et poursuivre les sanctions contre la Russie.. Ils ont adopté des conclusions sur la résilience de l'économie et le développement des capacités de sécurité et de défense. Ils ont discuté de la situation en Iran. Ils ont approuvé la décision d'accorder à la Bosnie-Herzégovine le statut de pays candidat à l'Union européenne... Lire la suite

Ukraine/Russie :
Les députés européens ont donné leur feu vert le 14 décembre à la modification du règlement permettant le versement d'un prêt de 18 milliards € à l'Ukraine pour 2023, garanti par vingt-six États membres et non pas par le budget de l'Union. Le 16 décembre, l'Union européenne et l'Ukraine signent un accord d'assistance de 100 millions € pour la réhabilitation d'écoles endommagées par la guerre... Lire la suite

Les ministres des Affaires étrangères ont discuté le 12 décembre des développements en Ukraine et du nouveau paquet de sanctions contre la Russie. Ils ont aussi adopté de nouvelles sanctions à l'encontre de l'Iran en réponse à la répression des manifestations et à sa coopération militaire avec la Russie. Ils sont convenus de déployer une nouvelle équipe en Arménie à partir du 20 décembre pour contribuer à la planification d'une éventuelle mission civile. Ils se sont mis d'accord sur une augmentation de 2 milliards € du plafond financier de la Facilité européenne de paix pour 2023. Le neuvième paquet de sanctions contre la Russie a été adopté le 16 décembre, qui inclut 141 individus et 217 entités supplémentaires... Lire la suite

La conférence internationale "Solidaires du peuple ukrainien" s'est tenue le 13 décembre à Paris. Emmanuel Macron a s'est engagé à fournir à l'Ukraine une aide humanitaire supplémentaire de 76,5 millions € dans le domaine de l'électricité et de l'énergie, ainsi que 63 générateurs donnés par EDF. Au total, 1,05 milliard € ont été promis lors de la conférence pour soutenir la population ukrainienne au cours de l'hiver... Lire la suite

Le Parlement européen a reconnu le 15 décembre le génocide de l'Holodomor, la famine créée par le régime soviétique en Ukraine entre 1932 et 1933 et a appelé tous les pays à faire de même et à sensibiliser leur population à ce sujet... Lire la suite

Selon un Eurobaromètre publié le 14 décembre, 74% des personnes interrogées se disent en faveur du soutien de l'Union européenne à l'Ukraine, en particulier en Suède (97%), en Finlande (95%) et aux Pays-Bas (93%). Par ailleurs, les répondants estiment que le Parlement européen devrait faire de ses priorités la défense de la démocratie, des droits de l'Homme et de la liberté d'expression... Lire la suite

 
Le Comité des ministres du Conseil de l'Europe a adopté le 14 décembre un plan d'action "Résilience, relance et reconstruction" pour l'Ukraine pour la période 2023-2026, soutenu par un budget de 50 millions €. Le Conseil travaillera directement avec les autorités ukrainiennes en particulier dans les domaines de la lutte contre la corruption et le blanchiment d'argent, du développement d'un système judiciaire indépendant, de la promotion de la liberté d'expression et de la liberté des médias, ainsi que du renforcement de la protection des droits des minorités nationales... Lire la suite

À l'occasion d'une cérémonie à Strasbourg le 14 décembre, Roberta Metsola, présidente du Parlement, a remis le prix Sakharov au peuple ukrainien représenté par des élus et des représentants de la société civile qui mènent "une guerre de valeurs". Le prix Charlemagne sera remis en 2023 au peuple ukrainien et à son président Volodymyr Zelensky, a annoncé le 16 décembre le comité de sélection de cette distinction prestigieuse... Lire la suite

Commission :
Après l'approbation des 28 plans stratégiques nationaux - un pour chaque État membre et deux pour la Belgique - la nouvelle politique agricole commune (PAC) sera lancée le 1er janvier 2023, avec un financement de 307 milliards € pour la période 2023-2027. Une partie sera dédiée à la création et au soutien à l'emploi et près de 20 milliards € d'aide pourront être directement alloués chaque année aux agriculteurs éligibles. Par ailleurs, trois des dix objectifs spécifiques sont consacrés à l'environnement et au climat... Lire la suite

La Commission a adopté, le 12 décembre, 1,2 milliard € consacré à la gestion des frontières et à l'aide aux réfugiés en Turquie en 2022, 400 millions € destinés aux besoins de base des réfugiés, 234 millions € pour des projets pour l'emploi des réfugiés, et 381 millions € pour une aide aux réfugiés les plus vulnérables. Par ailleurs, 220 millions € seront dédiés au soutien de nouveaux contrôles à la frontière orientale de la Turquie... Lire la suite

Parlement :
À l'occasion d'un débat au Parlement le 13 décembre, le Premier ministre slovène, Robert Golob, a souligné l'importance de l'unité, de la coopération et de la solidarité européennes face aux défis actuels, notamment en matière de transition verte et de politique énergétique. Il a relevé la nécessité de mettre en place un cadre européen pour lutter contre les prix élevés de l'énergie. Il s'est dit en faveur de l'octroi du statut de candidat à la Bosnie-Herzégovine ainsi que de la stabilisation des Balkans occidentaux... Lire la suite

Le 15 décembre, les députés européens ont appelé la Commission à proposer une révision du cadre financier pluriannuel 2020-2027 afin de mieux répondre aux crises actuelles. Ils ont notamment demandé à ce que des financements supplémentaires pour les nouvelles priorités politiques soient intégrés et que le budget soit rendu plus flexible... Lire la suite

Les députés ont appelé le 15 décembre à une réforme des institutions sur la transparence, dans le contexte de soupçons de corruption de certains députés. Ils souhaitent un système de déclaration de patrimoine au début et à la fin du mandat et l'interdiction de tout financement externe ou dons destinés au personnel des députés et des groupes politiques. En outre, ils ont demandé la mise en place d'une commission d'enquête sur les cas de corruption de pays tiers, et à la Commission de formuler une proposition visant à mettre en place un organe indépendant d'éthique... Lire la suite

Conseil :
Les ministres de l'Agriculture et de la Pêche ont établi le 13 décembre les possibilités de pêche pour 2023 dans l'océan Atlantique, la mer du Nord, la mer Méditerranée, la mer Noire et en mer profonde. Des quotas provisoires pour les trois premiers mois de 2023 ont été fixés pour les stocks de poissons partagés avec le Royaume-Uni. Par ailleurs, les ministres ont fait le point sur la situation du marché agricole dans les États membres, en particulier l'impact de la guerre en Ukraine sur les prix... Lire la suite

Les ambassadeurs des Etats membres se sont accordés le 12 décembre pour suspendre le versement de 6,3 milliards € de fonds de cohésion destinés à la Hongrie Il s'agit de la première application du mécanisme de conditionnalité budgétaire liée à l'État de droit. Dans le même temps, ils ont approuvé le plan de relance de la Hongrie, pour un montant de 5,8 milliards €. Les fonds ne seront versés que si la Hongrie atteint 27 objectifs fixés liés à l'État de droit... Lire la suite

Le Conseil a adopté, le 15 décembre, après un accord politique le 12 décembre, une législation pour mettre en œuvre au niveau de l'Union européenne le volet "imposition minimale", dit "deuxième pilier", de la réforme de la fiscalité internationale de l'OCDE. La mesure principale est un taux minimum d'imposition de 15% sur les bénéfices des sociétés multinationales dont le chiffre d'affaires annuel combiné est d'au moins 750 millions €... Lire la suite

Trilogues :
Les trois institutions de l'Union ont signé le 15 décembre une déclaration sur les priorités législatives communes pour 2023 et 2024 par laquelle elles s'engagent à poursuivre leur soutien à l'Ukraine, la mise en œuvre du Pacte vert et de la transition numérique et énergétique, ainsi que la mise en oeuvre de la boussole stratégique et la construction d'une défense européenne. Un document de travail accompagne cette déclaration qui énumère 164 propositions législatives clés... Lire la suite
 
Les présidents de la Commission, du Parlement et du Conseil ont signé le 15 décembre une déclaration européenne sur les droits et principes numériques qui vise à assurer le respect des droits fondamentaux des citoyens en ligne entre autres, une connectivité numérique abordable et à haut débit, des salles de classe équipées et des enseignants compétents, un accès transparent aux services publics en ligne, un environnement numérique sûr pour les enfants... Lire la suite

Le Conseil et le Parlement ont trouvé un accord le 14 décembre pour créer une plateforme de collaboration pour les équipes communes d'enquête entre les pays européens qui couvrent des opérations contre la fraude, le blanchiment d'argent, le trafic de drogue et la traite des êtres humains. Il s'agit de faciliter l'échange et le stockage centralisé d'informations opérationnelles et des preuves afin d'améliorer la lutte contre les réseaux criminels et la sécurité au sein de l'Union européenne... Lire la suite

Le Conseil et le Parlement ont convenu d'un accord provisoire le 14 décembre sur l'échange d'informations numérique dans les affaires de lutte contre les réseaux terroristes transfrontaliers. Les nouvelles règles prévoient que les États membres devront fournir à Eurojust des informations sur toute enquête criminelle concernant des infractions terroristes afin qu'il stocke les informations de manière centralisée... Lire la suite

Le Parlement et le Conseil ont trouvé un accord le 15 décembre un projet de législation sur les conditions d'accueil des demandeurs de protection internationale afin d'harmoniser les normes d'accueil dans tous les États membres en ce qui concerne le logement, les soins de santé et un niveau de vie adéquat... Lire la suite

Le Conseil et le Parlement ont trouvé un accord le 15 décembre pour combler l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes grâce à un ensemble de mesures contraignantes sur la transparence des rémunérations. En particulier, les entreprises européennes seront tenues de divulguer des informations sur les salaires aux autorités nationales compétentes pour exposer les écarts existants... Lire la suite
Diplomatie :
Lors du sommet avec les pays de l'ASEAN à Bruxelles le 14 décembre, l'Union européenne a annoncé la mobilisation de 10 milliards € dans le cadre du programme Global Gateway pour accélérer les investissements dans les infrastructures, lancé un dialogue sur l'énergie. Elle a signé un partenariat pour une transition énergétique avec le Vietnam, ainsi que deux accords de partenariat et de coopération avec la Malaisie et la Thaïlande, et a conclu un nouveau partenariat numérique avec Singapour... Lire la suite
Lors d'une réunion ministérielle le 15 décembre, l'Union européenne et les États-Unis se sont engagés à soutenir les initiatives internationales visant à promouvoir les enquêtes et les poursuites relatives aux crimes internationaux commis en Ukraine. Les deux parties ont approuvé un projet sur l'échange d'informations plus systématique en matière de lutte contre le terrorisme et annoncé la relance des négociations en vue d'un accord facilitant l'accès aux preuves électroniques pour la justice pénale... Lire la suite

 
Les dirigeants du G7 se sont entretenus en visioconférence le 12 décembre pour réaffirmer leur soutien envers l'Ukraine, la nécessité de condamner la Russie, et leur volonté de participer au règlement du conflit et à la reconstruction de l'Ukraine. Ils ont exprimé leur intention de supprimer de leurs marchés intérieurs le pétrole et le gaz en provenance de Russie, de participer à la lutte contre l'insécurité alimentaire mondiale et contre le réchauffement climatique, ainsi que de contribuer à l'égalité hommes-femmes... Lire la suite

Les ministres des Affaires étrangères des pays du Partenariat oriental, sauf la Biélorussie, se sont vus confirmer l'engagement de l'Union européenne en faveur du partenariat oriental et sa volonté de le rendre plus flexible et plus adapté aux besoins des partenaires. Les ministres européens ont proposé de renforcer la coopération en matière de cybersécurité... Lire la suite

BCE :
La Banque centrale européenne a annoncé le 15 décembre une hausse de ses taux directeurs de 50 points de base, à 2,5%. Christine Lagarde a précisé, lors d'une conférence de presse, qu'ils devraient encore augmenter à un rythme régulier afin d'assurer le retour rapide à l'objectif d'inflation de 2%. Selon les estimations actuelles, l'inflation moyenne devrait atteindre 8,4% en 2022 avant de revenir à 6,3% en 2023... Lire la suite

Agences européennes :
Le 13 décembre, la fusée Ariane 5 a réalisé son dernier lancement de la base de Kourou avec succès, en réussissant à placer sur orbite le satellite météorologique MTG-I1 et les satellites de télécommunications Galaxy 35 et Galaxy 36. Le 16 décembre, le satellite SWOT (Surface Water and Ocean Topography), destiné à l'étude de la topographie des océans et des eaux de surface continentales, a été mis en orbite... Lire la suite

Energie :
Le Conseil et le Parlement sont parvenus à un accord le 13 décembre pour la mise en place d'un mécanisme européen d'ajustement carbone aux frontières qui vise à aligner le prix du carbone des produits importés et des produits de l'Union dans le cadre du système communautaire d'échange de quotas d'émission (SEQE). Le 18 décembre, ils sont mis d'accord sur une réforme du fonctionnement du SEQE, qui sera aussi étendue au secteur maritime... Lire la suite

Le Conseil et le Parlement sont parvenus à un accord le 14 décembre sur la proposition REPowerEU qui vise à mettre fin à la dépendance aux combustibles fossiles russes en diversifiant et en renforçant la sécurité de l'approvisionnement énergétique de l'Union. Les États membres devraient ajouter un chapitre REPowerEU à leurs plans pour la reprise et la résilience afin de financer les objectifs et réformes nécessaires... Lire la suite

Les députés européens ont adopté le 14 décembre, la proposition de législation sur l'accélération du déploiement des énergies renouvelables en facilitant les procédures de délivrance de permis pour les nouveaux projets ou pour l'adaptation des infrastructures existantes... Lire la suite
La Roumanie, la Hongrie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie ont signé, le 17 décembre, en présence de la Commission européenne, un accord pour la construction d'un câble sous-marin destiné à alimenter l'Europe en électricité depuis l'Azerbaïdjan qui vise à réduire la dépendance de l'Union au gaz russe... Lire la suite

Les ministres de l'Energie ont examiné le 14 décembre la proposition pour établir un mécanisme de correction du marché afin de protéger les citoyens et l'économie contre des hausses de prix excessives. Ils ont également discuté sur la future adoption formelle du règlement pour la coordination des achats de gaz et du règlement sur le déploiement des énergies renouvelables. Ils espèrent parvenir à un accord sur tous les textes lors d'une réunion le 19 décembre.. Lire la suite

Danemark :
La Première ministre danoise, Mette Frederiksen (Parti social-démocrate), a dévoilé le 15 décembre son nouveau gouvernement, après sa victoire aux élections législatives du 1er novembre. La nouvelle coalition rassemble les sociaux-démocrates, le parti des Modérés dirigé par l'ancien Premier ministre Lars Lokke Rasmussen, et le parti Venstre (droite libérale). Elle compte 23 ministres, dont 8 femmes. Lars Lokke Rasmussen occupe le poste de ministre des Affaires étrangères, et Jakob Ellemann-Jensen, leader du Venstre, est nommé vice-Premier ministre, ministre de la Défense... Lire la suite

Irlande :
Leo Varadkar, chef du parti Fine Gael, a succédé le 17 décembre à Micheál Martin (Fianna Fáil) comme Taoiseach (Premier ministre) en Irlande, comme prévu par l'accord de coalition signé en juin 2022. Leo Varadkar avait déjà exercé cette fonction de 2017 à 2020. Il a présenté son nouveau gouvernement, qui comprend 17 ministres, dont 5 femmes. Micheal Martin a été nommé vice-Premier ministre,ministre des Affaires étrangères et de la Défense... Lire la suite

Slovaquie :
Le gouvernement slovaque a perdu un vote de défiance au Conseil national (Parlement), le 15 décembre, par 78 voix sur 150, initié par le parti Liberté et Solidarité (Sloboda a Solidarita, SaS), qui a quitté la coalition après avoir demandé, en vain, la démission du ministre des Finances, Igor Matovič. Trois scénarios se présentent : les partis peuvent tenter de trouver une nouvelle majorité, la présidente, Zuzana Čaputová, peut nommer un gouvernement intérimaire ou elle peut convoquer de nouvelles élections... Lire la suite

Suède :
Le gouvernement suédois a présenté le 15 décembre les priorités de sa présidence du Conseil de l'Union, qui commence le 1er janvier. Elle mettra l'accent sur 4 sujets : la sécurité, en particulier l'aide à l'Ukraine, son adhésion à l'Union européenne et sa reconstruction, la résilience par la compétitivité européenne, la prospérité en assurant une transition énergétique et écologique ainsi que les valeurs démocratiques et l'État de droit... Lire la suite
 
Kosovo :
[url=https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/15/le-kosovo-a-depose-une-demande-d-adhesion-a-l-union-europeenne_6154589_3210.html#:~:text=Les autorit%C3%A9s kosovares ont formul%C3%A9,reconnue par six Etats membres.]Demande d'adhésion à l'Union européenne[/url]
Le Premier ministre du Kosovo, Albin Kurti, a présenté le 15 décembre à Prague la demande officielle de son pays pour obtenir le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne. La lettre a été signée par la présidente kosovare, Vjosa Osmani, et le président du Parlement, Glauk Konjufca. Le Kosovo est le dernier pays des Balkans occidentaux à déposer sa demande d'adhésion. Cinq Etats membres l(Grèce, Espagne, Roumanie, Slovaquie et Chypre) ne reconnaissent toujours pas son indépendance... [url=https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/15/le-kosovo-a-depose-une-demande-d-adhesion-a-l-union-europeenne_6154589_3210.html#:~:text=Les autorit%C3%A9s kosovares ont formul%C3%A9,reconnue par six Etats membres.]Lire la suite[/url]

Le Conseil et le Parlement se sont mis d'accord le 14 décembre sur l'exemption de visa pour les personnes ayant un passeport délivré au Kosovo. Les titulaires de ce passeport pourront alors se rendre dans l'Union sans visa pour une durée de séjour de 90 jours sur une période de 180 jours... Lire la suite

Conseil de l'Europe :
Le Comité des Parties à la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique a adopté le 6 décembre des recommandations destinées à la Bosnie-Herzégovine, Chypre, l'Estonie, la Géorgie, l'Allemagne, l'Islande, la Norvège, la Roumanie et la Suisse. Ces recommandations visent à assurer la mise en oeuvre de dispositions de la Convention d'Istanbul pour lesquelles le Comité estime qu'une intervention urgente est nécessaire... Lire la suite

Etudes/Rapports :
La Cour européenne des comptes a publié un rapport le 14 décembre sur l'instrument temporaire SURE, doté de 100 milliards €, mis en place pour réduire les risques de chômage pendant la pandémie de Covid-19. Des millions de personnes ont bénéficié de ce financement mais l'absence de données complètes au niveau des États membres limite la capacité de la Commission à évaluer le nombre d'emplois préservés. Elle appelle cette dernière à mieux évaluer le l'instrument pour apporter une réponse adaptée aux prochaines crises... Lire la suite


Culture :
L'exposition "Sorolla - Origines" se déroule jusqu'au 19 mars 2023 au Musée Sorolla de Madrid et explore les débuts de la carrière artistique du peintre entre 1878 et 1884, juste avant son départ pour Rome... Lire la suite

 
Le Grand Palais Éphémère de Paris consacre, jusqu'au 9 janvier 2023, une exposition exceptionnelle aux célèbres parfums de la maison Chanel, à travers un parcours immersif permettant de découvrir la singularité de ces fragrances... Lire la suite

 
L'exposition "Fattori, l'humanité traduite en peinture" se tient jusqu'au 1er mai 2023 au Palazzo Fava de Bologne et se concentre sur le parcours artistique de l'artiste livournais Giovaanni Fattori et sa participation au mouvement des "Macchiaioli" (seconde moitié du XIXe siècle)... Lire la suite

 
Le musée national de Poznan accueille, jusqu'au 6 février 2023 l'exposition "Lumière et silence" dédiée au peintre danois Vilhelm Hammershoi et à ses tableaux montrant des paysages atmosphériques, des portraits réalistes, des vues extraordinaires d'architecture et, surtout, des intérieurs dont émane la sensation de silence... Lire la suite

 
Les artistes contemporains Carina Brandes, Florian Krewer et Raphaela Simon explorent les thèmes de la corporalité, de l'autodétermination corporelle et de l'épanouissement personnel, dans trois expositions individuelles qui se tiennent jusqu'au 19 février 2023 à la Kunsthalle de Düsseldorf... Lire la suite

 
L'exposition "Interior" se déroule jusqu'au 4 février 2023 à la Michael Werner Gallery de Londres et présente de nouvelles peintures, sculptures et céramiques réalisées par un groupe d'artistes issus de plusieurs générations. Ils explorent dans leurs œuvres la vie intérieure de leurs sujets, dans une atmosphère intime... Lire la suite

 
La Patinoire Royale à Bruxelles, expose jusqu'au 23 février 2023 les photographies du finlando-américain, Arno Rafael Minkkinen, artiste dédié à l'autoportrait focalisé sur la place de l'homme dans la nature. La Ballroom Gallery présente une exposition jusqu'au 28 janvier 2023 "Imaginary Mountains: Remembering Painting", en collaboration avec un espace d'artistes installé dans une ancienne usine textile d'un petit village suisse, sur l'exploration de stratégies picturales dans différents contextes... Lire la suite









L'Agenda :
































législatives - Rechercher Agenda_haut

19Déc.




19 décembre 2022
Bruxelles
Conseil Energie



















législatives - Rechercher Agenda_haut

20Déc.




20 décembre 2022
Bruxelles
Conseil Environnement



















législatives - Rechercher Agenda_haut

1Jan.




1er janvier 2023
Croatie
La Croatie devient le 20e membre de la zone euro

Début de la présidence suédoise du Conseil


par Gilles Roman
le Jeu 15 Déc - 16:02
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Europe : les institutions se mettent d'accord sur des priorités communes
Réponses: 0
Vues: 597

Europe : les institutions se mettent d'accord sur des priorités communes

Une déclaration commune sur les priorités législatives de l’UE pour 2023 et 2024 a été signée aujourd’hui par les Présidents du Parlement, du Conseil et de la Commission. Les institutions de l’UE conviennent de priorités communes pour 2023 et 2024
Depuis 2016, le Parlement européen, le Conseil et la Commission examinent ensemble les priorités législatives de l'UE pour l'année à venir et s'accordent sur celles-ci dans une déclaration commune annuelle. Les institutions peuvent ainsi collaborer plus efficacement et plus étroitement sur les propositions législatives essentielles présentées par la Commission, pour lesquelles le Conseil et le Parlement sont colégislateurs.
En outre, en 2020, les trois institutions de l'UE ont signé les conclusions communes pour 2020-2024, qui définissent les objectifs et priorités stratégiques communs jusqu'aux prochaines élections européennes en 2024.
Roberta Metsola, Présidente du Parlement européen, Petr Fiala, Premier ministre tchèque, pour le Conseil de l’Union européenne, et Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission, ont signé la déclaration commune sur les priorités législatives de l’UE pour 2023 et 2024, en s’appuyant sur les progrès importants réalisés au cours de l’année écoulée.
La déclaration commune définit une vision européenne conjointe pour une Europe plus forte et plus résiliente face à l’agression brutale et non provoquée de l’Ukraine par la Russie et à ses vastes répercussions, tout en s’attaquant à d’autres défis importants tels que la crise climatique et les turbulences économiques. L’Union européenne continuera de soutenir l’Ukraine et sa population tout en accélérant la double transition écologique et numérique.
La Présidente Metsola a déclaré: "Après deux années difficiles de pandémie et dans le contexte de l’invasion russe qui se poursuit en Ukraine, il est maintenant essentiel que l’Europe fasse preuve de leadership. Des actions communes doivent être menées pour apporter des solutions européennes à nos citoyens et à nos entreprises. Faire en sorte que notre législation dans le domaine de l’énergie aide à maîtriser les factures et contribue à la réalisation de nos objectifs à long terme en matière de climat, à garantir la viabilité du budget de l’Union et à mener à bien les réformes en matière de migration et d’asile sont autant de priorités pour le Parlement européen. Ces réformes sont particulièrement importantes dans la perspective des élections européennes de 2024, à l’occasion desquelles les citoyens nous demanderont des comptes sur la manière dont l’UE a réagi aux défis actuels."
Le Premier ministre Fiala a déclaré: "La déclaration commune que nous signons aujourd’hui réaffirme notre engagement à œuvrer en faveur d’une Europe plus juste, plus verte et plus numérique. Elle souligne également notre détermination à défendre nos principes démocratiques, à poursuivre le développement d’un marché unique qui fonctionne bien et à répondre aux attentes de nos citoyens. Ces priorités guideront nos décisions et actions au cours de l’année et demie à venir et aideront nos sociétés et nos économies à résister aux effets de l’agression militaire non provoquée et injustifiée menée par la Russie contre l’Ukraine."
La Présidente von der Leyen s’est exprimée en ces termes: "La Russie a ramené la guerre en Europe. Les conséquences de cette agression se font fortement sentir en Europe et dans le monde. Cette déclaration commune témoigne de notre ferme détermination à rester unis pour soutenir l’Ukraine et sa population et pour relever les grands défis de notre époque, tels que le changement climatique. Elle trace la voie à suivre pour tenir les promesses que nous avons faites aux citoyens européens."
La déclaration commune prononcée aujourd’hui met en lumière les propositions législatives clés qui sont actuellement examinées par le Parlement européen et le Conseil ou qui seront présentées par la Commission européenne d'ici à 2023. Elle engage également les trois institutions à accorder la priorité absolue aux initiatives visant à concrétiser le pacte vert pour l'Europe, à mener à bien la transition numérique et à renforcer la résilience de l’UE, à créer une économie au service des citoyens, à rendre l'Europe plus forte dans le monde, à promouvoir notre mode de vie européen et à protéger notre démocratie et nos valeurs. Les trois institutions visent à progresser autant que possible en ce qui concerne les initiatives figurant dans la déclaration commune d’ici aux prochaines élections européennes de 2024.
Les institutions de l’UE se félicitent également des résultats de la conférence sur l’avenir de l’Europe et ont réaffirmé leur engagement à donner suite à ces propositions, chacune dans son domaine de compétence. De nombreuses propositions dégagées lors de la conférence ont déjà été prises en compte dans le programme de travail de la Commission pour 2023.
Les dirigeants des trois institutions ont également salué les réalisations de 2022, obtenues en dépit d’une année difficile. Il s’agit notamment de la fourniture d’un soutien humanitaire, politique, financier et militaire à l’Ukraine et à sa population, ainsi que de l’imposition de sanctions sans précédent contre la Russie afin d’exercer sur elle une pression économique et de compromettre ses capacités militaires. L’UE a fourni aux Ukrainiens un accès à l’emploi, au logement, à l’éducation, à la formation et aux soins de santé dans le cadre de la toute première activation du mécanisme de protection temporaire. Avec l’adoption du plan REPowerEU, l’UE éliminera progressivement la dépendance de l’Europe à l’énergie fossile russe tout en stimulant les énergies renouvelables et la sécurité énergétique. Dans le même temps, la mise en œuvre des plans nationaux pour la reprise et la résilience au titre de NextGenerationEU favorise une reprise résiliente. Les trois institutions restent déterminées à trouver des solutions communes au niveau de l’UE pour faire face à la crise du coût de la vie pour les citoyens et les entreprises.
En outre, des législations importantes ont été adoptées dans un certain nombre de domaines prioritaires déjà recensés dans la déclaration commune de 2022, notamment les législations historiques sur les marchés numériques et sur les services numériques, des légalisations relatives aux salaires minimaux équitables, à l’égalité entre les hommes et les femmes dans les conseils d’administration des entreprises, ainsi que certaines propositions relatives à l’union de la santé et les propositions du paquet «Ajustement à l’objectif 55». Le début de l’année 2022 a également marqué 20 ans d’existence de l’euro et le début de l’Année européenne de la jeunesse.
Prochaines étapes
Les trois institutions continueront de travailler conjointement sur la base de cette déclaration commune et du document de travail qui l'accompagne, lequel énumère 164 propositions législatives essentielles.
par Gilles Roman
le Lun 7 Nov - 20:01
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Fondation Shuman : Poutine plus angoissé par la contagion démocratique que par l'OTAN ?
Réponses: 0
Vues: 732

Fondation Shuman : Poutine plus angoissé par la contagion démocratique que par l'OTAN ?

De quoi le Président Poutine a-t-il peur ? 
Auteur : Francisco Juan Gomez Martos
Plus de huit mois après l'invasion de l'Ukraine, Il est encore plus difficile de deviner les intentions finales du Président russe. Mais il semble que Vladimir Poutine craint bien davantage la contagion démocratique en Ukraine que les missiles de l'OTAN.
Lire la suite

Elections :
Le Bloc rouge rassemblant les partis de gauche est arrivé en tête des élections législatives anticipées au Danemark le 1er novembre, avec 48,11% des suffrages et 90 sièges sur 179 au Parlement. Le Parti social-démocrate de la Première ministre sortante Mette Frederiksen reste le premier parti du pays avec 27,54% des suffrages. Le Bloc bleu qui rassemble les partis de droite a obtenu 41,06% des voix et 72 sièges. Les Modérés (M) obtiennent 16 élus. La participation s'est élevée à 84,1%.. Lire la suite
 
Fondation :
La Fondation, l'Institut catholique de Paris, l'Institut des droits de l'Homme des avocats européens (IDHAO) et l'Institut des droits de l'Homme du Barreau de Paris (IDHBP) organisent une conférence sur "Robert Schuman, père de l'Europe, Homme d'État, homme de foi", le 9 novembre. Inscrivez vous... 
 Le Mouvement européen-Paris et la Société d'encouragement pour l'industrie nationale organisent le 15 novembre une conférence de Michel Barnier, ancien ministre et négociateur européen du Brexit (2016-2021), qui sera animée par Pascale Joannin. Inscrivez-vous.. Lire la suite
 
Pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie, les États membres et l'Union européenne ont pris des mesures. En Allemagne, le gouvernement a annoncé le 2 novembre que les prix du gaz seront bloqués à partir du 1er janvier pour 25 000 grandes entreprises, 2 000 hôpitaux et toutes les écoles, puis à partir du 1er mars pour les ménages et les PME. La Fondation vous propose une carte pour tout comprendre. Elle est régulièrement complétée, mise à jour et actualisée... 
 
Ukraine/Russie :
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a complété le 3 novembre l'inspection des sites nucléaires de Kiev, de Zhovti Kody, et de Dnipro, en Ukraine. Celle-ci avait été demandée par le gouvernement ukrainien, après que la Russie l'a accusé d'activités dans les trois sites. Les inspecteurs de l'AIEA n'y ont trouvé aucun signe d'activités ou matières nucléaires non déclarées. Les résultats de l'échantillonnage environnemental vont être publiés dans les plus brefs délais... 
Le 1er novembre, la commissaire à l'Energie, Kadri Simson, s'est rendue en Ukraine afin de discuter du soutien au système énergétique avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et son ministre de l'énergie, Herman Halouchtchenko. Face à la multiplication des attaques russes visant les infrastructures énergétiques, l'Union européenne a financé, à hauteur de 25,5 millions €, des équipements d'urgence. Dans ce contexte, la commissaire a annoncé que 13 millions € ont été mis à disposition pour la reconstruction du site nucléaire de Tchernobyl et 3,5 millions € viendront s'ajouter pour soutenir ce secteur... 
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a reçu le 3 novembre la présidente grecque, Katerina Sakellaropoulou, pour des discussions sur la coopération entre leurs deux pays. Ils ont échangé sur le prochain paquet de sanctions européennes contre la Russie, ainsi que sur la situation de crise énergétique. La présidente grecque a réitéré le soutien de la Grèce à l'Ukraine et souligné la nécessité de restaurer son intégrité territoriale... 
 
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky a reçu, le 2 novembre, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, auquel il a exprimé sa gratitude pour la livraison de 30 ambulances, l'accueil des réfugiés ukrainiens, et l'envoi de systèmes de défense aérienne. Ils ont discuté de la reconstruction des infrastructures énergétiques ukrainiennes, ainsi que des avancées possibles dans le processus d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne pendant la présidence espagnole du Conseil de l'Union au second semestre 2023...
 
Conseil :
Lors d'une réunion à Prague les 30 et 31 octobre, les ministres du commerce ont traité de l'aspect géostratégique de la numérisation et des accords commerciaux passés par l'Union européenne, dans la perspective de réduire la dépendance des "approvisionnements en provenance de pays autoritaires imprévisibles." Ils ont discuté des relations commerciales avec les États-Unis, affichées comme une priorité géostratégique... 
 
Parlement :
À l'occasion d'une réunion du 29 septembre au 2 octobre avec leurs homologues de 78 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) au Mozambique, les députés européens ont lancé un appel à la signature de l'accord post-Cotonou, nouveau cadre juridique dans lequel s'inscrivent les relations entre l'Union européen et les pays ACP. Ils ont abordé un large éventail de sujets tels que la lutte contre le changement climatique, la sécurité maritime, la crise alimentaire et l'accès au marché européen pour les producteurs de matières premières... 
Diplomatie :
Les ministres des Affaires étrangères du G7 se sont réunis le 4 novembre à Münster. Ils se sont engagés à mettre en place un "mécanisme de coordination" pour aider l'Ukraine à réparer et à protéger ses infrastructures indispensables. Ils ont condamné la "rhétorique nucléaire inacceptable de la Russie" et ont renouvelé leur soutien au peuple ukrainien. Les ministres ont condamné les tirs récents de missiles en Corée du Nord, ainsi que les actions répressives en Iran en réponse aux manifestations. Enfin, ils ont appelé les pays producteurs de pétrole à accroitre leur production pour contribuer à faire baisser les prix... 
 
Le 5 novembre, Josep Borrell, chef de la diplomatie de l'Union européenne, a fait état de la montée des tensions entre Serbie et Kosovo, qui menace la sécurité dans la région, suite à une décision des autorités kosovares qui oblige les Serbes à remplacer leur plaque d'immatriculation pour celle de la République du Kosovo. Il a exhorté les deux parties à ne pas engager d'action unilatérale qui pourrait déboucher sur la violence et a appelé les Serbes du Kosovo à ne pas se retirer des institutions du Kosovo. Il a rappelé l'obligation du Kosovo d'établir une Association/Communauté des municipalités... 
 Lors du Forum UE-Balkans occidentaux sur la justice et la sécurité à Tirana les 3 et 4 novembre, l'Union européenne et les six pays de la région se sont accordé sur une coopération renforcée, par l'échange d'informations, pour contrer les menaces criminelles accrues dans le contexte de la guerre en Ukraine. Ils ont discuté de leur coopération en matière de gestion des migrations, de l'asile et des frontières, notamment en assurant la présence de Frontex dans la région. L'Union européenne a insisté sur le suivi des recommandations pour lutter contre la criminalité organisée et la corruption. Par ailleurs, les représentants des Balkans se sont engagés à intensifier leurs efforts pour mettre en œuvre les sanctions contre la Russie... Lire la suite
Un pont situé sur le fleuve Cross, reliant le Cameroun et le Nigeria et financé à hauteur de 25 millions € par l'Union européenne dans le cadre de l'initiative Global Gateway, a été inauguré le 3 novembre... 
 
Agences européennes :
L'Agence européenne pour la cybersécurité (ENISA) a publié le 3 novembre son rapport annuel sur l'état des menaces de cybersécurité en 2022. Elle souligne que la menace principale est le ransomware, la prise en otage des données, et observe un renforcement des capacités des acteurs et l'émergence de nouvelles menaces hybrides, notamment en raison de la guerre en Ukraine et de la situation géopolitique... 
Allemagne :
Le 3 novembre s'est tenu à Berlin un sommet des Balkans occidentaux. Le chancelier allemand Olaf Scholz a réitéré les engagements en faveur du processus d'adhésion à l'Union européenne des pays de la région, même si des améliorations de la protection de l'État de droit et des normes environnementales demeurent nécessaires. Les six pays concernés ont aussi signé trois accords qui permettront la reconnaissance mutuelle dans la région des cartes d'identité, des diplômes universitaires et des qualifications professionnelles. La présidente de la Commission Ursula von der Leyen, a annoncé une aide de 1 milliard € destinée à faire face à la crise énergétique dans la région... 
Hongrie :
La présidente hongroise, Katalin Novák, s'est rendue à Vienne le 27 octobre pour une visite officielle au président autrichien, Alexander Van der Bellen. Elle a salué les efforts de l'Autriche pour réduire l'immigration illégale, notamment dans le cadre d'une coopération avec la Serbie à la frontière avec la Macédoine du Nord. Les deux dirigeants ont condamné l'invasion russe en Ukraine... 
Italie :
La présidente du Conseil italien Giorgia Meloni s'est rendue le 3 novembre à Bruxelles, où elle a rencontré la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, la présidente du Parlement Roberta Metsola, le commissaire européen Paolo Gentiloni, et le président du Conseil Charles Michel. Elle a salué un échange "très franc et très positif" avec les dirigeants européens et a affirmé avoir défendu le point de vue de l'Italie sur les enjeux de la guerre en Ukraine, des prix de l'énergie et de l'immigration...
Portugal :
Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, et son homologue portugais, Antonio Costa, se sont rencontrés le 4 novembre au Portugal, à l'occasion du 33e sommet hispano-portugais. 11 accords ont été signés, dont un portant sur la création d'un centre ibérique de recherche sur le stockage de l'énergie, et un autre sur le développement d'une "Constellation atlantique" de satellites. Ils se sont entendus sur un guide pratique pour les frontaliers, un agenda culturel commun, une stratégie de lutte contre les violences sexistes et une collaboration dans le domaine du tourisme. Ils ont réitéré leur engagement à construire un corridor d'énergie verte pour transporter de l'hydrogène et du gaz entre la péninsule ibérique et l'Europe centrale...
Royaume-Uni :
Le 2 novembre, la Banque d'Angleterre a relevé son taux d'escompte de 0,75 point de pourcentage, pour le porter à 3%, afin de soutenir la croissance et l'emploi face à l'inflation. Il s'agit de la plus forte hausse des taux d'intérêt depuis plus de 30 ans... 
Le ministre britannique pour l'Irlande du Nord, Christopher Heaton-Harris, a annoncé le 4 novembre, après discussion avec les dirigeants des partis nord-irlandais, qu'il n'y aura pas d'élections en décembre. Celles-ci auraient dû avoir lieu en raison de l'impossibilité de former un gouvernement six mois après les dernières élections. Elles auront lieu en 2023... 
Slovénie :
A quelques jours du second tour de l'élection présidentielle en Slovénie, le 13 novembre, les sondages annoncent Natasa Pirc Musar gagnante. Elle réunit 61,3% des intentions de vote, contre 38,7% pour son adversaire Anze Logar...
 
Arménie :
Ruben Vardanian, un banquier d'origine russe récemment naturalisé arménien, a été nommé le 4 novembre à la tête du gouvernement du Haut-Karabakh, enclave peuplée d'Arméniens en Azerbaïdjan... 
 
Conseil de l'Europe :
Le Conseil de l'Europe a célébré le 5 novembre les 30 ans de la signature de la Charte européenne des langues régionales, qui promeut l'utilisation de 80 langues minoritaires ou régionales dans l'éducation, la justice, l'administration, les médias, la culture, la vie économique et sociale et la coopération transfrontalière. Les 25 pays signataires de la Charte reçoivent régulièrement des recommandations sur la meilleure façon de protéger ces langues qui ont, pour certaines, évité l'extinction... 
 
ONU :
Le 2 novembre, le Conseil de sécurité de l'ONU a prolongé d'un an le mandat de la mission de maintien de la paix de l'Union en Bosnie-Herzégovine, afin d'assurer l'application des accords de Dayton de 1995... 
 
La 27ème conférence des Nations unies sur le climat, la COP27, s'est ouverte le 6 novembre à Charm el-Cheick en Egypte et se tient jusqu'au 18 novembre pour discuter de la mise en oeuvre des engagements pris lors des conférences précédentes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et limiter la hausse des températures dans le monde... 
 
OTAN :
Le Secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg s'est rendu à Istanbul le 3 novembre pour rencontrer le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoglu et le président turc Recep Tayip Erdogan. Ils ont discuté de la participation de la Turquie à la sécurité de l'OTAN, de la situation en mer Égée, de la lutte commune contre le terrorisme, de l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN, et du soutien à l'Ukraine... 
 
FMI :
Dans un rapport sur l'économie du Kosovo publié le 4 novembre, le FMI indique que le pays est touché par l'inflation et un ralentissement de la croissance. Il préconise des mesures telles qu'un retour au plafond de déficit de la règle budgétaire ou la mise en place de programmes temporaires et ciblés pour faire baisser les prix...
 
OCDE :
Dans son dernier rapport, publié le 3 novembre, l'OCDE indique que les prix du carbone couvrent une part croissante des émissions de gaz à effet de serre. Il existe de plus en plus de taxes sur le carbone et de pays qui y ont recours. En 2021, plus de 40% des émissions de gaz à effet de serre étaient concernées par les prix du carbone, pour seulement 32% en 2018... 
 
Eurostat :
Selon Eurostat, le PIB et dans l'Unioin européenne et dans la zone euro a augmenté de 0,2% au cours du troisième trimestre par rapport au trimestre précédent. Les pays dans lesquels sont enregistrées les hausses les plus importantes sont la Suède, l'Italie, le Portugal et la Lituanie... Lire la suite
 
Selon Eurostat, le taux de chômage s'est élevé à 6% dans l'Union européenne et à 6,6% dans la zone euro ten septembre 2022. Cependant, les jeunes sont davantage touchés par le chômage avec un taux en hausse s'élevant à 14,6% en septembre 2022... 
 
Selon une estimation publiée le 31 octobre par Eurostat, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'élève à 10,7% en octobre, contre 9,9% en septembre. L'énergie est la principale composante de l'inflation, suivie de l'alimentation, alcool & tabac, des biens industriels hors énergie et des services... 
 
Publications :
législatives - Rechercher 2022-11-07-10-10-27.5878 
Sous la direction de la journaliste et historienne Galia Ackerman et de l'historien Stéphane Courtois, "Le livre noir de Vladimir Poutine" revient sur le parcours du président russe, l'organisation de son pouvoir et les raisons de son obsession pour l'Ukraine... Lire la suite
 
Culture :
Le monde de la culture se mobilise pour l'Ukraine. En France, l'association Ukraïnka présente son troisième concert caritatif de musique classique, le 12 novembre à Limoges. Un autre concert se tient le 15 novembre à la mairie du Ve arrondissement Paris,. Au Royaume-Uni, la violoniste Diana Tishchenko joue le 18 novembre au Barbican Centre de Londres. En Allemagne, la ville d'Altdorf bei Nürnberg accueille le 19 novembre un concert au profit de l'hôpital pédiatrique Saint-Nicolas de Lviv. En Espagne, le Ballet de Kiev présente le 9 novembre sa version du Lac des cygnes au théâtre municipal de Ciudad Real. Une partie des ventes des billets sera consacrée au soutien de l'action de l'UNICEF en Ukraine... 
 Le festival du cinéma de Bath se tient jusqu'au 13 novembre et présente une cinquantaine de projections cinématographiques touchant à des genres différents : des films récents, des classiques en noir et blanc, des films d'auteur, des dessins animés font partie de la programmation... Lire la suite
 
 La Foire internationale d'art contemporain , Luxembourg Art Week, a lieu jusqu'au 13 novembre. De nombreuses galeries présentes des sculptures, des conférences, des performances, des projections, des ateliers, des visites guidées... Lire la suite
 
Du 10 au 13 novembre, le Grand Palais éphémère accueille l'exposition Paris Photo. Elle réunit 77 artistes et 200 galeries d'art du monde entier. On y retrouve également une zone consacrée aux artistes émergents, la zone Curiosa, et un espace dédié aux apprentis photographes avec le programme Carte blanche Etudiants. Un jury choisira 4 étudiants pour exposer leurs œuvres dans les gares de Paris... Lire la suite
 
Le musée de Varsovie accueille jusqu'au 19 février 2023 l'exposition "Gloss, Matt, Colour", qui rassemble les clichés de nombreux photographes, ainsi que des films et des cartes représentant des éléments de la vie quotidienne dans la ville de Varsovie au cours des années 90... Lire la suite
 
Les photographies de l'artiste allemande Anne Schönharting sont exposées jusqu'au 11 décembre à la Haus am Kleistpark de Berlin, dans le cadre de l'exposition "Habitat", qui met en scène des individus et leurs appartements dans des situations exceptionnelles, parfois presque cinématographiques... Lire la suite
 
Le musée d'art contemporain de Barcelone consacre, jusqu'au 26 février 2023, une exposition à l'artiste colombienne María Teresa Hincapié. Ses performances se concentrent sur les aspects poétiques de la vie quotidienne et sur la "recherche du sacré" à travers la création artistique... Lire la suite
 
Jusqu'au 27 mars 2023, le musée Unterlinden de Colmar propose une exposition dédiée à Fabienne Verdier. Elle s'organise autour d'une confrontation entre des tableaux de cette artiste contemporaine, avec des œuvres " des grands maîtres du musée ", anciens et modernes. On y retrouve notamment son oeuvre Rainbows, composées de 76 toiles et le Grand Vortex d'Unterlinden... Lire la suite
 
Le palais Albertina de Vienne présente, jusqu'au 29 janvier 2023, une exposition dédiée aux tableaux de Jakob, Franz et Rudolf von Alt, reconnus comme des chefs-d'œuvre de l'aquarelle autrichienne du XIXe siècle... Lire la suite
 

Plus de 100 œuvres provenant de la collection de l'artiste Lucia Dem. Balacescu sont exposées pour la première fois au musée national d'art de Bucarest jusqu'au 26 mars 2023.. L'exposition est complétée par des photographies de famille, des manuscrits et autres souvenirs de l'artiste... Lire la suite
par Gilles Roman
le Mar 11 Oct - 4:05
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Fondation Robert Schuman : l'influence de l'Europe en Afrique
Réponses: 0
Vues: 1108

Fondation Robert Schuman : l'influence de l'Europe en Afrique

Auteur : Pierre Mirel
 législatives - Rechercher 2022-10-10-10-48-32.2843
Le Nouvel agenda pour la Méditerranée, présenté en 2021, propose d'excellentes mesures de coopération pour faire face aux bouleversements en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Mais l'Union européenne doit avoir les moyens de ses ambitions afin d'infléchir une influence déclinante dans la région. Lire la suite




Les Slovènes sont appelés aux urnes le 23 octobre pour désigner le successeur de Borut Pahor, président de la République depuis 2012, qui ne peut se représenter. Le candidat du Parti démocrate, Anze Logar, arriverait en tête du 1er tour avec 28,2% des suffrages, suivie de l'indépendante Natasa Pirc Musar qui recueillerait 23,6%, de l'indépendant soutenu par le Mouvement de la liberté, Milan Brglez (18,9%)... Lire la suite
 
Le président autrichien sortant Alexander Van der Bellen a été réélu dès le 1er tour le 9 octobre, avec 54,9% des suffrages. La participation s'est élevée à 52,5%, soit - 16 points par rapport au 1er tour de l'élection précédente en 2016... Lire la suite
Fondation :
Pour faire face à l'augmentation des prix de l'énergie, les États membres et l'Union européenne ont pris des mesures et élaboré des plans de réduction de la consommation. Le 6 octobre, l'Union a adopté un plan qui inclut un plafonnement des recettes des producteurs inframarginaux et un prélèvement de solidarité pour le secteur des combustibles fossiles. Le même jour, le gouvernement français a présenté son plan de "sobriété énergétique" pour réduire la consommation de 10% dans les deux ans. La Fondation vous propose une carte pour tout comprendre. Elle sera régulièrement complétée, mise à jour et actualisée... Lire la suite
 
Les systèmes de retraite font régulièrement l'objet de débats dans les Etats membres et de discussions au niveau européen en raison de leur poids sur les budgets et de l'évolution démographique de l'Europe. Alors que chaque pays dispose d'un système particulier, la Fondation pour propose un tableau comparatif pour mieux comprendre la situation de chacun et les enjeux qui en découlent... Lire la suite

 
Le Conseil a adopté le plan de relance des Pays-Bas le 4 octobre et la Lettonie a reçu un premier versement de 201 millions € dans le cadre du programme européen NextGenerationEU mis en place pour faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. Ce fonds de relance de 672,5 milliards €, baptisé "facilité pour la reprise et la résilience", est destiné aux États membres sous forme de subventions et de prêts. Les plans de 27 pays ont été approuvés, et 11 pays ont reçu des versements. La Fondation vous propose une carte interactive des plans pays par pays, pour en connaître les montants, les calendriers et les priorités... Lire la suite

 
Dans son cycle Questions politiques, la Maison Heinrich Heine organise une table ronde hybride, le 18 octobre, sur les grands défis géopolitiques, énergétiques et économiques auxquels l'Union européenne fait face. Pascale Joannin, directrice générale de la Fondation, sera l'une des intervenantes... Lire la suite

 
Conseil européen :
Réunis de manière informelle à Prague, le 7 octobre, les 27 chefs d'Etat et de gouvernement ont discuté de la crise énergétique et des moyens de limiter les prix. Ils ont également discuté de la situation en Ukraine et ont réaffirmé leur soutien au pays... Lire la suite Autre lien
Ukraine/Russie :
Le Conseil s'est accordé le 6 octobre sur un nouveau paquet de sanctions à l'encontre de la Russie, en réponse à l'annexion illégale de régions ukrainiennes. Les nouvelles sanctions incluent des restrictions supplémentaires à l'importation d'une valeur de près de 7 milliards €. De plus, le Conseil a introduit les bases du cadre juridique pour la mise en œuvre du plafonnement des prix du pétrole envisagé par le G7. Des restrictions sur les exportations, l'interdiction pour les ressortissants européens d'occuper des postes au sein de certaines entreprises publiques russes, et une extension de la liste noire ont été également décidées... Lire la suite

 
Le prix Nobel de la paix a été attribué le 7 octobre à l'ONG russe Mémorial, au Centre pour les libertés civiles en Ukraine, et au militant des droits de l'Homme biélorusse Ales Bialiatski. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, le jury a souhaité récompenser leur combat en faveur de "la coexistence pacifique dans les pays voisins que sont la Biélorussie, la Russie et l'Ukraine"... Lire la suite Autre lien

Le Conseil d'administration du FMI a accordé une aide d'urgence à l'Ukraine le 7 octobre d'un montant de 1,3 milliard $ via son instrument de financement rapide pour faire face au choc alimentaire et au recul attendu du PIB estimé à 35% en 2022... Lire la suite Autre lien

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a prononcé des discours les 6 et 7 octobre lors de la première réunion de la Communauté politique européenne et de la réunion informelle du Conseil européen. Lors de la Nuit du Droit organisée par le Conseil constitutionnel français, le 4 octobre, il a demandé la création d'un tribunal spécial pour juger les crimes de guerre russes et a appelé le Conseil constitutionnel à participer à sa création. Il a également annoncé son intention de proposer une résolution à l'ONU obligeant la Russie à payer des réparations à l'Ukraine... Lire la suite Autre lien | Autre lien

Dans une résolution le 6 octobre, les députés européens ont exhorté les États membres et les partenaires internationaux à offrir une assistance militaire renforcée à l'Ukraine en rappelant le soutien indéfectible de l'Union européenne pour l'Ukraine... Lire la suite Autre lien

Energie :
Le Conseil a adopté le 6 octobre des mesures destinées à réduire les coûts de l'énergie. Les États membres devront réduire la consommation générale d'électricité de 10%, et de 5% aux heures de pointe. L'Union européenne met en place un plafonnement des recettes issues du marché pour les producteurs infra-marginaux, un prélèvement de solidarité pour le secteur des combustibles fossiles et des mesures pour aider les PME en fixant un prix temporaire de l'énergie... Lire la suite Autre lien

Depuis le Le 30 septembre, l'EPR d'Olkiluoto, en Finlande, a atteint sa pleine puissance et produit 1600 MW d'électricité bas carbone. Il s'agit du 3ème EPR en fonctionnement dans le monde et il est le plus gros en Europe. Un EPR est un réacteur à eau sous pression qui produit de l'énergie verte... Lire la suite Autre lien

Commission :
La Commission a publié le 6 octobre son rapport annuel sur la situation et des défis en 2022 dans le domaine de la migration et de l'asile. Elle dresse le tableau évolutions relatives à l'adoption du nouveau pacte sur la migration et l'asile, soulignant l'accord conclu sur la mise en œuvre du mécanisme de solidarité volontaire. Elle aborde par ailleurs la solidarité à l'égard de l'Ukraine, le changement de système de gestion des frontières extérieures, le renforcement de la collaboration internationale et l'instrumentalisation des migrants par le régime biélorusse... Lire la suite
 
La Commission a présenté le 4 octobre son plan d'action pour la jeunesse dont l'objectif est de mobiliser et d'intégrer les jeunes dans l'action extérieure de l'Union européenne. autour de 3 axes : un partenariat de participation des jeunes dans le processus décisionnel, un partenariat d'autonomisation se focalisant sur la lutte contre les inégalités et le développement des compétences et un partenariat visant à connecter les jeunes dans le monde... Lire la suite
La Commission a adopté le 3 octobre une communication l'autorisant à fournir des orientations informelles aux entreprises dans des affaires qui soulèvent des questions nouvelles ou non résolues au regard des pratiques anticoncurrentielles afin d'y apporter davantage de sécurité juridique. La Commission a retiré le cadre temporaire pour l'appréciation des pratiques anticoncurrentielles mis en place pendant la pandémie en 2020... Lire la suite
 
Parlement :
Les députés européens ont donné leur feu vert le 5 octobre à l'adoption de nouvelles règles renforçant la coopération et la capacité de l'Union à prévenir, préparer et gérer les épidémies de maladies transmissibles, notamment dans le contexte des crises sanitaires. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies se verra attribuer un nouveau mandat lui permettant de coopérer avec les autorités nationales, européennes et internationales... Lire la suite Autre lien

Les députés européens ont adopté le 4 octobre une proposition de règlement établissant l'environnement de guichet unique de l'Union européenne pour les douanes, qui permettra de raccourcir les délais de dédouanement et réduire le risque de fraude... Lire la suite

La 4 octobre, les députés européens ont voté en faveur d'un durcissement des règles relatives aux polluants organiques persistants (POP) selon les normes de la Convention de Stockholm. Avec l'objectif de soutenir l'économie circulaire, les déchets contenant des polluants de cette nature ne pourront plus être recyclés et de nouvelles substances ont été rajoutées à la liste des produits toxiques... Lire la suite Autre lien

Les députés européens ont donné leur feu vert le 4 octobre à l'adoption de la directive introduisant le chargeur universel. Dès l'automne 2024, tous les téléphones portables, tablettes et appareils photos seront équipés d'un port USB similaire qui leur permettra de se partager le même chargeur. Les ordinateurs seront concernés en 2026. Cette législation a un objectif écologique, réduire les déchets électroniques et de simplifier l'usage des appareils portables pour les consommateurs. La directive doit maintenant être adoptée officiellement par le Conseil... Lire la suite Autre lien

Les députés européens ont a adopté le 6 octobre une résolution dont l'objectif est de renforcer la gouvernance et la biodiversité des océans. Ils appellent l'Union à s'ériger en chef de file de la protection des océans et à soutenir un moratoire international sur l'exploration minière des grands fonds marins... Lire la suite
 
Les députés européens ont approuvé le 4 octobre l'accès à une assistance supplémentaire d'urgence destinée aux États membres confrontés à des vagues migratoires ou à des problèmes de retards d'investissements. La légalisation facilitera l'accès aux fonds de la politique de cohésion. L'aide, dénommée FAST-CARE, est estimée s'élever à 3,5 milliards € de préfinancement supplémentaires en 2022 et 2023... Lire la suite Autre lien

Conseil :
Le 4 octobre, les ministres des Finances ont approuvé le plan néerlandais pour la reprise et la résilience, et sont parvenus à un accord sur le plan REPowerEU. destiné à mettre progressivement un terme à la dépendance de l'Union européenne à l'égard des importations de combustibles fossiles russes,y compris la répartition de la somme allouée de 20 milliards € entre États membres... Lire la suite
 
L'Eurogroupe a discuté le 3 octobre des orientations budgétaires et des priorités de la zone euro en 2023 pour faire face à la crise énergétique et à l'inflation. Les ministres se sont accordés sur la nécessité de prendre des mesures de revenu exceptionnelles destinées à la protection des personnes vulnérables et des mesures de solidarité à l'égard des entreprises souffrant de la hausse des prix de l'énergie. Concernant la situation de la zone euro, ils ont évoqué une enveloppe supplémentaire de 20 milliards € pour le fonds de relance par le biais de REPowerEU... Lire la suite Autre lien
Le Conseil a définitivement adopté le 5 octobre la législation sur les services numériques (DSA) qui tend à instaurer un environnement en ligne plus sûr pour les utilisateurs et les entreprises utilisatrices du numérique. Le texte vise à assurer la protection des droits fondamentaux en ligne notamment en combattant les contenus illicites et en renforçant la surveillance et la transparence. Les nouvelles règles concerneront tous les utilisateurs offrant leurs services sur le marché unique qu'ils soient établis dans l'Union ou hors de l'Union... Lire la suite
 
La directive relative à des salaires minimaux adéquats a été définitivement adoptée par le Conseil le 4 octobre. Après son entrée en vigueur, les États membres disposeront de 2 ans pour la transposer dans leur droit national.. Lire la suite

Diplomatie :
La première réunion de la Communauté politique européenne s'est tenue le 6 octobre à Prague. Les dirigeants de 44 pays ont discuté des questions énergétiques, sécuritaires, climatiques et économiques, ainsi que de l'avenir de ce nouveau format. Des discussions bilatérales ont également eu lieu entre les chefs d'État et de gouvernement présents. La prochaine réunion dans 6 mois aura lieu en Moldavie et les suivantes se tiendront en Espagne et au Royaume-Uni... Lire la suite Autre lien

En marge de la réunion de la Communauté politique européenne à Prague, le 6 octobre, le président français Emmanuel Macron et le président du Conseil européen Charles Michel ont réuni le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et le président azerbaïdjanais Ilham Aliev afin de relancer le processus de normalisation entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. L'Arménie va faciliter la mise en place d'une mission civile de l'Union européenne le long de la frontière avec l'Azerbaïdjan, qui débutera en octobre pour une durée maximale de 2 mois, dans le but d'"établir la confiance" et "contribuer aux commissions de délimitation des frontières"... Lire la suite Autre lien

L'Union européenne et Israël ont tenu le 3 octobre leur premier conseil d'association depuis 2012. Outre l'Ukraine, la crise énergétique mondiale et l'insécurité alimentaire, les deux parties ont évoqué leurs préoccupations, notamment liées au processus de paix au Moyen-Orient. Elles ont déclaré vouloir relancer le dialogue politique et améliorer leur coopération "cruciale" sur la scène internationale... Lire la suite
 
Cour de Justice :
La Cour de Justice a confirmé le 6 octobre le droit d'indemnisation des passagers dans le cas où l'ensemble du vol, au départ d'un Etat membre, fait l'objet d'un billet unique mais est assuré par différents transporteurs aériens sans relation juridique... Lire la suite
 
Allemagne :
Le chancelier allemand Olaf Scholz et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte se sont réunis le 4 octobre à Berlin à l'occasion d'un conseil interministériel sur le climat, avec l'objectif d'intensifier leurs relations en matière de politique climatique et énergétique, à commencer par une coopération renforcée dans les domaines de l'énergie éolienne en mer et de l'hydrogène. Les deux partenaires étudient la possibilité d'investir dans de nouveaux parcs éoliens hybrides en mer du Nord et les Pays-Bas ont l'intention de participer à l'initiative allemande "H2Global"... Lire la suite
 
Les élections régionales du 9 octobre dans le Land de Basse-Saxe ont été remportées par le SPD, le parti du chancelier Olaf Scholz, qui a remporté 33,4% des voix, devant les démocrates-chrétiens de la CDU avec 28,1%. Les Verts sont en troisième position avec 14,5% des suffrages, ce qui pourrait permettre la formation d'une coalition avec le parti du ministre-président sortant Stephan Weil Le parti d'extrême droite AfD a obtenu 10,9 % des voix, améliorant son score de 5 points par rapport aux dernières élections; les libéraux du FDP n'obtiennent que 4,7 %... Lire la suite Autre lien

Danemark :
La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, a annoncé le 5 octobre que des élections législatives anticipées se tiendraient le 1er novembre, suite aux menaces d'un parti allié au Parlement de faire tomber le gouvernement. La coalition de gauche, menées par les sociaux-démocrates, affrontera une coalition de droite rassemblant le parti libéral, le parti conservateur et trois partis de droite nationaliste. Les sondages d'opinion sur le scrutin sont très serrés... Lire la suite Autre lien | Autre lien

France :
Le Président français Emmanuel Macron et la Première ministre britannique Liz Truss se sont entretenus en marge de la réunion de la Communauté politique européenne à Prague, le 6 octobre. Ils sont convenus d'organiser un sommet Franco-britannique en France en 2023 pour relancer la coopération bilatérale... Lire la suite
 
Hongrie :
Le Parlement hongrois a adopté le 3 octobre un projet de loi anti-corruption, afin de respecter les engagements pris auprès de la Commission européenne. La loi introduit une nouvelle procédure pour les infractions pénales liées à la gestion des biens publics, permettant un contrôle judiciaire en cas de "clôture d'une enquête sans mise en accusation ou de rejet d'un rapport de crime". C'est le premier texte d'une série de 17 mesures que la Hongrie doit adopter pour débloquer les fonds européens... Lire la suite
 
Suède :
Le prix Nobel de médecine a été décerné le 3 octobre à Svante Pääbo, chercheur suédois, pionnier de la paléogénétique. Le 4 octobre, le Français Alain Aspect, l'Autrichien Anton Zeilinger et l'Américain John F. Clauser ont reçu le Nobel de physique pour leurs expériences pionnières sur l'intrication quantique. Le 5 octobre, le prix Nobel de chimie est revenu au Danois Morten Meldal et aux Américains Carolyn R. Bertozzi et K. Barry Sharpless pour leurs découvertes sur le développement de la chimie "clic" et bio-orthogonale. Le 6 octobre, la Française Annie Ernaux a été distinguée par le prix Nobel de littérature ... Lire la suite

Conseil de l'Europe :
Un Groupe de réflexion de haut niveau présidé par l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson a remis un rapport sur l'avenir du Conseil de l'Europe, le 5 octobre. Il avance 30 recommandations et invite l'institution à investir davantage dans les droits de l'Homme et leur protection, à accentuer la coopération paneuropéenne, à travailler sur les relations avec la société civile russe et biélorusse, et à renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes... Lire la suite Autre lien

Le Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) a publié le 7 octobre son premier rapport sur l'Allemagne, dans lequel il salue les avancées du pays en matière de droit pénal. L'Allemagne ne remplit pas toutes les obligations de la Convention d'Istanbul. La qualité des services de soutien aux femmes varie considérablement selon les Länder... Lire la suite
 
La Commission européenne pour l'efficacité de la justice (CEPEJ) a publié le 5 octobre son nouveau rapport d'évaluation des systèmes judiciaires dans 44 des pays membres du Conseil de l'Europe. Ce rapport est le résultat de l'analyse des données quantitatives et qualitatives recueillies en ce qui concerne les budgets des systèmes judiciaires, les professionnels de la justice, l'organisation des systèmes judiciaires, le développement des nouvelles technologies ainsi que l'efficacité et la qualité du service public de la justice rendu aux usagers... Lire la suite

OCDE :
Le 6 octobre, un an après un accord signé par les pays de l'OCDE, sur les défis fiscaux liés à la numérisation et à la mondialisation, des progrès continuent d'être effectués. Une nouvelle convention multilatérale doit être finalisée mi-2023. Un nouveau rapport sur les "incitations fiscales et l'impôt minimum mondial sur les sociétés" a été présenté. Enfin, la Mongolie est devenue la 100ème juridiction à adhérer à la Convention multilatérale... Lire la suite
Culture :
Pour la première fois depuis 2013, le musée Moderna de Stockholm consacre une exposition à Hilma af Klint jusqu'au 8 janvie 2023. Les dix peintures de sa série "The Ten Largest", y sont exposées. Ces œuvres de 3,28 x 2,40 mètres représentent l'évolution de l'homme et les quatre âges de l'humanité : enfance, jeunesse, âge adulte et vieillesse. Des aquarelles et des photographies sont également présentées... Lire la suite

La Gemäldegalerie de Berlin accueille jusqu'au 8 janvier 2023 une exposition de l'œuvre d'un des fondateurs de la Renaissance italienne, Donatello, dans le cadre d'une collaboration avec le Victoria & Albert Museum de Londres, la Fondation Palazzo Strozzi et les Musei del Bargello de Florence... Lire la suite

Jusqu'au 22 janvier 2023, la National Gallery de Londres accueille une grande exposition consacrée à Lucian Freud. Il est l'un des plus grands peintres figuratifs britanniques. Une soixantaine de peintures sont présentées depuis ses premières œuvres, jusqu'à ses toiles à grande échelle ou ses portraits. Cette exposition est organisée en partenariat avec le musée Thyssen-Bornemisza... Lire la suite

Jusqu'au 15 janvier 2023, le musée Thyssen-Bornemisza de Madrid présente une exposition commune des travaux de l'artiste espagnol Pablo Picasso et de la couturière française Gabrielle Chanel, où l'art et la mode se rejoignent... Lire la suite
 
La Fondation Louis Vuitton propose une exposition jusqu'au 27 février 2023 où se confrontent une soixantaine d'œuvres du peintre impressionniste français Claude Monet et de la peintre expressionniste américaine Joan Mitchell. La Fondation organise aussi une rétrospective dédiée à Joan Mitchell en collaboration avec le San Francisco Museum of Modern Art et le Baltimore Museum of Art... Lire la suite
 
Plus de 130 images de la collection de l'Atelier Robert Doisneau sont exposées jusqu'au 14 février 2023 à la galerie Camera, à Turin. Cette exposition célèbre l'œuvre de l'artiste français considéré comme l'un des pères fondateurs de la photographie humaniste et du photo-journalisme de rue... Lire la suite Autre lien

Jusqu'au 15 janvier 2023, la Maison Bonaparte d'Ajaccio présente une exposition sur les spectacles et divertissements en Corse au temps des Bonaparte. On y présente les spectacles de danse et de musique, le théâtre, et les concerts qui structuraient la vie culturelle de l'époque... Lire la suite
 
La 38e édition du festival international du cinéma de Varsovie se tient du 14 au 23 octobre et présente une sélection de nouveautés du cinéma international pour ce qui concerne les longs métrages narratifs, les documentaires et les courts métrages... Lire la suite Autre lien

Le monde de la culture se mobilise pour l'Ukraine. En France, le groupe de Bloosmüsik du chef d'orchestre Pierre Schneider organise un concert de solidarité le 22 octobre à Sélestat. Le 16 octobre, Versailles accueille un concert au profit des familles ukrainiennes réfugiées en France. En Allemagne, un concert pour les réfugiés d'Ukraine et du monde entier se tiendra à la Konzerthaus de Berlin le 27 octobre. Le duo ukrainien Harmony et le violoniste Vasyl Hrynkiv joueront pour collecter des fonds pour l'Ukraine le 15 octobre à la Golden Jubilee Hall de Hereford, au Royaume-Uni... Lire la suite Autre lien
par Gilles Roman
le Jeu 14 Juil - 10:49
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Le dossier du nucléaire au coeur du débat politique en France
Réponses: 15
Vues: 7034

Le dossier du nucléaire au coeur du débat politique en France

#Nucléaire l'été s'annonce très chaud et selon cet article de Reporterre, il pourrait être envisagé d'accorder des dérogations pour maintenir les centrales en fonctionnement malgré la sécheresse : alors que le gouvernement Borne 2 (constitué après les élections législatives où les partisans d'Emmanuel Macron ont perdu la majorité absolue)  indique sa volonté de nationaliser EDF en portant la participation de l'Etat à 100%, la société annonce des pertes d'exploitation considérables.

par Gilles Romain
le Ven 8 Juil - 22:24
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Locations et nouvelles mentions obligatoires : PAP aide les propriétaires à bien rédiger leurs annonces
Réponses: 0
Vues: 1010

Locations et nouvelles mentions obligatoires : PAP aide les propriétaires à bien rédiger leurs annonces

Le 1er juillet 2022, la loi n°2022-217 (dite "3DS") entre en vigueur. Elle impose des mentions obligatoires dans toute annonce de location d'habitation et renforce le dispositif d'encadrement des loyers.
PAP a mis à jour sa plateforme afin de répondre aux nouvelles obligations. Les plafonds de loyers et les compléments de loyers sont calculés automatiquement pour chaque annonce. Les propriétaires n'ont pas à se soucier de récupérer ces informations et la fiabilité des données est garantie pour les locataires. Ces nouvelles fonctionnalités sont opérationnelles dès le 1er juillet 2022 pour l'ensemble des territoires soumis à l'encadrement des loyers : Paris (75), Est Ensemble (93), Plaine Commune (93), Lille (59), Lyon (69), Villeurbanne (69) et Montpellier (34). Mais également à Bordeaux (33) où l'obligation entrera en vigueur le 15 juillet prochain.
Des plafonds de loyers calculés automatiquement
Lors de la création d'annonce, PAP.fr calcule instantanément le plafond de loyer à respecter par le propriétaire, en s'appuyant sur l'adresse du bien, le nombre de pièces, le type de location, le caractère vide ou meublé de la location et l'époque de construction du bien.
Pour y parvenir, les plafonds de loyers de l'ensemble des communes concernées, soit plusieurs milliers de références, ont été intégrés par la plateforme à partir des données publiées des arrêtés. Cela garantit une fiabilité parfaite (certaines données en open data sont erronées ou indisponibles).
Les propriétaires sont ainsi informés des conditions financières qu'ils sont tenus de respecter afin d'éviter toute sanction.
S'ils appliquent un complément de loyer, celui-ci est également calculé automatiquement.
Ces informations (loyer de référence majoré et complément de loyer) sont indiquées dans les annonces de manière transparente pour le locataire.
Des conditions financières vérifiées
Outre l'encadrement des loyers, la loi n°2022-217, applicable au 1er juillet, rend obligatoire l'affichage du montant des charges mensuelles et du dépôt de garantie.
PAP a donc rendu obligatoire la saisie de cette information lors de la création d'annonce et s'assure de la conformité des données saisies. Ainsi, lorsqu' un propriétaire indique un dépôt de garantie trop élevé, la plateforme l'informe et bloque la saisie
NB : Pour rappel, le dépôt de garantie vaut maximum 1 mois de loyer hors charges en location vide et 2 mois de loyers hors charges en location meublée. Une erreur courante consiste à prendre le loyer charges comprises. Grâce à PAP, le propriétaire peut immédiatement corriger le montant de son dépôt de garantie et est donc ainsi assuré de respecter les exigences législatives actuelles.
La démarche de PAP
Ces dernières années, plusieurs lois sont venues encadrer plus strictement les locations et nous mettons tout en œuvre pour informer les propriétaires de ces nouvelles lois.
Mais les lois ne sont pas toujours simples. Les termes employés (loyer de base, loyer de référence majoré, complément de loyer) ne sont intuitifs ni pour les propriétaires, ni pour les locataires. Et les règles étant locales, il n'existe aucune plateforme publique qui regroupe toutes les informations et garantit aux propriétaires et aux locataires d'être dans les règles.
C’est pour cette raison, qu’au-delà de l’information, le sita a centralisé toutes les informations et proposé de véritables outils qui permettent de respecter les règles simplement. Les équipes sont joignables par téléphone pour répondre à toutes les questions.
L' objectif est toujours le même : la location de particulier à particulier doit rester sûre, simple, conforme à la loi… et toujours économique !
A propos de Particulier A Particulier (PAP.fr)
Avec plus de neuf millions de visites par mois sur son site PAP.fr (chiffres Médiamétrie) et des centaines de milliers d'annonces publiées chaque année, PAP reste l'acteur qui réalise le plus de transactions sur le marché de l'ancien en France. L'entreprise, fondée en 1975, se distingue par les nombreux services qu'elle propose aux vendeurs, aux acheteurs, aux propriétaires-bailleurs et aux locataires : estimation du prix de vente, gestion des contacts, aide juridique, service clients basé à Paris et dans six grandes villes françaises, guides, contrats, lettres-types.
par Gilles Roman
le Mar 21 Juin - 9:48
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Législatives 2022 : les nouveaux députés écologistes
Réponses: 0
Vues: 1837

Législatives 2022 : les nouveaux députés écologistes

Découvrez vos élu-es écologistes !
Chères amies, chers amis,
Les résultats du second tour des élections législatives sont tombés hier soir. Trois sentiments nous traversent au lendemain de cette élection. 
D'abord de la colère, envers LREM et Emmanuel Macron, grands responsables de l’abstention record et de l’envoi de député·es Rassemblement national à l’Assemblée. Alors qu’ils se présentaient comme le meilleur rempart à l’extrême droite, ils ont manqué à leur devoir républicain et s'en sont fait le marchepied.
Ensuite de la fierté, fierté du chemin parcouru avec les partenaires de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. Avec cette bannière commune, nous avons fait en deux mois ce qui n'avait pas été possible en plusieurs années.
Enfin de l'espoir, car avec 23 député·es, c'est le retour de l'écologie à l'Assemblée. Et vous pouvez compter sur nous : nous lutterons ensemble sans relâche pour l’écologie, pour la justice sociale et pour la démocratie depuis les bancs de l’Assemblée.
Julien Bayou
Voici la liste de vos député·es Europe Écologie Les Verts :
législatives - Rechercher Les_dz10
par Gilles Roman
le Lun 20 Juin - 9:27
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: L'enjeu des Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône
Réponses: 4
Vues: 2067

L'enjeu des Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône

Mise à Jour le 20 juin : Lyon, les résultats du 2nd tour des élections #législatives2022 dans le Rhône (cliquer ici pour voir le détail officiel - abstentions, votes blancs et nuls-  sur le site du Ministère de l'Intérieur)


1ère circonscription  :
    •    Thomas #Rudigoz (sortant/#Ensemble) : 51,86%

    •    Aurélie Gries (NUPES) : 48,14%

2e circonscription :
    •    Hubert Julien-#Laferrière (sortant/#NUPES) : 51,64%

    •    Loïc Terrenes (Ensemble) : 48,36%

3e circonscription :
    •    Marie-Charlotte #Garin (NUPES) : 54,79%

    •    Sarah Peillon (Ensemble) : 45,21%

4e circonscription :
    •    Anne #Brugnera (sortante/Ensemble) : 59,35%

    •    Benjamin Badouard (NUPES) : 40,65%

5e circonscription :
    •    Blandine #Brocard (sortante/Ensemble) : 67,32%

    •    Fabrice Matteucci (NUPES) : 32,68%

6e circonscription :
    •    Gabriel #Amard (NUPES) : 55,54%

    •    Emmanuelle Haziza (Ensemble!) : 44,46%

7e circonscription :
    •    Alexandre #Vincendet (#LR) : 53,44%

    •    Abdelkader Lahmar (NUPES) : 46,56%
8e circonscription :
    •    Nathalie #Serre (sortante/LR) : 50,81%

    •    Dominique Despras (Ensemble) : 49,19%

9e circonscription :
    •    Alexandre #Portier (LR) : 61,51%

    •    Ambroise Méjean (Ensemble) : 38,49%

10e circonscription :
    •    Thomas #Gassilloud (sortant/Ensemble) : 65,31%

    •    Michèle Edery (NUPES) : 34,69%

11e circonscription :
    •    Jean-Luc #Fugit (sortant/Ensemble) : 64,09%

    •    Abdel Youfsi (NUPES) : 35,91%

12e circonscription :
    •    Cyrille #Isaac
Sibille (sortant/Ensemble!) : 62,92%

    •    Jean-François Baudin (NUPES) : 37,08%
13e circonscription :
    •    Sarah #Tanzilli (Ensemble) : 62,65%

    •    Victor Prandt (NUPES) : 37,35%

14e circonscription :
    •    Idir #Boumertit (NUPES) : 56,69%

    •    Yves Blein (sortant/Ensemble) : 43,31%
par Gilles Roman
le Lun 20 Juin - 9:07
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Législatives 2022 : comment ont voté les français de l'étranger
Réponses: 3
Vues: 2474

Législatives 2022 : comment ont voté les français de l'étranger

Mise à Jour le 20 juin 2022 - Elections #législatives des Français de l'étranger : le détail des résultats officiels pour le 2ème tour  : 
par Admin
le Dim 19 Juin - 20:50
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Législatives 2022 - résultats et analyses
Réponses: 1
Vues: 1971

Législatives 2022 - résultats et analyses

Les résultats des élections #législatives2022 font apparaître une majorité  ingouvernable pour Emmanuel Macron: les partis qui le soutiennent n'atteignent pas la majorité absolue et le président "se trouve pris en étau entre #Nupes et #RN"


Le "plantage" des instituts de sondages, jusque dans la soirée électorale !


Selon les premières estimations Ipsos diffusées à 20 heures, l'alliance #Ensemble " des partis macronistes obtenait 224 sièges, la  Nupes de Jean Luc Mélenchon 149, et le Rassemblement National de Marine Le Pen "une percée avec 89 sièges, sur fond d’abstention record".


Au fur et à mesure de la soirée, ces données ont évolué :


A 2h30 les résultats donnaient 245 sièges à Ensemble, 134 à la Nupes et 89 au RN, la droite LR 61 et une quarantaine de députés, DVG, Régionalistes, DVD ou Souverainiste... Devenu premier groupe d'opposition à l'Assemblée, le Rassemblement National pourrait revendiquer la présidence de la Commission des finances si les élus de la Nupes se divisent en plusieurs groupes (comme ils en ont annoncé l'intention !)


A cela il faut ajouter que plusieurs médias ne sont pas d'accord avec l'étiquetage des candidats - et maintenant des élus - par le Ministère de l'Intérieur, ce qui provoque la diffusion de chiffres "officiels" par le gouvernement suivie d'un "ré-étiquetage" par Le Monde ... ou même France Info !


Les résultats :


Les résultats dans les communes :
Paris (75000)
Marseille (13000)
Lyon (69000)
par Gilles Roman
le Dim 19 Juin - 10:09
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Législatives 2022 : résultats et députés élus par circonscription
Réponses: 3
Vues: 4886

Législatives 2022 : résultats et députés élus par circonscription

Premiers résultats définitifs dans les départements d'outre-mer. Dans la deuxième circonscription de Guadeloupe, la secrétaire d'Etat à la mer Justine Bénin, en tête du premier tour avec plus de 31% des suffrages a finalement été battue au second tour par Christian Baptiste (source France Info)
Olivier Serva, Christian Baptiste, Max Mathiasin et Elie Califer sont les nouveaux députés de la Guadeloupe
Olivier Serva l’emporte dans la circonscription 1 face à Dominique Biras.
Dans la circonscription 2, Christian Baptiste devance Justine Benin.
Dans la circonscription 3, dans le duel serré entre Max Mathiasin et Rody Tolassy, c’est le premier nommé, qui obtient la majorité des suffrages exprimés.
Enfin, dans la circonscription 4, Elie Califer était seul en lice après la défection de Marie-Luce Penchard.

Tous les résultats dans la carte interactive de France Antilles :

par Gilles Roman
le Sam 18 Juin - 8:30
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Kiosque : "les français ont bien envie " d'emmerder " Emmanuel Macron
Réponses: 0
Vues: 1337

Kiosque : "les français ont bien envie " d'emmerder " Emmanuel Macron

Chaque samedi, à 8h, la sélection des articles de la rédaction. 18 juin 2022 • N°50
législatives - Rechercher Logo-la-tribune-petit-2législatives - Rechercher 57144d60e30f92bd
LES FRANÇAIS ONT BIEN ENVIE « D'EMMERDER » EMMANUEL MACRON
Par Philippe Mabille


Directeur de la rédaction de La Tribune.


législatives - Rechercher Philippe-mabille


Juste retour à l'envoyeur ? Comme par un effet boomerang, les Français, après l'avoir réélu en avril, dans un vote « républicain » de barrage à l'entrée à l'Elysée de la candidate de l'extrême droite (pour la troisième fois après 2002 et 2017), s'apprêteraient à ne pas donner, pour la première fois depuis Mitterrand en 1988, de majorité absolue au président réélu. Coup de grisou de l'histoire avec un grand «H », 61% des électeurs rêveraient que cela se concrétise ce dimanche, selon un sondage IPSOS-Sopra Steria pour plusieurs médias. Ce n'est pas encore certain, la majorité présidentielle Ensemble peut encore obtenir plus de 289 sièges ; mais cela reste une forte probabilité au vu des résultats du premier tour et cela provoque une panique certaine en macronie où aucun scénario n'est écarté. Même celui d'une victoire sur le fil de l'opposition, avec la Nupes et Mélenchon à Matignon.
La peur a gagné jusqu'au président lui-même qui sur le tarmac d'Orly, puis après sa visite surprise à Kiev qui a fait polémique à trois jours du second tour, a sonné cette semaine l'hallali contre le danger « anti-républicain » et « anti-européen » que représenterait une victoire de la Nupes. Outre qu'il est un peu troublant de voir le camp du centre au pouvoir s'arroger le monopole de la République, on peut voir dans l'inquiétude de l'exécutif un refus tout aussi troublant de la culture du compromis qui est l'apanage des grandes démocraties. En ce 18 juin où le président Macron célèbre le 82e anniversaire de l'appel du Général, la perspective de voir le fonctionnement de la Ve République être bousculé dans son train-train n'est pourtant pas forcément une si mauvaise nouvelle.
Rappelons qu'en 1988, c'est avec un scrutin comportant une dose de proportionnelle que Mitterrand avait échoué à obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Ce qui n'avait pas empêché Rocard de rétablir l'ISF, de faire voter la création de la CSG certes avec le recours fréquent au vote bloqué (ce qui n'est plus possible aujourd'hui, l'article 49.3 ne pouvant être utilisé qu'une seule fois par session en dehors des textes budgétaires). Si Macron se retrouve dimanche soir dans la même situation en dépit d'un scrutin majoritaire à deux tours qui favorise normalement la cohérence entre l'élection du président de la République et celle des députés deux mois plus tard, ce serait quand même un sérieux désaveu. Et rendrait d'autant plus urgent et nécessaire l'apprentissage par le pouvoir exécutif d'une autre façon de gouverner.
Après tout, le peuple français est tout simplement en train de mettre en pratique ce qu'Emmanuel Macron a lui-même reconnu lors de sa seconde investiture : « un peuple nouveau, un président nouveau pour un mandat nouveau ». Même si ce n'est pas son ADN, que ce président « nouveau » doive apprendre à négocier des compromis de projet et d'idées avec un parlement moins à sa botte n'est pas pour déplaire à des Français agacés par la verticalité de Jupiter. La crise politique que nous vivons vient probablement de là, de ce déséquilibre entre le présidentialisme monarchiste à la française et le parlementarisme à l'anglaise ou à l'allemande.
Une chose est sûre, le scénario tourne au « House of Cards » avec de vives tensions à l'Elysée entre le président Macron et son secrétaire général Alexis Kohler, sur fond de désaccords stratégiques sur le choix du Premier ministre et la ligne politique, que révèle notre collègue le journaliste d'investigation Marc Endeweld dans une longue enquête dans La Tribune.
L'action du gouvernement sera-t-elle rendue moins rapide ou moins efficace, à l'heure où des décisions majeures doivent être prises pour « l'intérêt supérieur de la Nation », comme le revendique le président ? Le premier rendez-vous sera la loi sur le pouvoir d'achat le 6 juillet, puis le budget de l'Etat et de la Sécu pour 2023 à la rentrée avec notamment la réforme des retraites, censée financer par plus de travail la générosité d'un modèle social encore très enviable, mais de plus en plus fondé sur l'endettement.
Car, et c'est l'autre grande panique de la semaine, sur le front monétaire  aussi le monde change très vite. Un véritable krach obligataire menace la stabilité financière et le financement des Etats et des entreprises, raconte Eric Benhamou. Les banques centrales ont-elle perdu le contrôle de l'inflation ?, interroge Robert Jules. C'est le retour de l'image évoquée par l'ancien président de la Bundesbank, Karl Otto Pöhl, en 1980 : « l'inflation, c'est comme la pâte dentifrice. Quand elle est sortie du tube, impossible de l'y faire rentrer. » Le monde vit-il pour autant son moment Paul Volker, avec le retour d'un « monétarisme » brutal qui pourrait porter les taux à des niveaux très élevés pour tuer l'inflation ? Le risque serait de tuer la croissance dans le même temps. Et ce seul danger a déjà mis fin au très long cycle haussier des marchés d'actions qui ont décroché vers un « bear market » (marché durablement baissier symbolisé par la statue de l'ours près de Wall Street - NDLR), note Eric Benhamou.
Le krach le plus spectaculaire concerne les cryptomonnaies, qui, loin de confirmer leur statut de valeur-refuge, contre l'inflation par exemple, s'effondrent à l'image du Bitcoin ou de l'Ethereum, les deux principales. La Banque centrale européenne (BCE), après avoir annoncé la semaine dernière une série de hausse des taux, a cependant dû se réunir en urgence pour calmer la spéculation sur les dettes des pays périphériques et réaffirmer son autorité, un peu à la façon du « What ever it takes » prononcé en 2011 par Mario Draghi, le prédécesseur de Christine Lagarde à Francfort pour empêcher l'éclatement de la zone euro. Face à la terra incognito d'une reprise inédite de l'inflation, le risque d'une fragmentation et donc d'une explosion de la monnaie unique demeure, et seule la BCE peut encore faire barrage, en annonçant sa capacité à racheter sans limites les obligations d'Etat émises par l'Italie ou la Grèce en particulier.
Pas de panique, tout est en apparence sous contrôle : Macron va pouvoir continuer de gouverner avec la droite, l'absence de majorité absolue ne changera pas fondamentalement l'orientation de sa politique économique et sociale et... fiscale. Les riches (enfin ceux qui sont revenus ou sont restés en France) peuvent dormir tranquille, on ne rétablira pas encore cette fois-ci l'ISF... Il est cependant possible que certaines baisses d'impôts pour les entreprises, notamment celle des impôts de production, soient reportées à des jours budgétaires meilleurs, comme l'écrit Fanny Guinochet. Ce qui risque de fâcher le Medef, même s'il a été bien servi jusqu'ici par la majorité macroniste.
Même si elle n'emporte pas Matignon, la perspective de voir la gauche se renforcer aux Législatives sera une épine dans le pied permanente pour Emmanuel Macron.
Grégoire Normand s'est attelé à comparer les programmes dans un jeu des sept différences entre Ensemble et la Nupes. Et il y a de quoi alimenter de longues nuits de débats enflammés à l'Assemblée nationale ! Il y aura certes plus de "bruit et de fureur" à l'Assemblée nationale avec 150 à 200 députés Nupes dont quelques têtes d'affiche qui profiteront de la visibilité pour faire entendre leur voix. Mais au gouvernement, on craint surtout le "quatrième tour social", dans la rue à la rentrée, que ce soit sur fond de revendications salariales ou d'opposition à la réforme des retraites. Mais là aussi, ce sera à la Nupes, alliance des gauches hier irréconciliables, de démontrer sa capacité à devenir un parti de gouvernement, ce que la démagogie outrancière de son programme économique actuel (250 milliards d'euros de dépenses publiques annuelles supplémentaires, censées rapporter plus encore en recettes nouvelles par le multiplicateur keynésien) ne laisse pas présager. En démocratie, l'apprentissage de l'opposition est aussi important que celui de la culture de la délibération par le pouvoir. Les deux nouveaux meilleurs ennemis, Macron et Mélenchon, ont tous deux beaucoup à apprendre de la séquence à venir, tant elle sera déterminante pour l'avenir du pays dans des circonstances et une époque difficile. Y compris à travailler ensemble ?
Car, il ne faut pas l'occulter, pour les économies européennes, et la France en particulier, Winter is coming, n'en déplaise à la canicule qui a frappé cette semaine. Le risque d'une plongée en récession en 2023 est réel et pèse sur le moral des entreprises, alors que la Russie, via Gazprom, commence à restreindre ses fournitures de gaz à la France et à l'Union européenne qui vient de lui faire un nouvel affront avec la visite de Macron, Scholz et Draghi à Zelensky ouvrant la porte à une adhésion accélérée de l'Ukraine. Piqué au vif, au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le Davos russe, le chef du Kremlin a assuré que, malgré les sanctions qui sont "une épée à double tranchant", la Russie sera "toujours plus forte", face à une Europe en plein déclin. Pour Poutine, "l'Europe a complètement perdu sa souveraineté", rapporte Jeanne Dussueil.
L'été sera chaud, mais espérons que l'hiver ne sera pas trop froid...



Bon week-end,



*En 2022, suivez vos secteurs d'intérêt et nos éditions spéciales, en cochant dans votre espace dédié aux newsletters.
Retrouvez votre Quotidien Numérique sur latribune.fr et via l'application La Tribune Quotidien.
Pour profiter du nouveau Quotidien Numérique, abonnez-vous !
  EN KIOSQUE EN CE MOMENT  _____


Retrouvez T La Revue n°9


spécial Travail


législatives - Rechercher 33ff260f1e1a939e



par Gilles Roman
le Ven 17 Juin - 18:44
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Législatives 2022 : EELV confirme son soutien à la NUPES
Réponses: 0
Vues: 1122

Législatives 2022 : EELV confirme son soutien à la NUPES

Chères amies, chers amis,
Ce sont les dernières heures de campagne avant le 2nd tour des élections législativesCe soir, vendredi 17 juin à 23h59, la campagne officielle s’arrête.Second tour des législatives : on vote NUPES !
législatives - Rechercher 5ce42dc419206c0a3e46c31c92a756a75ea0f465686478892c0349c60d6fbbe5
Candidat·es, militant·es : merci pour ces deux mois passés sur le terrain à faire campagne sans relâche.
Au soir du 1er tour, la NUPES s’est imposée comme première force politique devant la coalition Ensemble! d’Emmanuel Macron.
Avec 74 candidat·es écologistes et plus largement 400 candidat·es de la #NUPES au 2nd tour, nous sommes à un moment historique : ce dimanche, nous avons le pouvoir d’élire une majorité écologiste et de gauche à l’Assemblée nationale.
Alors allez convaincre vos proches de voter, un simple bulletin peut tout changer !
Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos candidat·es écologistes et les 650 mesures du programme partagé de la NUPES sur le site lesecologistes2022.fr

À dimanche 
Julien Bayou 
législatives - Rechercher Adda1a959485a5fb21793ca105407ca2f6c8480d532b10bcf5019b5cd3527c17
par Gilles Roman
le Jeu 16 Juin - 8:04
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Sondage législatives : vers une polarisation NUPES contre Ensemble
Réponses: 9
Vues: 9742

Sondage législatives : vers une polarisation NUPES contre Ensemble

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour LCI publié mercredi 15 juin, à quatre jours du deuxième tour, les partis regroupés derrière Emmanuel #Macron pourraient obtenir la majorité absolue, seulement dans la fourchette haute des estimations, mais ils resteraient "talonnés" par la #Nupes de Jean luc #Mélenchon
législatives - Rechercher Ifop_d10
Avec 180 à 210 sièges, la Nupes s'imposerait de loin comme le premier groupe d'opposition.
La droite devant le RN
Les Républicains, UDI et les centristes obtiendraient 40 à 65 sièges, loin devant le RN, qui a pourtant fait un bien meilleur score national lors des dernières élections #présidentielles2022. Le Rassemblement National qui devrait pouvoir constituer un groupe à l'Assemblée avec 20 à 40 députés.
L'inconnue de l'abstention 
Les résultats du premier tour ont montré qu'une augmentation (ou une baisse) de la participation peut créer des surprises. Le taux d'abstention reste une inconnue qui pourrait faire sensiblement "bouger" ces pronostics. Tout dépendra de la capacité des candidats en campagne à mobiliser les abstentionnistes du premier tour, en particulier les jeunes qui se sont très peu déplacés le dimanche 12 juin.
par Gilles Roman
le Lun 13 Juin - 16:09
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: L'enjeu des Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône
Réponses: 4
Vues: 2067

L'enjeu des Législatives 2022 à Lyon et dans le Rhône

#Législatives2022 à Lyon : gros coup de chaud pour la majorité dans le Rhône. La majorité présidentielle pourrait perdre la moitié de ses députés dans le département. Alors que les candidats macronistes avaient plus que dominé le match en 2017, remportant 12 circonscriptions sur 14, ils ont déjà perdu une députée, Anissa Khedher, battue sèchement dès le premier tour dans la 7e circonscription, et abordent le second tour en ballottage défavorable dans quatre ou cinq autres. 
C’est particulièrement vrai à Lyon, où les quatre députés sortants avaient été élus sous l’étiquette En Marche, alors que la Nupes pourrait en décrocher deux ou trois le dimanche 19 juin. 
- L'analyse de L'arrière cour en suivant ce lien -
par Gilles Roman
le Dim 12 Juin - 16:26
 
Rechercher dans:
Archives LYFtvNews - articles + de 90 jours
Sujet: Législatives 2022 : résultats et députés élus par circonscription
Réponses: 3
Vues: 4886

Législatives 2022 : résultats et députés élus par circonscription

Les résultats du 1er tour des élections législatives en #Martinique :

Tous les résultats par circonscriptions et communes de la Martinique sur France Antilles -

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sauter vers: